Les langues SVO ne sont pas les plus nombreuses

Proposé par
le

Le français, l'anglais ou encore l'espagnol sont des langues SVO, c'est-à-dire que l'ordre suivi dans les phrases est sujet-verbe-objet. C'est le 2ème groupe le plus important au monde (42% des langues), le plus important étant le groupe SOV auquel appartient le japonais par exemple (45%). Il est toutefois à noter que ce sont les langues SVO qui comptent le plus de locuteurs au monde.


Commentaires préférés (3)

a écrit : Pourtant, j'arrive à dire :

Jean-Miche, dans la cuisine, mangea.
Ou même : "Mange Jean-Miche dans la cuisine." mais on perd un peu le sens.

Pas super clair la formulation.
« C’est le deuxième groupe en nombre de langues et le premier en nombre de locuteurs. »
Ça aurait été plus clair.

Yoda pratique le OSV si je comprend bien !


Tous les commentaires (38)

Pourtant, j'arrive à dire :

Jean-Miche, dans la cuisine, mangea.

a écrit : Pourtant, j'arrive à dire :

Jean-Miche, dans la cuisine, mangea.
Ou même : "Mange Jean-Miche dans la cuisine." mais on perd un peu le sens.

Pas super clair la formulation.
« C’est le deuxième groupe en nombre de langues et le premier en nombre de locuteurs. »
Ça aurait été plus clair.

Dans quelle catégorie est l'allemand ? Il peut être à la fois svo et sov (je crois car je ne le connais pas)

Je dois dormir ce matin mais je ne comprends pas... Si le SVO comprend le plus grand nombre de locuteurs, comment est-il le 2ème le plus "fréquent", disent les sources ?

a écrit : Dans quelle catégorie est l'allemand ? Il peut être à la fois svo et sov (je crois car je ne le connais pas) Il est svo, le verbe est toujours en 2éme position (Ich bin ein Berliner, par exemple, bin est le verbe). Le seul cas où il se trouve à la fin, c'est dans une subordonnée (Ich bin ins Bett, weil ich müde bin, le premier verbe de la principale est bin, toujours en 2eme position, et y a le bin a la fin de la subordonnée) et ça, c'est seulement si la subordonnée n'est pas introduite par une conjonction de coordination (aber, denn, doch, sondern, und).

Yoda pratique le OSV si je comprend bien !

Les 13% restant sont OVS ? OK je sors...

a écrit : Pourtant, j'arrive à dire :

Jean-Miche, dans la cuisine, mangea.
"Dans la cuisine" est un complément de lieu, pas un objet. L'objet c'est ce qu'on mange. Par exemple en SVO : Jean-Miche mange un poulet. Et en SOV ça donnerait : Jean-Miche un poulet mange.

a écrit : Ou même : "Mange Jean-Miche dans la cuisine." mais on perd un peu le sens. d'amour, Belle marquise, vos beaux yeux mourir me font.

En nombre d'interlocuteur svo, il ne faut pas oublier de retrancher maître Yoda et Dieu le Père.

a écrit : Il est svo, le verbe est toujours en 2éme position (Ich bin ein Berliner, par exemple, bin est le verbe). Le seul cas où il se trouve à la fin, c'est dans une subordonnée (Ich bin ins Bett, weil ich müde bin, le premier verbe de la principale est bin, toujours en 2eme position, et y a le bin a la fin de la subordonnée) et ça, c'est seulement si la subordonnée n'est pas introduite par une conjonction de coordination (aber, denn, doch, sondern, und). Afficher tout J'aurais même tendance à dire qu'il est XVX puisque la phrase n'est pas forcée de commencer par le sujet, l'important étant que le verbe soit toujours en 2ème position (Kartoffeln esse ich gern pour un exemple OVS). Je pense que c'est un "détail" et que la langue est tout de même considérée comme SVO, mais étant traductrice d'allemand je rencontre énormément de phrases qui ne commencent pas par le sujet.

a écrit : Je dois dormir ce matin mais je ne comprends pas... Si le SVO comprend le plus grand nombre de locuteurs, comment est-il le 2ème le plus "fréquent", disent les sources ? Les langues SOV sont plus nombreuses que les langues SVO en nombre.
Mais il y a plus de locuteurs SVO qui sont alors les plus parlées dans le monde. :)

a écrit : Yoda pratique le OSV si je comprend bien ! Exact et c'est la plus rare ! Environ 1% des langues seraient concernées.

L'auteur de l'anecdote ne suivrait pas les cours de Mr Antonov par hasard ?

a écrit : L'auteur de l'anecdote ne suivrait pas les cours de Mr Antonov par hasard ? Non, l'auteur a commencé à apprendre le japonais seul, sans savoir à l'époque que cette langue était SOV mais seulement qu'il la trouvait très dépaysante et même contre-intuitive.
Et c'est en faisant quelques recherches qu'il a compris pourquoi elle l'était et également pourquoi les Japonais avaient tant de mal avec les langues étrangères (la plupart des langues qui "comptent" étant SVO).
L'auteur a aussi découvert en préparant cette anecdote que l'esprit humain était probablement plus naturellement enclin à parler des langues SVO. La plupart des créoles étant des SVO. Un créole étant une langue née, pour faire simple, de la rencontre de plusieurs communautés ne se comprenant pas et ayant besoin de converser ensemble.
Voilà je vais arrêter la 3ème personne, c'est mauvais pour les chevilles...

La langue des signes française (et les autres par extension je pense) est plutôt SOV sans que ce soit toujours vrai à 100 %.

a écrit : Pas super clair la formulation.
« C’est le deuxième groupe en nombre de langues et le premier en nombre de locuteurs. »
Ça aurait été plus clair.
Le premier peut avoir 5 langues mais 3 milliards de locuteurs alors que le second peut avoir 20 langues réunissant 1 milliard seulement.