Un français a fait se poser la question à la justice américaine de ce qu'est l'art

Proposé par
le
dans

En 1927, le sculpteur français Brancusi intenta un procès contre les Etats-Unis. Les douaniers avaient estimé que ses œuvres n'étaient que de vulgaires pièces de bronze (qui est fortement taxé) alors que l'art n'était pas taxé à l'import. L'enjeu de ce procès était donc inédit : déterminer ce qu'est une œuvre d'art. Brancusi le remporta.


Commentaires préférés (3)

Du coup l'ananas de la dernière anecdote il aurait été taxé ou pas ?

Ca me fait pensé aux tomates, qui sont considérées comme des légumes, car a l'importation aux états-unis, les légumes étaient plus taxé que les fruits. La décision de les considérés comme des légumes a été prise par un tribunal après une plainte.

a écrit : J'aurais bien aimé voir la tête des douaniers devant un monochrome de Klein ! Après, si les magistrats disent que c'est de l'art... J'étais comme toi il y a peu de temps, je me disais que c'était vraiment nul et j'avais du mal à comprendre l'intérêt des gens pour ce genre de peinture.
Un jour, pendant un voyage, j'ai vu pour la première fois un tableau de Pollock. Je me suis assis devant en me demandant ce qu'il fallait regarder et admirer. Un type est arrivé avec deux adolescents et a commencé à leur expliquer que Pollock en passant et repassant devant sa toile posée au sol, sur le rythme de la musique, et ces paroles on fait écho en moi.

En fait, y'avait plus besoin de chercher quoique ce soit dans le tableau, mais juste dans la manière dont il avait été fait. C'est non-figuratif, de toute façon on ne retrouvera rien que nos yeux connaissent dans ce tableau, en revanche on "voit" très bien les rythmes musicaux. Ça ressemble un peu à de la synesthésie. Le tableau était "rythme d'automne".

Pareil pour Klein, je me suis retrouvé complétement hypnotisé par un de ses monochromes, comme devant les livres en "3D" qu'on avait gamins, où il faut un peu loucher pour y voir quelque chose. Juste les reliefs créés par la peinture la faible nuance d'ombre, je sais pas, j'ai aimé. C'est cliché mais ça m'a "touché".

Ce n'est pas péjoratif, mais je crois qu'on a pas tous cette sensibilité là. Je comprends très bien que ça ne fasse rien à certains :)


Tous les commentaires (35)

J'aurais bien aimé voir la tête des douaniers devant un monochrome de Klein ! Après, si les magistrats disent que c'est de l'art...

Du coup l'ananas de la dernière anecdote il aurait été taxé ou pas ?

Ca me fait pensé aux tomates, qui sont considérées comme des légumes, car a l'importation aux états-unis, les légumes étaient plus taxé que les fruits. La décision de les considérés comme des légumes a été prise par un tribunal après une plainte.

Bon courage pour les avocats des 2 côté

a écrit : J'aurais bien aimé voir la tête des douaniers devant un monochrome de Klein ! Après, si les magistrats disent que c'est de l'art... J'étais comme toi il y a peu de temps, je me disais que c'était vraiment nul et j'avais du mal à comprendre l'intérêt des gens pour ce genre de peinture.
Un jour, pendant un voyage, j'ai vu pour la première fois un tableau de Pollock. Je me suis assis devant en me demandant ce qu'il fallait regarder et admirer. Un type est arrivé avec deux adolescents et a commencé à leur expliquer que Pollock en passant et repassant devant sa toile posée au sol, sur le rythme de la musique, et ces paroles on fait écho en moi.

En fait, y'avait plus besoin de chercher quoique ce soit dans le tableau, mais juste dans la manière dont il avait été fait. C'est non-figuratif, de toute façon on ne retrouvera rien que nos yeux connaissent dans ce tableau, en revanche on "voit" très bien les rythmes musicaux. Ça ressemble un peu à de la synesthésie. Le tableau était "rythme d'automne".

Pareil pour Klein, je me suis retrouvé complétement hypnotisé par un de ses monochromes, comme devant les livres en "3D" qu'on avait gamins, où il faut un peu loucher pour y voir quelque chose. Juste les reliefs créés par la peinture la faible nuance d'ombre, je sais pas, j'ai aimé. C'est cliché mais ça m'a "touché".

Ce n'est pas péjoratif, mais je crois qu'on a pas tous cette sensibilité là. Je comprends très bien que ça ne fasse rien à certains :)

a écrit : J'étais comme toi il y a peu de temps, je me disais que c'était vraiment nul et j'avais du mal à comprendre l'intérêt des gens pour ce genre de peinture.
Un jour, pendant un voyage, j'ai vu pour la première fois un tableau de Pollock. Je me suis assis devant en me demandant ce qu'il
fallait regarder et admirer. Un type est arrivé avec deux adolescents et a commencé à leur expliquer que Pollock en passant et repassant devant sa toile posée au sol, sur le rythme de la musique, et ces paroles on fait écho en moi.

