Au coeur de Bruxelles, on rend hommage aux pigeons

Proposé par
le
dans

Au cœur de Bruxelles, dans le square des Blindés, on peut trouver un monument aux morts bien singulier. Le "monument au Pigeon soldat" rend hommage, comme son nom l'indique, aux pigeons voyageurs dont le rôle a été crucial pour assurer les communications militaires lors de la Première Guerre mondiale.

Deux autres monuments rendant hommage aux pigeons voyageurs et aux colombophiles morts pour leur patrie existent également à Charleroi et à Lille.


Commentaires préférés (3)

Très souvent dans les allégories, la femme est représenté charnue, un peu ronde et effectivement les seins à l'air. Je n'ai pas fais histoire de l'art ou autre mais mon hypothèse est que c'est un symbole de la "mère", une personne qui se porte bien, et qui par son sein, peut nourrir la patrie.

Dans le même genre, si vous allez en Meuse, il est possible qu'en passant dans le village de Neville les vaucouleurs vous tombiez sur un monument de la première guerre mondiale à l'effigie d'un âne blessé. C'etait en effet là bas qu'étaient soignés les âne qui étaient utiles pour transporter des grosses charges au plus près des tranchées.

a écrit : Et là je me pose la question, pourquoi la dame a sa poitrine découverte.... A part le côté «Mmmm, elle est jolie cette statue », si quelqu'un connaît la VRAIE raison culturelle de ce choix esthétique cela m'intéresserait. La dame dans cette position représente la mère patrie, les seins à l'air pour "nourrir" ses enfants le peuple.


Tous les commentaires (18)

Et là je me pose la question, pourquoi la dame a sa poitrine découverte.... A part le côté «Mmmm, elle est jolie cette statue », si quelqu'un connaît la VRAIE raison culturelle de ce choix esthétique cela m'intéresserait.

Voir les anecdotes/pages wiki sur Cher Ami et le Vaillant
et autres bien sur ;)

C'est tout simplement une allégorie de la Patrie Belge, brandissant un pigeon d'une main et tenant une palme de l'autre

Peut etre la Brabançonne, mais j'en doute, car elle montre pas ses seins elle.

Très souvent dans les allégories, la femme est représenté charnue, un peu ronde et effectivement les seins à l'air. Je n'ai pas fais histoire de l'art ou autre mais mon hypothèse est que c'est un symbole de la "mère", une personne qui se porte bien, et qui par son sein, peut nourrir la patrie.

Dans le même genre, si vous allez en Meuse, il est possible qu'en passant dans le village de Neville les vaucouleurs vous tombiez sur un monument de la première guerre mondiale à l'effigie d'un âne blessé. C'etait en effet là bas qu'étaient soignés les âne qui étaient utiles pour transporter des grosses charges au plus près des tranchées.

a écrit : Et là je me pose la question, pourquoi la dame a sa poitrine découverte.... A part le côté «Mmmm, elle est jolie cette statue », si quelqu'un connaît la VRAIE raison culturelle de ce choix esthétique cela m'intéresserait. La dame dans cette position représente la mère patrie, les seins à l'air pour "nourrir" ses enfants le peuple.

a écrit : Et là je me pose la question, pourquoi la dame a sa poitrine découverte.... A part le côté «Mmmm, elle est jolie cette statue », si quelqu'un connaît la VRAIE raison culturelle de ce choix esthétique cela m'intéresserait. Au cas où, pour éviter que ce débat aille trop loin :
David de Michelangelo est ni comme un ver, et ça m'a pas outré...

Sachant qu' environ 14 millions d'animaux de tout genre (chevaux, ânes, pigeons...) ont été utilisés à la guerre, il serait intéressant de savoir combien ont été tués pendant celle-ci. Je crois qu'il y a une perte d'un peu plus d'un millions de chevaux, dont une partie furent abbatus après guerre car trop blessés ou mutilés.

Et bien j'apprends ainsi que la Belgique ne fut pas neutre pendant la première guerre! JMCMB..

Quant aux seins à l'air, un seul sein pour la France en général, c'est pour moi la poitrine de la patrie, la terre nationale qui nourrit le citoyen. C'est aussi la femme prête à combattre à la place de l homme tombé au champ d'honneur. Et puis, cela dit aussi que les envahisseurs vont chercher à peloter nos femmes si nous ne les vainquons pas. Ça donne du courage!

A Londres, il y a également le Mémorial des animaux de guerre (en anglais : Animals in War Memorial). Il rend hommage à tous les animaux qui ont servi et sont morts sous le commandement britannique au cours de l'Histoire.
Le mémorial concerne donc les équidés, éléphantidés, les camélidés, les bovidés, les columbidés, etc.
Il me parait plus logique de rendre hommage à l'ensemble des animaux sur un seul monument même si je ne nie pas du tout l'importance stratégique des pigeons voyageurs.

a écrit : C'est que, en Belgique et dans le Nord de la France, il existe depuis fort longtemps une tradition colombophile très forte. Et en rendant hommage aux oiseaux, on rend aussi hommage aux hommes et aux femmes qui les ont élevés. Plusieurs colombophiles ou individus soupçonnés comme tels, en Belgique comme dans le Nord de la France, furent d'ailleurs fusillés par les Allemands. Afficher tout Merci pour l'info, je ne savais pas.

a écrit : A Londres, il y a également le Mémorial des animaux de guerre (en anglais : Animals in War Memorial). Il rend hommage à tous les animaux qui ont servi et sont morts sous le commandement britannique au cours de l'Histoire.
Le mémorial concerne donc les équidés, éléphantidés, les camélidés, les bovidés, les co
lumbidés, etc.
Il me parait plus logique de rendre hommage à l'ensemble des animaux sur un seul monument même si je ne nie pas du tout l'importance stratégique des pigeons voyageurs.
Afficher tout
C'est que, en Belgique et dans le Nord de la France, il existe depuis fort longtemps une tradition colombophile très forte. Et en rendant hommage aux oiseaux, on rend aussi hommage aux hommes et aux femmes qui les ont élevés. Plusieurs colombophiles ou individus soupçonnés comme tels, en Belgique comme dans le Nord de la France, furent d'ailleurs fusillés par les Allemands.

Il y a également un mémoriel aux pigeons voyageurs morts durant la guerre à Lille, à l’entrée du parc de la Citadelle de la ville (bout du boulevard de la Liberté/Blvd Vauban).

a écrit : Et bien j'apprends ainsi que la Belgique ne fut pas neutre pendant la première guerre! JMCMB..

Quant aux seins à l'air, un seul sein pour la France en général, c'est pour moi la poitrine de la patrie, la terre nationale qui nourrit le citoyen. C'est aussi la femme prête à combattre à
la place de l homme tombé au champ d'honneur. Et puis, cela dit aussi que les envahisseurs vont chercher à peloter nos femmes si nous ne les vainquons pas. Ça donne du courage! Afficher tout
Et il paraît même qu'en France, les féroces soldats ne se contentent pas de les peloter mais qu'ils viennent jusque dans nos bras pour les égorger...

Oiseau à la grise robe, dans l'enfer des villes à mon regard tu te dérobes. Tu es vraiment le plus agile.

a écrit : Oiseau à la grise robe, dans l'enfer des villes à mon regard tu te dérobes. Tu es vraiment le plus agile. Enfin ! Ce commentaire s'est fait attendre, merci ami cinephile ;)