L’effet rebond anéantit les performances énergétiques

Proposé par
le

L'efficacité énergétique a parfois des effets négatifs. L'effet rebond est un phénomène où les économies d’énergie prévues par l’utilisation d’une nouvelle technologie sont partiellement ou complètement compensées à la suite d'une adaptation du comportement de la société.

Appelé également paradoxe de Jevons, ce phénomène est fortement problématique dans divers domaines : économie, performance énergétique ou écologique, etc. Par exemple, une meilleur isolation des bâtiments provoque souvent une hausse des températures de chauffage et annulent les économies engendrées.


Commentaires préférés (3)

On peut prendre comme exemple la consommation de papier depuis que les ordinateurs sont partout : on pourrait penser que la numérisation a fait baisser le nombre de papier utilisé, mais justement, le fait que tout le monde ait une imprimante chez soit a fait exploser la consommation de papier

a écrit : On peut prendre comme exemple la consommation de papier depuis que les ordinateurs sont partout : on pourrait penser que la numérisation a fait baisser le nombre de papier utilisé, mais justement, le fait que tout le monde ait une imprimante chez soit a fait exploser la consommation de papier Je vais rebondir sur ce que tu dis par rapport au numérique. Depuis peu on a tendance à entendre que tout va être numérisé par soucis de l'environnement : fiche de paie, ...

Pourtant, la dématérialisation numérique se signifie malheureusement pas "absence de matière" comme on pourrait le croire. En effet, le numérique consomme 14% de la consommation électrique mondiale dont 50% de cette consommation sert à la fabrication du numérique. J'avais proposé une anecdote il y a qlq jours (je ne sais plus si elle a été acceptée) qui disait que si le numérique était un pays, il serait le 3ème plus gros consommateur d'électricité au monde ! (Source GreenPeace).

Pour en revenir à l'anecdote, on pollue largement moins qu'avant (il me semble qu'une voiture actuelle consomme jusqu'à 10x moins qu'une voiture des années 50) mais on a tellement multiplié la production (automobile, des camions, des avions des climatiseurs, des lumières, etc ) que la pollution est nécessairement strictement supérieure à avant. Mais les innovations sont là et bientôt il y aura des véhicules qui pollueront moins qu'aujourd'hui mais leur production sera nettement supérieure à aujourd'hui (via l'émergence d'une classe moyenne chinoise et indienne par exemple) ce qui nous fera dire qu'on pollue plus qu'avant etc etc

a écrit : >Par exemple, une meilleur isolation des bâtiments provoque souvent une hausse des températures de chauffage et annulent les économies engendrées.

Je pense que cet exemple est mal choisi car on chauffe pour atteindre une température de confort et si l'isolation est meilleure, la consommation sera
moindre.

Par contre, effectivement, l'effet rebond est principalement ce qui va nous mettre dedans en ce qui concerne les efforts pour éviter les catastrophes écologiques à venir.

Dès que des résulats sont fait pour optimiser des consomation, l'effet renond fait que l'usage est transformé et les consomations ne changent au final pas :(

Un bon exemple, le prix de toutes les énergies a baissé très fortement au cours du XXeme siècle et les gens ont fortement augmenté leurs trajets pour chercher du travail, avoir des loisirs, partir en vacances plus loin (et avec des moyens de transport consommant plus) car le pouvoir d'achat entrainé par la baisse du prix a été réutiliser pour se déplacer plus. Il y a 100 ans, qui avait un travail a plus de 15 km de son lieu d'habitation?

Sans parler de la consommation qui est aussi due à ce très faible prix des énergies.
Afficher tout
"Lorsqu'un ménage rénove son logement, son isolation et son système de chauffage, sa facture énergétique, normalement, diminue sensiblement.
Mais comme les factures baissent, la tentation est grande de monter un peu le thermomètre, de chauffer de nouvelles pièces, voire de s'offrir plus de mètres carrés, ou encore de multiplier les éclairages ou les appareils branchés sur l'électricité. Puisqu'au final, on aura, malgré tout, dépensé moins."

www.slate.fr/story/68227/economie-energie-effet-rebond


Tous les commentaires (32)

Egalement les éclairages à leds des municipalités, mais également pour les décorations de Noël !

On peut prendre comme exemple la consommation de papier depuis que les ordinateurs sont partout : on pourrait penser que la numérisation a fait baisser le nombre de papier utilisé, mais justement, le fait que tout le monde ait une imprimante chez soit a fait exploser la consommation de papier

>Par exemple, une meilleur isolation des bâtiments provoque souvent une hausse des températures de chauffage et annulent les économies engendrées.

