En 1870, il y avait 70 heures différentes aux Etats-Unis pour les trains

Proposé par
le
dans

Si nous sommes aujourd'hui habitués à employer une heure standardisée et universelle, cela n'a pas toujours été le cas, même à l'échelle de pays ! Ainsi, en 1870, les quelques 400 compagnies américaines de chemins de fer employaient 75 heures différentes selon la gare de départ. La France a également eu ce système d'heures locales : chaque grande ville avait encore sa propre heure jusqu'au milieu des années 1880.

Ce n'est qu'en 1891 que fut imposée sur tout le territoire l'heure légale, qui était celle de Paris et qui avait 9 minutes et 20 secondes de décalage avec l'heure de Greenwich. Il faudra attendre 1911 pour que la France s'accorde au système GMT.


Commentaires préférés (3)

Eh ben beau bordel en perspective...
Heureusement que ça c'est simplifié pour la SNCF... :D

a écrit : Je trouve drôle l’idée qu’on pouvait partir à 14h et arriver à 13h30 après quelques heures de train. Ça peut faire de belles journées interminables. il y avait environ une heure d'écart et 1000 km entre Strasbourg et Brest.. Pour "gagner" la demie heure dont tu parles, il faut faire le trajet en trente minutes, soit à 2000 (deux mille) km/h. Si les locos de l'époque avaient roulé à leur vitesse maximum, sans arrêt de ravitaillement (obligatoire tous les 100-120 km) ,il leur auraient fallu prêt de 10 heures. Même maintenant, ce serait un peu juste : 3-4 heures de TGV, selon le parcours, qui en fait n'existe pas...
Le Concorde aurait put le faire, mais ce n'était pas un train, il volait à plus de 2000 km/h et il ne desservait ni Strasbourg, ni Brest

a écrit : Enchanté monsieur premier degré ! Et pourtant ses commentaires sont très intéressants.
De plus on part du principe que certains se posent réellement la question, René1953 vient de lever les doutes ;)


Tous les commentaires (25)

La France s'alignera sur l'heure allemande pendant la seconde guerre mondiale.
Elle est toujours aligner à l'Allemagne actuellement.

Eh ben beau bordel en perspective...
Heureusement que ça c'est simplifié pour la SNCF... :D

Je trouve drôle l’idée qu’on pouvait partir à 14h et arriver à 13h30 après quelques heures de train. Ça peut faire de belles journées interminables.

a écrit : Je trouve drôle l’idée qu’on pouvait partir à 14h et arriver à 13h30 après quelques heures de train. Ça peut faire de belles journées interminables. il y avait environ une heure d'écart et 1000 km entre Strasbourg et Brest.. Pour "gagner" la demie heure dont tu parles, il faut faire le trajet en trente minutes, soit à 2000 (deux mille) km/h. Si les locos de l'époque avaient roulé à leur vitesse maximum, sans arrêt de ravitaillement (obligatoire tous les 100-120 km) ,il leur auraient fallu prêt de 10 heures. Même maintenant, ce serait un peu juste : 3-4 heures de TGV, selon le parcours, qui en fait n'existe pas...
Le Concorde aurait put le faire, mais ce n'était pas un train, il volait à plus de 2000 km/h et il ne desservait ni Strasbourg, ni Brest

a écrit : Eh ben beau bordel en perspective...
Heureusement que ça c'est simplifié pour la SNCF... :D
Au contraire, c’était très rationnel, puisque c'était l’heure exacte au méridien du lieu, et non pas celle de Berlin ou Copenhague,. De plus la SNCF n'existera pas avant 65 ans, à ce moment on est en face d'une trentaine de compagnies, essentiellement locales (un département, parfois 2 ou trois), et certaines lignes ont trois exploitants.
Les Trains partent et arrivent pile poil au moment prévu, et il n'y a ni incidents techniques, ni pannes permanentes, les caténaires n'existant pas, ils ne posaient pas de problème.
Après, on a voulu effectivement organiser
Juste pour info, une lettre postée à Perpignan avant 17:00 était distribuée à Lille au courrier de 10:00 le lendemain matin, sous Napoléon III. Elle prenait le train. Essayez aujourd'hui
Sources : grand père chef de gare, père receveur des Ptt

Et la Deuxième Guerre mondiale pour qu’elle se mette à l’heure de Berlin

a écrit : il y avait environ une heure d'écart et 1000 km entre Strasbourg et Brest.. Pour "gagner" la demie heure dont tu parles, il faut faire le trajet en trente minutes, soit à 2000 (deux mille) km/h. Si les locos de l'époque avaient roulé à leur vitesse maximum, sans arrêt de ravitaillement (obligatoire tous les 100-120 km) ,il leur auraient fallu prêt de 10 heures. Même maintenant, ce serait un peu juste : 3-4 heures de TGV, selon le parcours, qui en fait n'existe pas...
Le Concorde aurait put le faire, mais ce n'était pas un train, il volait à plus de 2000 km/h et il ne desservait ni Strasbourg, ni Brest
Afficher tout
Enchanté monsieur premier degré !

a écrit : Enchanté monsieur premier degré ! Et pourtant ses commentaires sont très intéressants.
De plus on part du principe que certains se posent réellement la question, René1953 vient de lever les doutes ;)

Donc à l'époque les trains arrivaient à l'heure...locale!

