L'animateur misogyne condamné à inviter des féministes

Proposé par
le
dans

Pour ses sorties misogynes et sexistes contre les féministes, le célèbre animateur radio argentin Baby Etchecopar a été condamné en 2018 par un juge à une sentence peu commune. Il devra interviewer des féministes dans ses émissions pendant 5 mois, au moins 10 minutes par semaine, et ne devra pas non plus émettre la moindre critique envers les femmes pendant 1 an.


Commentaires préférés (3)

a écrit : Comme au USA où un braconnier a été condamné par une juge à regarder Bambi une fois par mois pour le dissuader de tuer des biches. Je trouve ce genre de sentences particulièrement inutile. Est ce que cet animateur va changer d’avis en interviewant des féministes ? Je ne crois pas, si cet homme est misogyne et tient des propos irrespectueux, autant lui interdire l’antenne pendant 1 semaine ou 1 mois, ce sera beaucoup plus efficace.lbraconnier Afficher tout En quoi lui interdire l'antenne pendant une certaine durée serait plus efficace ? Pour reprendre votre tournure de phrase, est ce que cet animateur va changer d'avis en prenant une 'pause' ? Je trouve ça coquet d'appeler cette mesure inutile et en proposer une qui l'est, si ce n'est plus, au moins tout autant. Une interdiction d'antenne serait une simple punition, tandis que celle ci a le mérite de le soumettre à d'autres points de vue, lui et son audience. Si au moins lui ne "change pas d'avis" (un peu simpliste), peut être que des membres de son audience subiront une influence positive grâce à la décision de ce juge.

Reste plus qu’à obliger les politiciens à écouter le peuple

a écrit : Si ta liberté d’expression te sers a être mysogine, dire des horreurs sur les femmes, piétiner leurs droits ou encore les rabaisser dans la société, il vaut mieux que tu te taises. Ouaip.

Bientôt on nous dira "Si ta liberté d'expression te sert à critiquer telle réforme de l'enseignement, il vaut mieux que tu te taises".
Puis "Si ta liberté d'expression te sert à critiquer l'emprisonnement arbitraire des opposants politiques, il vaut mieux que tu te taises".
Je n'aime pas particulièrement les mysogines, et peut-être que l'animateur dont parle l'anecdote est un salopard, mais tracer des limites à la liberté d'expression parce qu'on considère que de toute façon c'est mal de penser le contraire de quelque chose, ça peut vite être dangereux.


Tous les commentaires (102)

Comme au USA où un braconnier a été condamné par une juge à regarder Bambi une fois par mois pour le dissuader de tuer des biches. Je trouve ce genre de sentences particulièrement inutile. Est ce que cet animateur va changer d’avis en interviewant des féministes ? Je ne crois pas, si cet homme est misogyne et tient des propos irrespectueux, autant lui interdire l’antenne pendant 1 semaine ou 1 mois, ce sera beaucoup plus efficace.lbraconnier

a écrit : Comme au USA où un braconnier a été condamné par une juge à regarder Bambi une fois par mois pour le dissuader de tuer des biches. Je trouve ce genre de sentences particulièrement inutile. Est ce que cet animateur va changer d’avis en interviewant des féministes ? Je ne crois pas, si cet homme est misogyne et tient des propos irrespectueux, autant lui interdire l’antenne pendant 1 semaine ou 1 mois, ce sera beaucoup plus efficace.lbraconnier Afficher tout En quoi lui interdire l'antenne pendant une certaine durée serait plus efficace ? Pour reprendre votre tournure de phrase, est ce que cet animateur va changer d'avis en prenant une 'pause' ? Je trouve ça coquet d'appeler cette mesure inutile et en proposer une qui l'est, si ce n'est plus, au moins tout autant. Une interdiction d'antenne serait une simple punition, tandis que celle ci a le mérite de le soumettre à d'autres points de vue, lui et son audience. Si au moins lui ne "change pas d'avis" (un peu simpliste), peut être que des membres de son audience subiront une influence positive grâce à la décision de ce juge.

Pourquoi interdire d'antenne quand c'est une bien plus grosse torture d'écouter des gens raconter des conneries sans avoir le droit de les corriger.

Il n’est pas le seul à qui ça ferait du bien d’être obligé de se taire et écouter !

Quelle horreur. La vie sans liberté d'expression.

Prochaine étape, obligation d'interroger les amis du pouvoir en place? Interdit de dire du mal du gouvernement?

Bienvenue en Corée du Nord.

