Victor Hugo a choisi le nom de Thénardier pour se venger de Louis-Jacques Thénard

Proposé par
le

Lorsqu’il était Pair de France, Victor Hugo lança la proposition de réduction du temps de travail des enfants, à laquelle s’est farouchement opposé Louis-Jacques Thénard. Quelques années plus tard, Hugo écrivit les Misérables, et donna le nom de Thénardier au couple qui maltraite et asservit Cosette.


Commentaires préférés (3)

Toujours se replacer dans le contexte. Les enfants de 6 ans se glissent plus facilement entre les rouages des machines, et étaient principalement affectés au graissage et à l'entretien des outils, qui ne s’arrêtaient pas de fonctionner pour autant (ou pour si peu). Le taux d'accidents du travail, de mutilation, souvent de mort, rendrait malade aujourd'hui le moins social de nos contemporains - bien qu'avec le néo-libéralisme, le cynisme fait un retour triomphant.
Inutile de dire que c'était le père qui encaissait les salaires des gamins et de sa femme, car on bossait beaucoup en famille.

a écrit : Toujours se replacer dans le contexte. Les enfants de 6 ans se glissent plus facilement entre les rouages des machines, et étaient principalement affectés au graissage et à l'entretien des outils, qui ne s’arrêtaient pas de fonctionner pour autant (ou pour si peu). Le taux d'accidents du travail, de mutilation, souvent de mort, rendrait malade aujourd'hui le moins social de nos contemporains - bien qu'avec le néo-libéralisme, le cynisme fait un retour triomphant.
Inutile de dire que c'était le père qui encaissait les salaires des gamins et de sa femme, car on bossait beaucoup en famille.
Afficher tout
La seule chose qui a changé aujourd'hui c'est que ces enfants sont en Chine, au Bangladesh ou en Afrique, là où "on" ne peut pas les voir, afin de ne pas avoir mauvaise conscience quand on achète nos fringues.

a écrit : La seule chose qui a changé aujourd'hui c'est que ces enfants sont en Chine, au Bangladesh ou en Afrique, là où "on" ne peut pas les voir, afin de ne pas avoir mauvaise conscience quand on achète nos fringues. C'est vrai, autant je comprends qu'on ne puisse faire la loi dans ces pays, autant je ne comprends pas pourquoi l'Union Européenne qui se plaît pourtant à donner des leçons d'humanisme n'essaie pas de stopper l'importation de marchandises produites par des enfants.
Dans le même temps, je ne sais pas où on obtiendrait nos produits à bas prix. Et je ne sais pas comment les familles pauvres qui ont besoin que les enfants travaillent pourraient survivre. C'est un sujet compliqué.


Tous les commentaires (58)

Et on parle bien uniquement de la réduction du temps de travail, pas des conditions, de la sécurité ni même du principe de faire travailler des enfants, Victor Hugo voulant le passer de 16 heures à 10 heures.

Toujours se replacer dans le contexte. Les enfants de 6 ans se glissent plus facilement entre les rouages des machines, et étaient principalement affectés au graissage et à l'entretien des outils, qui ne s’arrêtaient pas de fonctionner pour autant (ou pour si peu). Le taux d'accidents du travail, de mutilation, souvent de mort, rendrait malade aujourd'hui le moins social de nos contemporains - bien qu'avec le néo-libéralisme, le cynisme fait un retour triomphant.
Inutile de dire que c'était le père qui encaissait les salaires des gamins et de sa femme, car on bossait beaucoup en famille.

Et dire que des ados font la gueule en travaillant 7h x) Bon l'époque est différent tous comme les mentalités !

a écrit : Toujours se replacer dans le contexte. Les enfants de 6 ans se glissent plus facilement entre les rouages des machines, et étaient principalement affectés au graissage et à l'entretien des outils, qui ne s’arrêtaient pas de fonctionner pour autant (ou pour si peu). Le taux d'accidents du travail, de mutilation, souvent de mort, rendrait malade aujourd'hui le moins social de nos contemporains - bien qu'avec le néo-libéralisme, le cynisme fait un retour triomphant.
Inutile de dire que c'était le père qui encaissait les salaires des gamins et de sa femme, car on bossait beaucoup en famille.
Afficher tout
La seule chose qui a changé aujourd'hui c'est que ces enfants sont en Chine, au Bangladesh ou en Afrique, là où "on" ne peut pas les voir, afin de ne pas avoir mauvaise conscience quand on achète nos fringues.

