Un biologiste a voulu créer un homme singe

Proposé par
le
dans

Ilya Ivanov était un biologiste russe spécialiste de l'insémination artificielle et de l'hybridation animale qui a travaillé sur de nombreux projets durant sa carrière, mais le plus fou consistait à créer un hybride homme-singe. Il utilisa dans les années 1920 du sperme humain et des femelles chimpanzés mais ne parvint pas à les faire tomber enceintes.


Commentaires préférés (3)

à noter qu'après le premier échec, il a trouvé des femmes volontaires pour recevoir du sperme de chimpanzé.
mais même les autorités russes, pourtant pas très regardantes, ont trouvé qu'il allait trop loin et ont fait interdire ses expériences.

quant à la potentielle réussite de ce croisement, elle est moins que sûre.
en effet, les génomes humain et chimpanzé ne sont différents que de 1% ( à ce qu'on dit, mais c'est plus complexe que ça ). mais cette différence est trop importante pour permettre une hybridation.
en effet, cette petite différence ne touche pas un chromosome entier, mais une partie des dix chromosomes différents.
de plus, le chimpanzé en possède un de plus ( le chromosome 2 est séparé de deux )
www.assistancescolaire.com/enseignant/elementaire/ressources/base-documentaire-en-sciences/comparaison-des-caryotypes-de-l-homme-et-du-chimpanze-t_t102i01

je ne me fait d'ailleurs pas d'illusion, et je doute qu'Ivanov ait été le seul a tenter l'expérience. d'autres ont du le faire, avec moins de publicité, mais sans plus de succès.

a écrit : Les scientifiques qui le font n'ont pas besoin que tu cautionnes ou non leurs expériences Je voulais simplement dire que sans être dénué de morale, connaître le résultat d'une telle expérience m'intéresse. Merci de ne pas croire que je me considère comme une autorité en la matière. :)

C'est tout Internet d'aujourd'hui ça, chercher la petite faille dans les propos des autres pour les déformer et essayer de les faire passer pour des cons.

a écrit : j’avais lu je ne sais ou (un article de vice probablement) qui disait qu’un scientifique avait justement réussi la ou lui avait échoué dans les années 60, ils ont été obligé de tuer leur spécimen de peur qu’il tombe entre de mauvaise mains et qu’une armée puissante reproduise l’existence a des fins plus funestes Une fois, j'ai lu dans Le Point que les nazis disposaient de technologie extraterrestres, avec à l’appui une photo de soucoupe volante aux couleurs du IIIe Reich.

Tu vois où je veux en venir ?


Tous les commentaires (27)

Je ne suis pas prêt à cautionner ce genre d'expérience, mais je me demande quand même si la fécondation est purement impossible ou s'il s'y est juste mal pris, et surtout quel serait le résultat si une telle chose arrivait.

a écrit : Je ne suis pas prêt à cautionner ce genre d'expérience, mais je me demande quand même si la fécondation est purement impossible ou s'il s'y est juste mal pris, et surtout quel serait le résultat si une telle chose arrivait. Les scientifiques qui le font n'ont pas besoin que tu cautionnes ou non leurs expériences

Posté le

android

(0)

Répondre

à noter qu'après le premier échec, il a trouvé des femmes volontaires pour recevoir du sperme de chimpanzé.
mais même les autorités russes, pourtant pas très regardantes, ont trouvé qu'il allait trop loin et ont fait interdire ses expériences.

quant à la potentielle réussite de ce croisement, elle est moins que sûre.
en effet, les génomes humain et chimpanzé ne sont différents que de 1% ( à ce qu'on dit, mais c'est plus complexe que ça ). mais cette différence est trop importante pour permettre une hybridation.
en effet, cette petite différence ne touche pas un chromosome entier, mais une partie des dix chromosomes différents.
de plus, le chimpanzé en possède un de plus ( le chromosome 2 est séparé de deux )
www.assistancescolaire.com/enseignant/elementaire/ressources/base-documentaire-en-sciences/comparaison-des-caryotypes-de-l-homme-et-du-chimpanze-t_t102i01

je ne me fait d'ailleurs pas d'illusion, et je doute qu'Ivanov ait été le seul a tenter l'expérience. d'autres ont du le faire, avec moins de publicité, mais sans plus de succès.

