Un véhicule électrique est-il vraiment bon pour la planète ?

Proposé par
le

Sur l’ensemble de son cycle de vie, la consommation énergétique d’un véhicule électrique est globalement proche de celle d’un véhicule diesel. Il faut en effet 2 fois plus d'énergie pour construire une voiture électrique qu'une voiture thermique, notamment à cause des batteries extrêmement énergivores.


Commentaires préférés (3)

Vous bossez pour la Norme ISO14001 ??
Même en pause au boulot ce foutu chapitre 6.1.2 cycle de vie viens m'embêter ^^

Pour en revenir à l'anecdote, je trouve çà intéressant cette notion Cycle de Vie produit (Extraction des ressources > etc.. > Recyclage), bien que très chiante et lourde pour une entreprise, elle met vraiment en avant les produits qu'ils faut arrêter de louer comme la solution miracle

Le gros avantage des batteries des voitures électriques (de même que celui des panneaux solaires photovoltaïques d'ailleurs) c'est que c'est fabriqué en Chine alors c'est beaucoup plus facile de détourner le regard sur la pollution engendrée par la fabrication (et l'extraction des matières premières par des enfants en Afrique) et de s'émerveiller de l'absence de fumées chez nous... Pour croire qu'une voiture électrique ne pollue pas, Il faut aussi oublier qu'une bonne partie des particules fines produites par une voiture provient de l'usure des plaquettes de frein lors du freinage, mais c'est tellement facile à oublier !

a écrit : Le gros avantage des batteries des voitures électriques (de même que celui des panneaux solaires photovoltaïques d'ailleurs) c'est que c'est fabriqué en Chine alors c'est beaucoup plus facile de détourner le regard sur la pollution engendrée par la fabrication (et l'extraction des matières premières par des enfants en Afrique) et de s'émerveiller de l'absence de fumées chez nous... Pour croire qu'une voiture électrique ne pollue pas, Il faut aussi oublier qu'une bonne partie des particules fines produites par une voiture provient de l'usure des plaquettes de frein lors du freinage, mais c'est tellement facile à oublier ! Afficher tout Oui !
Tout comme le métro et le rer parisien. L'un des endroits les plus pollués de Paris est la station RER-Métro de Chatelet à cause des particules fines causées par le freinage des RER et métro avec une moyenne PM10 à 150 et des pics à 1000.

Pour comparer, voici les valeurs limites pour la protection de la santé humaine pour les PM10 (applicables aux concentrations non liées à des événements naturels) :
50 µg/m3 en moyenne journalière, à ne pas dépasser plus de 35 jours par an ;
40 µg/m3 en moyenne annuelle.

Article qui en parle :
www.lefigaro.fr/sciences/2015/05/18/01008-20150518ARTFIG00172-paris-la-pollution-aux-particules-envahit-le-metro-et-le-rer.php

Mesure en direct de la qualité de l'air à Chatelet
data.ratp.fr/explore/dataset/qualite-de-lair-mesuree-dans-la-station-chatelet/table/?sort=-dateheure

Prendre les transport en commun et diminuer l'utilisation des voitures à essence, c'est une très bonne chose mais le problème de la pollution est bien plus complexe.


Tous les commentaires (102)

Vous bossez pour la Norme ISO14001 ??
Même en pause au boulot ce foutu chapitre 6.1.2 cycle de vie viens m'embêter ^^

Pour en revenir à l'anecdote, je trouve çà intéressant cette notion Cycle de Vie produit (Extraction des ressources > etc.. > Recyclage), bien que très chiante et lourde pour une entreprise, elle met vraiment en avant les produits qu'ils faut arrêter de louer comme la solution miracle

Cette anecdote prend tout son sens en cette période.

Le gros avantage des batteries des voitures électriques (de même que celui des panneaux solaires photovoltaïques d'ailleurs) c'est que c'est fabriqué en Chine alors c'est beaucoup plus facile de détourner le regard sur la pollution engendrée par la fabrication (et l'extraction des matières premières par des enfants en Afrique) et de s'émerveiller de l'absence de fumées chez nous... Pour croire qu'une voiture électrique ne pollue pas, Il faut aussi oublier qu'une bonne partie des particules fines produites par une voiture provient de l'usure des plaquettes de frein lors du freinage, mais c'est tellement facile à oublier !

