Avant Ariane, il y avait Véronique

Proposé par
le
dans

Vous connaissez sûrement Ariane, la fusée européenne, mais vous ne connaissez peut-être pas Véronique, son ancêtre. Bien que française, il faut toutefois noter que de nombreux savants allemands (dont certains ont été membres du parti Nazi) participèrent activement à la réalisation de cette fusée.


Commentaires préférés (3)

Son nom Véronique vient de VERnon électrONIQUE car ce projet de fusée-sonde a été développé  à Vernon, dans l'Eure, à partir de 1948.

a écrit : Rien à voir avec les fusées V1-V2 comme j'ai cru au début, il s'agit de l'acronyme de VERnon électrONIQUE
Vernon pour la commune de l'Eure.
Le projet date de 1948 aussi.
Les modèles des fusées V1 et V2 servirent bel et bien à la conquête spatiale mais du côté américain.
Le célèbre Wernher Von Braun qui créa les fusées du programme Apollo est le même homme qui, alors haut dignitaire nazi, mis au point les plans des V1 et V2.
On notera qu'au moment où les Américains le recupèrèrent il declara avoir "perdu" les plans des missiles.

a écrit : L'hypocrisie de l'Occident dans toute sa splendeur. Comme les américains et les russes, la France a voulu sa part des scientifiques allemand travaillant pour le régime nazis. L'Allemagne fut en effet, avec les V1 et V2, en avance sur le plan aéronautique sur les autre puissances. Les belligérants vainqueurs n'ont eu qu'à rafler les scientifiques perdant afin de monter leurs programmes spaciaux.

Je ne dis pas qu'aucun de ces pays n'avaient d'assez bon scientifiques pour démarrer ces programmes, juste qu'au final, nos programmes ont été conçu en coopération avec des nazis, et que ce n'est pas anodin.
Afficher tout
Et oui mon grand...Même si c'est dur à l'admettre dans toutes les grandes guerres depuis le début de l'humanité il y a souvent eu ensuite des grandes avancées scientifiques et médicales...

Posté le

android

(71)

Répondre


Tous les commentaires (36)

Son nom Véronique vient de VERnon électrONIQUE car ce projet de fusée-sonde a été développé  à Vernon, dans l'Eure, à partir de 1948.

Rien à voir avec les fusées V1-V2 comme j'ai cru au début, il s'agit de l'acronyme de VERnon électrONIQUE
Vernon pour la commune de l'Eure.
Le projet date de 1948 aussi.

a écrit : Rien à voir avec les fusées V1-V2 comme j'ai cru au début, il s'agit de l'acronyme de VERnon électrONIQUE
Vernon pour la commune de l'Eure.
Le projet date de 1948 aussi.
Les modèles des fusées V1 et V2 servirent bel et bien à la conquête spatiale mais du côté américain.
Le célèbre Wernher Von Braun qui créa les fusées du programme Apollo est le même homme qui, alors haut dignitaire nazi, mis au point les plans des V1 et V2.
On notera qu'au moment où les Américains le recupèrèrent il declara avoir "perdu" les plans des missiles.

Pour plus d'informations sur les fusées françaises (et européennes), je vous conseille la chaîne Youtube "Stardust - La Chaîne Espace" ; 3 vidéos à ce sujet ont été publiées récemment

L'hypocrisie de l'Occident dans toute sa splendeur. Comme les américains et les russes, la France a voulu sa part des scientifiques allemand travaillant pour le régime nazis. L'Allemagne fut en effet, avec les V1 et V2, en avance sur le plan aéronautique sur les autre puissances. Les belligérants vainqueurs n'ont eu qu'à rafler les scientifiques perdant afin de monter leurs programmes spaciaux.

Je ne dis pas qu'aucun de ces pays n'avaient d'assez bon scientifiques pour démarrer ces programmes, juste qu'au final, nos programmes ont été conçu en coopération avec des nazis, et que ce n'est pas anodin.

a écrit : L'hypocrisie de l'Occident dans toute sa splendeur. Comme les américains et les russes, la France a voulu sa part des scientifiques allemand travaillant pour le régime nazis. L'Allemagne fut en effet, avec les V1 et V2, en avance sur le plan aéronautique sur les autre puissances. Les belligérants vainqueurs n'ont eu qu'à rafler les scientifiques perdant afin de monter leurs programmes spaciaux.