Il me semble que la mise à une heure commune a aussi réduit le nombre d'accidents : les gares ayant des heures différentes, chacune envoyait ses trains à partir de son horloge, ce qui pouvait provoquer des collisions. Et c'est l'électricité qui a permit cette synchronisation d'un bout à l'autre du pays.

a écrit : Il me semble que la mise à une heure commune a aussi réduit le nombre d'accidents : les gares ayant des heures différentes, chacune envoyait ses trains à partir de son horloge, ce qui pouvait provoquer des collisions. Et c'est l'électricité qui a permit cette synchronisation d'un bout à l'autre du pays. Là je veux bien une source parce que ça voudrais simplement dire que les gars de l'époque étaient trop cons pour savoir que l'heure n'était pas exactement la même partout... Ce qui m'étonnerait assez

Et paf! Ca a fait la theorie de la relativité restreinte!
(Je vous invite a aller voir les article sur comment Einstein a eu l'idee de sa theorie, et du metier qu'il faisait!)

En Russie pour simplifier le système, dans toutes les gares l'heure affichée et celle des départs/arrivées était l'heure de Moscou, peu importe qu'on soit à Saint Petersbourg ou a Vladivostok

Source : Moscou-sur-Vodka, de Venedict Erofeiev, un excellent livre a la fois sur à la fois le communisme, l'alcoolisme et les trains ;-)

J’ai justement eu l’info hier en regardant la superbe vidéo YouTube de mamytwink sur le château de Versailles.

Je crois que c’est sous Louis 14, qui a fait construire une magnifique horloge (qui donnait aussi les constellations connu à l’époque avec une représentation de la Terre), et il a demandé à ce que toute la France soit à l’heure de son horloge (qui est toujours exposé au château de Versailles).

Il y a une vidéo du monde sur Youtube qui explique bien les différences de fuseau sur la planète si ça vous intéresse !

Si je ne me trompe pas, c'est sous Louis croix-vé-bâton que l'on a uniformisé l'heure, la reference étant une horloge dans le palais de Versailles.

a écrit : Eh ben beau bordel en perspective...
Heureusement que ça c'est simplifié pour la SNCF... :D
Ceci dit la SNCF a souvent un décalage horaire à l’arrivée ... quand ce n’est pas aussi au départ parfois

a écrit : il y avait environ une heure d'écart et 1000 km entre Strasbourg et Brest.. Pour "gagner" la demie heure dont tu parles, il faut faire le trajet en trente minutes, soit à 2000 (deux mille) km/h. Si les locos de l'époque avaient roulé à leur vitesse maximum, sans arrêt de ravitaillement (obligatoire tous les 100-120 km) ,il leur auraient fallu prêt de 10 heures. Même maintenant, ce serait un peu juste : 3-4 heures de TGV, selon le parcours, qui en fait n'existe pas...
Le Concorde aurait put le faire, mais ce n'était pas un train, il volait à plus de 2000 km/h et il ne desservait ni Strasbourg, ni Brest
Afficher tout
En revanche, le Concorde te déposait directement à l’hôtel !
(...pardon...)

a écrit : il y avait environ une heure d'écart et 1000 km entre Strasbourg et Brest.. Pour "gagner" la demie heure dont tu parles, il faut faire le trajet en trente minutes, soit à 2000 (deux mille) km/h. Si les locos de l'époque avaient roulé à leur vitesse maximum, sans arrêt de ravitaillement (obligatoire tous les 100-120 km) ,il leur auraient fallu prêt de 10 heures. Même maintenant, ce serait un peu juste : 3-4 heures de TGV, selon le parcours, qui en fait n'existe pas...
Le Concorde aurait put le faire, mais ce n'était pas un train, il volait à plus de 2000 km/h et il ne desservait ni Strasbourg, ni Brest
Afficher tout
Sauf si tu pars de Strasbourg !!! ;)

a écrit : En Russie pour simplifier le système, dans toutes les gares l'heure affichée et celle des départs/arrivées était l'heure de Moscou, peu importe qu'on soit à Saint Petersbourg ou a Vladivostok

Source : Moscou-sur-Vodka, de Venedict Erofeiev, un excellent livre a la fois sur à la fois le commu
nisme, l'alcoolisme et les trains ;-) Afficher tout
C'est toujours le cas aujourd'hui. J'ai eu la chance de voyager avec le transsibérien en 2013 et les horaires des trains étaient toujours affichés avec l'heure de Moscou, même à Vladivostok. Mieux vaut avoir deux montres !