Reste plus qu’à obliger les politiciens à écouter le peuple

a écrit : Quelle horreur. La vie sans liberté d'expression.

Prochaine étape, obligation d'interroger les amis du pouvoir en place? Interdit de dire du mal du gouvernement?

Bienvenue en Corée du Nord.
Si ta liberté d’expression te sers a être mysogine, dire des horreurs sur les femmes, piétiner leurs droits ou encore les rabaisser dans la société, il vaut mieux que tu te taises.

La chère dictature du féminisme.
Au delà de ce qu'il a pu dire (je ne le connais pas), il est interdit moralement d'émettre une pensée anti-féministe. Même si certaines féministes actuelles aiment manifester seins nus et uriner/chier dans les églises.
Tout va bien.

a écrit : En quoi lui interdire l'antenne pendant une certaine durée serait plus efficace ? Pour reprendre votre tournure de phrase, est ce que cet animateur va changer d'avis en prenant une 'pause' ? Je trouve ça coquet d'appeler cette mesure inutile et en proposer une qui l'est, si ce n'est plus, au moins tout autant. Une interdiction d'antenne serait une simple punition, tandis que celle ci a le mérite de le soumettre à d'autres points de vue, lui et son audience. Si au moins lui ne "change pas d'avis" (un peu simpliste), peut être que des membres de son audience subiront une influence positive grâce à la décision de ce juge. Afficher tout Le fait est que si cet animateur est privé d’antenne, il réfléchira à deux fois la prochaine fois avant de dire n’importe quoi. Je me suis peut être mal exprimé, l’enjeu avec ce genre de personnalité très populaire a en croire l’anecdote, est d’éviter qu’elle n’influence trop la population avec des idées contraires que celles du gouvernement. On peut parler de censure etc, mais tous les pays agissent ainsi. C’est pourquoi je parlais de suspension d’antenne, même si je suis d’accord avec toi, cela sera vain pour lui ouvrir l’esprit

"quand on me dit qu'en 2100 les femmes dirigeront le monde, je réponds : encore ?"
Churchill.

a écrit : Si ta liberté d’expression te sers a être mysogine, dire des horreurs sur les femmes, piétiner leurs droits ou encore les rabaisser dans la société, il vaut mieux que tu te taises. Ouaip.

Bientôt on nous dira "Si ta liberté d'expression te sert à critiquer telle réforme de l'enseignement, il vaut mieux que tu te taises".
Puis "Si ta liberté d'expression te sert à critiquer l'emprisonnement arbitraire des opposants politiques, il vaut mieux que tu te taises".
Je n'aime pas particulièrement les mysogines, et peut-être que l'animateur dont parle l'anecdote est un salopard, mais tracer des limites à la liberté d'expression parce qu'on considère que de toute façon c'est mal de penser le contraire de quelque chose, ça peut vite être dangereux.

Les résultats de décennies de féminisme : le droit pour une femme à travailler 9 heures par jour, après quoi il lui faut récupérer les enfants chez la nounou (qu'elle paie), vérifier leurs devoirs, les doucher, faire la cuisine, passer l'aspirateur, etc. Tout cela pour un faible salaire dont elle se plaindra que « c'est la faute du patriarcat » et de l'« inégalité entre les sexes » alors que les chiffres véritables démontrent un faible écart principalement dus aux congés maternités et autres raisons purement féminines. Qu'ont véritablement gagné les femmes ? Le droit à travailler deux fois plus pour qu'un couple sans enfant se suffisent moins bien qu'un couple avec quatre ou cinq enfants du temps où seul l'homme rapportait un salaire, le droit de vote (on voit le résultat : le « mougeon » sentimentaliste) et un carte bancaire (sur laquelle est versé votre salaire d'argent « fictif » qu'on vous vole et dont vous ne pouvez disposer librement). Vous avez également gagné le « droit à disposer de son corps » qui entraînant une rupture radicale avec des millions d'années de génétique et le plus grand génocide à venir pour satisfaire l'individualisme narcissique de ces jeunes femmes qui préfèrent les escarpins aux couches culottes et la possibilité de conserver un corps de fillettes anorexiques.
Enfin il est bon de rappeler que si quelques hystériques peuvent se balader les seins à l'air avec leur percings, les tatouages, leur cheveux colorés et leurs pancartes contre « oppression » des hommes, ce n'est que parce que les véritables hommes sont très patients et tolérants, parce que l'héritage chrétien (qu'ahbore la féministe) du respect de la femme par le culte de la Vierge et par le fin'amor médiéval les obligent au respect et à la courtoisie envers l'autre sexe. Allez donc parler de l'oppression systématique des hommes à Mokhtar, Boubacar ou Cheng et vous allez vite comprendre que le « féminisme » n'existe que parce que les Occidentaux l'acceptent mais à force d'importuner ces vilains « mâles blancs » vous n'obtenez que des pleutres efféminés ou des hommes plein de rancœur et de mépris à votre égard.
In fine, les conséquences du féminisme c'est le droit d'une femme à un homme comme un autre, qui n'a pas d'enfant, qui se prend des coups et des insultes sans retenu, qui travaille de longues heures à un métier physique éprouvant.
Ordo ab choa. Quelle époque de fous on vit !