Je ne dis pas qu'aucun de ces pays n'avaient d'assez bon scientifiques pour démarrer ces programmes, juste qu'au final, nos programmes ont été conçu en coopération avec des nazis, et que ce n'est pas anodin.
Afficher tout
Et oui mon grand...Même si c'est dur à l'admettre dans toutes les grandes guerres depuis le début de l'humanité il y a souvent eu ensuite des grandes avancées scientifiques et médicales...

Posté le

android

(71)

Répondre

a écrit : Les modèles des fusées V1 et V2 servirent bel et bien à la conquête spatiale mais du côté américain.
Le célèbre Wernher Von Braun qui créa les fusées du programme Apollo est le même homme qui, alors haut dignitaire nazi, mis au point les plans des V1 et V2.
On notera qu'au moment où les Américains le
recupèrèrent il declara avoir "perdu" les plans des missiles. Afficher tout
Les Américains, même s'ils n'avaient pas les plans, ont quand même récupéré des V2 entières. La première photo de la Terre depuis l'espace a d'ailleurs été prise grâce à une V2 modifiée par les Américains

a écrit : L'hypocrisie de l'Occident dans toute sa splendeur. Comme les américains et les russes, la France a voulu sa part des scientifiques allemand travaillant pour le régime nazis. L'Allemagne fut en effet, avec les V1 et V2, en avance sur le plan aéronautique sur les autre puissances. Les belligérants vainqueurs n'ont eu qu'à rafler les scientifiques perdant afin de monter leurs programmes spaciaux.

Je ne dis pas qu'aucun de ces pays n'avaient d'assez bon scientifiques pour démarrer ces programmes, juste qu'au final, nos programmes ont été conçu en coopération avec des nazis, et que ce n'est pas anodin.
Afficher tout
des nazis ? Tout les allemands n’étaient pas nazis hein... certains scientifiques avaient fuis avant la guerre, d'autres après, c'est tout. Je ne dis pas qu'aucun d'eux n'avaient d'idéologie, mais beaucoup ont juste travaillé la ou on donnait des moyens. L’Allemagne nazie finançait des recherches, les scientifiques allemands peuvent travailler. L’Allemagne est détruite et seule d'autres pays vainqueur finance des recherches, les scientifiques vont dans ces pays la pour continuer leurs travaux. Ne pas récupérer les scientifiques aurait été un gâchis, que ce soit pour les pays vainqueur se privant de cerveaux, ou les scientifiques se privant de fonds. Et globalement, ça a servi la science. Quand a l'origine militaire de bien des recherches, il suffit de voir le budget lié a la défense de chaque pays pour voir qu'il y a de l'argent, et donc de la capacité a innover. Et les technologies lié a l'armée, tout comme les technologies lié a l'espace finissent toujours par avoir une application civile.

Véronique, 2 qui l’attrapent et 1 qui... L’envoi dans l’espace. (Vous avez pensé à quoi bande de petits pervers?!!)

a écrit : Et oui mon grand...Même si c'est dur à l'admettre dans toutes les grandes guerres depuis le début de l'humanité il y a souvent eu ensuite des grandes avancées scientifiques et médicales... reste à savoir si les grandes avancées scientifiques sont aussi de grandes avancées humaines. On m'objectera l'accroissement de la durée de la vie, je répondrai : à quoi sert une vie longue quand c'est une vie merdique ? A quoi sert une vie longue quand on reste englué toute sa vie, de la naissance au tombeau, dans la merditude sociale ? Et avec comme seul point d'horizon le moment où il faudra bien crever malgré tout, que ce soit à 120 ans ou à 60 !

a écrit : reste à savoir si les grandes avancées scientifiques sont aussi de grandes avancées humaines. On m'objectera l'accroissement de la durée de la vie, je répondrai : à quoi sert une vie longue quand c'est une vie merdique ? A quoi sert une vie longue quand on reste englué toute sa vie, de la naissance au tombeau, dans la merditude sociale ? Et avec comme seul point d'horizon le moment où il faudra bien crever malgré tout, que ce soit à 120 ans ou à 60 ! Afficher tout C'est pas faux, mais vu comme ça on dirait une pub à propos des promotions de -50% sur les cordes au Carrefour...
("Tout doit partir!")

Posté le

android

(9)

Répondre

a écrit : C'est pas faux, mais vu comme ça on dirait une pub à propos des promotions de -50% sur les cordes au Carrefour...
("Tout doit partir!")
c'est juste une critique de la civilisation et de ses innombrables "bienfaits"

a écrit : L'hypocrisie de l'Occident dans toute sa splendeur. Comme les américains et les russes, la France a voulu sa part des scientifiques allemand travaillant pour le régime nazis. L'Allemagne fut en effet, avec les V1 et V2, en avance sur le plan aéronautique sur les autre puissances. Les belligérants vainqueurs n'ont eu qu'à rafler les scientifiques perdant afin de monter leurs programmes spaciaux.

