Il est possible de détenir un chien loup en France

Proposé par
le
dans

Le chien loup de Saarloos et le chien loup tchécoslovaque sont 2 races de chiens domestiques issus à l'origine d'un croisement entre un berger allemand et une louve. La détention des ces races de chiens est entièrement libre, et les chiens ont un comportement proche du loup : plus craintifs qu'agressifs, ils sont intelligents et attachés à la vie en groupe avec un dominant.


Commentaires préférés (3)

a écrit : Il faut pas oublier que la plupart des animaux sont craintifs à la vie de l'Homme qui est tres souvent plus grand et imposant qu'eux. C'est toujours s'affronter ou partir, que ce soit chez les humains ou les animaux. Vous serez plus d'enclein de fuir face à un homme de 2m20, 110kg de musclz plutôt qu'un homme de 1m50, 40kg tout mouillé. Afficher tout Comme ils le sont entre eux dans la nature... le chien loup de sarloos est un animal avec une grande sensibilité, qui n'accorde pas sa confiance facilement, mais une fois accepté comme étant de sa meute on découvre une créature très affectueuse, extrêmement loyale, bien qu'ils conservent une grande indépendance. Ils ont besoin d'énormément plus d'activité, et il est mieux pour eux de disposer d'un grand territoire. Oubliez si vous êtes en appartement il fuguera sans vergogne... il faut également respecter son espace vitale, ils sont très "fiers" et n'hésitent pas à faire des crasses quand ils n'aiment pas quelqu'un ^^ par exemple celle de mon ex n'aimait pas son ancienne compagne et lui bousillait tous ses vêtements. .. alors qu'avec les miens elle se faisait un nid. Ils vous acceptent avec grand coeur, ou pas du tout... j'avais fait beaucoup de recherche pour que ça se passe bien entre elle moi et mon chien et je ne regrette pas, j'ai découvert un être absolument fascinant ! Après bien sûr tu as raison il n'est pas fait pour vivre en centre ville, trop de stimulus, trop de stress... mais il sera parfaitement heureux à la campagne sur un grand terrain et avec de nombreuses heures de ballade et une famille qui ne s'attend pas à un labrador mais sait s'adapter aux jolies singularité d'un animal semi-sauvage.

Par rapport à ce que dit l'anecdote pour pouvoir avoir ces chiens dans de bonnes conditions de vie il lui faut :
- Un grand espace
- Pas vivre en ville (sinon c'est compliqué)
- en avoir plusieurs (vie en meute)
Avoir des animaux est une chance qui implique des devoirs.
C'est triste de voir le nombre d'animaux pour lesquels les critères minimums ne sont pas respectés. (gros chien dans petit appart, chat laissé seul pendant les 2 semaines de vacances, poisson ou tortue vivant dans 1l d'eau, oiseau dans mini cage,etc...)


Tous les commentaires (29)

Il faut pas oublier que la plupart des animaux sont craintifs à la vie de l'Homme qui est tres souvent plus grand et imposant qu'eux. C'est toujours s'affronter ou partir, que ce soit chez les humains ou les animaux. Vous serez plus d'enclein de fuir face à un homme de 2m20, 110kg de musclz plutôt qu'un homme de 1m50, 40kg tout mouillé.

