La surprenante plastie de retournement

Proposé par
le
dans

La plastie de retournement ou opération de Van Ness consiste lors d'une amputation de la jambe à récupérer le pied pour remplacer le genou par l'articulation de la cheville, le pied orienté vers l'arrière. Cela permet aux amputés de conserver une articulation, rendant les prothèses plus mobiles et confortables.


Commentaires préférés (3)

a écrit : L'opération de Borggreve ou de Van Ness ne permet pas de rendre la prothèse externe (le pied-cheville prothétique) plus mobile.
Cette operation permet aux personnes ayant subit cette opération "d'utiliser des prothèses externe plus fonctionnelles".
Attention à la paraphrase des source
s qui rendent l'anecdote vague et donc fausse.
L'appareillage des personnes amputées au dessus du genou ne permet pas de restaurer une marche aussi proche des personnes non amputés que l'appareillage des personnes amputées au dessous du genou. Par exemple, très peu de prothèses externes de genou autorisent la montée d'escalier en pas alternés et aucune ne sont, à ce jour, remboursés en France à ma connaissance. D'ou l'interet d'essayer de sauvegarder le plus grand nombre d'articulation.
Afficher tout
Désolé pour la paraphrase, mais je dois avouer que la limite de 300 caractères est très vite atteinte et limite beaucoup, voir nécessite d'utiliser des synonymes parfois moins appropriés... Même si j'aurais pu compléter dans le détail, néanmoins, celui-ci n'est pas toujours repris...

Étant amputé à plusieurs reprises depuis mon enfance, je peux vous assurer que le confort dans la prothèse est essentiel.
Deja que dans la vie de tous les jours on galère (les escaliers, les endroits peu stables, la galère pour trouver des chaussures sympa et peu chère etc etc) alors si en plus la prothèse est peu confortable, ça serait un enfer.
Souvent les gens n'imaginent pas (ce qui est normal hein) ce qu'on peut vivre et à quel point le calibrage de la prothèse est importante. Pour ma part, je dois choisir le type de pied que je veux (plus ou moins dur ou souple), le type de genou en fonction de ma façon de vivre, mais aussi l'attache de la prothèse avec le bout de jambe qui me reste.
Et étant amputé depuis un moment, j'ai connu littéralement le bout de bois ou de métal ^^ on m'appelait capitaine crochet ou robocop, ce qui était plus ou moins vrai ^^


Tous les commentaires (15)

Pour les plus curieux il y a des images impressionnantes sur internet ! Le pied est complètement attaché à la place du genou, pas uniquement la cheville, et la prothèse s'adapte donc autour du pied. C'est juste dingue la médecine !

L'opération de Borggreve ou de Van Ness ne permet pas de rendre la prothèse externe (le pied-cheville prothétique) plus mobile.
Cette operation permet aux personnes ayant subit cette opération "d'utiliser des prothèses externe plus fonctionnelles".
Attention à la paraphrase des sources qui rendent l'anecdote vague et donc fausse.
L'appareillage des personnes amputées au dessus du genou ne permet pas de restaurer une marche aussi proche des personnes non amputés que l'appareillage des personnes amputées au dessous du genou. Par exemple, très peu de prothèses externes de genou autorisent la montée d'escalier en pas alternés et aucune ne sont, à ce jour, remboursés en France à ma connaissance. D'ou l'interet d'essayer de sauvegarder le plus grand nombre d'articulation.

a écrit : L'opération de Borggreve ou de Van Ness ne permet pas de rendre la prothèse externe (le pied-cheville prothétique) plus mobile.
Cette operation permet aux personnes ayant subit cette opération "d'utiliser des prothèses externe plus fonctionnelles".
Attention à la paraphrase des source
s qui rendent l'anecdote vague et donc fausse.
L'appareillage des personnes amputées au dessus du genou ne permet pas de restaurer une marche aussi proche des personnes non amputés que l'appareillage des personnes amputées au dessous du genou. Par exemple, très peu de prothèses externes de genou autorisent la montée d'escalier en pas alternés et aucune ne sont, à ce jour, remboursés en France à ma connaissance. D'ou l'interet d'essayer de sauvegarder le plus grand nombre d'articulation.
Afficher tout
Désolé pour la paraphrase, mais je dois avouer que la limite de 300 caractères est très vite atteinte et limite beaucoup, voir nécessite d'utiliser des synonymes parfois moins appropriés... Même si j'aurais pu compléter dans le détail, néanmoins, celui-ci n'est pas toujours repris...

a écrit : Désolé pour la paraphrase, mais je dois avouer que la limite de 300 caractères est très vite atteinte et limite beaucoup, voir nécessite d'utiliser des synonymes parfois moins appropriés... Même si j'aurais pu compléter dans le détail, néanmoins, celui-ci n'est pas toujours repris... Ne t'inquiète pas, on comprend très bien que c'est l'ensemble cheville + prothèse qui est plus mobile.