Je ne dis pas qu'aucun de ces pays n'avaient d'assez bon scientifiques pour démarrer ces programmes, juste qu'au final, nos programmes ont été conçu en coopération avec des nazis, et que ce n'est pas anodin.
Afficher tout
Je ne vois pas trop en quoi c'est une hypocrisie, ni ce que l'occident vient faire là dedans.

a écrit : reste à savoir si les grandes avancées scientifiques sont aussi de grandes avancées humaines. On m'objectera l'accroissement de la durée de la vie, je répondrai : à quoi sert une vie longue quand c'est une vie merdique ? A quoi sert une vie longue quand on reste englué toute sa vie, de la naissance au tombeau, dans la merditude sociale ? Et avec comme seul point d'horizon le moment où il faudra bien crever malgré tout, que ce soit à 120 ans ou à 60 ! Afficher tout Si on prend un peu de recul (genre 3 ou 4000 ans) on peut affirmer que les avancés technologique ont dû bon.

Après si tu veux retourner à l'âge de pierre ou de fer pour mourir de faim ou d'une coupure au doigt à l'âge de 20 ans sans jamais être sortis de ton village boueux tu peux.
Je t'en pris. Vas y. Je te regarde.
Si tu permets je vais poser une caméra pour ça. Tu sais les caméras et le réseau : ce qui permet de communiquer avec ta grand mère à l'autre bon de la France. Le GPS qui permet de retrouver ton frère dans la montagne après une avalanche. Tkt grâce à l'IRM on sait qu'on à pas besoin de l'amputer.
Tu peux d'installer dans la salle d'attente chauffé au gaz. Tu peux y lire du Victor Hugo, Camus ou Proust grâce à un truc de ouf : l'imprimerie. Tu peux même lire la nuit grâce à : l'électricité et l'ampoule, incroyable hein ? Mais bon faut rentrer à la maison, 20 minutes en voiture ! Génial cet engin quand même. Une fois arrivé tu ouvres un frigo et tu manges à ta faim, en referment la porte de ce frigo tu découvres une photo (!) de t'es enfants si mignon...à non j'oubliais, t'es morts à 20 ans d'une coupure au doigt.

Vivement le jour ou ils vont créer un vaccin contre le pessimisme, en attendant y'a les anti-dépresseurs.

a écrit : Et oui mon grand...Même si c'est dur à l'admettre dans toutes les grandes guerres depuis le début de l'humanité il y a souvent eu ensuite des grandes avancées scientifiques et médicales... C'est peut-être le seul moment où les dirigeants comprennent que si ils mettent pas de sous dans la recherche ils vont crever à petit feu

a écrit : reste à savoir si les grandes avancées scientifiques sont aussi de grandes avancées humaines. On m'objectera l'accroissement de la durée de la vie, je répondrai : à quoi sert une vie longue quand c'est une vie merdique ? A quoi sert une vie longue quand on reste englué toute sa vie, de la naissance au tombeau, dans la merditude sociale ? Et avec comme seul point d'horizon le moment où il faudra bien crever malgré tout, que ce soit à 120 ans ou à 60 ! Afficher tout Y a pas une chanson de Oldelaf sur la joie de vivre ?
(c'est pas la tristitude !)

a écrit : C'est peut-être le seul moment où les dirigeants comprennent que si ils mettent pas de sous dans la recherche ils vont crever à petit feu Mouais. Ou pas. Et a ceux qui prétendent qu'on a jamais dépensé autant dans l'armée, c'est vrai en valeur absolu mais pas relatif par rapport au PIB ou du budget de l’état. Compare le pourcentage du budget que l'ancien régime loue pour l'armée de terre et la valeur actuelle, et fait pareil pour l'éducation.
Si l’état ne fait rien pour la santé publique, on crève (littéralement) a petit feu. Si on ne se modernise pas, si on ne s’éduque pas, on crève aussi a petit feu, et les gouvernements l'ont compris. Dire que les dirigeants ne se soucient que du militaire est tout simplement faux. Je ne dis pas que les budgets de la défense sont toujours justifiés, et ne serait pas mieux ailleurs.
Le problème avec le militaire, c'est que même aujourd'hui avec l'ONU ou autre, on peut difficilement s'en passer, c'est de la simple théorie des jeux. Si personne ne fait d'armée, que de la recherche, tout le monde y gagne. Si tout le monde fait de l'armée et de la recherche, tout le monde y gagne, mais avec moins de recherche (en prenant l’hypothèse fausse que l'armée ne contribue pas a la science). Si un pays se focalise uniquement sur la recherche et l'autre sur l'armée, je te laisse deviner qui va gagner la guerre... Aujourd'hui, on ne peut (presque) pas être un pays sans armée. les seuls pays se vantant de ne pas avoir d'armée sont défendus (et donc dépendants) de grandes puissances militaires. Tant que ton voisin a une armée, toi aussi, la est tout le problème...

