Votre prêt se base-t-il sur une année lombarde ?

Proposé par
le

L'année lombarde est une pratique datant du Moyen Âge qui consiste à calculer les intérêts d'un prêt sur la base de 360 jours au lieu de 365. Cette pratique, qui simplifie les calculs des intérêts d'un prêt (360 a l'avantage d'être divisible par 12, 6, 4 et 2), est toujours appliquée par certaines banques bien que la Cour de cassation la sanctionne.


Commentaires préférés (3)

Les Lombards étaient un qualificatifs utilisé au moyen âge pour désigner les personnes de confession juive qui pratiquaient le prêt sur gage avec usure, c'est à dire un prêt à taux d'intérêt très élevé. Les chrétiens avaient en effet interdiction (ainsi que les musulmans) de se faire mutuellement des prêts avec intérêt. Le besoin étant là, les chrétiens se tournaient vers les juifs pour emprunter.
Sources: fr.m.wikipedia.org/wiki/Banquiers_lombards
www.clio.fr/BIBLIOTHEQUE/les_lombards_et_le_commerce_de_l_argent_au_moyen_Age.asp

Commentaire supprimé Non, les Lombards n'étaient pas des personnes de confession juive mais originaires du Nord de l'Italie. C'est d'ailleurs ce qui est expliqué dans l'article que vous citez, alors pourquoi cette affirmation inexacte? Certains banquiers pouvaient être à la fois Juifs et Lombards, mais la plupart des Lombards n'étaient pas Juifs, et la plupart des Juifs n'étaient pas Lombards, même si les deux oeuvraient dans le domaine financier...

a écrit : Non, les Lombards n'étaient pas des personnes de confession juive mais originaires du Nord de l'Italie. C'est d'ailleurs ce qui est expliqué dans l'article que vous citez, alors pourquoi cette affirmation inexacte? Certains banquiers pouvaient être à la fois Juifs et Lombards, mais la plupart des Lombards n'étaient pas Juifs, et la plupart des Juifs n'étaient pas Lombards, même si les deux oeuvraient dans le domaine financier... Afficher tout Sauf que du coup, des Lombards chrétiens ne pouvaient pas prêter à d'autres chrétiens (avec intérêts). D'où l'association implicite entre les juifs et Lombards qui avait cours à l'époque.
Le terme "Lombards" ne désignait alors plus vraiment les habitants de la Lombardie, mais seulement les marchands/usuriers juifs qui en étaient originaires.
C'est un abus de langage, un peu comme pour le terme "Américain", qui aujourd'hui désigne plutôt quelqu'un qui vient des USA que quelqu'un qui vient du continent américain.


Tous les commentaires (25)

Les Lombards étaient un qualificatifs utilisé au moyen âge pour désigner les personnes de confession juive qui pratiquaient le prêt sur gage avec usure, c'est à dire un prêt à taux d'intérêt très élevé. Les chrétiens avaient en effet interdiction (ainsi que les musulmans) de se faire mutuellement des prêts avec intérêt. Le besoin étant là, les chrétiens se tournaient vers les juifs pour emprunter.
Sources: fr.m.wikipedia.org/wiki/Banquiers_lombards
www.clio.fr/BIBLIOTHEQUE/les_lombards_et_le_commerce_de_l_argent_au_moyen_Age.asp

Mais du coup, si on divise par 360 au lieu de 365, l'intérêt paraît plus gros qu'il ne l'est, non ?

Ils seraient prêt à se baser sur 1 jour si ils le pouvaient ces rapaces.

a écrit : Les Lombards étaient un qualificatifs utilisé au moyen âge pour désigner les personnes de confession juive qui pratiquaient le prêt sur gage avec usure, c'est à dire un prêt à taux d'intérêt très élevé. Les chrétiens avaient en effet interdiction (ainsi que les musulmans) de se faire mutuellement des prêts avec intérêt. Le besoin étant là, les chrétiens se tournaient vers les juifs pour emprunter.
Sources: fr.m.wikipedia.org/wiki/Banquiers_lombards
www.clio.fr/BIBLIOTHEQUE/les_lombards_et_le_commerce_de_l_argent_au_moyen_Age.asp
Afficher tout
Ajoute à cela que seuls les juifs étaient acceptés sur les territoires musulmans (car monothéistes et qui ne leur envoyait pas des templiers sur la gueule), ils étaient favoris comme intermédiaire entre chrétiens et musulmans pour le commerce.

Commentaire supprimé Non, les Lombards n'étaient pas des personnes de confession juive mais originaires du Nord de l'Italie. C'est d'ailleurs ce qui est expliqué dans l'article que vous citez, alors pourquoi cette affirmation inexacte? Certains banquiers pouvaient être à la fois Juifs et Lombards, mais la plupart des Lombards n'étaient pas Juifs, et la plupart des Juifs n'étaient pas Lombards, même si les deux oeuvraient dans le domaine financier...

a écrit : Ajoute à cela que seuls les juifs étaient acceptés sur les territoires musulmans (car monothéistes et qui ne leur envoyait pas des templiers sur la gueule), ils étaient favoris comme intermédiaire entre chrétiens et musulmans pour le commerce. Ça ne leur a pas porté chance à la fin puisqu'ils ont fini par être persécutés et expulsés d'Espagne et de Portugal !