Je pense que cet exemple est mal choisi car on chauffe pour atteindre une température de confort et si l'isolation est meilleure, la consommation sera moindre.

Par contre, effectivement, l'effet rebond est principalement ce qui va nous mettre dedans en ce qui concerne les efforts pour éviter les catastrophes écologiques à venir.

Dès que des résulats sont fait pour optimiser des consomation, l'effet renond fait que l'usage est transformé et les consomations ne changent au final pas :(

Un bon exemple, le prix de toutes les énergies a baissé très fortement au cours du XXeme siècle et les gens ont fortement augmenté leurs trajets pour chercher du travail, avoir des loisirs, partir en vacances plus loin (et avec des moyens de transport consommant plus) car le pouvoir d'achat entrainé par la baisse du prix a été réutiliser pour se déplacer plus. Il y a 100 ans, qui avait un travail a plus de 15 km de son lieu d'habitation?

Sans parler de la consommation qui est aussi due à ce très faible prix des énergies.

a écrit : On peut prendre comme exemple la consommation de papier depuis que les ordinateurs sont partout : on pourrait penser que la numérisation a fait baisser le nombre de papier utilisé, mais justement, le fait que tout le monde ait une imprimante chez soit a fait exploser la consommation de papier Je vais rebondir sur ce que tu dis par rapport au numérique. Depuis peu on a tendance à entendre que tout va être numérisé par soucis de l'environnement : fiche de paie, ...

Pourtant, la dématérialisation numérique se signifie malheureusement pas "absence de matière" comme on pourrait le croire. En effet, le numérique consomme 14% de la consommation électrique mondiale dont 50% de cette consommation sert à la fabrication du numérique. J'avais proposé une anecdote il y a qlq jours (je ne sais plus si elle a été acceptée) qui disait que si le numérique était un pays, il serait le 3ème plus gros consommateur d'électricité au monde ! (Source GreenPeace).

Pour en revenir à l'anecdote, on pollue largement moins qu'avant (il me semble qu'une voiture actuelle consomme jusqu'à 10x moins qu'une voiture des années 50) mais on a tellement multiplié la production (automobile, des camions, des avions des climatiseurs, des lumières, etc ) que la pollution est nécessairement strictement supérieure à avant. Mais les innovations sont là et bientôt il y aura des véhicules qui pollueront moins qu'aujourd'hui mais leur production sera nettement supérieure à aujourd'hui (via l'émergence d'une classe moyenne chinoise et indienne par exemple) ce qui nous fera dire qu'on pollue plus qu'avant etc etc

a écrit : >Par exemple, une meilleur isolation des bâtiments provoque souvent une hausse des températures de chauffage et annulent les économies engendrées.

Je pense que cet exemple est mal choisi car on chauffe pour atteindre une température de confort et si l'isolation est meilleure, la consommation sera
moindre.

Par contre, effectivement, l'effet rebond est principalement ce qui va nous mettre dedans en ce qui concerne les efforts pour éviter les catastrophes écologiques à venir.

Dès que des résulats sont fait pour optimiser des consomation, l'effet renond fait que l'usage est transformé et les consomations ne changent au final pas :(

Un bon exemple, le prix de toutes les énergies a baissé très fortement au cours du XXeme siècle et les gens ont fortement augmenté leurs trajets pour chercher du travail, avoir des loisirs, partir en vacances plus loin (et avec des moyens de transport consommant plus) car le pouvoir d'achat entrainé par la baisse du prix a été réutiliser pour se déplacer plus. Il y a 100 ans, qui avait un travail a plus de 15 km de son lieu d'habitation?

Sans parler de la consommation qui est aussi due à ce très faible prix des énergies.
Afficher tout
"Lorsqu'un ménage rénove son logement, son isolation et son système de chauffage, sa facture énergétique, normalement, diminue sensiblement.
Mais comme les factures baissent, la tentation est grande de monter un peu le thermomètre, de chauffer de nouvelles pièces, voire de s'offrir plus de mètres carrés, ou encore de multiplier les éclairages ou les appareils branchés sur l'électricité. Puisqu'au final, on aura, malgré tout, dépensé moins."

www.slate.fr/story/68227/economie-energie-effet-rebond

a écrit : >Par exemple, une meilleur isolation des bâtiments provoque souvent une hausse des températures de chauffage et annulent les économies engendrées.

Je pense que cet exemple est mal choisi car on chauffe pour atteindre une température de confort et si l'isolation est meilleure, la consommation sera
moindre.