a écrit : La seule chose qui a changé aujourd'hui c'est que ces enfants sont en Chine, au Bangladesh ou en Afrique, là où "on" ne peut pas les voir, afin de ne pas avoir mauvaise conscience quand on achète nos fringues. C'est vrai, autant je comprends qu'on ne puisse faire la loi dans ces pays, autant je ne comprends pas pourquoi l'Union Européenne qui se plaît pourtant à donner des leçons d'humanisme n'essaie pas de stopper l'importation de marchandises produites par des enfants.
Dans le même temps, je ne sais pas où on obtiendrait nos produits à bas prix. Et je ne sais pas comment les familles pauvres qui ont besoin que les enfants travaillent pourraient survivre. C'est un sujet compliqué.

Toutes les personnes qui se penchent sur l'économie a venir, d'ici 25/50 ans se rejoignent sur le fait que les robots auront prient une part importante (voir plus de 50% pour certaines etudes) de l'emploi qu'un humain peut faire. Cela signifie, comme vous pouvez déjà l'imaginer, que le système économique tel que nous le vivons aujourd'hui prendra une autre tournure.

Les sources ne disent pas qui a finalement gagné entre les deux députés ; les pauvres gamins ont-ils continué à travailler 16h par jours, ou sont-ils passés à 10h ?
Sinon, belle vengeance de Hugo ;) Et puis comme quoi l'histoire prend parfois des chemins sinueux : aujourd'hui encore, toutes les ressources des Thénard (loyers) des biens familiaux (considérables) ont été légués par la petite fille à son décès (seule héritière), pour venir en aide aux orphelins. Une façon "d'éponger la dette" ?

Puis il surgit hors de la nuit et signa d'un V son forfait

a écrit : C'est vrai, autant je comprends qu'on ne puisse faire la loi dans ces pays, autant je ne comprends pas pourquoi l'Union Européenne qui se plaît pourtant à donner des leçons d'humanisme n'essaie pas de stopper l'importation de marchandises produites par des enfants.
Dans le même temp
s, je ne sais pas où on obtiendrait nos produits à bas prix. Et je ne sais pas comment les familles pauvres qui ont besoin que les enfants travaillent pourraient survivre. C'est un sujet compliqué. Afficher tout
C’est l’argent qui fait tourner le monde, ainsi que l’hypocrisie. ;-)

a écrit : La seule chose qui a changé aujourd'hui c'est que ces enfants sont en Chine, au Bangladesh ou en Afrique, là où "on" ne peut pas les voir, afin de ne pas avoir mauvaise conscience quand on achète nos fringues. Oui ne jamais acheter des vêtements fabriqués par des petits enfants. C’est mal taillé et les coutures tiennent pas.

a écrit : Puis il surgit hors de la nuit et signa d'un V son forfait Un V qui veut dire Victor.. Victor Victor Victooooooor.

Quand vous trouvez des tee shirts blanc en coton a 5 euros , dites vous bien que c'est des gamins au Bangladesh qui l'ont fabriqués, et s'empoisonnent pour que le coton soit bien blanc

a écrit : C'est vrai, autant je comprends qu'on ne puisse faire la loi dans ces pays, autant je ne comprends pas pourquoi l'Union Européenne qui se plaît pourtant à donner des leçons d'humanisme n'essaie pas de stopper l'importation de marchandises produites par des enfants.
Dans le même temp
s, je ne sais pas où on obtiendrait nos produits à bas prix. Et je ne sais pas comment les familles pauvres qui ont besoin que les enfants travaillent pourraient survivre. C'est un sujet compliqué. Afficher tout
Hypocrisie occidentale! L’Irak, la Libye , vilains pays! La Chine, Israel ou la Corée, on ferme les yeux.

a écrit : Toujours se replacer dans le contexte. Les enfants de 6 ans se glissent plus facilement entre les rouages des machines, et étaient principalement affectés au graissage et à l'entretien des outils, qui ne s’arrêtaient pas de fonctionner pour autant (ou pour si peu). Le taux d'accidents du travail, de mutilation, souvent de mort, rendrait malade aujourd'hui le moins social de nos contemporains - bien qu'avec le néo-libéralisme, le cynisme fait un retour triomphant.
Inutile de dire que c'était le père qui encaissait les salaires des gamins et de sa femme, car on bossait beaucoup en famille.
Afficher tout
Voir "les Temps Modernes" de Chaplin pour apprécier la cadence des usines de l'époque (ou de certaines actuelles tiens)
Certains postes sont encore à des rendements similaires, pour avoir travailler dans une usine de fromage et dans le ramassage des pêches, les cadences sont parfois élevées sur de longues durées.
Pauvres enfants...

