Le tipule est équipé de son vibromasseur

Proposé par
le
dans

Le tipule, petit insecte qui virevolte le soir dans nos maisons, a une manière originale de se reproduire : il introduit son pénis  « vibreur » dans la femelle et agit comme un vibromasseur, excitant la femelle durant la copulation en faisant ce que l’on appelle de la stridulation copulatoire.


Commentaires préférés (3)

Qu'on confond souvent avec des "gros moustiques" malheureusement pour eux.

Un livre donné dans les sources? C'est rare. Ça rend plus compliqué la consultation de la source, mais c'est une bonne chose.

a écrit : Mais c'est génial quand même ça !! Mettre un livre en guise de source ou avoir un pénis qui vivre ?

Si c'est le premier cas, moi aussi je trouve ça génial, si c'est le second cas, je trouve ça génial moi aussi.


Tous les commentaires (24)

Qu'on confond souvent avec des "gros moustiques" malheureusement pour eux.

Un livre donné dans les sources? C'est rare. Ça rend plus compliqué la consultation de la source, mais c'est une bonne chose.

a écrit : Un livre donné dans les sources? C'est rare. Ça rend plus compliqué la consultation de la source, mais c'est une bonne chose. Je me faisais justement la remarque à l'instant que les sources Wikipédia étaient presque devenues la norme.
Je me demandais comment l'auteur avait pu trouver un telle source et je voulais aussi le féliciter .... mais il s'agit en fait de la 3e source de l'article Wikipedia ...
(mais peut être que Fwed34 a bien eu ce livre entre les mains)

a écrit : Mais c'est génial quand même ça !! Mettre un livre en guise de source ou avoir un pénis qui vivre ?

Si c'est le premier cas, moi aussi je trouve ça génial, si c'est le second cas, je trouve ça génial moi aussi.

a écrit : Je me faisais justement la remarque à l'instant que les sources Wikipédia étaient presque devenues la norme.
Je me demandais comment l'auteur avait pu trouver un telle source et je voulais aussi le féliciter .... mais il s'agit en fait de la 3e source de l'article Wikipedia ...
(mais
peut être que Fwed34 a bien eu ce livre entre les mains) Afficher tout
Il est possible de consulter les pages 251-256 de l'ouvrage en question. C'eut été plus pratique de mettre un lien vers le pdf plutôt que de citer la section du livre:

www.google.com/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=2&ved=2ahUKEwiPucT65-LeAhWpyYUKHbrLCocQFjABegQIABAC&url=https%3A%2F%2Frevistas.ucr.ac.cr%2Findex.php%2Frbt%2Farticle%2Fdownload%2F21348%2F21560&usg=AOvVaw1vaWA9jxhTJ5wve1l31R5h

a écrit : Je me faisais justement la remarque à l'instant que les sources Wikipédia étaient presque devenues la norme.
Je me demandais comment l'auteur avait pu trouver un telle source et je voulais aussi le féliciter .... mais il s'agit en fait de la 3e source de l'article Wikipedia ...
(mais
peut être que Fwed34 a bien eu ce livre entre les mains) Afficher tout
En fait de "livre", il s'agit ici d'un journal scientifique - autrement dit un recueil de quelques articles scientifiques soumis récemment dans le domaine correspondant au journal.
Être abonné à l'échelle individuelle à ces journaux reste quand même plutôt rare, sans prendre en compte la présence du lien dans Wikipédia ici je dirais qu'il est bien plus probable de trouver cet article en tapant des mots-clés dans Google scholar ou autre moteur de recherche spécialisé plutôt en feuilletant dans un journal !
(Je pense que vous avez été trompés par la présence du nom du journal dans la source, mais le nom de l'article lui-même juste avant est plus important dans ce cas :) )

Moi aussi elle a un vibro ma sœur

a écrit : En fait de "livre", il s'agit ici d'un journal scientifique - autrement dit un recueil de quelques articles scientifiques soumis récemment dans le domaine correspondant au journal.
Être abonné à l'échelle individuelle à ces journaux reste quand même plutôt rare, sans prendre en compte la
présence du lien dans Wikipédia ici je dirais qu'il est bien plus probable de trouver cet article en tapant des mots-clés dans Google scholar ou autre moteur de recherche spécialisé plutôt en feuilletant dans un journal !
(Je pense que vous avez été trompés par la présence du nom du journal dans la source, mais le nom de l'article lui-même juste avant est plus important dans ce cas :) )
Afficher tout
Les revues scientifiques restent des objets-livres, qu'on peut consulter, parfois emprunter, dans une BU par exemple et tous n'ont pas version démat', loin s'en faut.

