Les intelligences artificielles peuvent être scénaristes

Proposé par
le

En 2016, le réalisateur Oscar Sharp et le scientifique Ross Goodwin créèrent une intelligence artificielle à laquelle ils firent "lire" une douzaine de scripts de film, puis lui demandèrent d'en générer un elle-même. Le résultat de l'expérience, Sunspring, a été tourné avec de vrais acteurs. Il s'agit du premier film scénarisé par IA.

Le scénario (en sources) résultant de l'expérience n'a ni queue ni tête mais on peut voir des motifs propres aux scripts de films que l'IA a réussi à intégrer.


Tous les commentaires (70)

a écrit : L’homme est en train de robotiser un métier incroyable, celui d’artiste. Je pense qu’on va perdre gros le jour ou tout sera géré par ordinateur. Les artistes (dont je fait partie) ne se sentiront plus indispensables, valorisés (déjà que c’est difficile) et donc l’art ne sera plus vraiment l’art puisque généré par des algorithmes. J’ai la sensation que peu de personnes se rendent compte de ce que cela représente...on tue simplement, la derniere frontiere entre l’homme et la machine. Entre la chaleur organique, et la froideur mécanique. Afficher tout Je suis hobbyist en digital painting, et je pense qu' à l'heure actuelle nous avons encore le dessus : beaucoup de décisions au niveau du rendu des couleurs, des brushes ou autres échappent encore aux AI.
Elles font justement preuve de froideur mécanique dans leur coup de crayon et ça se voit!
(Peut-être que ça ne sera plus le cas dans les années à venir mais un CPU aura du mal à répliquer les émotions, les messages ou les atmosphères qu' on retranscrit dans nos oeuvres imo.)

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Ça me met toujours hors de moi d'entendre de telles absurdités.

Depuis le début des révolutions informatiques, les gens pensaient perdre leur job et vivre sur une planète avec des robots partout.

La vérité c'est que l'explosion digitale créée autant de job qu'elle n'e
n détruit voir plus. Ce sera de nouveaux jobs avec des skills différents, mais ce qui est certain c'est qu'il faudra des humains quelque part (en hardware comme en software). Afficher tout
Je suis très loin de partager cet enthousiasme, et ce n'est pas parce que cela n'a rien détruit pour l'instant (à voir..) que cela ne détruira pas dans le futur !

a écrit : Ça me met toujours hors de moi d'entendre de telles absurdités.

Depuis le début des révolutions informatiques, les gens pensaient perdre leur job et vivre sur une planète avec des robots partout.

La vérité c'est que l'explosion digitale créée autant de job qu'elle n'e
n détruit voir plus. Ce sera de nouveaux jobs avec des skills différents, mais ce qui est certain c'est qu'il faudra des humains quelque part (en hardware comme en software). Afficher tout
C'est tout à fait exact.
Les mêmes peurs existaient déjà au 19eme siècle lors de la révolution industrielle, les gens avaient peur de voir tout le travail devenir automatisé et que tous les emplois disparaîtraient au profit des machines. Cependant il n'en fut rien : des emplois ont certes disparu, mais cela s'est fait au profit de nouveaux qui n'existaient pas jusqu'à là.
Ce phénomène porte le nom de "Destruction Créatrice", il a été théorisé et expliqué par l'économiste Joseph Schumpeter.

a écrit : Ça me met toujours hors de moi d'entendre de telles absurdités.

Depuis le début des révolutions informatiques, les gens pensaient perdre leur job et vivre sur une planète avec des robots partout.

La vérité c'est que l'explosion digitale créée autant de job qu'elle n'e
n détruit voir plus. Ce sera de nouveaux jobs avec des skills différents, mais ce qui est certain c'est qu'il faudra des humains quelque part (en hardware comme en software). Afficher tout
Ce que les gens ont peur de perdre, ce n'est pas le job, c'est l'argent qui va avec. Réglons le problème des revenus et la robotisation ne sera plus une crainte :)

a écrit : L’homme est en train de robotiser un métier incroyable, celui d’artiste. Je pense qu’on va perdre gros le jour ou tout sera géré par ordinateur. Les artistes (dont je fait partie) ne se sentiront plus indispensables, valorisés (déjà que c’est difficile) et donc l’art ne sera plus vraiment l’art puisque généré par des algorithmes. J’ai la sensation que peu de personnes se rendent compte de ce que cela représente...on tue simplement, la derniere frontiere entre l’homme et la machine. Entre la chaleur organique, et la froideur mécanique. Afficher tout Je ne comprends pas comment une IA peut remplacer la créativité. La créativité est affaire de choix, et en plus l'effet de l'art sur le public est un ressenti personnel. Comment une IA pourrait retranscrire une émotion autrement qu'en copiant un être humain (ou plusieurs) ? La réponse me paraît dans la question, s'il n'y avait pas de créativité humaine, il n'y aurait pas d'IA pour essayer de la copier. Je ne dis pas qu'à l'avenir on pourra vivre facilement de l'art (il n'y a qu'à voir la condition des auteurs en ce moment), mais s'il y a bien un domaine qui me paraît à l'abri de la full robotisation, c'est bien le domaine artistique.

