Peter Pan n'est pas si gentil

Proposé par
le

Peter Pan n'est pas un si gentil garçon dans la première version de J.M Barrie, son créateur. En effet, il n'hésite pas à tuer les Enfants perdus qui grandissent, et apparaît comme un enfant sans coeur et égocentrique. Par ailleurs, lorsque le capitaine crochet meurt, il prend sa place, allant jusqu'à prendre ses vêtements et imiter son crochet avec son doigt.


Commentaires préférés (3)

C'est comme les Disney inspirés de certains contes dont Cendrillon... Les moments les plus choquants sont évincés pour les enfants.

La petite sirène a également une fin bien plus triste que dans le film de Disney ; La sirène tombe amoureux du prince mais celui-ci marier une autre femme ( qu'il pense être Arielle), la sirène plein de chagrin se jette à la mer et se transforme en écume. Dans la belle au bois dormant, la jeune princesse se fait violer par son prince et se réveil seulement quand un des deux enfants issu du viol suce le poison dans son doigt. Bambi quand a lui abandone ces propres enfants. Quasimodo se suicide après que la belle Esmeralda ait été pendue.
Tout comme Pinocchio qui finit pendu pour ces crimes.

Il y a toute une seconde lecture dans la première version de Peter Pan qui est très intéressante.

Peter Pan se veut au centre de son univers, et veut un univers où rien ne change. ainsi les enfants perdus quand ils deviennent adultes sont bannis et doivent donc rejoindre les pirates.

D'ailleurs on se rend compte dans l'histoire que Peter Pan est faux, incapable de compassion et sans coeur... a un tel point que le personnage qui lui est le plus semblable c'est Crochet.
A la mort de Crochet Peter Pan prend sa place et se met à l'imiter en tout point.

Bref on se rend compte que c'est une île qui tourne en rond (les pirates ont peur des indiens, qui eux ont peur des animaux sauvages, qui eux ont peur des enfants perdus, ces derniers ont peur des pirates), où rien ne doit changer et ne peut évoluer... Ce qui dégage un côté malsain et tyrannique à Peter Pan qui s'efforce à ce que rien ne change.

Ce dernier va même "renier" Wendy à la fin qui a grandi et se rabattre sur son enfants.

Bref c'est super intéressant à lire si vous aimez ce genre de texte avec une seconde lecture des plus surprenantes :)


Tous les commentaires (20)

A chaque fois que je lis Peter Pan ça me fait penser à Robin Williams dans Hook,pas vous? ^^

C'est comme les Disney inspirés de certains contes dont Cendrillon... Les moments les plus choquants sont évincés pour les enfants.

La petite sirène a également une fin bien plus triste que dans le film de Disney ; La sirène tombe amoureux du prince mais celui-ci marier une autre femme ( qu'il pense être Arielle), la sirène plein de chagrin se jette à la mer et se transforme en écume. Dans la belle au bois dormant, la jeune princesse se fait violer par son prince et se réveil seulement quand un des deux enfants issu du viol suce le poison dans son doigt. Bambi quand a lui abandone ces propres enfants. Quasimodo se suicide après que la belle Esmeralda ait été pendue.
Tout comme Pinocchio qui finit pendu pour ces crimes.

a écrit : La petite sirène a également une fin bien plus triste que dans le film de Disney ; La sirène tombe amoureux du prince mais celui-ci marier une autre femme ( qu'il pense être Arielle), la sirène plein de chagrin se jette à la mer et se transforme en écume. Dans la belle au bois dormant, la jeune princesse se fait violer par son prince et se réveil seulement quand un des deux enfants issu du viol suce le poison dans son doigt. Bambi quand a lui abandone ces propres enfants. Quasimodo se suicide après que la belle Esmeralda ait été pendue.
Tout comme Pinocchio qui finit pendu pour ces crimes.
Afficher tout
Moi j'attends toujours la version de la Reine des Neiges où Elsa se fait recruter dans l'école du professeur Charles Xavier.

Il y a toute une seconde lecture dans la première version de Peter Pan qui est très intéressante.

Peter Pan se veut au centre de son univers, et veut un univers où rien ne change. ainsi les enfants perdus quand ils deviennent adultes sont bannis et doivent donc rejoindre les pirates.

D'ailleurs on se rend compte dans l'histoire que Peter Pan est faux, incapable de compassion et sans coeur... a un tel point que le personnage qui lui est le plus semblable c'est Crochet.
A la mort de Crochet Peter Pan prend sa place et se met à l'imiter en tout point.

Bref on se rend compte que c'est une île qui tourne en rond (les pirates ont peur des indiens, qui eux ont peur des animaux sauvages, qui eux ont peur des enfants perdus, ces derniers ont peur des pirates), où rien ne doit changer et ne peut évoluer... Ce qui dégage un côté malsain et tyrannique à Peter Pan qui s'efforce à ce que rien ne change.

Ce dernier va même "renier" Wendy à la fin qui a grandi et se rabattre sur son enfants.

Bref c'est super intéressant à lire si vous aimez ce genre de texte avec une seconde lecture des plus surprenantes :)

a écrit : La petite sirène a également une fin bien plus triste que dans le film de Disney ; La sirène tombe amoureux du prince mais celui-ci marier une autre femme ( qu'il pense être Arielle), la sirène plein de chagrin se jette à la mer et se transforme en écume. Dans la belle au bois dormant, la jeune princesse se fait violer par son prince et se réveil seulement quand un des deux enfants issu du viol suce le poison dans son doigt. Bambi quand a lui abandone ces propres enfants. Quasimodo se suicide après que la belle Esmeralda ait été pendue.
Tout comme Pinocchio qui finit pendu pour ces crimes.
Afficher tout
Flash McQueen finit à la casse et la reine des neiges en sorbet.
C'est horrible...

