Lors d'un trou noir dû à l'alcool, le cerveau n'enregistre rien

Proposé par
Invité
le
dans

Si vous vous réveillez le lendemain d'une soirée arrosée en ne vous souvenant de rien, vous souffrez d'un trou noir. En réalité, vous n'avez rien oublié car vous n'avez rien enregistré. En effet, le cerveau d'une personne victime d'un trou noir n'était pas en capacité de créer de nouveaux souvenirs, la faute à l'hippocampe dont les neurones étaient alors dans l'incapacité de communiquer.


Commentaires préférés (3)

Même sans soirée certains n'enregistre pas ce qu'on leur dis

Belle anecdote. A ma prochaine cuite je pourrais dire que si je me souviens de rien ce sera à cause de l’hippocampe. On pensera sûrement que je suis encore bourré

JMCMB. J'étais persuadé que le cerveau enregistrait tout mais que l'accès à l'information était "coupé", un peu comme quelqu'un qui devient amnésique ou quand on supprime un fichier sur un ordinateur.

Je vois bien la nuance entre trous noir et blocs fragmentés mais pourquoi arrive-t-on parfois à se souvenir d'événements uniquement quand les autres nous racontent la soirée. L'information est tout de même stockée mais inaccessible sans un déclencheur de souvenir.


Tous les commentaires (65)

Même sans soirée certains n'enregistre pas ce qu'on leur dis

"sans rien vous souvenir" ah bah il y a pas à dire, les anecdotes sont toujours aussi bien relues.

Belle anecdote. A ma prochaine cuite je pourrais dire que si je me souviens de rien ce sera à cause de l’hippocampe. On pensera sûrement que je suis encore bourré

JMCMB. J'étais persuadé que le cerveau enregistrait tout mais que l'accès à l'information était "coupé", un peu comme quelqu'un qui devient amnésique ou quand on supprime un fichier sur un ordinateur.

Je vois bien la nuance entre trous noir et blocs fragmentés mais pourquoi arrive-t-on parfois à se souvenir d'événements uniquement quand les autres nous racontent la soirée. L'information est tout de même stockée mais inaccessible sans un déclencheur de souvenir.

Je suis venu, j'ai bu, le reste je m'en souviens plus ^^

Parfois mieux n’avoir aucun souvenir car dans ces moments c’est plus du ridicule que du prix Nobel

a écrit : JMCMB. J'étais persuadé que le cerveau enregistrait tout mais que l'accès à l'information était "coupé", un peu comme quelqu'un qui devient amnésique ou quand on supprime un fichier sur un ordinateur.

Je vois bien la nuance entre trous noir et blocs fragmentés mais pourquoi ar
rive-t-on parfois à se souvenir d'événements uniquement quand les autres nous racontent la soirée. L'information est tout de même stockée mais inaccessible sans un déclencheur de souvenir. Afficher tout
Je pense que d'un côté il existe le trou noir total et d'un autre côté peut survenir ce qu'on appelle le phénomène de scotomisation, qui n'est pas directement lié à l'alcool. La scotomisation est un phénomène de défense du psychisme qui relègue dans les tréfonds de la mémoire les souvenirs traumatisants ou simplement honteux.

Avouons que ce n'est pas bien grave, et même que ça nous arrange un peu, d'avoir oublier ce fameux moment où on fait l'hélicoptère avec sa b*te...

a écrit : Belle anecdote. A ma prochaine cuite je pourrais dire que si je me souviens de rien ce sera à cause de l’hippocampe. On pensera sûrement que je suis encore bourré A ta prochaine cuite, on pensera sûrement que tu es encore bourré. Et on aura raison ;)

a écrit : JMCMB. J'étais persuadé que le cerveau enregistrait tout mais que l'accès à l'information était "coupé", un peu comme quelqu'un qui devient amnésique ou quand on supprime un fichier sur un ordinateur.

Je vois bien la nuance entre trous noir et blocs fragmentés mais pourquoi ar
rive-t-on parfois à se souvenir d'événements uniquement quand les autres nous racontent la soirée. L'information est tout de même stockée mais inaccessible sans un déclencheur de souvenir. Afficher tout
Le trou noir 'est peut être pas continue, et surtout notre cerveau a tendance à créer ou modifier des souvenirs avec ce qu'on lui raconte :)

a écrit : Parfois mieux n’avoir aucun souvenir car dans ces moments c’est plus du ridicule que du prix Nobel Easy mode : "on ne s'amuse qu'en buvant"
Hard mode : "on boit juste pour se mettre bien, et on s'arrête quand les réflexes ne suivent plus"
Expert mode : "on s'amuse sans boire."

a écrit : Même sans soirée certains n'enregistre pas ce qu'on leur dis Alors que d'autres n'enregistrent pas leurs cours de français...

a écrit : Je pense que d'un côté il existe le trou noir total et d'un autre côté peut survenir ce qu'on appelle le phénomène de scotomisation, qui n'est pas directement lié à l'alcool. La scotomisation est un phénomène de défense du psychisme qui relègue dans les tréfonds de la mémoire les souvenirs traumatisants ou simplement honteux.

Avouons que ce n'est pas bien grave, et même que ça nous arrange un peu, d'avoir oublier ce fameux moment où on fait l'hélicoptère avec sa b*te...
Afficher tout
Il n’y a rien d’honteux à faire l’hélicoptère avec son chibre ;) tout dépend de qui regarde la scène ;)

a écrit : "sans rien vous souvenir" ah bah il y a pas à dire, les anecdotes sont toujours aussi bien relues. Non mais c'est la faute à l'hippocampe, ils ont un trou noir sur le cours de français

a écrit : Il n’y a rien d’honteux à faire l’hélicoptère avec son chibre ;) tout dépend de qui regarde la scène ;) Démonstration du kamasutra, position X scène...... voir le livre.

Je confirme perso 18h30 de trou noir , :). Après en faisant quelques recherches on peut voir qu'il y a différents niveaux de trous noirs du à l'alcool.

a écrit : Easy mode : "on ne s'amuse qu'en buvant"
Hard mode : "on boit juste pour se mettre bien, et on s'arrête quand les réflexes ne suivent plus"
Expert mode : "on s'amuse sans boire."
Je suis contente: je viens de découvrir que j’étais une « experte » en ce cas, quand j’ai fêté mes 30ans avec pour consigne/slogan « sans alcool, la fête est plus folle...! ». Et tous ne partageait pas mon avis, et pourtant, je crois que d’aucun peut dire qu’il se soit fait chier à ma petite sauterie! Ha ha ha, hips!

a écrit : Je suis contente: je viens de découvrir que j’étais une « experte » en ce cas, quand j’ai fêté mes 30ans avec pour consigne/slogan « sans alcool, la fête est plus folle...! ». Et tous ne partageait pas mon avis, et pourtant, je crois que d’aucun peut dire qu’il se soit fait chier à ma petite sauterie! Ha ha ha, hips! j'espère pour les invités qu'il y avait de l'herbe pour compenser ou qu'ils avaient amené leurs propres munitions, parce que ce devait être mortel...

a écrit : Je suis contente: je viens de découvrir que j’étais une « experte » en ce cas, quand j’ai fêté mes 30ans avec pour consigne/slogan « sans alcool, la fête est plus folle...! ». Et tous ne partageait pas mon avis, et pourtant, je crois que d’aucun peut dire qu’il se soit fait chier à ma petite sauterie! Ha ha ha, hips! C'était pas une sauterie du coup, c'était une réunion.

A cause de l’hippocampe ? C’est plutôt à cause de toi et de l’alcool... la partie du cerveau n’a rien demander !