En fait, y'avait plus besoin de chercher quoique ce soit dans le tableau, mais juste dans la manière dont il avait été fait. C'est non-figuratif, de toute façon on ne retrouvera rien que nos yeux connaissent dans ce tableau, en revanche on "voit" très bien les rythmes musicaux. Ça ressemble un peu à de la synesthésie. Le tableau était "rythme d'automne".

Pareil pour Klein, je me suis retrouvé complétement hypnotisé par un de ses monochromes, comme devant les livres en "3D" qu'on avait gamins, où il faut un peu loucher pour y voir quelque chose. Juste les reliefs créés par la peinture la faible nuance d'ombre, je sais pas, j'ai aimé. C'est cliché mais ça m'a "touché".

Ce n'est pas péjoratif, mais je crois qu'on a pas tous cette sensibilité là. Je comprends très bien que ça ne fasse rien à certains :)
Afficher tout
rien compris a la premiere partie du commentaire, dommage les propos avaient l'air intéressant

a écrit : J'étais comme toi il y a peu de temps, je me disais que c'était vraiment nul et j'avais du mal à comprendre l'intérêt des gens pour ce genre de peinture.
Un jour, pendant un voyage, j'ai vu pour la première fois un tableau de Pollock. Je me suis assis devant en me demandant ce qu'il
fallait regarder et admirer. Un type est arrivé avec deux adolescents et a commencé à leur expliquer que Pollock en passant et repassant devant sa toile posée au sol, sur le rythme de la musique, et ces paroles on fait écho en moi.

En fait, y'avait plus besoin de chercher quoique ce soit dans le tableau, mais juste dans la manière dont il avait été fait. C'est non-figuratif, de toute façon on ne retrouvera rien que nos yeux connaissent dans ce tableau, en revanche on "voit" très bien les rythmes musicaux. Ça ressemble un peu à de la synesthésie. Le tableau était "rythme d'automne".

Pareil pour Klein, je me suis retrouvé complétement hypnotisé par un de ses monochromes, comme devant les livres en "3D" qu'on avait gamins, où il faut un peu loucher pour y voir quelque chose. Juste les reliefs créés par la peinture la faible nuance d'ombre, je sais pas, j'ai aimé. C'est cliché mais ça m'a "touché".

Ce n'est pas péjoratif, mais je crois qu'on a pas tous cette sensibilité là. Je comprends très bien que ça ne fasse rien à certains :)
Afficher tout
Mouais je suis resté de marbre devant les monochromes que j'avais pu voir au MOMA à NYC. Après l'appreciation de l'art c'est très subjectif, mais là je trouve que c'est poussé à l'extrême, et (subjectivement) que c'est de l'arnaque. Quand je me promène au Louvre, à Orsay et même au quai Branly je ressens des choses. Mais comme on dit, les goûts et les couleurs (fussent elles monochromes) ne se discutent pas :)

Quoi qu'on voit, tous est un art...

a écrit : Du coup l'ananas de la dernière anecdote il aurait été taxé ou pas ? Oui il l'était sûrement, car il est arrivé sur le sol américain en tant que fruit et non pas en tant qu' oeuvre d'art. Il l'est devenu après.

a écrit : J'aurais bien aimé voir la tête des douaniers devant un monochrome de Klein ! Après, si les magistrats disent que c'est de l'art... Je préfèrerai voir la tête de Klein devant des douaniers ignorant l'aspect artistique de son œuvre !

a écrit : Je préfèrerai voir la tête de Klein devant des douaniers ignorant l'aspect artistique de son œuvre ! Je vous rassure, ils n'ont sont pas les seuls. Par exemple je m'émeus en écoutant du Chopin, de la salsa, du Bregović, du Gainsbourg, du Queen mais j'ai la nausée quand j'entends du JUL. Peut être que j'ignore l'aspect artistique de ce dernier, que la nature transcendentale de son opus m'échappe... comme Klein !

a écrit : J'aurais bien aimé voir la tête des douaniers devant un monochrome de Klein ! Après, si les magistrats disent que c'est de l'art... Et un monochrome de Whiteman ?
Et un immobile de Kundevitch ?

Brancusi n’était absolument pas français !!! Il était roumain !!!!

a écrit : Du coup l'ananas de la dernière anecdote il aurait été taxé ou pas ? Quel ananas?

a écrit : Du coup l'ananas de la dernière anecdote il aurait été taxé ou pas ? La première fois oui pas la seconde fois

Quand on sait qu'au XXIème siècle gonfler un plug anal de 24m de haut place Vendôme est considéré comme de l'art...

a écrit : Ca me fait pensé aux tomates, qui sont considérées comme des légumes, car a l'importation aux états-unis, les légumes étaient plus taxé que les fruits. La décision de les considérés comme des légumes a été prise par un tribunal après une plainte. En même temps, c’est un légume !
Tout ou partie d’une plante potagère consommée par l’homme est un légume.
Si on s’arrête à l’aspect biologique on a pas finit (citrouille, poivron, concombre, etc)

J'etais pasau courant mais deja que je l'estimait pourla beauté et l'aspect revolutionnaire de son travail il marque encore plus de points

a écrit : Bon courage pour les avocats des 2 côté Les avocats sont des fruits qui taxent comme des légumes