Le Népal n'a pas tardé à entrer dans la Seconde Guerre mondiale

Proposé par
le
dans

Si des grandes nations ont tardé ou n'ont pas voulu se mêler à la Seconde Guerre mondiale, certains petits pays n'ont eux pas traîné. C'est par exemple le cas du Népal, qui déclara la guerre à l'Allemagne le 4 septembre 1939, soit à peine vingt-quatre heures après la France et l'Angleterre.


Commentaires préférés (3)

Et si comme moi vous vous demandiez comment le Népal a aidé, voici un extrait de la source:
"En plus du soutien militaire, le Népal contribua à l'effort de guerre allié en fournissant des armes, de l'équipement ainsi que des centaines de milliers de livres de thé, de sucre et de matières premières telles que le bois."

Allez voir les sources, la plupart du temps sur les anecdotes elles sont en français et apportent du savoir supplémentaire. Après tout, nous sommes là pour ça :-D

Le Népal n'est pas grand mais il est vaillant

Le Népal était l'allié de la Grande-Bretagne suite à la signature du Traité de Sugauli le 2 décembre 1815 qui permet à cette dernière de recruter leurs militaires. En plus de troupes de l'Armée royale népalaise, les unités Gurkhas britanniques (équipés de leur emblématique couteau khukuri) furent engagés au combat. Les troupes Gurkhas firent partie de la force d'occupation alliée au Japon.


Tous les commentaires (23)

Le Népal s'est il réellement battu contre les allemands ? Ils étaient un peu à l'autre bout du monde.

A bien y réfléchir il ne faut pas s'étonner plus que cela, dans la mesure où le Népal est voisin alors du Raj Britannique et qu'on imagine sans peine l'existence d'un traité militaire entre les deux nations! :)

Et si comme moi vous vous demandiez comment le Népal a aidé, voici un extrait de la source:
"En plus du soutien militaire, le Népal contribua à l'effort de guerre allié en fournissant des armes, de l'équipement ainsi que des centaines de milliers de livres de thé, de sucre et de matières premières telles que le bois."

Allez voir les sources, la plupart du temps sur les anecdotes elles sont en français et apportent du savoir supplémentaire. Après tout, nous sommes là pour ça :-D

Le Népal n'est pas grand mais il est vaillant

Le Népal était l'allié de la Grande-Bretagne suite à la signature du Traité de Sugauli le 2 décembre 1815 qui permet à cette dernière de recruter leurs militaires. En plus de troupes de l'Armée royale népalaise, les unités Gurkhas britanniques (équipés de leur emblématique couteau khukuri) furent engagés au combat. Les troupes Gurkhas firent partie de la force d'occupation alliée au Japon.

Les Gurkhas sont parmi les meilleurs commandos. On leur confie habituellement des "missions homo", qu'ils accomplissent avec efficacité et discrétion. En Afghanistan, ce sont les seuls vraiment redoutés par les Talibans

Sachant que la France - première armée du monde a l'époque - n'a même pas osée s'attaquer a la faible Allemagne en 1936 après la Rhénanie...

a écrit : Le Népal n'est pas grand mais il est vaillant Le Népal est petit, mais c'est mon ami...

C’était juste pour faire une bataille de boules de neige géante en fait !

a écrit : Sachant que la France - première armée du monde a l'époque - n'a même pas osée s'attaquer a la faible Allemagne en 1936 après la Rhénanie... C'est pas qu'ils n'ont pas osé, mais qu'ils voulaient à tout prix éviter une seconde guerre mondiale, et espéraient donc réussir à faire changer l'avis d'Hitler au travers de traités et de discussions

a écrit : Les Gurkhas sont parmi les meilleurs commandos. On leur confie habituellement des "missions homo", qu'ils accomplissent avec efficacité et discrétion. En Afghanistan, ce sont les seuls vraiment redoutés par les Talibans Gurkhas commandos ? Les gurkhas forment une troupe d'infanterie régulière et ne sont pas des commandos. Lors de la seconde guerre mondiale, ce genre de mission était confié aux commandos, LRDG ou SAS dans l'armée britannique. Les gurkhas sont une infanterie du même genre que les zouaves qui appartenaient à l'armée française, c'est à dire une infanterie régulière recrutée dans une population étrangère. On peut cependant remarquer que certains gurkhas appartinrent aux chindits qui opéraient derrière les lignes japonaises.

a écrit : Gurkhas commandos ? Les gurkhas forment une troupe d'infanterie régulière et ne sont pas des commandos. Lors de la seconde guerre mondiale, ce genre de mission était confié aux commandos, LRDG ou SAS dans l'armée britannique. Les gurkhas sont une infanterie du même genre que les zouaves qui appartenaient à l'armée française, c'est à dire une infanterie régulière recrutée dans une population étrangère. On peut cependant remarquer que certains gurkhas appartinrent aux chindits qui opéraient derrière les lignes japonaises. Afficher tout René1953 parle des gurkhas de l'armée britannique actuel et non pas de la seconde guerre mondiale.
Ils sont présents sur beaucoup de théâtre d'opération dont l'Afghanistan.
Et se sont des soldats commandos très redouté.

a écrit : Ce pays Népal' dernier à aider. + 1 pour l'effort, en calembours ce pays n'est pas facile à placer... :3 (népalais par contre)

a écrit : René1953 parle des gurkhas de l'armée britannique actuel et non pas de la seconde guerre mondiale.
Ils sont présents sur beaucoup de théâtre d'opération dont l'Afghanistan.
Et se sont des soldats commandos très redouté.
Je ne vois pas en quoi ils peuvent être qualifiés de commandos. Leur seule formation qui participa à de telles opérations a été dissoutes il y a bien longtemps (brève collaboration avec le SAS). Ils peuvent peut-être être considérés comme une unité d'élite, mais pas comme des commandos. Ils ne participent a priori pas à des opérations spéciales.

a écrit : Ce pays Népal' dernier à aider. Ce jeu de mots n'est pas laid...

Ils sont nés braves en plus d'être Népalais.

Népal plus efficace et plus altruiste que bon nombre de pays a l’époque ( suisse qui n’est neutre que pour l’argent et Vatican ou je préfère ne rien dire et rester poli)

a écrit : C'est pas qu'ils n'ont pas osé, mais qu'ils voulaient à tout prix éviter une seconde guerre mondiale, et espéraient donc réussir à faire changer l'avis d'Hitler au travers de traités et de discussions C'est aussi dû à l'opinion publique qui ne voulait pas d'une nouvelle guerre avec l'Allemagne.

a écrit : Népal plus efficace et plus altruiste que bon nombre de pays a l’époque ( suisse qui n’est neutre que pour l’argent et Vatican ou je préfère ne rien dire et rester poli) La suisse n’est pas vraiment restée neutre puisqu’elle a permis à Hitler d’avoir de l’argent et donc de continuer à faire la guerre , en échange d’or ( souvent volé dans les bagages des prisonniers mais aussi avec les dents en or arrachées). Avec tout cet or les banques suisses elles sont devenues très riches. Il y a mieux comme neutralité quand même! Faudrait que nos cours d’histoire soient un peu plus développés à ce sujet car c’est important il
Me semble.