La planète des singes... On y était presque !!!!

a écrit : Les scientifiques qui le font n'ont pas besoin que tu cautionnes ou non leurs expériences Je voulais simplement dire que sans être dénué de morale, connaître le résultat d'une telle expérience m'intéresse. Merci de ne pas croire que je me considère comme une autorité en la matière. :)

C'est tout Internet d'aujourd'hui ça, chercher la petite faille dans les propos des autres pour les déformer et essayer de les faire passer pour des cons.

j’avais lu je ne sais ou (un article de vice probablement) qui disait qu’un scientifique avait justement réussi la ou lui avait échoué dans les années 60, ils ont été obligé de tuer leur spécimen de peur qu’il tombe entre de mauvaise mains et qu’une armée puissante reproduise l’existence a des fins plus funestes

Ivanov voulait prouver là que que les Chimpanzés et les Hommes étaient de la même "espèce"... C'est raté...
Les sources nous disent que ce grand "malade" généticien a essayé aussi dans l'autre sens (sperm chimpanzé et femme), avec des femmes volontaires... Raté aussi...
On qualifie une "espèce" par le fait que cela permet les croisements (interfécondité) : mais il faut aussi que les rejetons soient viables et fertiles ; le mulet, par exemple, étant non fertile, démontre que les ânes et les juments ne sont pas de la même "espèce".
La "race" est encore autre chose : une "espèce" regroupe plusieurs "races" qui ont des caractères biologiques constants... Un chat persan, par exemple, est une "race" dans "l'espèce" des chats.

a écrit : j’avais lu je ne sais ou (un article de vice probablement) qui disait qu’un scientifique avait justement réussi la ou lui avait échoué dans les années 60, ils ont été obligé de tuer leur spécimen de peur qu’il tombe entre de mauvaise mains et qu’une armée puissante reproduise l’existence a des fins plus funestes Une fois, j'ai lu dans Le Point que les nazis disposaient de technologie extraterrestres, avec à l’appui une photo de soucoupe volante aux couleurs du IIIe Reich.

Tu vois où je veux en venir ?

a écrit : Les scientifiques qui le font n'ont pas besoin que tu cautionnes ou non leurs expériences Ca s'appelle l'éthique, et je pense qu'on a tous parfaitement le droit de donner notre avis :) évidemment qu'il ne va pas faire un procès à ce malade !

Comme il était tricard en Russie après ses expériences, il est allé se réfugier sur une île, où il a vécu incognito sous le nom de Moreau...

a écrit : à noter qu'après le premier échec, il a trouvé des femmes volontaires pour recevoir du sperme de chimpanzé.
mais même les autorités russes, pourtant pas très regardantes, ont trouvé qu'il allait trop loin et ont fait interdire ses expériences.

quant à la potentielle réussite de ce croise
ment, elle est moins que sûre.
en effet, les génomes humain et chimpanzé ne sont différents que de 1% ( à ce qu'on dit, mais c'est plus complexe que ça ). mais cette différence est trop importante pour permettre une hybridation.
en effet, cette petite différence ne touche pas un chromosome entier, mais une partie des dix chromosomes différents.
de plus, le chimpanzé en possède un de plus ( le chromosome 2 est séparé de deux )
www.assistancescolaire.com/enseignant/elementaire/ressources/base-documentaire-en-sciences/comparaison-des-caryotypes-de-l-homme-et-du-chimpanze-t_t102i01

je ne me fait d'ailleurs pas d'illusion, et je doute qu'Ivanov ait été le seul a tenter l'expérience. d'autres ont du le faire, avec moins de publicité, mais sans plus de succès.
Afficher tout
Ces histoires de génome different du chimpanzee de 1 ou 2 % me laissent perplexe, parceque l homme standard européen peut avoir jusqu a 3% d adn neandertalien, et qu un africain subsaharien standard n a normalement pas ces 3% neandertalien.
Cela veut il dire qu un europeen est plus proche du chimpanzee que d un africain?
Ou alors il y a de grosses simplifications ou grosses erreurs dans ces histoires de 1% de difference avec les chimpanzees?

a écrit : Je ne suis pas prêt à cautionner ce genre d'expérience, mais je me demande quand même si la fécondation est purement impossible ou s'il s'y est juste mal pris, et surtout quel serait le résultat si une telle chose arrivait. Encore heureux que tu ne cautionne pas et surtout qu’il n’y est pas arrivé. J’imagine même pas à quoi sa doit ressembler...

Ça a été accepté par le gouvernement mais son seul spécimen de singe mâle est mort, du coup il a pas pu continuer cf un épisode d'e-penser.

a écrit : Une fois, j'ai lu dans Le Point que les nazis disposaient de technologie extraterrestres, avec à l’appui une photo de soucoupe volante aux couleurs du IIIe Reich.

Tu vois où je veux en venir ?
Perso, je vois pas le point...

a écrit : Ces histoires de génome different du chimpanzee de 1 ou 2 % me laissent perplexe, parceque l homme standard européen peut avoir jusqu a 3% d adn neandertalien, et qu un africain subsaharien standard n a normalement pas ces 3% neandertalien.
Cela veut il dire qu un europeen est plus proche du chimpanzee que d un a
fricain?
Ou alors il y a de grosses simplifications ou grosses erreurs dans ces histoires de 1% de difference avec les chimpanzees?
Afficher tout
En fait, tu es en train de comparer deux ordres différents, mais c'est juste la terminologie généralement utilisée qui induit en erreur.

