Combien coûte un enfant ?

Proposé par
le

Élever un enfant n'a jamais constitué une dépense aussi élevée qu'aujourd'hui. Des études montrent que le coût moyen pour élever en France un enfant jusqu’à ses 18 ans est estimé entre 100 000 et 200 000€ selon les familles. Sachant qu'un enfant reste dépendant financièrement de ses parents en moyenne jusqu'à 25 ans.


Commentaires préférés (3)

a écrit : J'ai donc opté pour Paul, mon escargot de compagnie Ça bave autant qu'un enfant!!!

Rien d'étonnant vu l'inflation. Beaucoup de choses sont plus cher que jamais...
En ce qui concernent les sources, les deux sources françaises datent de 2015, dont une se base sur des chiffres de 2011, ça commence à dater. Les deux autres sont plus récente mais se concentre sur le monde anglo-saxons : USA, Canada et royaume uni.

a écrit : On vit donc dans un pays d’assistés et de fils à papa j’ai 22ans et j’ai plus demandé d’argent à mes parents depuis que j’en ai 17... On vit surtout dans un pays où la plupart des métiers nécessitent un haut niveau de compétences. Ce qui entraine la nécéssité de plus longues études, et donc un allongement de la période de dépendance (sachant que les étudiants travaillant pendant leurs études ont beaucoup moins de chance de réussir à avoir leur diplôme). Mais cela n'est pas que négatif, au contraire : cela permet à la société de gagner des travailleurs très qualifiés et d'une plus grande productivité, le solde est positif pour la société.
La France du XXIe siècle avec ses jeunes "assistés" est immensément plus riche et productive que la France du XIXe, où les enfants étaient au travail avant 10 ans, ou que les pays pauvres, où les enfants vont à l'usine et non à l'Université.

Posté le

android

(245)

Répondre


Tous les commentaires (56)

a écrit : J'ai donc opté pour Paul, mon escargot de compagnie Ça bave autant qu'un enfant!!!

J'ai donc opté pour Paul, mon escargot de compagnie

Rien d'étonnant vu l'inflation. Beaucoup de choses sont plus cher que jamais...
En ce qui concernent les sources, les deux sources françaises datent de 2015, dont une se base sur des chiffres de 2011, ça commence à dater. Les deux autres sont plus récente mais se concentre sur le monde anglo-saxons : USA, Canada et royaume uni.

Ça ne fait toujours que 333€ par mois.
Sur 25 ans, c’est sur, ça parait énorme. Mais rapporté aux autres dépense, c’est nettement moins qu’un loyer.
(De là à dire qu’on prend plus soins des propriétaires fonciers que de nos propres enfants dans notre société...)

C'est le prix moyen d'un enfant, je doute que pour le deuxième le prix double.. Penser à sortir couvert ou faite un crédit :p

a écrit : Ça ne fait toujours que 333€ par mois.
Sur 25 ans, c’est sur, ça parait énorme. Mais rapporté aux autres dépense, c’est nettement moins qu’un loyer.
(De là à dire qu’on prend plus soins des propriétaires fonciers que de nos propres enfants dans notre société...)
Non, c'est 100k à 200k jusqu'à ses 18 ans, on parle alors de 463 à 926 euros par mois, c'est quand même considérable. Apres je suis d'accord que c'est interesssant de voir une moyenne par mois plutôt qu'un gros chiffre difficile à appréhender.

Oui, tu as raison, je me suis trompé. La somme est comptée jusqu’à ses 18 ans.
Ce qui fait donc 460€ par mois, et pas 333.
Un peu plus, mais ça ne change pas fondamentalement ce que j’ai dis plus haut.

Faites vous des tatouage à la place, ils restent bien plus longtemps à vos côtés que des enfants et ça coûte bien moins cher !

La question à se poser maintenant est "combien coute un vieux ?"
Car, si selon l'article 371-2 du Code Civil un parent doit entretenir un enfant jusqu'à sa majorité, la réciproque est vraie : selon l'article 205 « Les enfants doivent des aliments à leurs père et mère ou autres ascendants qui sont dans le besoin. »
Avec l'allongement de la durée de vie, cela peut-être au final un investissement nécessaire...

a écrit : Ça bave autant qu'un enfant!!! HS mais va falloir que tu m'expliques comment tu as fait pour répondre à un message qui est arrivé plus tard!!

Posté le

android

(13)

Répondre

On vit donc dans un pays d’assistés et de fils à papa j’ai 22ans et j’ai plus demandé d’argent à mes parents depuis que j’en ai 17...

a écrit : On vit donc dans un pays d’assistés et de fils à papa j’ai 22ans et j’ai plus demandé d’argent à mes parents depuis que j’en ai 17... On vit surtout dans un pays où la plupart des métiers nécessitent un haut niveau de compétences. Ce qui entraine la nécéssité de plus longues études, et donc un allongement de la période de dépendance (sachant que les étudiants travaillant pendant leurs études ont beaucoup moins de chance de réussir à avoir leur diplôme). Mais cela n'est pas que négatif, au contraire : cela permet à la société de gagner des travailleurs très qualifiés et d'une plus grande productivité, le solde est positif pour la société.
La France du XXIe siècle avec ses jeunes "assistés" est immensément plus riche et productive que la France du XIXe, où les enfants étaient au travail avant 10 ans, ou que les pays pauvres, où les enfants vont à l'usine et non à l'Université.