a écrit : reste à savoir si les grandes avancées scientifiques sont aussi de grandes avancées humaines. On m'objectera l'accroissement de la durée de la vie, je répondrai : à quoi sert une vie longue quand c'est une vie merdique ? A quoi sert une vie longue quand on reste englué toute sa vie, de la naissance au tombeau, dans la merditude sociale ? Et avec comme seul point d'horizon le moment où il faudra bien crever malgré tout, que ce soit à 120 ans ou à 60 ! Afficher tout Ce que tu semble dénoncer n'est pas un problème scientifique mais social. Doit on arrêter la science a cause des injustices sociales ? je dirais qu'au contraire, elles peuvent nous libérer de ça. La mécanisation, robotique et informatique détruit des emplois ? si ils sont facilement remplaçable, c'est qu'ils étaient surement basique, répétitif, aliénant. A nous le travail plus complexe, valorisant, stimulant. Ça n'est surement ni la première, ni la dernière vague de destruction créatrice. Et quand bien même il n'y aurait plus de travail, on a une autre solution au chômage, la baisse du temps de travail. retraite anticipée, semaine des 32 heures, voir les deux...
La culture n'a jamais été aussi accessible. Certains acquis nous semblent anodins aujourd'hui, mais seraient des trésors il y a des siècles. Une copie de la Bible représentait des centaines d'heures de travail de moine copiste, et avait une valeur immense. Un livre de poche coûte aujourd'hui quelques euros... Traverser l'océan était un périple, et même les peuples reliés par voie terrestres se connaissaient peu. Je peux être aux USA des demain si je veux, et parler a un chinois instantanément. Internet est un outil magnifique, pour partager le savoir et les idées, tout comme l'imprimerie. l'une permet a tout le monde de lire, l'autre d'écrire. Selon certains critères, nous sommes bien plus riche que nos ancêtres: eau courante, électricité, électroménager (avez vous une idée du nombre d'heure gagné depuis que nous n'avons plus a aller au lavoir ou au marché tout les jours?)... Les progrès sociaux, bien que moins important que les progrès scientifiques, sont tout de même notable. Oui, la société est toujours inégalitaire, mais la science n'en est pas la cause mais sera plutôt la solution. Elle nous donne plein d'outil pour améliorer notre vie, a nous de structurer une société ou l'on puisse s'épanouir grâce a ces solutions.

Pourquoi on parle de scientifiques nazis ? Ce sont des scientifiques allemands qui ont dû adhérer (de gré ou par calcul) au parti nazi pour continuer leurs activités scientifiques. Certains scientifiques ont bien évidemment contribué aux horreurs de la guerre, mais d'autres "nazis" ont aussi permis de les limiter, à leur échelle (je pense à Schindler par exemple). J'ai un peu de mal avec l'amalgame nazi et allemand pendant cette période de l'histoire. Sans compter les milliers de soldats enrôlés de "force". Ça me fait méditer tout ça

a écrit : Pourquoi on parle de scientifiques nazis ? Ce sont des scientifiques allemands qui ont dû adhérer (de gré ou par calcul) au parti nazi pour continuer leurs activités scientifiques. Certains scientifiques ont bien évidemment contribué aux horreurs de la guerre, mais d'autres "nazis" ont aussi permis de les limiter, à leur échelle (je pense à Schindler par exemple). J'ai un peu de mal avec l'amalgame nazi et allemand pendant cette période de l'histoire. Sans compter les milliers de soldats enrôlés de "force". Ça me fait méditer tout ça Afficher tout Je voulais poster un commentaire similaire, un scientifique reste un scientifique. On parle trop souvent des scientifique nazi qui était au mauvais endroit au mauvais moment de l'histoire de l'humanité. Après la question importante est: prenaient t'ils plaisir à créer des inventions en sachant le but de celle ci.