PS : reste à voir si la censure bien-pensante est aussi féroce sur SCMB que dans les tribunaux d'inquisition.
Si vous réfutez mes propos, je vous porte quelques sources, il y a de quoi en prenant le temps de chercher.

a écrit : Les résultats de décennies de féminisme : le droit pour une femme à travailler 9 heures par jour, après quoi il lui faut récupérer les enfants chez la nounou (qu'elle paie), vérifier leurs devoirs, les doucher, faire la cuisine, passer l'aspirateur, etc. Tout cela pour un faible salaire dont elle se plaindra que « c'est la faute du patriarcat » et de l'« inégalité entre les sexes » alors que les chiffres véritables démontrent un faible écart principalement dus aux congés maternités et autres raisons purement féminines. Qu'ont véritablement gagné les femmes ? Le droit à travailler deux fois plus pour qu'un couple sans enfant se suffisent moins bien qu'un couple avec quatre ou cinq enfants du temps où seul l'homme rapportait un salaire, le droit de vote (on voit le résultat : le « mougeon » sentimentaliste) et un carte bancaire (sur laquelle est versé votre salaire d'argent « fictif » qu'on vous vole et dont vous ne pouvez disposer librement). Vous avez également gagné le « droit à disposer de son corps » qui entraînant une rupture radicale avec des millions d'années de génétique et le plus grand génocide à venir pour satisfaire l'individualisme narcissique de ces jeunes femmes qui préfèrent les escarpins aux couches culottes et la possibilité de conserver un corps de fillettes anorexiques.
Enfin il est bon de rappeler que si quelques hystériques peuvent se balader les seins à l'air avec leur percings, les tatouages, leur cheveux colorés et leurs pancartes contre « oppression » des hommes, ce n'est que parce que les véritables hommes sont très patients et tolérants, parce que l'héritage chrétien (qu'ahbore la féministe) du respect de la femme par le culte de la Vierge et par le fin'amor médiéval les obligent au respect et à la courtoisie envers l'autre sexe. Allez donc parler de l'oppression systématique des hommes à Mokhtar, Boubacar ou Cheng et vous allez vite comprendre que le « féminisme » n'existe que parce que les Occidentaux l'acceptent mais à force d'importuner ces vilains « mâles blancs » vous n'obtenez que des pleutres efféminés ou des hommes plein de rancœur et de mépris à votre égard.
In fine, les conséquences du féminisme c'est le droit d'une femme à un homme comme un autre, qui n'a pas d'enfant, qui se prend des coups et des insultes sans retenu, qui travaille de longues heures à un métier physique éprouvant.
Ordo ab choa. Quelle époque de fous on vit !

PS : reste à voir si la censure bien-pensante est aussi féroce sur SCMB que dans les tribunaux d'inquisition.
Si vous réfutez mes propos, je vous porte quelques sources, il y a de quoi en prenant le temps de chercher.
Afficher tout
Point de vue intéressant... Je n'ai pas d'avis vraiment tranché sur le sujet ... moi mon point de vue c'est qu'on ferait mieux de s'occuper de son cul ... avant de critiquer les idées et/ou les modes de vies des autres ... on devrait pouvoir vivre tout en étant respecté et en respectant son voisin, qu'il soit différent ou pas ... Ce que je condamne en revanche ... c'est l'intolérance, l'irrespect et que l'on cherche à m'imposer des choses :-)

