Des mots croisés ont révélé le débarquement avant l'heure

Proposé par
Invité
le
dans

En 1944, une page de mots croisés contenant beaucoup de noms de code utilisés dans le cadre de l'opération Overlord (Utah, Omaha, Neptune, Overlord etc.) fut publiée dans le journal Daily Telegraph, ce qui prit de panique le MI5 qui crut que l'opération avait fuité. En réalité, il s'agissait d'un pur hasard.


Commentaires préférés (3)

Pour rappel, Utah et Omaha était deux des plages du débarquement, l'opération Neptune consistait a établir une tête de pont en Normandie afin d'y acheminer troupes et ravitaillements, s'inscrivant dans l’opération Overlord, nom du code de la bataille de Normandie. On devait aussi deviner "Mulberry", qui était le nom du port artificiel permettant l’approvisionnement en ressources après le débarquement.
Par contre, la thèse du pur hasard est remis en cause : le verbicruciste était professeur, et demandait souvent de l'aide pour trouver des mots a ses élèves. Beaucoup de militaires étaient présents dans la région, les élèves côtoyaient donc les militaires. Il est probable que certains noms de codes aient fuités, les élèves ayant entendus ces mots la sans connaitre leur signification, puis qu'ils auraient proposé ces mots la au professeur. Une autre thèse est que ce professeur allait souvent faire ses mots croisés dans un pub, fréquenté par des militaires. Encore une fois, il auraient entendu ses mots et les auraient rajoutés dans les mots croisés, sans en connaitre le sens caché

a écrit : Pour rappel, Utah et Omaha était deux des plages du débarquement, l'opération Neptune consistait a établir une tête de pont en Normandie afin d'y acheminer troupes et ravitaillements, s'inscrivant dans l’opération Overlord, nom du code de la bataille de Normandie. On devait aussi deviner "Mulberry", qui était le nom du port artificiel permettant l’approvisionnement en ressources après le débarquement.
Par contre, la thèse du pur hasard est remis en cause : le verbicruciste était professeur, et demandait souvent de l'aide pour trouver des mots a ses élèves. Beaucoup de militaires étaient présents dans la région, les élèves côtoyaient donc les militaires. Il est probable que certains noms de codes aient fuités, les élèves ayant entendus ces mots la sans connaitre leur signification, puis qu'ils auraient proposé ces mots la au professeur. Une autre thèse est que ce professeur allait souvent faire ses mots croisés dans un pub, fréquenté par des militaires. Encore une fois, il auraient entendu ses mots et les auraient rajoutés dans les mots croisés, sans en connaitre le sens caché
Afficher tout
Alors ça c'est du complément d'anecdote! Merci Craig Mullins, JMCMB x2...

a écrit : Alors ça c'est du complément d'anecdote! Merci Craig Mullins, JMCMB x2... De rien, j'aime bien fouiller les sources ou diverger pour rajouter du contenu, ça fait plaisir de voir que ça plait. Je vais peut être sauter le pas et proposer des anecdotes...
Sinon, Si tu parle de Craig Mullins par rapport a mon image de profil, ce n'est pas lui l'illustrateur mais Michael Komarck, même si les deux ont un styles très proche, illustrent de la fantasy et ont tout deux illustrés des cartes de Magic the Gathering


Tous les commentaires (15)

Pour rappel, Utah et Omaha était deux des plages du débarquement, l'opération Neptune consistait a établir une tête de pont en Normandie afin d'y acheminer troupes et ravitaillements, s'inscrivant dans l’opération Overlord, nom du code de la bataille de Normandie. On devait aussi deviner "Mulberry", qui était le nom du port artificiel permettant l’approvisionnement en ressources après le débarquement.
Par contre, la thèse du pur hasard est remis en cause : le verbicruciste était professeur, et demandait souvent de l'aide pour trouver des mots a ses élèves. Beaucoup de militaires étaient présents dans la région, les élèves côtoyaient donc les militaires. Il est probable que certains noms de codes aient fuités, les élèves ayant entendus ces mots la sans connaitre leur signification, puis qu'ils auraient proposé ces mots la au professeur. Une autre thèse est que ce professeur allait souvent faire ses mots croisés dans un pub, fréquenté par des militaires. Encore une fois, il auraient entendu ses mots et les auraient rajoutés dans les mots croisés, sans en connaitre le sens caché

a écrit : Pour rappel, Utah et Omaha était deux des plages du débarquement, l'opération Neptune consistait a établir une tête de pont en Normandie afin d'y acheminer troupes et ravitaillements, s'inscrivant dans l’opération Overlord, nom du code de la bataille de Normandie. On devait aussi deviner "Mulberry", qui était le nom du port artificiel permettant l’approvisionnement en ressources après le débarquement.
Par contre, la thèse du pur hasard est remis en cause : le verbicruciste était professeur, et demandait souvent de l'aide pour trouver des mots a ses élèves. Beaucoup de militaires étaient présents dans la région, les élèves côtoyaient donc les militaires. Il est probable que certains noms de codes aient fuités, les élèves ayant entendus ces mots la sans connaitre leur signification, puis qu'ils auraient proposé ces mots la au professeur. Une autre thèse est que ce professeur allait souvent faire ses mots croisés dans un pub, fréquenté par des militaires. Encore une fois, il auraient entendu ses mots et les auraient rajoutés dans les mots croisés, sans en connaitre le sens caché
Afficher tout
Alors ça c'est du complément d'anecdote! Merci Craig Mullins, JMCMB x2...