Par contre, effectivement, l'effet rebond est principalement ce qui va nous mettre dedans en ce qui concerne les efforts pour éviter les catastrophes écologiques à venir.

Dès que des résulats sont fait pour optimiser des consomation, l'effet renond fait que l'usage est transformé et les consomations ne changent au final pas :(

Un bon exemple, le prix de toutes les énergies a baissé très fortement au cours du XXeme siècle et les gens ont fortement augmenté leurs trajets pour chercher du travail, avoir des loisirs, partir en vacances plus loin (et avec des moyens de transport consommant plus) car le pouvoir d'achat entrainé par la baisse du prix a été réutiliser pour se déplacer plus. Il y a 100 ans, qui avait un travail a plus de 15 km de son lieu d'habitation?

Sans parler de la consommation qui est aussi due à ce très faible prix des énergies.
Afficher tout
L'augmentation du niveau de vie moyen n'est pas la principale cause de l'augmentation des déplacements et des migrations, c'est surtout le progrès technologique qui a eu un rôle important.

Pendant l'Ancien Régime, même en étant très riche, il fallait 3 semaines pour effectuer un trajet Paris-Marseille, il était donc mécaniquement impossible que les hommes fassent autant de trajets qu'aujourd'hui.

C'est tout a fait logique, quand ca coûte moins cher, on peut en acheter plus. (quoi que ce soit)
Les avions en sont un bon exemple: moins ils consomment, plus ils sont résistants donc moins les billets coûtent cher et on en est aujourd'hui a 70 000 appareils gros et moyens porteur en l'air en permanence dans le monde, et ca va pas s'arranger. On prévoit un doublement du trafic d'ici 2050.

Les écrans aussi d'ailleurs. Dans les années 80 un poste de télévision coûtait un mois de salaire, et on l'exposait fièrement au centre du salon, de nos jours, combien a t'on d'écrans par habitants en France? au moins 2, voire 3, peut être plus...

C'est le serpent qui se mord la queue.

Serait-ce le moment de lancer le débat sur les voitures électriques 100% écologiques qui roulent à l’énergie nucléaire..?

Je ne connaissais pas le nom de cet "effet rebond", mais ça ne m'étonne pas. Dès que ça coûte moins cher, on consomme ;) Annoncez demain que le chauffage est gratuit, et vous verrez alors la consommation flamber. C'est le principe même de la société de consommation dans laquelle nous vivons et qui a "besoin" de consommation pour fonctionner, pour être, créer des emplois, etc... Si nous ne consommons plus, elle s'effondre tout simplement.
Les sources disent que ce sont les mentalités qu'il faut changer ; pour 50% disent-elles... je dirais plus pour ma part.
Si on regarde au niveau planétaire : imaginons qu'on décide de rouler tous en France à l'électricité demain ; mais on ne sait pas créer de l'énergie suffisante pour ça. Il faudrait alors importer de l'énergie, le plus souvent dans des pays (la Chine par exemple) qui fabrique son électricité au charbon ; et rien de plus polluant pour la planète. Effet rebond...

a écrit : "Lorsqu'un ménage rénove son logement, son isolation et son système de chauffage, sa facture énergétique, normalement, diminue sensiblement.
Mais comme les factures baissent, la tentation est grande de monter un peu le thermomètre, de chauffer de nouvelles pièces, voire de s'offrir plus de mètres
carrés, ou encore de multiplier les éclairages ou les appareils branchés sur l'électricité. Puisqu'au final, on aura, malgré tout, dépensé moins."

www.slate.fr/story/68227/economie-energie-effet-rebond
Afficher tout
Je pense que ton extrait est pas du tout logique. Ils voulaient montrer ce qu'était l'effet rebond et du coup, ils ont tout mélangé (qui achète plus grand juste parce qu'il a fait des économies de chauffage? où est la logique?).

Parmis tout ce qu'ils citent, il y a bien eu de nombreux effets rebonds mais sur des variables différentes.

Ce que je disais, c'est que dans l'anecdote, ce n'est absolument pas "une meilleur isolation" la variable "rebond" mais plus le coût.