Posté le

android

(245)

Répondre

a écrit : La question à se poser maintenant est "combien coute un vieux ?"
Car, si selon l'article 371-2 du Code Civil un parent doit entretenir un enfant jusqu'à sa majorité, la réciproque est vraie : selon l'article 205 « Les enfants doivent des aliments à leurs père et mère ou autres ascendants
qui sont dans le besoin. »
Avec l'allongement de la durée de vie, cela peut-être au final un investissement nécessaire...
Afficher tout
C'est vrai... mais pour ma part, je n'aime pas cette "sectorisation" qui ne sert qu'à alimenter des débats individualistes et créer une société individualiste. Et combien coûte un chomeur ? Combien coûte un malade du cancer ? Combien coûte un étudiant ? Combien coûte un retraité ? J'en passe... et si on n'est rien de tout cela, on se demande pourquoi on paye.
Alors posons-nous la seule question : combien coûte la "solidarité" ? Et sommes-nous prêts à ce coût ?

Un complément d'argument à ajouter à ma liste pour quand on me demande pourquoi je veux pas d'enfants.

Ces sommes annoncées me paraissent sujettes à caution.
D'ailleurs, pour une moyenne, la fourchette entre les deux nombres est très large, ce qui prouve que l'on est dans le flou total.
Un prof d'économie nous disait (il y a bien longtemps maintenant) qu'élèver enfant coûtait le prix d'un yacht.
Là encore vu la différence de prix des yachts, c'est assez flou.

a écrit : On vit donc dans un pays d’assistés et de fils à papa j’ai 22ans et j’ai plus demandé d’argent à mes parents depuis que j’en ai 17... Bah congrats, bravo à toi malheureuseument on pas tous dans cette situation et heureusement. Perso j'ai 22 ans, en train de finir un master et je suis bien content d'avoir eu mes parents pour m'avoir loger et nourri, particulièrement quand j'ai pu observer les conséquences d'un emploi étudiant sur ses études

a écrit : C'est vrai... mais pour ma part, je n'aime pas cette "sectorisation" qui ne sert qu'à alimenter des débats individualistes et créer une société individualiste. Et combien coûte un chomeur ? Combien coûte un malade du cancer ? Combien coûte un étudiant ? Combien coûte un retraité ? J'en passe... et si on n'est rien de tout cela, on se demande pourquoi on paye.
Alors posons-nous la seule question : combien coûte la "solidarité" ? Et sommes-nous prêts à ce coût ?
Afficher tout
Le "coût d'un vieux" date de l'époque où les cotisations retraite n'existaient pas. Aujourd'hui, on pourrait retourner le sens de cette question, en disant combien un vieux reverse-t-il à ses enfants, même adultes, même responsables de famille?
Les cadeaux à chaque évènement familial, les vacances gratuites chez grand maman et grand papa (il faut payer l'essence pour aller chez eux), la garde des enfants quand la nounou ne peut pas (plus), le dépannage en ceci cela, la maison et le plan d'assurance-vie qu'ils laissent en mourant, ce n'est pas à prendre en compte dans les revenus de la génération restante?
Bien sûr, ils y a les "petits" vieux, qui n'ont jamais cotisé, qui ont tout picolé et qui maltraitent leurs gamins, mais force est de constater qu'ils sont plutôt rares, le transfert financier se fait majoritairement des économies des anciens vers la consommation de leurs enfants. J'ai vu, de mes yeux, des gens atroces qui réveillaient la mamie de plus de quatre vingt dix ans en réa cardiaque pour lui faire signer des chèques, jamais le contraire

a écrit : On vit donc dans un pays d’assistés et de fils à papa j’ai 22ans et j’ai plus demandé d’argent à mes parents depuis que j’en ai 17... Sauf que les mecs qui bossent à 25 ans après leurs études deviennent bien plus "rentables" en quelques années, que ceux qui ont commencer avec un diplôme simple étant jeune sauf si compétences incroyables/idée révolutionnaire

a écrit : Ça ne fait toujours que 333€ par mois.
Sur 25 ans, c’est sur, ça parait énorme. Mais rapporté aux autres dépense, c’est nettement moins qu’un loyer.
(De là à dire qu’on prend plus soins des propriétaires fonciers que de nos propres enfants dans notre société...)
entre 100 000 et 200 000 €, c'est jusqu’à ses 18 ans.
Ca fait entre 462 et 925€ par mois.
Jusqu’à 25 ans, ça rajoute entre 38 000 et 77 700€.
Ça parait pas, c'est énorme.