Si on prend en plus le problème de recyclage des déchets occasioner par les batteries, les véhicules électriques sont plus polluants que les autres ( sur un cycle complet de vie, bien sûr )

a écrit : Le gros avantage des batteries des voitures électriques (de même que celui des panneaux solaires photovoltaïques d'ailleurs) c'est que c'est fabriqué en Chine alors c'est beaucoup plus facile de détourner le regard sur la pollution engendrée par la fabrication (et l'extraction des matières premières par des enfants en Afrique) et de s'émerveiller de l'absence de fumées chez nous... Pour croire qu'une voiture électrique ne pollue pas, Il faut aussi oublier qu'une bonne partie des particules fines produites par une voiture provient de l'usure des plaquettes de frein lors du freinage, mais c'est tellement facile à oublier ! Afficher tout En plus des plaquettes de freins, il y a l'usure des pneus également.

a écrit : Le gros avantage des batteries des voitures électriques (de même que celui des panneaux solaires photovoltaïques d'ailleurs) c'est que c'est fabriqué en Chine alors c'est beaucoup plus facile de détourner le regard sur la pollution engendrée par la fabrication (et l'extraction des matières premières par des enfants en Afrique) et de s'émerveiller de l'absence de fumées chez nous... Pour croire qu'une voiture électrique ne pollue pas, Il faut aussi oublier qu'une bonne partie des particules fines produites par une voiture provient de l'usure des plaquettes de frein lors du freinage, mais c'est tellement facile à oublier ! Afficher tout Oui !
Tout comme le métro et le rer parisien. L'un des endroits les plus pollués de Paris est la station RER-Métro de Chatelet à cause des particules fines causées par le freinage des RER et métro avec une moyenne PM10 à 150 et des pics à 1000.

Pour comparer, voici les valeurs limites pour la protection de la santé humaine pour les PM10 (applicables aux concentrations non liées à des événements naturels) :
50 µg/m3 en moyenne journalière, à ne pas dépasser plus de 35 jours par an ;
40 µg/m3 en moyenne annuelle.

Article qui en parle :
www.lefigaro.fr/sciences/2015/05/18/01008-20150518ARTFIG00172-paris-la-pollution-aux-particules-envahit-le-metro-et-le-rer.php

Mesure en direct de la qualité de l'air à Chatelet
data.ratp.fr/explore/dataset/qualite-de-lair-mesuree-dans-la-station-chatelet/table/?sort=-dateheure

Prendre les transport en commun et diminuer l'utilisation des voitures à essence, c'est une très bonne chose mais le problème de la pollution est bien plus complexe.

Je pense qu'il faut plutôt voir ça sur une production complète de voitures. Je m'explique : on part ici du principe que l'on prend des matériaux bruts pour créer le produit (ici la voiture ) mais qu'en est-il de recycler des anciennes voitures (donc des anciennes batteries) pour en créer de nouvelles ? De plus avec les vehicules électrique on a le choix du type de production électrique (propre ou non). Il ne faut pas oublier que le vent, le soleil ou encore la chaleur souterraine pouvant générer de l'énergie sont entièrement gratuits, finalement ce n'est que le système de production d'energie qui génère des coûts énergétiques lors de la fabrication. Contrairement par exemple au nucléaire où il faut également prévoir une dépense énergétique pour le matériaux à partir duquel on extraiera de l'énergie (en l'occurrence de l'uranium).

Pour finir on voit tous les mois des nouveaux types de batterie (au sel, à l'eau, à l'hydrogène, batterie en or etc. ) Rien ne nous dit que de nouvelles batteries propres ne verront pas le jour et seront adaptables aux véhicules d'aujourd'hui (peut être même aux plus anciens véhicules ) et le coût énergétique de la fabrication d'un véhicule électrique sera donc en chute libre (contrairement aux véhicules à combustion interne où la principale optimisation en terme de gain énergétique des dernières années est l'optimisation des moteurs, et on est aujourd'hui quasiment au maximum de ce que l'on peut atteindre en terme de rendement ).

a écrit : Le gros avantage des batteries des voitures électriques (de même que celui des panneaux solaires photovoltaïques d'ailleurs) c'est que c'est fabriqué en Chine alors c'est beaucoup plus facile de détourner le regard sur la pollution engendrée par la fabrication (et l'extraction des matières premières par des enfants en Afrique) et de s'émerveiller de l'absence de fumées chez nous... Pour croire qu'une voiture électrique ne pollue pas, Il faut aussi oublier qu'une bonne partie des particules fines produites par une voiture provient de l'usure des plaquettes de frein lors du freinage, mais c'est tellement facile à oublier ! Afficher tout Surtout que les batteries ont besoin de pataux lourds présent en Chine ou dans des terres africaines achetés par des chinois...