Pour plus de justesse, l'anecdote aurait du être:

"Par exemple, **l'économie due à** une meilleur isolation des bâtiments **incite** souvent **à augmenter** les températures de chauffage et annulent les économies engendrées."

a écrit : Je ne connaissais pas le nom de cet "effet rebond", mais ça ne m'étonne pas. Dès que ça coûte moins cher, on consomme ;) Annoncez demain que le chauffage est gratuit, et vous verrez alors la consommation flamber. C'est le principe même de la société de consommation dans laquelle nous vivons et qui a "besoin" de consommation pour fonctionner, pour être, créer des emplois, etc... Si nous ne consommons plus, elle s'effondre tout simplement.
Les sources disent que ce sont les mentalités qu'il faut changer ; pour 50% disent-elles... je dirais plus pour ma part.
Si on regarde au niveau planétaire : imaginons qu'on décide de rouler tous en France à l'électricité demain ; mais on ne sait pas créer de l'énergie suffisante pour ça. Il faudrait alors importer de l'énergie, le plus souvent dans des pays (la Chine par exemple) qui fabrique son électricité au charbon ; et rien de plus polluant pour la planète. Effet rebond...
Afficher tout
Je pense que tu confonds l'effet rebond, qui a une définition précise, avec l'effet pervers, plus général.

a écrit : Serait-ce le moment de lancer le débat sur les voitures électriques 100% écologiques qui roulent à l’énergie nucléaire..? Même en roulant plus en voiture électrique qu'avec une voiture thermique, tu ne polluras quasiment pas; la pollution d'une voiture élec viens de sa production et pas de son utilisation.
Sinon concernant le nucléaire :
1. comment bien de malades voire morts du au nucléaire/an ? et combien du à la pollution atmosphérique (principalement causée par la combustion d'énergies fossiles)
2. la température augmentera de 2° mini d'ici à 2050.
Alors au lieu de s'attaquer à un problème hypothétique, il faudrait peut être se concentrer sur la catastrophe que sont les énergies fossiles. A quoi bon sauver le monde lorsqu'il n'y aura plus rien à sauver ?

a écrit : Je pense que ton extrait est pas du tout logique. Ils voulaient montrer ce qu'était l'effet rebond et du coup, ils ont tout mélangé (qui achète plus grand juste parce qu'il a fait des économies de chauffage? où est la logique?).

Parmis tout ce qu'ils citent, il y a bien eu de nombreux
effets rebonds mais sur des variables différentes.

Ce que je disais, c'est que dans l'anecdote, ce n'est absolument pas "une meilleur isolation" la variable "rebond" mais plus le coût.

Pour plus de justesse, l'anecdote aurait du être:

"Par exemple, **l'économie due à** une meilleur isolation des bâtiments **incite** souvent **à augmenter** les températures de chauffage et annulent les économies engendrées."
Afficher tout
Il n'y a rien d'illogique à acheter plus grand une maison dont les charges sont plus faibles…
Pour l'exemple :
Saut technologique = meilleur isolation
Modification du comportement = moins d'attention portée à sa facture
Effet rebond = consommation de chauffage identique ou supérieure à celle d'avant rénovation

J'ai donnée cette exemple car c'est exactement ce qu'il s'est produit avec les crédits d'impôt accordés pour les rénovations de maison qui n'ont pas du tout permis de réduire notre facture énergétique. Et ce problème se retrouve déjà avec la technologie LED pour l'éclairage par exemple où on éclaire tout et n'importe quoi sous prétexte que ça consomme très peu.

C'est pourquoi la transition énergétique est si difficile à faire car une grande partie de celle-ci est liée à nos comportements humains et non à nos prouesses technologiques.

Anecdote claire mais qui mériterait d'être développée sur le point "adaptation du comportement de la société" non ? (Le sujet est très intéressant !)
Si je comprends bien, ce comportement s'adapte en grande partie parce que l'energie est moins chère ? Y a t il d'autre explications, comme plus facile a utiliser par exemple ?

Désolé je critique jamais mais je trouve tout de même que certaines formulations de cette anecdote sont ambigues et rendent sa compréhension difficile notamment l'exemple de l'isolation qui me semble etre un gros raccourci.

Il existe également un effet rebond due à "la bonne conscience" qu'on retire d'une situation. Par exemple, depuis que l'on a instauré le tri dans la plupart des villes de France (verre, carton, déchets ménagers), le volume des déchets par habitants a tout de même augmenté car les gens sont persuadés qu'on peut tout jeter en bonne conscience à partir du moment ou l'on trie un peu.

Pour les voitures, il y a également le constat de la taille du réservoir. Plus celui-ci est grand et plus on a tendance à faire beaucoup de kilomètres sans forcément s'en rendre compte.

Beaucoup de professionnels de l'énergie s'attendent à une explosion de la demande en électricité pour les prochaines années que ce soit pour le transport ou les besoins des foyers. Par exemple, la demande en électricité est en train de croitre par l'explosion du nombre d'ordinateurs, de smartphones et autres par habitant.

