Chiune Sugihara est le Schindler japonais

Proposé par
le
dans

Durant l'été 1940, le consul japonais Chiune Sugihara fut supplié par des centaines de Juifs de signer des visas de transit leur permettant de fuir la Lituanie. Bien que sa hiérarchie refusât, il prit la décision d'en faire autant que possible (entre 2000 et 3000, parfois concernant une famille entière) sauvant ainsi entre 6000 et 10000 réfugiés.


Commentaires préférés (3)

Même destitué de ses fonctions et contraint de quitter le consulat, il continua tout le trajet de signer. Il dut malheureusement s’arrêter lorsqu’il monta dans le train et que celui ci démarra, jetant juste avant des visas par la fenêtre.

Citation du mec dans les sources :
« Même un chasseur ne peut tuer l'oiseau qui vole vers lui en cherchant un refuge »

La liste de Shinuduleru... Il est allé jusqu'à mettre à mal sa carrière pour ça! Il a bien évidemment reçu le titre de Juste parmis les nations.

Posté le

android

(142)

Répondre


Tous les commentaires (13)

Même destitué de ses fonctions et contraint de quitter le consulat, il continua tout le trajet de signer. Il dut malheureusement s’arrêter lorsqu’il monta dans le train et que celui ci démarra, jetant juste avant des visas par la fenêtre.

Citation du mec dans les sources :
« Même un chasseur ne peut tuer l'oiseau qui vole vers lui en cherchant un refuge »

La liste de Shinuduleru... Il est allé jusqu'à mettre à mal sa carrière pour ça! Il a bien évidemment reçu le titre de Juste parmis les nations.

Posté le

android

(142)

Répondre

Contrairement aux nazis (et beaucoup d'européens), les japonais n'avaient aucune haine des juifs. À l'inverse ils se sont rendus coupables d'innombrables crimes contre l'humanité en Chine, au point que le Reich lui même les condamna !
Parmis les alliés de l'Axe, la Finlande fait aussi figure d'exception, puisqu'elle n'a déporté aucun de ses ressortissants juifs et n'a reconduit à la frontière que 9 allemands de confessions juive

Je suis contente que m'ont anecdote ait été publiée et bien mieux reformulée haha !

J'avais ajouté un long paragraphe dans le complément reprenant ce que vos commentaires ont dit !
D'ailleurs, comme l'a fait remarqué levieuxsinge il a signé des visas jusqu'à ce qu'il soit obligé de monter dans le train et même sur le quai, certaines sources disent qu'il signait des feuilles vierges, voire même qu'il avait lancé son tampon officiel dans la foule, espérant ainsi que des visas de contrefaçon puissent être faits.

Bonne journée :)

Aristides de Sousa Mendes, un consul portugais en poste à Bordeaux, a délivré 30 000 visas à des personnes qui voulaient fuir la France en 1940, notamment des Juifs. Elles ont pu passer au Portugal pour ensuite se réfugier dans d'autres pays.

Ces actes étaient interdits par Salazar, le dictateur dirigeant le Portugal à l'époque. Le consul a été démis de ses fonctions après ces actes de désobéissance. Il est mort dans la pauvreté dans les années 1950.

Sa mémoire a été honorée par le titre de Juste parmi les Nations et bien plus tard au Portugal, après la chute de la dictature en 1974.

La source indique:
"Sa démarche apparaît comme purement humaniste désintéressée, car non seulement il n'en tira aucun avantage, mais sa carrière fut brisée par son action. Ce n'est qu'après sa mort que l'État japonais l'a réhabilité."
Il est mort en 1986, alors durant 41 ans, il lui était donc reproché d'avoir délivré un visa a des personnes menacées de mort. Je ne comprend pas les nippons...

a écrit : La source indique:
"Sa démarche apparaît comme purement humaniste désintéressée, car non seulement il n'en tira aucun avantage, mais sa carrière fut brisée par son action. Ce n'est qu'après sa mort que l'État japonais l'a réhabilité."
Il est mort en 1986, alors durant 41 a
ns, il lui était donc reproché d'avoir délivré un visa a des personnes menacées de mort. Je ne comprend pas les nippons... Afficher tout
T'aurais la même chose en France aujourd'hui tu peux être sur que le FN et compagnie crierait au scandale et exigeraient une condamnation du diplomate qui aurait fait ça. La réaction japonaise ne m'étonne guère

Faut pas exagérer le FN ne prône pas les camps de concentration et la mort des étrangers...

A les amalgames...un des plus grands fléaux de nos jours...

a écrit : Faut pas exagérer le FN ne prône pas les camps de concentration et la mort des étrangers...

A les amalgames...un des plus grands fléaux de nos jours...
Kreeperface n’a jamais dit que le FN prônait les camps de concentrations ...
Ah les amalgames et erreurs d'interprétations...

a écrit : T'aurais la même chose en France aujourd'hui tu peux être sur que le FN et compagnie crierait au scandale et exigeraient une condamnation du diplomate qui aurait fait ça. La réaction japonaise ne m'étonne guère Oui mais tous les partis aux pouvoirs désavouraient un tel acte si humaniste soit-il. A partir du moment ou la hiérarchie a dit non, et qu'il le fait quand même, il se met en faute. Et une faute grave, une désobéissance à la hiérarchie dans ces postes-ci ne peut qu'entraîner un renvoie. La confiance impérative en son subalterne est définitivement rompu même s'il avait raison sur le fond.

Et les dirigeants n'avaient pas le recul que nous avons aujourd'hui. Maintenant qu'il y a le recul ils sont célébrés.
Ce sont des êtres exceptionnel dans une situation exceptionnel, par définition si on demandait la même réaction aux autres, dont leurs chefs, sa ne serait plus exceptionnel.

a écrit : Kreeperface n’a jamais dit que le FN prônait les camps de concentrations ...
Ah les amalgames et erreurs d'interprétations...
Crier au scandale a cette époque serait un peu être du côté des "mauvais"donc avec une grande probabilité de partager les même idées et malheureusement cela reste un fait plus qu' une interprétation bcp pense FN=nazie alors que cela n a strictement rien à voir...
Et t as pas besoin d aller bien loin pour être confirmé dans cette ignorance...

a écrit : Kreeperface n’a jamais dit que le FN prônait les camps de concentrations ...
Ah les amalgames et erreurs d'interprétations...
Personne n’a jamais dit que le FN avais avoir avec l’anecdote, pourquoi toujours tout rapporter à la politique sérieusement ?