Il y a eu un casse du siècle

Proposé par
le
dans

Bruce Reynolds est connu pour avoir effectué le 8 novembre 1968 ce qu'on a appelé le "Casse du Siècle". En effet, son gang et lui-même ont braqué le train postal Glasgow-Londres sans tirer une seule balle et en empochant 128 sacs de billets d'une valeur de 2,631 millions de livres sterling. 4 jours plus tard, la majorité du gang fut arrêtée.

Bruce Reynolds, quant à lui, réussi à s'enfuir avec sa femme et son fils pour s'installer au Mexique puis au Canada. Seulement, ressentant de la nostalgie, il voulut revenir en Angleterre incognito. Son voyage en Angleterre se conclura par son arrestation suivi de sa condamnation à 25 ans de prison. Pour ce qui est du butin, il ne fut jamais retrouvé.


Tous les commentaires (34)

a écrit : La critique est facile, l’art est difficile.
Combien de réactions aux anecdotes ne concernent pas l’anecdote elle même mais la grammaire, l’orthographe, le fait qu’il y ait redondance ou le fait de ne pas être indiscutable...
Des profs en manque de copies peut être ? En tout cas, ce n’est plus être exigeant
mais plutôt intolérant.

Oui, oui... je critique les critiqueurs! Évidemment, je suis ouvert aux réactions !
Afficher tout
Vous êtes probablement arrivé après correction de l'anecdote, qui disait avant "son fille" et d'autres fautes "bêtes". Pas grand chose, en effet. Je ne parle pas du style d'écriture, je sais bien que chacun a sa façon d'écrire ou de parler. Mais dire fille au lieu de fils, et le fait que ça passe à la modération, je trouve ça... dommage pour reprendre mon mot.
(ps: je ne suis pas prof mais mon métier implique parfois de relire des textes pour en corriger les éventuelles fautes, bien vu :p)

a écrit : Ça c'était le casse du XXe siècle. Les candidatures sont toujours ouvertes pour le titre de casse du siècle pour le XXIe siècle... (il se pourrait que ce soit un vol d'argent virtuel cette fois-ci : transactions en ligne, cryptomonnaies, etc. et bien sûr, toujours sans violence physique). Ou il sera fait par une banque ou une multinationale.
La crise de 2008 par exemple... (voir le film "le casse du siècle")

a écrit : Vous êtes probablement arrivé après correction de l'anecdote, qui disait avant "son fille" et d'autres fautes "bêtes". Pas grand chose, en effet. Je ne parle pas du style d'écriture, je sais bien que chacun a sa façon d'écrire ou de parler. Mais dire fille au lieu de fils, et le fait que ça passe à la modération, je trouve ça... dommage pour reprendre mon mot.
(ps: je ne suis pas prof mais mon métier implique parfois de relire des textes pour en corriger les éventuelles fautes, bien vu :p)
Afficher tout
Police

a écrit : Pas de chance pour lui ?? On parle quand même d'un gangster ! Nous sommes gouvernés par des gangsters qui éditent des 'lois' les autorisant à nous voler notre argent légalement. Prendre une commission sur chaque transaction, sur le salaire, taxes sur l'habitat, impôts, prix du carburant, etc. C'est du PILLAGE. Et si on s'y oppose, si on se rebelle, la mafia bleue nous pointera un fusil sous le nez au nom de la justice officiellement, ce qui est faux, mais simplement car ils ont le POUVOIR. C'est une mafia purement et simplement, la plus puissante du pays.

a écrit : Police Ça commence à être lourd, pour rester polie. J'abandonne, écrivont com bon nous semblent. Apré tou on sang fou.

Un jour, un grand Monsieur qui faisait partie des Pink Panthers m'a donné un conseil. " Il faut être aussi méticuleux dans la préparation de la fuite et dans les caches que pour le braquage en lui-même "

a écrit : Cela me fait penser au casse à Nice, d'où le film "sans arme, ni haine, ni violence" est tiré. De tête, sans avoir les détails, l'auteur a organisé un casse dans une banque en passant par les égouts et ce sur plusieurs jours. Il s'est associé avec des gars qui, une fois le casse fait, l'ont doublé. Il a fuit au Brésil pour échapper à la justice où il est mort d'un cancer sans un sous en poche. Afficher tout Tu parle de Spaggiari qui finis ses jours en Italie après avoir volé pour l’équivalent de 30 millions d’euro lors de ce fameux cambriolage

a écrit : Cela me fait penser au casse à Nice, d'où le film "sans arme, ni haine, ni violence" est tiré. De tête, sans avoir les détails, l'auteur a organisé un casse dans une banque en passant par les égouts et ce sur plusieurs jours. Il s'est associé avec des gars qui, une fois le casse fait, l'ont doublé. Il a fuit au Brésil pour échapper à la justice où il est mort d'un cancer sans un sous en poche. Afficher tout Merci pour le spoil...

a écrit : Police de caractères ? J'y ai pensé mais ça n'aurait vraiment aucun sens ! x)

a écrit : Ça commence à être lourd, pour rester polie. J'abandonne, écrivont com bon nous semblent. Apré tou on sang fou. Police de caractères ?

a écrit : Merci pour le spoil... C’est vrai que mourir d’un cancer avec du fric pleins les poches, c’est mieux. ;-)

a écrit : Dommage la rédaction laisse à désirer...
En tout cas joli coup, pas de chance pour lui à la fin de l'histoire. À noter que c'est environ l'équivalent de 6,650 millions d'euros ajd !
Cela est faux. Selon les sources, on parle entre 47 et 65 millions d’euros aujourd’hui, et non pas 6.5, ce qui fait quand même une grosse différence.

a écrit : Dommage la rédaction laisse à désirer...
En tout cas joli coup, pas de chance pour lui à la fin de l'histoire. À noter que c'est environ l'équivalent de 6,650 millions d'euros ajd !
A l’époque c’est comme si tu avais pris entre 100 et 200 millions d’euros aujourd’hui. La vie a ce moment n’avait pas du tout la même valeur et en plus au Mexique la vie était vraiment pas chère !

a écrit : Ça c'était le casse du XXe siècle. Les candidatures sont toujours ouvertes pour le titre de casse du siècle pour le XXIe siècle... (il se pourrait que ce soit un vol d'argent virtuel cette fois-ci : transactions en ligne, cryptomonnaies, etc. et bien sûr, toujours sans violence physique). Le projet est en Marche.