a écrit : C'est tout à fait exact.
Les mêmes peurs existaient déjà au 19eme siècle lors de la révolution industrielle, les gens avaient peur de voir tout le travail devenir automatisé et que tous les emplois disparaîtraient au profit des machines. Cependant il n'en fut rien : des emplois ont certes disparu, mais
cela s'est fait au profit de nouveaux qui n'existaient pas jusqu'à là.
Ce phénomène porte le nom de "Destruction Créatrice", il a été théorisé et expliqué par l'économiste Joseph Schumpeter.
Afficher tout
Ce que vous ne semblez pas comprendre la plupart, c'est qu'il n'y avait aucune peur dans mon message. Perdre un emploi n'est pas forcément malheureux. Surtout que tout le monde sera dans le même cas : changement profond de société et mentalité donc !

a écrit : Je ne comprends pas comment une IA peut remplacer la créativité. La créativité est affaire de choix, et en plus l'effet de l'art sur le public est un ressenti personnel. Comment une IA pourrait retranscrire une émotion autrement qu'en copiant un être humain (ou plusieurs) ? La réponse me paraît dans la question, s'il n'y avait pas de créativité humaine, il n'y aurait pas d'IA pour essayer de la copier. Je ne dis pas qu'à l'avenir on pourra vivre facilement de l'art (il n'y a qu'à voir la condition des auteurs en ce moment), mais s'il y a bien un domaine qui me paraît à l'abri de la full robotisation, c'est bien le domaine artistique. Afficher tout C'est oublier que le cerveau n'est qu'une machine. Un amas cellulaire certe astucieusement configuré, mais copiable et ameliorable. A terme une IA sera bien plus performante et créatrice.

les films absurdes générés par ordinateur auraient au moins le mérite d'être drôles. Parce que qu'est-ce que je m'emmerde au cinéma en ce moment !
Au théâtre, il y avait la pièce "la cantatrice chauve", écrite en 1950, dans laquelle il n'y aucune histoire, une succession de scènes absurdes qui reproduisent des répliques d'un manuel d'apprentissage de l'anglais.
Au cinéma, le film de Bunuel, au début des années 70, qui s'appelait "le charme discret de la bourgeoisie", enfilait déjà des scènes sans queue ni tête, qu'on croirait avoir été écrites par un ordinateur fou

a écrit : Ça me met toujours hors de moi d'entendre de telles absurdités.

Depuis le début des révolutions informatiques, les gens pensaient perdre leur job et vivre sur une planète avec des robots partout.

La vérité c'est que l'explosion digitale créée autant de job qu'elle n'e
n détruit voir plus. Ce sera de nouveaux jobs avec des skills différents, mais ce qui est certain c'est qu'il faudra des humains quelque part (en hardware comme en software). Afficher tout
Rien n'est absurde dans cette théorie. Cela devrait pas forcément amener du chômage dur comme on l'imagine aujourd'hui, mais peut être avec d'autres types de rémunération hors travail. L'automatisation à diminuer beaucoup le nombre de travailleurs dans l'industrie et l'agriculture, beaucoup de personnes travaillent maintenant dans les métiers de service, mais il semblerait qu'il y ait une limite.

a écrit : Ça me met toujours hors de moi d'entendre de telles absurdités.

Depuis le début des révolutions informatiques, les gens pensaient perdre leur job et vivre sur une planète avec des robots partout.

