Medicine Hat a une technique efficace pour ne plus avoir de SDF

Proposé par
le

Medicine hat, une ville canadienne d'environ 70 000 habitants a une méthode efficace pour ne plus avoir de personnes sans domicile fixe : elle met temporairement à disposition des vagabonds des domiciles inoccupés. Selon le maire, Ted Clugstone, le coût du logement annuel (14 000 euros) est meilleur marché que de prendre en charge les frais qu’engendrent les aléas de la vie dans la rue (frais médicaux, frais de justice...), qui pourraient s'élever jusqu'à 70 000 euros.


Commentaires préférés (3)

Ha tien, il y encore des gens qui pensent de manière raisonnable ^^

Micro précision pour éviter que le sempiternel débat ne soit lancé : les services sociaux repèrent le plus vite possible les nouveaux sans abris de la ville et leur proposent un logement. La suite du programme ne commence qu'une fois qu'ils ont accepté ce logement. C'est un système intelligent, ça permet de filtrer entre les sans abris victimes des circonstances et les sans abris qui ne cherchent pas forcément à sortir de leur situation.

Edit : je suis en train de me rendre compte que je suis plus en train de lancer le débat qu'autre chose. Bref.

a écrit : Micro précision pour éviter que le sempiternel débat ne soit lancé : les services sociaux repèrent le plus vite possible les nouveaux sans abris de la ville et leur proposent un logement. La suite du programme ne commence qu'une fois qu'ils ont accepté ce logement. C'est un système intelligent, ça permet de filtrer entre les sans abris victimes des circonstances et les sans abris qui ne cherchent pas forcément à sortir de leur situation.

Edit : je suis en train de me rendre compte que je suis plus en train de lancer le débat qu'autre chose. Bref.
Afficher tout
Disons qu'il n'y débat que si l'on utilise l'argument du "s'ils sont à la rue c'est qu'ils le veulent bien" pour masquer son incompétence ou son défaut de volonté dans la gestion de ce problème... Humhum.


Tous les commentaires (22)

Ha tien, il y encore des gens qui pensent de manière raisonnable ^^

Micro précision pour éviter que le sempiternel débat ne soit lancé : les services sociaux repèrent le plus vite possible les nouveaux sans abris de la ville et leur proposent un logement. La suite du programme ne commence qu'une fois qu'ils ont accepté ce logement. C'est un système intelligent, ça permet de filtrer entre les sans abris victimes des circonstances et les sans abris qui ne cherchent pas forcément à sortir de leur situation.

Edit : je suis en train de me rendre compte que je suis plus en train de lancer le débat qu'autre chose. Bref.

Bien évidemment. Mais non transposable dans tous les contextes.

a écrit : Micro précision pour éviter que le sempiternel débat ne soit lancé : les services sociaux repèrent le plus vite possible les nouveaux sans abris de la ville et leur proposent un logement. La suite du programme ne commence qu'une fois qu'ils ont accepté ce logement. C'est un système intelligent, ça permet de filtrer entre les sans abris victimes des circonstances et les sans abris qui ne cherchent pas forcément à sortir de leur situation.

Edit : je suis en train de me rendre compte que je suis plus en train de lancer le débat qu'autre chose. Bref.
Afficher tout
Disons qu'il n'y débat que si l'on utilise l'argument du "s'ils sont à la rue c'est qu'ils le veulent bien" pour masquer son incompétence ou son défaut de volonté dans la gestion de ce problème... Humhum.

Il serait intéressant de savoir d'où viennent ces logements libres qui sont proposés "en 15 jours", disent les sources, aux sans abris... afin de savoir si cela serait transposable chez nous par exemple.
Car le problème en France c'est qu'il y a un manque cruel de logements "publics". Et que la propriété "privée" chez nous est très protégée et réglementée, même inhabitée ; je ne connais pas la réglementation en la matière au Canada.
Sinon, je pense que l'étude financière est exacte (rapport des coûts)... Mais encore faut-il avoir des logements disponibles. Sans logements disponibles, l'équilibre financier doit tenir compte de l'amortissement des investissements, et ce n'est alors plus la même "musique".

a écrit : Ha tien, il y encore des gens qui pensent de manière raisonnable ^^ Enfin apres tu ne geres pas une ville de 70 000 habitants comme un pays de 68 millions, ou meme une ville de 500 000 hab.

a écrit : Ha tien, il y encore des gens qui pensent de manière raisonnable ^^ Qui pensent à l'argent surtout !

a écrit : Micro précision pour éviter que le sempiternel débat ne soit lancé : les services sociaux repèrent le plus vite possible les nouveaux sans abris de la ville et leur proposent un logement. La suite du programme ne commence qu'une fois qu'ils ont accepté ce logement. C'est un système intelligent, ça permet de filtrer entre les sans abris victimes des circonstances et les sans abris qui ne cherchent pas forcément à sortir de leur situation.