a écrit : Il faut pas oublier que la plupart des animaux sont craintifs à la vie de l'Homme qui est tres souvent plus grand et imposant qu'eux. C'est toujours s'affronter ou partir, que ce soit chez les humains ou les animaux. Vous serez plus d'enclein de fuir face à un homme de 2m20, 110kg de musclz plutôt qu'un homme de 1m50, 40kg tout mouillé. Afficher tout Comme ils le sont entre eux dans la nature... le chien loup de sarloos est un animal avec une grande sensibilité, qui n'accorde pas sa confiance facilement, mais une fois accepté comme étant de sa meute on découvre une créature très affectueuse, extrêmement loyale, bien qu'ils conservent une grande indépendance. Ils ont besoin d'énormément plus d'activité, et il est mieux pour eux de disposer d'un grand territoire. Oubliez si vous êtes en appartement il fuguera sans vergogne... il faut également respecter son espace vitale, ils sont très "fiers" et n'hésitent pas à faire des crasses quand ils n'aiment pas quelqu'un ^^ par exemple celle de mon ex n'aimait pas son ancienne compagne et lui bousillait tous ses vêtements. .. alors qu'avec les miens elle se faisait un nid. Ils vous acceptent avec grand coeur, ou pas du tout... j'avais fait beaucoup de recherche pour que ça se passe bien entre elle moi et mon chien et je ne regrette pas, j'ai découvert un être absolument fascinant ! Après bien sûr tu as raison il n'est pas fait pour vivre en centre ville, trop de stimulus, trop de stress... mais il sera parfaitement heureux à la campagne sur un grand terrain et avec de nombreuses heures de ballade et une famille qui ne s'attend pas à un labrador mais sait s'adapter aux jolies singularité d'un animal semi-sauvage.

Par rapport à ce que dit l'anecdote pour pouvoir avoir ces chiens dans de bonnes conditions de vie il lui faut :
- Un grand espace
- Pas vivre en ville (sinon c'est compliqué)
- en avoir plusieurs (vie en meute)
Avoir des animaux est une chance qui implique des devoirs.
C'est triste de voir le nombre d'animaux pour lesquels les critères minimums ne sont pas respectés. (gros chien dans petit appart, chat laissé seul pendant les 2 semaines de vacances, poisson ou tortue vivant dans 1l d'eau, oiseau dans mini cage,etc...)

a écrit : Par rapport à ce que dit l'anecdote pour pouvoir avoir ces chiens dans de bonnes conditions de vie il lui faut :
- Un grand espace
- Pas vivre en ville (sinon c'est compliqué)
- en avoir plusieurs (vie en meute)
Avoir des animaux est une chance qui implique des devoirs.
C'es
t triste de voir le nombre d'animaux pour lesquels les critères minimums ne sont pas respectés. (gros chien dans petit appart, chat laissé seul pendant les 2 semaines de vacances, poisson ou tortue vivant dans 1l d'eau, oiseau dans mini cage,etc...) Afficher tout
Apparemment en Belgique il va falloir un permis avec tests psychologiques pour avoir un animal de compagnie.

Selon moi c'est une très bonne idée.

Sources : www.google.fr/amp/s/m.20minutes.fr/amp/a/2310875

En regardant les photos dans les sources,on pourrait facilement les prendre pour des loups. Il faut éviter de les laissez se baladez près de ferme pour éviter un accident de fusil

a écrit : Il faut pas oublier que la plupart des animaux sont craintifs à la vie de l'Homme qui est tres souvent plus grand et imposant qu'eux. C'est toujours s'affronter ou partir, que ce soit chez les humains ou les animaux. Vous serez plus d'enclein de fuir face à un homme de 2m20, 110kg de musclz plutôt qu'un homme de 1m50, 40kg tout mouillé. Afficher tout En fait, pour tous les animaux (nous y compris), il n'existe que 3 types de réactions instinctives face à un danger réel ou supposé. C'est la fameuse règles des "3 F".
- to fight: se battre, aller à l'affrontement (option la plus risquée c'est vrai).
- to flee: s'enfuir (option la plus logique).
- to freeze: ne plus bouger, faire le mort (option de dernier recours).

a écrit : Par rapport à ce que dit l'anecdote pour pouvoir avoir ces chiens dans de bonnes conditions de vie il lui faut :
- Un grand espace
- Pas vivre en ville (sinon c'est compliqué)
- en avoir plusieurs (vie en meute)
Avoir des animaux est une chance qui implique des devoirs.
C'es
t triste de voir le nombre d'animaux pour lesquels les critères minimums ne sont pas respectés. (gros chien dans petit appart, chat laissé seul pendant les 2 semaines de vacances, poisson ou tortue vivant dans 1l d'eau, oiseau dans mini cage,etc...) Afficher tout
C'est aussi très triste de voir des poules élevées en cages et de manière générale tous les animaux privés de tout lien social avec ses congénères.