Heu... les voitures électriques
Coût énergétique de production des batteries, cout de recyclage de ces batteries, qui connait? En tout cas ce ne doit pas être très économique.
Cout énergétique du déplacement. Justement, c'est un déplacement : la pollution ne se produit plus sur la route, mais à la centrale électrique, que ce soit au charbon, au gaz ou à l'uranium.
Si chacun a une éolienne dans son jardin, que coutera cette éolienne (plus un bruit d'enfer), je me demande quel sera le prix de revient de cette électricité
"On" nous a emme##rdé durant des années avec les ampoules fluorescentes, qui étaient chères à produire, chères à acheter, qui mettaient un quart d'heure à éclairer, et qu'aujourd'hui on ne sait toujours pas recycler correctement à cause du mercure qu'elles contiennent. Puis sont arrivées les ampoules Led, que pas grand monde attendaient, qui sont bon marché à produire, à acheter, qui éclairent très bien et qu'un recycle facilement (après 20 ans de vie, voire plus)
Alors, les voitures à batteries lithium, mises en avant par les "Pouvoirs Publics" ne pourraient-elles pas attendre qu'on trouve une méthode moins couteuse, plus efficace de produire ou stocker de l’électricité sans répartir ce produit ultra dangereux qu'est le lithium un peu partout?
C'est dangereux car
- il ne se dégrade pas, c'est un "corps simple"
- il s'enflamme ou explose au contact de l'eau, sur laquelle il flotte, merci pour l'éteindre
- il agit sur le système nerveux des vertébrés : il entre en 100ème de gramme dans le traitement de la schizophrénie- Avec une batterie de téléphone, on peut traiter un asile pendant 6 mois
- il est extrait loin des lieus où il est utilisé, le bilan carbone du transport n'est pas négligeable
- pour l'anecdote, une couche de lithium sur l'amorce d'une bombe atomique multiplie par quatre la puissance de celle-ci, mais bon, je n'en ai pas à la maison

Dans le temps, tout le monde savait que l'éclairage consommait beaucoup d'électricité et on ne quittait pas une pièce sans éteindre la lumière, et les parents le répétaient à leur enfants jusqu'à ce qu'il prennent cette habitude. Mais maintenant à force d'entendre parler de lampes à basse consommation, les gens laissent facilement des lumières allumées un peu partout... Les lampes à LED consomment quand même 20% de l'énergie qui était utilisée par les lampes à incandescence alors si on se permet de choisir des lampes qui éclairent mieux (parce qu'on peut se le permettre vu que ça consomme moins, et que c'est quand même plus agréable quand une pièce est bien éclairée) et si en laisse 3 fois plus de lampes allumées en permanence, ça ne m'étonnerait pas qu'on réussisse à consommer toujours autant d'électricité avec l'éclairage bien que l’efficacité énergétique des ampoules a fait des progrès considérables (diviser la consommation par 5 c'est énorme) !

a écrit : "Lorsqu'un ménage rénove son logement, son isolation et son système de chauffage, sa facture énergétique, normalement, diminue sensiblement.
Mais comme les factures baissent, la tentation est grande de monter un peu le thermomètre, de chauffer de nouvelles pièces, voire de s'offrir plus de mètres
carrés, ou encore de multiplier les éclairages ou les appareils branchés sur l'électricité. Puisqu'au final, on aura, malgré tout, dépensé moins."

www.slate.fr/story/68227/economie-energie-effet-rebond
Afficher tout
Je comprends pas. Quand c'est mal isolé chez toi tu monte le chauffage alors que quand c'est bien isolé chez toi tu n'as pas besoin de le monter. Moi je fonctionne comme ça en tout cas.

a écrit : Je comprends pas. Quand c'est mal isolé chez toi tu monte le chauffage alors que quand c'est bien isolé chez toi tu n'as pas besoin de le monter. Moi je fonctionne comme ça en tout cas. Parce que tu ne l'as pas toi même vécu et que tu ne te mets pas à la place des gens qui l'ont vécu. Moi je comprend très bien que quand c'est mal isolé on a conscience de jeter l'argent par les fenêtres (au sens propre) en chauffant trop donc on se résigne et on supporte le froid alors que quand c'est bien isolé, on se dit qu'on peut se permettre un peu plus de confort puisque la chaleur n'est pas gaspillée grâce à l'isolation et donc on chauffe plus. On en déduit donc que les travaux d'isolation servent en pratique davantage a gagner en confort qu'à économiser de l'énergie, et les subventions que l'état accorde pour ces travaux n'ont pas l'impact espéré sur la balance commerciale mais contribuent à améliorer le moral des ménages et c'est déjà ça...