a écrit : C'est vrai, autant je comprends qu'on ne puisse faire la loi dans ces pays, autant je ne comprends pas pourquoi l'Union Européenne qui se plaît pourtant à donner des leçons d'humanisme n'essaie pas de stopper l'importation de marchandises produites par des enfants.
Dans le même temp
s, je ne sais pas où on obtiendrait nos produits à bas prix. Et je ne sais pas comment les familles pauvres qui ont besoin que les enfants travaillent pourraient survivre. C'est un sujet compliqué. Afficher tout
Tout simplement parce que ça rapporte énormément !

a écrit : Et on parle bien uniquement de la réduction du temps de travail, pas des conditions, de la sécurité ni même du principe de faire travailler des enfants, Victor Hugo voulant le passer de 16 heures à 10 heures. 16 heures! Juste le temps de manger et dormir...de l'esclavage pur et dur. Aujourd'hui on laisse plus de temps au travailleur...car ils doivent consommer et acheter les produits des autres travailleurs. Éteignez votre TV, ne remplissez pas votre seul temps de cerveau disponible à vous faire laver le cerveau par ces mêmes entreprises .

a écrit : La seule chose qui a changé aujourd'hui c'est que ces enfants sont en Chine, au Bangladesh ou en Afrique, là où "on" ne peut pas les voir, afin de ne pas avoir mauvaise conscience quand on achète nos fringues. Bon, je t'arrête tout de suite, je suis chinois et je travail dans le textile. J'ai visiter les usines en Chine et même si les conditions de travail ne sont pas super, je n'ai jamais trouvé d'enfants dans les usines. Après, des adolescents qui ton 16 ou 17 ans, je ne vais pas vous mentir, il y en a. Pas beaucoup mais on peut en trouver. Mais est ce si différent des jeunes en France qui sont en alternance pour le BEP ou bac pro ?

a écrit : Toujours se replacer dans le contexte. Les enfants de 6 ans se glissent plus facilement entre les rouages des machines, et étaient principalement affectés au graissage et à l'entretien des outils, qui ne s’arrêtaient pas de fonctionner pour autant (ou pour si peu). Le taux d'accidents du travail, de mutilation, souvent de mort, rendrait malade aujourd'hui le moins social de nos contemporains - bien qu'avec le néo-libéralisme, le cynisme fait un retour triomphant.
Inutile de dire que c'était le père qui encaissait les salaires des gamins et de sa femme, car on bossait beaucoup en famille.
Afficher tout
Me rappelle le film Snowpiercer

a écrit : C'est vrai, autant je comprends qu'on ne puisse faire la loi dans ces pays, autant je ne comprends pas pourquoi l'Union Européenne qui se plaît pourtant à donner des leçons d'humanisme n'essaie pas de stopper l'importation de marchandises produites par des enfants.
Dans le même temp
s, je ne sais pas où on obtiendrait nos produits à bas prix. Et je ne sais pas comment les familles pauvres qui ont besoin que les enfants travaillent pourraient survivre. C'est un sujet compliqué. Afficher tout
La bonne blague. L'UE interdit surtout d'interdir toute restriction aux mouvements de capitaux entre les Etats membres et entre les Etats membres et les pays tiers (Art 63 du TFUE). Donc elle n'est pas prete de sortir ta loi pour stoper certaines marchandises...

a écrit : Bon, je t'arrête tout de suite, je suis chinois et je travail dans le textile. J'ai visiter les usines en Chine et même si les conditions de travail ne sont pas super, je n'ai jamais trouvé d'enfants dans les usines. Après, des adolescents qui ton 16 ou 17 ans, je ne vais pas vous mentir, il y en a. Pas beaucoup mais on peut en trouver. Mais est ce si différent des jeunes en France qui sont en alternance pour le BEP ou bac pro ? Afficher tout Tu as visité TOUTES les usines ? Des plus grosses structures aux plus petites manufactures, en passant par les affaires de famille et les boîtes "au Black"?

C'est toujours pareil sur le net, t'en a toujours pour croire que leur expérience personnelle est la généralité ultime. Sur tous les sujets, toujours les mêmes stéréotypes qui reviennent.

Moi par exemple, je suis le stéréotype de la passionnée hypersensible, défenseuse de la veuve et de l'orphelin (et des zanimaux) qui prend toujours tout trop à cœur :D et vous, quel stéréotype êtes vous ?? :)