La vérité c'est que l'explosion digitale créée autant de job qu'elle n'e
n détruit voir plus. Ce sera de nouveaux jobs avec des skills différents, mais ce qui est certain c'est qu'il faudra des humains quelque part (en hardware comme en software). Afficher tout
En fait les métiers manuels vont disparaître, le problème c'est qu'il faut changer le regard des gens envers la science avant la disparition de ces métiers sous peine d'assister réellement au chômage de beaucoup de gens

Ça me rappel les scriptes de Genialo avec Adam Sandler

J'ai lu le script de harry potter, ca faisait longtemps que je n'avais pas autant ri j'ai du mettre 20 min a lire l'extrait. Vraiment merci! Et la vidéo en source, a se piss** dessus :) Excellente anecdote.

a écrit : Je ne comprends pas comment une IA peut remplacer la créativité. La créativité est affaire de choix, et en plus l'effet de l'art sur le public est un ressenti personnel. Comment une IA pourrait retranscrire une émotion autrement qu'en copiant un être humain (ou plusieurs) ? La réponse me paraît dans la question, s'il n'y avait pas de créativité humaine, il n'y aurait pas d'IA pour essayer de la copier. Je ne dis pas qu'à l'avenir on pourra vivre facilement de l'art (il n'y a qu'à voir la condition des auteurs en ce moment), mais s'il y a bien un domaine qui me paraît à l'abri de la full robotisation, c'est bien le domaine artistique. Afficher tout La musique c’est l’art le plus arithmétique qui soit. En tant que compositeur j’ai peur (a juste titre) que demain, des algorithmes remplacent les hommes en faisant des calculs et des choix parfait entre fréquences, rythmes, sonorités etc etc. On en reparle dans 10 ans. Les sentiments, que vous le vouliez ou non sont mathématiques, sont régies par des règles. Même le chaos est calculable (c’est ce qu’on utilise dans les jeux vidéos ou tout est destructible par exemple)

a écrit : Ça me met toujours hors de moi d'entendre de telles absurdités.

Depuis le début des révolutions informatiques, les gens pensaient perdre leur job et vivre sur une planète avec des robots partout.

La vérité c'est que l'explosion digitale créée autant de job qu'elle n'e
n détruit voir plus. Ce sera de nouveaux jobs avec des skills différents, mais ce qui est certain c'est qu'il faudra des humains quelque part (en hardware comme en software). Afficher tout
Je pense qu'a long terme il a raison mais j'entends tres longs termes, a la vitesse a laquelle la miniaturisation et l'ia evolue ces 20 dernieres annees je trouve tred probable que des ia fabriquent des hardware plus intelligentes qu'elles memes et que beaucoup de domaines pourront se passer de l'humain je crois egalement dur comme fer a la ressemblance ia humain a s'y meprendre tour ceci peut paraitre sf ou autre mais qui aurait imaginé notre monde tel qu'il est ne serait ce que dans les annees 80? On est loin de se douter de notre futur

a écrit : Ça me met toujours hors de moi d'entendre de telles absurdités.

Depuis le début des révolutions informatiques, les gens pensaient perdre leur job et vivre sur une planète avec des robots partout.

La vérité c'est que l'explosion digitale créée autant de job qu'elle n'e
n détruit voir plus. Ce sera de nouveaux jobs avec des skills différents, mais ce qui est certain c'est qu'il faudra des humains quelque part (en hardware comme en software). Afficher tout
Oui mais les métiers que tu cites necessites des études que n'ont pas forcément la possibilité de faire les personnes qui s'oriente vers le métier de chauffeur. En l'occurrence dans ce cas précis ça supprime du travail au niveau de la classe moyenne. Et puis tout le monde ne veut pas bosser dans l informatique!

a écrit : Ça me met toujours hors de moi d'entendre de telles absurdités.

Depuis le début des révolutions informatiques, les gens pensaient perdre leur job et vivre sur une planète avec des robots partout.

La vérité c'est que l'explosion digitale créée autant de job qu'elle n'e
n détruit voir plus. Ce sera de nouveaux jobs avec des skills différents, mais ce qui est certain c'est qu'il faudra des humains quelque part (en hardware comme en software). Afficher tout
Va dire ça aux milliers ouvriers d'usines, entre autre, qui perdent leurs job suite à la modernisation et la "robotisation" des usines les plus importantes, ne demandant plus qu'un personnel très réduit.. l'avenir cher ami, on y est pas encore, on en est loin. mais plus trop :)

Il IA la une gRoss erreur..
Ils n'ont même pas reçu d'Oscar, Sharp parait bizarre..
En tous cas les gens était du moins plutôt Sunspris des résultats de l'expérience et certains ont même scripté scandale..

On vous le cache mais un grand nombre de films à succès ont été réalisés par cette méthode..

a écrit : Ce que les gens ont peur de perdre, ce n'est pas le job, c'est l'argent qui va avec. Réglons le problème des revenus et la robotisation ne sera plus une crainte :) C'est incroyable cette phrase qui tombe sous le sens. Avant de la lire je n'y avais même pas pensé mais en fait c'est tellement évident !