Edit : je suis en train de me rendre compte que je suis plus en train de lancer le débat qu'autre chose. Bref.
Afficher tout
Il faut surtout filtrer pour éviter l"'appel d'air". C'est ce que craignent toutes les personnes qui réfléchissent aux politiques à mettre en place pour gérer les sans-abri, dont les migrants. En effet le risque c'est qu'une fois tous les sans-abri de la ville logés, d'autres sans-abri entendent parler de ce programme et viennent dautres villes pour en profiter et que l'afflux continue jusqu'à saturer le programme et que la ville se retrouve avec plus de problèmes qu'avant... Et comme il y a forcément des inégalités à la surface de planète ça pourrait être un problème sans fin. Donc bravo à ce programme qui a appatemment su gérer cette difficulté qui est souvent présentée comme ingérable par nos personnes politiques.

a écrit : Qui pensent à l'argent surtout ! Qu'importe que le but soit de faire des économies si le moyen pour y parvenir est humain et solidaire.

a écrit : Disons qu'il n'y débat que si l'on utilise l'argument du "s'ils sont à la rue c'est qu'ils le veulent bien" pour masquer son incompétence ou son défaut de volonté dans la gestion de ce problème... Humhum. Ou le classique "oui mais on ne peut pas accueillir toute la misère du monde..."

Posté le

android

(15)

Répondre

a écrit : Ha tien, il y encore des gens qui pensent de manière raisonnable ^^ Qui pense de manière financières plutôt, il ne dit pas que les sdf risque pour leur santé mais parce-que ça lui coûte moins cher de les loger ..

a écrit : Ou le classique "oui mais on ne peut pas accueillir toute la misère du monde..." Dixit Mr Chirac, notre ancien président de la république...

Alors ça débat très fort sur les questions économiques, morales, politiques etc, mais est-ce qu'on peut s'arrêter une seconde sur le fait que cette ville s'appelle "Medicine hat" ?

a écrit : Micro précision pour éviter que le sempiternel débat ne soit lancé : les services sociaux repèrent le plus vite possible les nouveaux sans abris de la ville et leur proposent un logement. La suite du programme ne commence qu'une fois qu'ils ont accepté ce logement. C'est un système intelligent, ça permet de filtrer entre les sans abris victimes des circonstances et les sans abris qui ne cherchent pas forcément à sortir de leur situation.

Edit : je suis en train de me rendre compte que je suis plus en train de lancer le débat qu'autre chose. Bref.
Afficher tout
bref, j'ai lancé un débat

a écrit : Qui pense de manière financières plutôt, il ne dit pas que les sdf risque pour leur santé mais parce-que ça lui coûte moins cher de les loger .. On en aura toujours des comme toi, à l'esprit "tordu", à la recherche systématique de la critique sans réflexion, du "comment faire pour que ça ne marche pas"...
Le mec bouge, trouve des solutions, et il a une démarche globale du sujet ; contrairement à toi qui ne fait rien et ne regarde que par le tout petit bout de sa propre lorgnette.
Un SDF ne coûte rien à une mairie ; ce n'est pas elle qui paye les frais d'hôpitaux, ni de justice éventuelle. En revanche elle paye pour les logements ; c'est en ça que la démarche est "globale", car oui, ça lui coûte contrairement à ce que tu dis ! Mais "globalement" la société gagne de l'argent grâce à ses actions...

On me dit dans l’oreille que de nombreux hommes politiques vont porter plainte au tribunal international des droits de l’homme pour cette honteuse atteinte aux droits des pauvres SDFs qui vivent dans la rue pArCe QuE c’EsT lEuR CHoIx

a écrit : Dixit Mr Chirac, notre ancien président de la république... "La France n'a pas vocation a accueillir toute la misère du monde".

Cette formule nous vient de Michel Rocard en fait.

D'ailleurs, on oublie souvent la fin de cette formule: "... mais elle soit en prendre sa part".

Pas bête du tout ! En plus cela donne un logement au SDF ! Parfait !

a écrit : Qui pense de manière financières plutôt, il ne dit pas que les sdf risque pour leur santé mais parce-que ça lui coûte moins cher de les loger .. Tiens, le commentaire le plus stupide de l’année ...
Donc d’après toi tous les maires du monde sauf un sont nuls en finance vu qu’ils n’ont pas percuté que donner des logements aux sdf rapportait de l’argent, c’est ça ?