On a plus de chance d'avoir l'oreille absolue selon la langue maternelle

Proposé par
le
dans

L'oreille absolue, très rare, est la capacité d'associer une note à n'importe quel son (sonnerie du téléphone, sirène de la police...) sans référence auditive préalable. Ce sont les locuteurs d'une langue tonale comme le chinois ou le thaï qui sont les plus susceptibles de pouvoir la développer, car la hauteur des sons y est importante pour la compréhension.


Commentaires préférés (3)

a écrit : J'avoue ne jamais avoir trop compris la notion d'oreille absolue : c'est la capacité d'entendre une note dans des sons (tout le monde a ca non?) ou de pouvoir mettre un nom dessus? Ou les deux ? Car le premier ne s'apprend pas forcément alors que le deuxième si. Donc je comprend pas comment un truc qui s'apprend peut être aussi rare. Afficher tout Il s'agit aussi de reproduire des notes ou des mélodies par exemple au piano directement après avoir entendu un son sans connaitre la ou les notes au préalable, ni les écrire ou les retranscrire dans le langage de l'instrument en question et surtout sans relativité i-e pouvoir écouter une note connue pour comparer avec le premier son.

Ce n'est pas tant le fait de savoir que la note s'appelle un LA ou un DO. C'est de savoir que la sirène de police à la même tonalité que cette touche particulière de piano. Je trouve cela assez extraordinaire.

a écrit : Il s'agit aussi de reproduire des notes ou des mélodies par exemple au piano directement après avoir entendu un son sans connaitre la ou les notes au préalable, ni les écrire ou les retranscrire dans le langage de l'instrument en question et surtout sans relativité i-e pouvoir écouter une note connue pour comparer avec le premier son.

Ce n'est pas tant le fait de savoir que la note s'appelle un LA ou un DO. C'est de savoir que la sirène de police à la même tonalité que cette touche particulière de piano. Je trouve cela assez extraordinaire.
Afficher tout
J'avais un ami qui l'a, c'est incroyable à voir, tu lui colle n'importe quelle musique et il te la reproduit avec ce que tu veux, un piano, un violon, une percu ou même 2 bouteilles d'eau et un stylo. .. tu l'enferme 1h avec un instrument étrange du bout du monde dont tu sais même pas comment ça se tient et lui sort de là capable de te faire pleurer. .. on dirait un super pouvoir!!!

a écrit : J'avoue ne jamais avoir trop compris la notion d'oreille absolue : c'est la capacité d'entendre une note dans des sons (tout le monde a ca non?) ou de pouvoir mettre un nom dessus? Ou les deux ? Car le premier ne s'apprend pas forcément alors que le deuxième si. Donc je comprend pas comment un truc qui s'apprend peut être aussi rare. Afficher tout Plus précisément, c'est un quasi-réflexe, similaire à l'expérience suivante : imaginez qu'on vous tende un panneau sur lequel est écrit deux mots dans votre langue maternelle ; c'est extrêmement difficile de ne pas lire immédiatement ce qui y est écrit, et ça ne vous coûte aucun effort.

Il est impossible d'acquérir l'oreille absolue après 10 ans, mais récemment un médicament anti épilepsie a permis à des patients d'acquérir l'oreille absolue pendant la prise de leurs médicaments (le médicament a redonné temporairement de la plasticité au cerveau).

Les oreilles absolues ne sont pas si rares, il y en a 1 à 10% dans la population. Ils ne sont pas forcément musiciens.

Dès qu'ils entendent un son, ils entendent des notes, tout comme nous on lit automatiquement les mots sous nos yeux.

Précisément, toutes les oreilles absolues associent au moins un mot (do ré mi fa sol la si) à une note de piano jouée près d'eux.

Il y a ensuite des degrés différents d'oreille absolues, il y a des gens qui entendent juste une note, d'autres qui entendent les notes avec altérations (la bémol, la, la dièse), d'autres avec la hauteur (do2, do3, do4...), D'autres qui entendent même les harmoniques (do + un peu de mi). Évidemment, souvent, ils entendent tout ça, même si on leur joue 6 notes **en même temps** -- mais ça demande un entraînement.

J'avais un prof qui entendait toutes les notes quand on jetait un trousseau de clés sur une table, là ça devient extrême... Et dérangeant pour lui, impossible d'entendre de la musique pour le goût ou le plaisir.

À noter aussi, il y a des oreilles absolues en la440 et en la442... Parfois c'est un autre nombre et là c'est dur de faire de la musique.

Enfin, étonnamment, en général, les oreilles absolues sont très très douées quand on leur demande le nom de la note jouée par un piano, mais beaucoup moins à l'aise avec la voix humaine ou des cuivres...

Ce type d'oreilles a été très valorisé par les écoles de 1750 à 1980 en France, et ensuite on s'est rendu compte que même si c'était pratique, ça n'aide pas tant que ça à être musicien (sauf si vous êtes chefs d'orchestre, et encore). C'est juste très pratique dans les cas où vous devez connaître le nom d'une note sans aucune référence.