a écrit : Les résultats de décennies de féminisme : le droit pour une femme à travailler 9 heures par jour, après quoi il lui faut récupérer les enfants chez la nounou (qu'elle paie), vérifier leurs devoirs, les doucher, faire la cuisine, passer l'aspirateur, etc. Tout cela pour un faible salaire dont elle se plaindra que « c'est la faute du patriarcat » et de l'« inégalité entre les sexes » alors que les chiffres véritables démontrent un faible écart principalement dus aux congés maternités et autres raisons purement féminines. Qu'ont véritablement gagné les femmes ? Le droit à travailler deux fois plus pour qu'un couple sans enfant se suffisent moins bien qu'un couple avec quatre ou cinq enfants du temps où seul l'homme rapportait un salaire, le droit de vote (on voit le résultat : le « mougeon » sentimentaliste) et un carte bancaire (sur laquelle est versé votre salaire d'argent « fictif » qu'on vous vole et dont vous ne pouvez disposer librement). Vous avez également gagné le « droit à disposer de son corps » qui entraînant une rupture radicale avec des millions d'années de génétique et le plus grand génocide à venir pour satisfaire l'individualisme narcissique de ces jeunes femmes qui préfèrent les escarpins aux couches culottes et la possibilité de conserver un corps de fillettes anorexiques.
Enfin il est bon de rappeler que si quelques hystériques peuvent se balader les seins à l'air avec leur percings, les tatouages, leur cheveux colorés et leurs pancartes contre « oppression » des hommes, ce n'est que parce que les véritables hommes sont très patients et tolérants, parce que l'héritage chrétien (qu'ahbore la féministe) du respect de la femme par le culte de la Vierge et par le fin'amor médiéval les obligent au respect et à la courtoisie envers l'autre sexe. Allez donc parler de l'oppression systématique des hommes à Mokhtar, Boubacar ou Cheng et vous allez vite comprendre que le « féminisme » n'existe que parce que les Occidentaux l'acceptent mais à force d'importuner ces vilains « mâles blancs » vous n'obtenez que des pleutres efféminés ou des hommes plein de rancœur et de mépris à votre égard.
In fine, les conséquences du féminisme c'est le droit d'une femme à un homme comme un autre, qui n'a pas d'enfant, qui se prend des coups et des insultes sans retenu, qui travaille de longues heures à un métier physique éprouvant.
Ordo ab choa. Quelle époque de fous on vit !

PS : reste à voir si la censure bien-pensante est aussi féroce sur SCMB que dans les tribunaux d'inquisition.
Si vous réfutez mes propos, je vous porte quelques sources, il y a de quoi en prenant le temps de chercher.
Afficher tout
C'est génial que les femmes ne soient plus considérées comme des citoyennes de seconde zone, qu'elles puissent s'émanciper autant que nous, etc... Tu ne vas pas dire le contraire (imagine si t'étais pas né avec un robinet + être vue comme inférieure toute ta vie).
Par contre oui, mais ça ça compte aussi pour nous les hommes , la volonté de tout libérer à outrance peut aller trop loin (et mener à la décadence de la société toute entière, hommes ET femmes inclus ). Moi je pense que c'est là le blème, pas l'égalité des sexes!...

a écrit : Les résultats de décennies de féminisme : le droit pour une femme à travailler 9 heures par jour, après quoi il lui faut récupérer les enfants chez la nounou (qu'elle paie), vérifier leurs devoirs, les doucher, faire la cuisine, passer l'aspirateur, etc. Tout cela pour un faible salaire dont elle se plaindra que « c'est la faute du patriarcat » et de l'« inégalité entre les sexes » alors que les chiffres véritables démontrent un faible écart principalement dus aux congés maternités et autres raisons purement féminines. Qu'ont véritablement gagné les femmes ? Le droit à travailler deux fois plus pour qu'un couple sans enfant se suffisent moins bien qu'un couple avec quatre ou cinq enfants du temps où seul l'homme rapportait un salaire, le droit de vote (on voit le résultat : le « mougeon » sentimentaliste) et un carte bancaire (sur laquelle est versé votre salaire d'argent « fictif » qu'on vous vole et dont vous ne pouvez disposer librement). Vous avez également gagné le « droit à disposer de son corps » qui entraînant une rupture radicale avec des millions d'années de génétique et le plus grand génocide à venir pour satisfaire l'individualisme narcissique de ces jeunes femmes qui préfèrent les escarpins aux couches culottes et la possibilité de conserver un corps de fillettes anorexiques.
Enfin il est bon de rappeler que si quelques hystériques peuvent se balader les seins à l'air avec leur percings, les tatouages, leur cheveux colorés et leurs pancartes contre « oppression » des hommes, ce n'est que parce que les véritables hommes sont très patients et tolérants, parce que l'héritage chrétien (qu'ahbore la féministe) du respect de la femme par le culte de la Vierge et par le fin'amor médiéval les obligent au respect et à la courtoisie envers l'autre sexe. Allez donc parler de l'oppression systématique des hommes à Mokhtar, Boubacar ou Cheng et vous allez vite comprendre que le « féminisme » n'existe que parce que les Occidentaux l'acceptent mais à force d'importuner ces vilains « mâles blancs » vous n'obtenez que des pleutres efféminés ou des hommes plein de rancœur et de mépris à votre égard.
In fine, les conséquences du féminisme c'est le droit d'une femme à un homme comme un autre, qui n'a pas d'enfant, qui se prend des coups et des insultes sans retenu, qui travaille de longues heures à un métier physique éprouvant.
Ordo ab choa. Quelle époque de fous on vit !