C’est vrai j’ai fait ma thèse sur ce thème, toute l’énergie grise dépensée (de la production au recyclage) revient au même qu’à une voiture diesel.
On ne peut donc pas parler de voiture « propre » puisque quoiqu’il en soit le lithium
utilisé dans les batteries + le plastique des tableaux de bord continuent à polluer énormément

Au delà des questions de pollution, il ne faut pas oublier que le pétrole est une énergie voué à disparaître d'ici quelques décennies.
Quelle alternative est plus crédible que l'électrique en ce moment ?

a écrit : Concernant la première source, si vous regardez les suggestion d'articles en bas, vous trouverez un article paru 6 jours plus tard :
www.liberation.fr/planete/2018/02/07/finalement-la-voiture-electrique-deux-a-trois-fois-moins-emettrice-que-les-vehicules-essence-et-dies_1627853
C'est fou la puissance des lobbies.
La première étude dresse un bilan très controversé sur la bonne pensée de "l'électrique c'est propre" et une seconde étude vient contredire ce qu'à dit la première étude en affirmant que finalement, l'électrique produit 2 fois moins de carbone que le thermique.
J'aurais pu gober la chose si la seconde étude avait démontré des erreurs dans la première, mais la c'est tellement grossier, "finalement on revient sur ce qu'on a dit avant, l'électrique c'est bien".
J'aurais vraiment aimé avoir plusieurs études sérieuses sur ce sujet, à l'abris de tout type de lobbying mais je vois qu'avec un sujet autant d'actualité et avec des composantes économique et écologique aussi importantes, c'est peine perdu...

Dans le meme genre on aimerait voir les etudes sur les soit disant 48000 morts de la pollution en France

Si pour l'impact des voitures électrique on prend le cycle de production de la voiture + celui de la production de l'électricité , est ce que ces études ont fait de même pour les voitures diesel ? J'entend par là : ok une voiture électrique pollue plus à produire qu'un véhicule diesel mais dans la vie du diesel , il faut aussi prendre en compte la production de son carburant sur toute la durée de vie de la voiture avec l'extraction du pétrole , le raffinage , l'acheminement aux pompes en camion , la production et recyclage des huiles moteur (qu'il n'y a pas sur les moteur électrique) , les gaz emis pendant la consommation etc... Beaucoup d'articles crient aux loup en ce qui concerne les véhicules hybride ou électrique mais c'est surtout parce que beaucoup d'articles sont pro-diesel j'ai l'impression.

a écrit : Au delà des questions de pollution, il ne faut pas oublier que le pétrole est une énergie voué à disparaître d'ici quelques décennies.
Quelle alternative est plus crédible que l'électrique en ce moment ?
Le vélo et la marche a pied.

Blague à part, il existe des pistes d'alternatives comme l'hydrogène, mais qui souffre de difficulté technique au niveau de la production, qui est plutôt compliqué. Les alternatives sont aussi peu financé a cause des lobbies pétroliers qui n'ont aucun intérêt à voir les moteurs thermiques disparaître.

La vrai alternative c'est une modification de notre mode de transport, surtout sur les courtes distance, ainsi que nos habitudes de consommation courante qui nécessitent de faire venir des tomates d'Espagne en camion et des bananes du Costa Rica en avion.

L'anecdote est un peu hâtive, car il n'existe dans les publications scientifiques aucun consensus sur la question. La réponse à la question dépend en effet de la méthodologie employée mais surtout du type de pollution analysé. Par exemple, le CO2 et le NOx sont deux "polluants" qui au sein d'un moteur thermique, sont négativement corrélés (le CO2 est généré par le carburant et le NOx par le comburant, donc l'émission de l'un est négativement proportionnel à l'émission de l'autre). Si on regarde donc les émissions de NOx, pas de soucis pour l'électrique alors... Donc tout dépend de quelle pollution parle-t-on, et le rapport de l'ADEME distingue bien tout cela en distribuant les points ! Il paraît alors hâtif d'en conclure que le véhicule électrique est plus néfaste pour la planète que le véhicule diesel. Et enfin, cela dépend aussi de la source d'énergie électrique. Il y a le CEA qui travaille sur cette question et qui publie régulièrement ses études.