Sauf que David Mech lui même, à l'origine de ces observations, est revenu sur sa théorie de la hiérarchie chez le Loup. Il a plusieurs fois demandé aux éditeurs de son livre d'en arrêter la vente, sans succès.

Il regrette lui-même, et avoue son erreur. Aujourd'hui, on sait que le Loup a une organisation bien ficelée, chacun son rôle dans la meute, sans hiérarchie pour autant. Un respect profond les uns pour les autres est de rigueur et enseigné aux louveteaux.

Du coup, il en va de même pour le Sarloos ou le Tchécoslovaque.

a écrit : En fait, pour tous les animaux (nous y compris), il n'existe que 3 types de réactions instinctives face à un danger réel ou supposé. C'est la fameuse règles des "3 F".
- to fight: se battre, aller à l'affrontement (option la plus risquée c'est vrai).
- to flee: s'enfuir
(option la plus logique).
- to freeze: ne plus bouger, faire le mort (option de dernier recours).
Afficher tout
En vérité il y'en a 4 : agresser, fuir, s'inhiber, chercher une occupation pour détourner l'attention. En gros, c'est ce qu'on fait quand on sent que quelqu'un nous cherche la merde "tiens, je le cherchais depuis longtemps ce magazine !" (par exemple). Les animaux le font aussi.

a écrit : En vérité il y'en a 4 : agresser, fuir, s'inhiber, chercher une occupation pour détourner l'attention. En gros, c'est ce qu'on fait quand on sent que quelqu'un nous cherche la merde "tiens, je le cherchais depuis longtemps ce magazine !" (par exemple). Les animaux le font aussi. Très intéressant, merci. Si tu as une référence je suis preneur, je visualise pas trop le principe appliqué à d'autres animaux que nous en fait.

a écrit : Très intéressant, merci. Si tu as une référence je suis preneur, je visualise pas trop le principe appliqué à d'autres animaux que nous en fait. Tu peux lire des bouquins de Ian Dunbar, Jacinthe Bouchard, Emma Parsons, Turid Rugaas, Joël Dehasse, et sûrement beaucoup d'autres. ;)

a écrit : C'est aussi très triste de voir des poules élevées en cages et de manière générale tous les animaux privés de tout lien social avec ses congénères. Je suis totalement d'accords.
Les animaux "fabriqués" pour l'industrie agro-alimentaire sont souvent élevés de manière indigne.

a écrit : Tu peux lire des bouquins de Ian Dunbar, Jacinthe Bouchard, Emma Parsons, Turid Rugaas, Joël Dehasse, et sûrement beaucoup d'autres. ;) Bah en fait quand on cherche un peu sur le net, cela ne correspond pas aux comportements instinctifs que je voulais décrire. La déviation de l'attaque, tout comme l'inhibition d'ailleurs, sont trop élaborées pour être considérées comme des réponses rapides et instinctives.

Du coup, y'en a que deux: fuite ou combat. Ce que le psychologue Walteer Bradford Cannon appelle "la réponse combat-fuite" (dommage j'aimais bien mon truc des 3 F).

a écrit : Bah en fait quand on cherche un peu sur le net, cela ne correspond pas aux comportements instinctifs que je voulais décrire. La déviation de l'attaque, tout comme l'inhibition d'ailleurs, sont trop élaborées pour être considérées comme des réponses rapides et instinctives.

Du coup, y'
;en a que deux: fuite ou combat. Ce que le psychologue Walteer Bradford Cannon appelle "la réponse combat-fuite" (dommage j'aimais bien mon truc des 3 F). Afficher tout
Ça me paraît bien étrange que les 2 autres ne soient pas considérées comme instinctives. Exemple : le chat qui se fige dans les feux de nos voitures, ça na rien d'élaboré, c'est une réponse rapide à la peur : se figer pour ne pas être vu par un potentiel prédateur est un comportement naturel.