PS : reste à voir si la censure bien-pensante est aussi féroce sur SCMB que dans les tribunaux d'inquisition.
Si vous réfutez mes propos, je vous porte quelques sources, il y a de quoi en prenant le temps de chercher.
Afficher tout
Le problème c'est qu'il y a des disparités énormes entre pays où les femmes peuvent être traités comme de la viande et dans d'autres, les inégalités progressent ou stagnent. Les inégalités de salaire sont pas prêtes d'être changés, par contre, la femme a beaucoup plus de pouvoir en justice, depuis les affaires de harcèlements. Tu peux briser la carrière et la vie d'un homme en disant qu'il t'a harcelé alors qu'il n'y a aucune preuve mais tout le monde croira la femme, pareil pour le viol. Les sexes ont de plus en plus peur l'un de l'autre, cette affaire augmente la crainte des femmes et des hommes désintéressés et augmente la puissance des opportunistes en créant un climat de psychose. On le voit bien pour l'auto-stop, les femmes ne s'arrêtent pas de peur qu'un homme les agressent, les hommes ont peur que la femme fasse croire qu'il l'a agressé. Il y a de plus en plus de psychose et c'est ça pour moi le génocide du siècle. Les sexes ne vont plus se rencontrer, l'indice de fécondité va chuter, les enfants vont arriver de plus en plus tard, augmentant le risque de problèmes foetaux.

a écrit : C'est génial que les femmes ne soient plus considérées comme des citoyennes de seconde zone, qu'elles puissent s'émanciper autant que nous, etc... Tu ne vas pas dire le contraire (imagine si t'étais pas né avec un robinet + être vue comme inférieure toute ta vie).
Par contre oui, mais ça ça co
mpte aussi pour nous les hommes , la volonté de tout libérer à outrance peut aller trop loin (et mener à la décadence de la société toute entière, hommes ET femmes inclus ). Moi je pense que c'est là le blème, pas l'égalité des sexes!... Afficher tout
Vous n'avez encore aucun like ? Comme c'est dommage ! La bien-pensance, l'art de ménager la chèvre et le choux, la thèse et l'antithèse ne font plus recette ?

a écrit : Quelle horreur. La vie sans liberté d'expression.

Prochaine étape, obligation d'interroger les amis du pouvoir en place? Interdit de dire du mal du gouvernement?

Bienvenue en Corée du Nord.
La liberté d'expression publique a ses limites, c'est dans le code pénal de très nombreux pays (y compris la Corée du Nord où critiquer le pouvoir en place est puni de goulag suivi en général d'une balle dans la truffe contrairement à la France où on a droit à une réplique cinglante et picétout^^)

Racisme
Misogynie
Négationnisme
Antisémitisme
Cruauté
Appel à la haine
Insultes

Ce mec a eu une punition adaptée je trouve, plutot que de faire simplement fermer sa radio et de le mettre lui et ses collaborateurs au chômage, on l'oblige à être un peu plus souple dans ses façons de faire, et ça, c'est bien pensé ;)

a écrit : Reste plus qu’à obliger les politiciens à écouter le peuple Par référendum peut être? Obliger Mr le Président à venir à un débat public non filtré, c'est une bonne idée, a condition que cela reste un débat courtois entre gens civilisés....

... NON MONSIEUR, les fumigènes et les mégaphones sont interdits! Faites demi-tour s'il vous plait! ^^

a écrit : Quelle horreur. La vie sans liberté d'expression.

Prochaine étape, obligation d'interroger les amis du pouvoir en place? Interdit de dire du mal du gouvernement?

Bienvenue en Corée du Nord.
si, vous pouvez dire tout le mal que vous voulez du gouvernement. C'est du Pouvoir, que vous ne pouvez pas dire du mal.