Toutes les histoires de dessin animé sont assez sordide , si on les interprètes au sens propre du terme.

les dessins-animés (le Titan à la Souris en étant le plus grand représentant.) issus de contes sont en général très très éloignés de la version original. mais ça se comprends, vous imaginez Anastasie et Javotte se casser puis se scier les orteils afin de rentrer dans la pantoufle de verre ? le tout montré aux enfants ? non pas jouable.
je pense que ça a contribué a l'atmosphère innocente et magique des films d'animation Disney.

Ce qui est pareillement Indéniable c'est que les Contes, ont une signification, à la fois morale et psychologique. Et "la Psychanalyse des contes de fées" de Bruno Bettleheim est très explicative et très détaillé sur ces morales et sur les impacts inconscients qu'ils ont.

a écrit : La petite sirène a également une fin bien plus triste que dans le film de Disney ; La sirène tombe amoureux du prince mais celui-ci marier une autre femme ( qu'il pense être Arielle), la sirène plein de chagrin se jette à la mer et se transforme en écume. Dans la belle au bois dormant, la jeune princesse se fait violer par son prince et se réveil seulement quand un des deux enfants issu du viol suce le poison dans son doigt. Bambi quand a lui abandone ces propres enfants. Quasimodo se suicide après que la belle Esmeralda ait été pendue.
Tout comme Pinocchio qui finit pendu pour ces crimes.
Afficher tout
Et l'un des exemples les plus célèbres : le petit chaperon rouge finit dévorée par le loup et aucun chasseur ne se trouve dans l'original ....

Posté le

android

(15)

Répondre

Existe-t-il une traduction française de cette "première version"?

a écrit : La petite sirène a également une fin bien plus triste que dans le film de Disney ; La sirène tombe amoureux du prince mais celui-ci marier une autre femme ( qu'il pense être Arielle), la sirène plein de chagrin se jette à la mer et se transforme en écume. Dans la belle au bois dormant, la jeune princesse se fait violer par son prince et se réveil seulement quand un des deux enfants issu du viol suce le poison dans son doigt. Bambi quand a lui abandone ces propres enfants. Quasimodo se suicide après que la belle Esmeralda ait été pendue.
Tout comme Pinocchio qui finit pendu pour ces crimes.
Afficher tout
Merci, tout un monde s'écroule, je vais me pendre aussi

a écrit : Toutes les histoires de dessin animé sont assez sordide , si on les interprètes au sens propre du terme. Je ne suis pas d’accord avec toi. Les contes d’origine sont trés souvent sordides en effet. En revanche la version disney est volontairement édulcorée et ne laisse qu’un chouilla de drame pour permettre au personnage de se construire et se confronter au réel. Du coup ce n’est pas vraiment une histoire de sens propre ou figuré, c’est juste une version plus happy end.
Mais les dessins animés de disney sont de vrais contes de fées, où le héroS rencontre des difficultés dans sa vie mais pas vraiment du sordide, et à la fin évidemment ils vécurent heureux et eurent bcp d’enfants dans le monde des bisounours

a écrit : Je ne suis pas d’accord avec toi. Les contes d’origine sont trés souvent sordides en effet. En revanche la version disney est volontairement édulcorée et ne laisse qu’un chouilla de drame pour permettre au personnage de se construire et se confronter au réel. Du coup ce n’est pas vraiment une histoire de sens propre ou figuré, c’est juste une version plus happy end.
Mais les dessins animés de disney sont de vrais contes de fées, où le héroS rencontre des difficultés dans sa vie mais pas vraiment du sordide, et à la fin évidemment ils vécurent heureux et eurent bcp d’enfants dans le monde des bisounours
Afficher tout
D’ailleurs c’est une honte de mentir aux enfants. Aux filles de leur faire croire que l’argent ne fais pas le bohneur. Et aux garçons de les laisser penser que les filles attendent le prince charmant.

a écrit : La petite sirène a également une fin bien plus triste que dans le film de Disney ; La sirène tombe amoureux du prince mais celui-ci marier une autre femme ( qu'il pense être Arielle), la sirène plein de chagrin se jette à la mer et se transforme en écume. Dans la belle au bois dormant, la jeune princesse se fait violer par son prince et se réveil seulement quand un des deux enfants issu du viol suce le poison dans son doigt. Bambi quand a lui abandone ces propres enfants. Quasimodo se suicide après que la belle Esmeralda ait été pendue.
Tout comme Pinocchio qui finit pendu pour ces crimes.
Afficher tout
Tu as des sources pour Pinocchio ?

J'ai beau chercher partout, jamais il ne finit pendu mais juste un petit garçon... et fin. Et c'est pas fautes d'avoir varier les mots dans mes recherches.

L'auteur lui même à été atteint du syndrome de peter pan : toujours un enfant dans sa tête

a écrit : Tu as des sources pour Pinocchio ?

J'ai beau chercher partout, jamais il ne finit pendu mais juste un petit garçon... et fin. Et c'est pas fautes d'avoir varier les mots dans mes recherches.
Originally that was how the story ended. The Fox and the Cat hang Pinnochio from a tree and leave him to die. But, upon his editor's request to make the story more suitable for children, Collodi wrote a second part, where it is revealed that Pinnochio was not really dead after all.

The revised version ends with the Fairy turning the puppet into a real boy and him and Gepetto being reunited.
Par exemple cherche " pinnochio true ending" sur Google