a écrit : Alors ça c'est du complément d'anecdote! Merci Craig Mullins, JMCMB x2... De rien, j'aime bien fouiller les sources ou diverger pour rajouter du contenu, ça fait plaisir de voir que ça plait. Je vais peut être sauter le pas et proposer des anecdotes...
Sinon, Si tu parle de Craig Mullins par rapport a mon image de profil, ce n'est pas lui l'illustrateur mais Michael Komarck, même si les deux ont un styles très proche, illustrent de la fantasy et ont tout deux illustrés des cartes de Magic the Gathering

a écrit : De rien, j'aime bien fouiller les sources ou diverger pour rajouter du contenu, ça fait plaisir de voir que ça plait. Je vais peut être sauter le pas et proposer des anecdotes...
Sinon, Si tu parle de Craig Mullins par rapport a mon image de profil, ce n'est pas lui l'illustrateur mais Michael Ko
marck, même si les deux ont un styles très proche, illustrent de la fantasy et ont tout deux illustrés des cartes de Magic the Gathering Afficher tout
Mais oui kepotx, vu le nombre de commentaires à ton compteur du dois avoir pas mal d'anecdotes à poster. Lance toi sans hésitation.

A ajouter également que les 5 plages du débarquement sont Utah et omaha (débarquement américain) juno (canadien) sword et gold (anglais avec également des français libres)

a écrit : On dit pas cruciverbiste? Un cruciverbiste est un amateur de mots croisés, qui se contentent de les résoudre, tandis qu'un verbicruciste crée des nouveaux mots croisées

a écrit : De rien, j'aime bien fouiller les sources ou diverger pour rajouter du contenu, ça fait plaisir de voir que ça plait. Je vais peut être sauter le pas et proposer des anecdotes...
Sinon, Si tu parle de Craig Mullins par rapport a mon image de profil, ce n'est pas lui l'illustrateur mais Michael Ko
marck, même si les deux ont un styles très proche, illustrent de la fantasy et ont tout deux illustrés des cartes de Magic the Gathering Afficher tout
Allez viens, viens allez. Tu vois jte l'avais dit. Allez viens, saute le pas allez

Posté le

android

(7)

Répondre

J’espère qu’ils ne faisaient pas de mots croisés pendant les heures de boulots.

a écrit : De rien, j'aime bien fouiller les sources ou diverger pour rajouter du contenu, ça fait plaisir de voir que ça plait. Je vais peut être sauter le pas et proposer des anecdotes...
Sinon, Si tu parle de Craig Mullins par rapport a mon image de profil, ce n'est pas lui l'illustrateur mais Michael Ko
marck, même si les deux ont un styles très proche, illustrent de la fantasy et ont tout deux illustrés des cartes de Magic the Gathering Afficher tout
Ah ouaiiiis zut, j'ai confondu en effet! :s J'ai découvert ces 2 monstres du digital painting en même temps, d'où la confusion...
Être accepté pour dessiner des cartes MtG, c'est un symbole de réussite dans le milieu!
(Même si j'ai ouï dire que ces grands studios ne traitent pas tjrs les artistes très décemment )

C'est faux. En réalité, ces mots ses sont retrouvés dans différentes grilles, étalés sur quelques mois. Celles-ci étant conçues très longtemps à l'avance, et souvent même avant que les mots de codes furent choisi; il s'agit d'une simple coincidence

a écrit : C'est faux. En réalité, ces mots ses sont retrouvés dans différentes grilles, étalés sur quelques mois. Celles-ci étant conçues très longtemps à l'avance, et souvent même avant que les mots de codes furent choisi; il s'agit d'une simple coincidence Tu as des sources? car ca remet en cause l'anecdocte...

Posté le

windowsphone

(3)

Répondre

a écrit : Pour rappel, Utah et Omaha était deux des plages du débarquement, l'opération Neptune consistait a établir une tête de pont en Normandie afin d'y acheminer troupes et ravitaillements, s'inscrivant dans l’opération Overlord, nom du code de la bataille de Normandie. On devait aussi deviner "Mulberry", qui était le nom du port artificiel permettant l’approvisionnement en ressources après le débarquement.
Par contre, la thèse du pur hasard est remis en cause : le verbicruciste était professeur, et demandait souvent de l'aide pour trouver des mots a ses élèves. Beaucoup de militaires étaient présents dans la région, les élèves côtoyaient donc les militaires. Il est probable que certains noms de codes aient fuités, les élèves ayant entendus ces mots la sans connaitre leur signification, puis qu'ils auraient proposé ces mots la au professeur. Une autre thèse est que ce professeur allait souvent faire ses mots croisés dans un pub, fréquenté par des militaires. Encore une fois, il auraient entendu ses mots et les auraient rajoutés dans les mots croisés, sans en connaitre le sens caché
Afficher tout
JMCMB 2x aussi. J'ai appris ce que verbicruciste et cruciverbiste (par la même occasion) signifiaient.