Tout comme l'activité de substitution.

Du reste, les scientifiques ont parfois du mal à accepter que nous sommes égaux aux animaux dans bien des domaines... Et que nos réponses ne sont pas toujours aussi réfléchies qu'on le pense, mais simplement instinctives. Dur dur de le reconnaître...

a écrit : Ça me paraît bien étrange que les 2 autres ne soient pas considérées comme instinctives. Exemple : le chat qui se fige dans les feux de nos voitures, ça na rien d'élaboré, c'est une réponse rapide à la peur : se figer pour ne pas être vu par un potentiel prédateur est un comportement naturel.

Tout comme l'activité de substitution.

Du reste, les scientifiques ont parfois du mal à accepter que nous sommes égaux aux animaux dans bien des domaines... Et que nos réponses ne sont pas toujours aussi réfléchies qu'on le pense, mais simplement instinctives. Dur dur de le reconnaître...
Afficher tout
Ben là pour le coup, là on ne peut rien reprocher à ce psychologue, c'est une observation purement biologique du cerveau.

Dans l'action de fuir ou d'agresser, on a une décharge du système nerveux sympathique qui amorce le mouvement. C'est une réponse autonome du cerveau qui ne découle pas d'une décision. Le battement du cœur est par exemple provoqué par ce système.

Mais tu as raison , c'est moi qui ai utilisé un mauvais terme. Se figer est un instinct c'est vrai (car c'est une réponse non apprise), mais pas un acte automatique, pas une réponse du cerveau autonome.

a écrit : En fait, pour tous les animaux (nous y compris), il n'existe que 3 types de réactions instinctives face à un danger réel ou supposé. C'est la fameuse règles des "3 F".
- to fight: se battre, aller à l'affrontement (option la plus risquée c'est vrai).
- to flee: s'enfuir
(option la plus logique).
- to freeze: ne plus bouger, faire le mort (option de dernier recours).
Afficher tout
Je crois par contre, que la première réaction apparaissant est celle qui consiste à s’immobiliser, sans plus bouger d’un poil (c’est le cas de le dire) dans le but de « disparaître » (par le fait que de nombreux animaux réagissent aux mouvements) du champ de vision du possible agresseur

a écrit : Dans ce cas il faudrait faire la même chose pour avoir le droit d'élever ses enfants.... L'eugénisme ! C'est ce qu'on fait les nazis en stérilisant les handicapés. Oui, ton idée a l'air génial.

a écrit : En regardant les photos dans les sources,on pourrait facilement les prendre pour des loups. Il faut éviter de les laissez se baladez près de ferme pour éviter un accident de fusil Vécu avec un Husky, que tout le monde prenait pour un loup, enfants comme adultes.

a écrit : Sauf que David Mech lui même, à l'origine de ces observations, est revenu sur sa théorie de la hiérarchie chez le Loup. Il a plusieurs fois demandé aux éditeurs de son livre d'en arrêter la vente, sans succès.

Il regrette lui-même, et avoue son erreur. Aujourd'hui, on sait que le Loup a une
organisation bien ficelée, chacun son rôle dans la meute, sans hiérarchie pour autant. Un respect profond les uns pour les autres est de rigueur et enseigné aux louveteaux.

Du coup, il en va de même pour le Sarloos ou le Tchécoslovaque.
Afficher tout
Oh mon dieu merci !!

Je n'aime pas du tout les anecdotes relatives aux chiens (les CLS et CLT sont des chiens depuis maintenant de nombreuses générations, et donc se comportent comme tels), car c'est systématiquement les légendes urbaines qui reviennent : dominance, hiérarchie etc.

En lisant les commentaires je n'avais pas envie de rentrer dans le débat et donc juste MERCI de l'avoir fait.

Ça fait longtemps que je me dis qu'il faudrait écrire une anecdote à ce sujet...dés que j'ai un peu de temps je la fait.