a écrit : Au delà des questions de pollution, il ne faut pas oublier que le pétrole est une énergie voué à disparaître d'ici quelques décennies.
Quelle alternative est plus crédible que l'électrique en ce moment ?
J'ai une voiture équipée pour rouler au bioéthanol. Ca coûte un millier d'€ pour installer le système (petit boitier) sur n'importe quelle voiture essence, on peut mélanger les carburants (le système fait le tri), c'est génial à l'utilisation. On n'en trouve pas encore partout mais ça vient. Coût : de l'ordre de 80cts le litre (à certains endroits moins cher encore). Je sais que c'est aussi controversé : plantations nécessaires pour une utilisation mondiale, etc... Mais c'est déjà partiellement une solution de sérieuse économie d'énergies fossiles.
Il y aurait aussi peut-être l'idée de l'hydrogène à creuser ; certains constructeurs allemands ont développé des véhicules qui fonctionnent bien.
Rien ne sera jamais parfait ; si toutes les voitures de la planète devaient demain rouler à l'électricité, outre le problème dont parle l'anecdote, il nous faudrait créer tellement d'électricité que je me pose la question de la production massive nécessaire. Le nucléaire (pas dans le sens de l'histoire) ? Le charbon (rien de plus polluant pour la planète) ?
Ou alors on revient aux chars à boeufs ! Mais il aura encore des controverses sur les pets qui détruisent la couche d'ozone :)

On n'a pas de véhicules parce qu'on s'ennuie, mais parce qu'on en a besoin. Que prendre pour faire Marseille Strasbourg (800km)?
Un train? pas direct (sauf à 6:15 du matin, un TGV qui mets 6heures pour faire 800km, de qui se moque-t-on? ou alors, DEUX changements), un avion? merci le cout "écologique", une voiture?
si c'est une 4L pourrie, le trajet dure 8 heures (bon, d'accord, 9 ou 10, c'est plus prêt de la réalité), si c'est une Tesla à 45000€ ou une Zoé à 25000€, ça prend... deux jours - faut recharger les batteries
Quant aux cars Macron, merci, si vous en avez déjà pris un, vous savez de quoi je parle :D

a écrit : On n'a pas de véhicules parce qu'on s'ennuie, mais parce qu'on en a besoin. Que prendre pour faire Marseille Strasbourg (800km)?
Un train? pas direct (sauf à 6:15 du matin, un TGV qui mets 6heures pour faire 800km, de qui se moque-t-on? ou alors, DEUX changements), un avion? merci le cout &quo
t;écologique", une voiture?
si c'est une 4L pourrie, le trajet dure 8 heures (bon, d'accord, 9 ou 10, c'est plus prêt de la réalité), si c'est une Tesla à 45000€ ou une Zoé à 25000€, ça prend... deux jours - faut recharger les batteries
Quant aux cars Macron, merci, si vous en avez déjà pris un, vous savez de quoi je parle :D
Afficher tout
Une quarantaine de minute sur un supercharger Tesla pour 80% de batterie mais c'est vrai que c'est pas le même prix

a écrit : On n'a pas de véhicules parce qu'on s'ennuie, mais parce qu'on en a besoin. Que prendre pour faire Marseille Strasbourg (800km)?
Un train? pas direct (sauf à 6:15 du matin, un TGV qui mets 6heures pour faire 800km, de qui se moque-t-on? ou alors, DEUX changements), un avion? merci le cout &quo
t;écologique", une voiture?
si c'est une 4L pourrie, le trajet dure 8 heures (bon, d'accord, 9 ou 10, c'est plus prêt de la réalité), si c'est une Tesla à 45000€ ou une Zoé à 25000€, ça prend... deux jours - faut recharger les batteries
Quant aux cars Macron, merci, si vous en avez déjà pris un, vous savez de quoi je parle :D
Afficher tout
Et si on supprime le besoin à la source, plus besoin de se déplacer. C'est une autre idée mais plutôt que de chercher à réduire la pollution, il "suffit" de ne pas la créer.

Prenons l'exemple de la France, en 2016, c'est 75,8% de personnes travaillant dans le secteur des services. Je vais surement en faire râler plus d'un mais aujourd'hui nous avons largement de quoi faire travailler les gens à distance de chez eux ou dans des centres collaboratifs à coté de chez eux. Il suffit d'une connexion internet et on peut remplir la plupart des taches que l'on fait tous les jours pour ceux qui travaillent en bureaux. La pollution du transport est supprimée et l'électricité consommée chez soi est celle que l'on ne consommera pas au bureau.

Pour le côté relations sociales, vous pourrez toujours sortir prendre un café avec un collègue au bar du coin.