Étant amputé à plusieurs reprises depuis mon enfance, je peux vous assurer que le confort dans la prothèse est essentiel.
Deja que dans la vie de tous les jours on galère (les escaliers, les endroits peu stables, la galère pour trouver des chaussures sympa et peu chère etc etc) alors si en plus la prothèse est peu confortable, ça serait un enfer.
Souvent les gens n'imaginent pas (ce qui est normal hein) ce qu'on peut vivre et à quel point le calibrage de la prothèse est importante. Pour ma part, je dois choisir le type de pied que je veux (plus ou moins dur ou souple), le type de genou en fonction de ma façon de vivre, mais aussi l'attache de la prothèse avec le bout de jambe qui me reste.
Et étant amputé depuis un moment, j'ai connu littéralement le bout de bois ou de métal ^^ on m'appelait capitaine crochet ou robocop, ce qui était plus ou moins vrai ^^

Petite nuance, on parle ici de désarticulation et pas d’amputation.
La désarticulation est une amputation faites au niveau d’une articulation.

Dans le même genre, un patient a été victime il y a quelques années d’un traumatisme crânien sévère.
On lui a prélevé une partie de l’intestin pour colmater une plaie au cerveau.
Depuis, il porte une mèche un peu ridicule pour cacher la cicatrice et est devenu président des USA.
On pense que c’est à cause de cette opération qu’il a des idées de m***e.

a écrit : Dans le même genre, un patient a été victime il y a quelques années d’un traumatisme crânien sévère.
On lui a prélevé une partie de l’intestin pour colmater une plaie au cerveau.
Depuis, il porte une mèche un peu ridicule pour cacher la cicatrice et est devenu président des USA.
On pense que c’est
à cause de cette opération qu’il a des idées de m***e. Afficher tout
Oui... J'avais entendu ça ! Je croyais à une "fake new", mais avec les recoupements ça tient la route ! ;) C'était un bout du sphincter, non ?

a écrit : Désolé pour la paraphrase, mais je dois avouer que la limite de 300 caractères est très vite atteinte et limite beaucoup, voir nécessite d'utiliser des synonymes parfois moins appropriés... Même si j'aurais pu compléter dans le détail, néanmoins, celui-ci n'est pas toujours repris... Excuse-moi si j'ai été un peu agressif! Je voulais juste qu'il n'y ai pas d’ambiguïté. Le sujet tiens un peu trop à cœur =)

a écrit : Oui... J'avais entendu ça ! Je croyais à une "fake new", mais avec les recoupements ça tient la route ! ;) C'était un bout du sphincter, non ? Exactement !

a écrit : Oui... J'avais entendu ça ! Je croyais à une "fake new", mais avec les recoupements ça tient la route ! ;) C'était un bout du sphincter, non ? Non, le sphincter anal a été utilisé pour remplacer la bouche. La peau du crâne, quant à elle, a été remplacée par le rectum...

WoW vraiment brillante l’idée !!! Nous ici le pied on le jette souvent vu que la famille même n’en veut même pas mince

Après une amputation, que font les médecins des parties du corps ayant été amputées ? Combien de temps dure une telle opération et quels outils utilisent-ils ? Je trouve la médecine fascinante !

a écrit : Étant amputé à plusieurs reprises depuis mon enfance, je peux vous assurer que le confort dans la prothèse est essentiel.
Deja que dans la vie de tous les jours on galère (les escaliers, les endroits peu stables, la galère pour trouver des chaussures sympa et peu chère etc etc) alors si en plus la prothèse est pe
u confortable, ça serait un enfer.
Souvent les gens n'imaginent pas (ce qui est normal hein) ce qu'on peut vivre et à quel point le calibrage de la prothèse est importante. Pour ma part, je dois choisir le type de pied que je veux (plus ou moins dur ou souple), le type de genou en fonction de ma façon de vivre, mais aussi l'attache de la prothèse avec le bout de jambe qui me reste.
Et étant amputé depuis un moment, j'ai connu littéralement le bout de bois ou de métal ^^ on m'appelait capitaine crochet ou robocop, ce qui était plus ou moins vrai ^^
Afficher tout
Je n'ose imaginer tout ce que des amputations peuvent impliquer dans la vie de tous les jours, de même que les handicaps sans amputations.
Vous devez avoir développé un sens de la débrouille assez puissant... Bravo et en même temps, je suis tellement désolée pour vous.