Laisse moi prendre un exemple : du fait que tu es un humain, tu as (environ) 50% de gènes de ton père, et 50% de ta mère. Plus tu remontes, moins le pourcentage est élevé, d'où les 3% Néanderthal.
Maintenant, les 50% "venant de" ne sont pas synonymes de 50% "commun /différent". Pour reprendre l'exemple de tes parents, tu partages la quasi totalité de tes gènes avec celui /celle qui t'a donné 50%, simplement parce que c'est la base commune nécessaire pour avoir une seule espèce.

Autrement dit, si tu parles de ton ascendance, tu comptes les différences, et la proportion de différences (donc en gros, 50% des 0.000001 je sais pas trop que j'ai de différence avec mes aïeux me viennent de ma mère) , alors que si tu parles d'espèces différentes, tu parles de points communs (93% est commun).

Dit encore autrement : au sein de la différence de gènes que tu peux exprimer vis-à-vis d'un autre représentant de ton espèce, tu calcule la proportion de points communs que tu as réellement.
Donc tu as 3% de commun à Néanderthal sur 1% qui est différent de tout le règne animal. Donc 0.03% de tes gènes au final sont Néanderthal.
C'est pas trop confus ?

Ce genre d'expérience soulève des questions éthiques et philosophiques passionnantes, je vous recommande vivement de lire les animaux dénaturés, de Vercors.

a écrit : En fait, tu es en train de comparer deux ordres différents, mais c'est juste la terminologie généralement utilisée qui induit en erreur.

Laisse moi prendre un exemple : du fait que tu es un humain, tu as (environ) 50% de gènes de ton père, et 50% de ta mère. Plus tu remontes, moins le pourcentage est
élevé, d'où les 3% Néanderthal.
Maintenant, les 50% "venant de" ne sont pas synonymes de 50% "commun /différent". Pour reprendre l'exemple de tes parents, tu partages la quasi totalité de tes gènes avec celui /celle qui t'a donné 50%, simplement parce que c'est la base commune nécessaire pour avoir une seule espèce.

Autrement dit, si tu parles de ton ascendance, tu comptes les différences, et la proportion de différences (donc en gros, 50% des 0.000001 je sais pas trop que j'ai de différence avec mes aïeux me viennent de ma mère) , alors que si tu parles d'espèces différentes, tu parles de points communs (93% est commun).

Dit encore autrement : au sein de la différence de gènes que tu peux exprimer vis-à-vis d'un autre représentant de ton espèce, tu calcule la proportion de points communs que tu as réellement.
Donc tu as 3% de commun à Néanderthal sur 1% qui est différent de tout le règne animal. Donc 0.03% de tes gènes au final sont Néanderthal.
C'est pas trop confus ?
Afficher tout
Un peux mais j'ai quand même compris l'idée.
Merci :)

Il y a un film de 1988 qui racontait l'histoire d'un enfant né d'une expérience entre une femelle gorille et d'un humain.
Le titre français était "l'humanoide", et en anglais "first born".

m.imdb.com/title/tt0096584/

a écrit : En fait, tu es en train de comparer deux ordres différents, mais c'est juste la terminologie généralement utilisée qui induit en erreur.

Laisse moi prendre un exemple : du fait que tu es un humain, tu as (environ) 50% de gènes de ton père, et 50% de ta mère. Plus tu remontes, moins le pourcentage est
élevé, d'où les 3% Néanderthal.
Maintenant, les 50% "venant de" ne sont pas synonymes de 50% "commun /différent". Pour reprendre l'exemple de tes parents, tu partages la quasi totalité de tes gènes avec celui /celle qui t'a donné 50%, simplement parce que c'est la base commune nécessaire pour avoir une seule espèce.

Autrement dit, si tu parles de ton ascendance, tu comptes les différences, et la proportion de différences (donc en gros, 50% des 0.000001 je sais pas trop que j'ai de différence avec mes aïeux me viennent de ma mère) , alors que si tu parles d'espèces différentes, tu parles de points communs (93% est commun).

Dit encore autrement : au sein de la différence de gènes que tu peux exprimer vis-à-vis d'un autre représentant de ton espèce, tu calcule la proportion de points communs que tu as réellement.
Donc tu as 3% de commun à Néanderthal sur 1% qui est différent de tout le règne animal. Donc 0.03% de tes gènes au final sont Néanderthal.
C'est pas trop confus ?
Afficher tout
Ouais, c'est pas faux

Ça me fait rêver ça quand même. À quand les femmes-chat et les hommes-loups ?