a écrit : Non, les Lombards n'étaient pas des personnes de confession juive mais originaires du Nord de l'Italie. C'est d'ailleurs ce qui est expliqué dans l'article que vous citez, alors pourquoi cette affirmation inexacte? Certains banquiers pouvaient être à la fois Juifs et Lombards, mais la plupart des Lombards n'étaient pas Juifs, et la plupart des Juifs n'étaient pas Lombards, même si les deux oeuvraient dans le domaine financier... Afficher tout Un qualificatif...

a écrit : Non, les Lombards n'étaient pas des personnes de confession juive mais originaires du Nord de l'Italie. C'est d'ailleurs ce qui est expliqué dans l'article que vous citez, alors pourquoi cette affirmation inexacte? Certains banquiers pouvaient être à la fois Juifs et Lombards, mais la plupart des Lombards n'étaient pas Juifs, et la plupart des Juifs n'étaient pas Lombards, même si les deux oeuvraient dans le domaine financier... Afficher tout Son commentaire fait un raccourci, il faut comprendre que cette pratique était répandue en Lombardie, et que les juifs étaient très présents dans le domaine :)

a écrit : Non, les Lombards n'étaient pas des personnes de confession juive mais originaires du Nord de l'Italie. C'est d'ailleurs ce qui est expliqué dans l'article que vous citez, alors pourquoi cette affirmation inexacte? Certains banquiers pouvaient être à la fois Juifs et Lombards, mais la plupart des Lombards n'étaient pas Juifs, et la plupart des Juifs n'étaient pas Lombards, même si les deux oeuvraient dans le domaine financier... Afficher tout Sauf que du coup, des Lombards chrétiens ne pouvaient pas prêter à d'autres chrétiens (avec intérêts). D'où l'association implicite entre les juifs et Lombards qui avait cours à l'époque.
Le terme "Lombards" ne désignait alors plus vraiment les habitants de la Lombardie, mais seulement les marchands/usuriers juifs qui en étaient originaires.
C'est un abus de langage, un peu comme pour le terme "Américain", qui aujourd'hui désigne plutôt quelqu'un qui vient des USA que quelqu'un qui vient du continent américain.

a écrit : Les Lombards étaient un qualificatifs utilisé au moyen âge pour désigner les personnes de confession juive qui pratiquaient le prêt sur gage avec usure, c'est à dire un prêt à taux d'intérêt très élevé. Les chrétiens avaient en effet interdiction (ainsi que les musulmans) de se faire mutuellement des prêts avec intérêt. Le besoin étant là, les chrétiens se tournaient vers les juifs pour emprunter.
Sources: fr.m.wikipedia.org/wiki/Banquiers_lombards
www.clio.fr/BIBLIOTHEQUE/les_lombards_et_le_commerce_de_l_argent_au_moyen_Age.asp
Afficher tout
Mais pourquoi inventer et ajouter la religion dedans??
D autant que l interdiction de faire des prets à interet vient justement de la confession juive, sur laquelle est basee le christianisme.

a écrit : Ça ne leur a pas porté chance à la fin puisqu'ils ont fini par être persécutés et expulsés d'Espagne et de Portugal ! Par Isabelle la Catholique, oui.

a écrit : Ils seraient prêt à se baser sur 1 jour si ils le pouvaient ces rapaces. Les prêts à 1 jour existent déjà et je te trouve gentil de les traiter de rapaces.
Pour moi le terme charognard est plus approprié, qu'elle que soit leur confession ou origine.

Les lombards s’occupaient surtout à transférer l’argent d’une région où d’un royaume à un autre moyennant finance. Le transfert d’argent était sécurisé et la personne recevait un bon.
Une ville sans pret était vouée à un développement nul. Personne ne prêtait ni ne prête aujourd’hui sans intérêt ( pour des sommes équivalents l’achat d’une maison)
Pour les remarques désobligeantes sur les charognards ou rapaces vous pouvez vous les garder.

Commentaire supprimé Il me semble que tu l'a déjà dit...

a écrit : Les lombards s’occupaient surtout à transférer l’argent d’une région où d’un royaume à un autre moyennant finance. Le transfert d’argent était sécurisé et la personne recevait un bon.
Une ville sans pret était vouée à un développement nul. Personne ne prêtait ni ne prête aujourd’hui sans intérêt ( pour des somme
s équivalents l’achat d’une maison)
Pour les remarques désobligeantes sur les charognards ou rapaces vous pouvez vous les garder.
Afficher tout
Difficile de garder pour soi ce que l'on pense des banques et des usuriers quand on voit tout le mal que font ces gens.

a écrit : Ça ne leur a pas porté chance à la fin puisqu'ils ont fini par être persécutés et expulsés d'Espagne et de Portugal ! puis entre autre par les nazi et d'autre peuple moins connu(l'autriche,empire ottoman et certaine region du nord de l'afrique).

Posté le

windowsphone

(1)

Répondre

a écrit : Les prêts à 1 jour existent déjà et je te trouve gentil de les traiter de rapaces.
Pour moi le terme charognard est plus approprié, qu'elle que soit leur confession ou origine.
Les prêts a 1 jour existent?? Jamais vu. T'as des sources?

a écrit : Son commentaire fait un raccourci, il faut comprendre que cette pratique était répandue en Lombardie, et que les juifs étaient très présents dans le domaine :) Ils étaient partout

C'est drôle le lendemain de cette anecdote, on évoque le sujet en cours de droit bancaire. Alors que j'en avais jamais entendu parler auparavant.

a écrit : Les prêts a 1 jour existent?? Jamais vu. T'as des sources? En anglais, cela s’appelle des ‘same day loan’, c’est notamment pratiqué dans les micro-crédits en Inde.