Ce que voulez dire Colrol, c'est que si l'objet n'a pas été numérisé (c'est le cas ici), difficile de consulter la source.

Qui n'a jamais entendu ou n'a jamais dit, "c'est pas un moustique, c'est un cousin" ? Moi même l'ayant déjà nommé ainsi, j'ai pu voir que c'était faux. Le terme "cousin" est réservé pour définir d'autres moustiques, comme par exemple, le cousin annelé, le cousin commun (cf Wikipédia).
La prochaine fois que quelqu'un vous dit "Tue ce moustique !!", il faudra dire : "c'est pas un moustique, c'est une Tipule !! Et ça ne pique pas."

a écrit : Les revues scientifiques restent des objets-livres, qu'on peut consulter, parfois emprunter, dans une BU par exemple et tous n'ont pas version démat', loin s'en faut.

Ce que voulez dire Colrol, c'est que si l'objet n'a pas été numérisé (c'est le cas ici), difficile de consulter la source.
Je ne répondais pas à l'absence de lien direct dans la source (qui est effectivement peu pratique pour les personnes peu habituées à la recherche bibliographique scientifique) mais plutôt à sa remarque sur le fait que Fwed34 ait trouvé l'article soit grâce à la page wikipédia soit directement dans le livre :)

Ce que je voulais dire, personnellement, c'est qu'il existe une 3e possibilité qui est l'utilisation d'un moteur de recherche (si tant est que la trouvaille de l'article est une conséquence et non source de l'idée de l'anecdote), et qui reste de manière générale supérieure à celle de le trouver en feuilletant le journal papier. D'autant plus que si effectivement toutes les revues scientifiques ne sont pas numérisées, c'est le cas de la majorité des articles pris individuellement (je n'ai jamais eu de problème à accéder à un article pendant mes recherches, même des articles datant de 1940 ou avant sont numérisés).

a écrit : Un penis qui vivre ?

Un penis qui vibre tu veux dire ?
Je pense que Nomatters veut mettre son pénis dans un livre :D

a écrit : Mettre un livre en guise de source ou avoir un pénis qui vivre ?

Si c'est le premier cas, moi aussi je trouve ça génial, si c'est le second cas, je trouve ça génial moi aussi.
Un penis qui vivre ?

Un penis qui vibre tu veux dire ?

a écrit : Qui n'a jamais entendu ou n'a jamais dit, "c'est pas un moustique, c'est un cousin" ? Moi même l'ayant déjà nommé ainsi, j'ai pu voir que c'était faux. Le terme "cousin" est réservé pour définir d'autres moustiques, comme par exemple, le cousin annelé, le cousin commun (cf Wikipédia).
La prochaine fois que quelqu'un vous dit "Tue ce moustique !!", il faudra dire : "c'est pas un moustique, c'est une Tipule !! Et ça ne pique pas."
Afficher tout
Je découvre moi aussi le nom de cette petite bestiole. En Normandie on appelle ça un bibé (je ne connais pas du tout l'orthographe de ce mot). D'autres personnes aussi les appellent comme ça ?

J'ai cherché sur google le mot "bibé" écrit de plusieurs façons différentes mais je n'ai rien trouvé. Peut-être que c'est juste un surnom ?
Ça vaut ce que ça vaut, mais d'après Wikipédia, dans le sud, ils l'appellent "chèvre" ?
Des sudistes pour confirmer ? :)

Edit : réponse au commentaire de @beyonduniverse

a écrit : J'ai cherché sur google le mot "bibé" écrit de plusieurs façons différentes mais je n'ai rien trouvé. Peut-être que c'est juste un surnom ?
Ça vaut ce que ça vaut, mais d'après Wikipédia, dans le sud, ils l'appellent "chèvre" ?
Des sudistes pour confirmer ? :)

Edit : réponse au commentaire de @beyonduniverse
C'est toi la chèvre.

a écrit : Qu'on confond souvent avec des "gros moustiques" malheureusement pour eux. Ou comme nos cousins...

Je vais peut-être dire un ânerie, mais ce mode de reproduction ne me paraît pas si éloigné que ça du nôtre. Ok son sexe vibre tout seul, mais au delà de ce "détail", l'homme introduit son engin dans le sexe de la femme et essaie de l'exciter pendant (un peu avant aussi si possible:)) la copulation. Non ?

Enfin je connaîtrai le vrai nom du ‘cousin’, merci !