Tous les commentaires (49)

Hey, j'ai vu ça dans une vidéo de Le Monde ! Je vous les recommande d'ailleurs

J'avoue ne jamais avoir trop compris la notion d'oreille absolue : c'est la capacité d'entendre une note dans des sons (tout le monde a ca non?) ou de pouvoir mettre un nom dessus? Ou les deux ? Car le premier ne s'apprend pas forcément alors que le deuxième si. Donc je comprend pas comment un truc qui s'apprend peut être aussi rare.

a écrit : J'avoue ne jamais avoir trop compris la notion d'oreille absolue : c'est la capacité d'entendre une note dans des sons (tout le monde a ca non?) ou de pouvoir mettre un nom dessus? Ou les deux ? Car le premier ne s'apprend pas forcément alors que le deuxième si. Donc je comprend pas comment un truc qui s'apprend peut être aussi rare. Afficher tout Il s'agit aussi de reproduire des notes ou des mélodies par exemple au piano directement après avoir entendu un son sans connaitre la ou les notes au préalable, ni les écrire ou les retranscrire dans le langage de l'instrument en question et surtout sans relativité i-e pouvoir écouter une note connue pour comparer avec le premier son.

Ce n'est pas tant le fait de savoir que la note s'appelle un LA ou un DO. C'est de savoir que la sirène de police à la même tonalité que cette touche particulière de piano. Je trouve cela assez extraordinaire.

a écrit : Il s'agit aussi de reproduire des notes ou des mélodies par exemple au piano directement après avoir entendu un son sans connaitre la ou les notes au préalable, ni les écrire ou les retranscrire dans le langage de l'instrument en question et surtout sans relativité i-e pouvoir écouter une note connue pour comparer avec le premier son.

Ce n'est pas tant le fait de savoir que la note s'appelle un LA ou un DO. C'est de savoir que la sirène de police à la même tonalité que cette touche particulière de piano. Je trouve cela assez extraordinaire.
Afficher tout
J'avais un ami qui l'a, c'est incroyable à voir, tu lui colle n'importe quelle musique et il te la reproduit avec ce que tu veux, un piano, un violon, une percu ou même 2 bouteilles d'eau et un stylo. .. tu l'enferme 1h avec un instrument étrange du bout du monde dont tu sais même pas comment ça se tient et lui sort de là capable de te faire pleurer. .. on dirait un super pouvoir!!!

2 anecdotes sur les chinois... Hum, ça sent le nouvel an chinois !!!

a écrit : J'avoue ne jamais avoir trop compris la notion d'oreille absolue : c'est la capacité d'entendre une note dans des sons (tout le monde a ca non?) ou de pouvoir mettre un nom dessus? Ou les deux ? Car le premier ne s'apprend pas forcément alors que le deuxième si. Donc je comprend pas comment un truc qui s'apprend peut être aussi rare. Afficher tout Plus précisément, c'est un quasi-réflexe, similaire à l'expérience suivante : imaginez qu'on vous tende un panneau sur lequel est écrit deux mots dans votre langue maternelle ; c'est extrêmement difficile de ne pas lire immédiatement ce qui y est écrit, et ça ne vous coûte aucun effort.

Il est impossible d'acquérir l'oreille absolue après 10 ans, mais récemment un médicament anti épilepsie a permis à des patients d'acquérir l'oreille absolue pendant la prise de leurs médicaments (le médicament a redonné temporairement de la plasticité au cerveau).

Les oreilles absolues ne sont pas si rares, il y en a 1 à 10% dans la population. Ils ne sont pas forcément musiciens.

Dès qu'ils entendent un son, ils entendent des notes, tout comme nous on lit automatiquement les mots sous nos yeux.

Précisément, toutes les oreilles absolues associent au moins un mot (do ré mi fa sol la si) à une note de piano jouée près d'eux.

Il y a ensuite des degrés différents d'oreille absolues, il y a des gens qui entendent juste une note, d'autres qui entendent les notes avec altérations (la bémol, la, la dièse), d'autres avec la hauteur (do2, do3, do4...), D'autres qui entendent même les harmoniques (do + un peu de mi). Évidemment, souvent, ils entendent tout ça, même si on leur joue 6 notes **en même temps** -- mais ça demande un entraînement.

J'avais un prof qui entendait toutes les notes quand on jetait un trousseau de clés sur une table, là ça devient extrême... Et dérangeant pour lui, impossible d'entendre de la musique pour le goût ou le plaisir.

À noter aussi, il y a des oreilles absolues en la440 et en la442... Parfois c'est un autre nombre et là c'est dur de faire de la musique.

Enfin, étonnamment, en général, les oreilles absolues sont très très douées quand on leur demande le nom de la note jouée par un piano, mais beaucoup moins à l'aise avec la voix humaine ou des cuivres...

Ce type d'oreilles a été très valorisé par les écoles de 1750 à 1980 en France, et ensuite on s'est rendu compte que même si c'était pratique, ça n'aide pas tant que ça à être musicien (sauf si vous êtes chefs d'orchestre, et encore). C'est juste très pratique dans les cas où vous devez connaître le nom d'une note sans aucune référence.

a écrit : Plus précisément, c'est un quasi-réflexe, similaire à l'expérience suivante : imaginez qu'on vous tende un panneau sur lequel est écrit deux mots dans votre langue maternelle ; c'est extrêmement difficile de ne pas lire immédiatement ce qui y est écrit, et ça ne vous coûte aucun effort.

> Il est impossible d'acquérir l'oreille absolue après 10 ans, mais récemment un médicament anti épilepsie a permis à des patients d'acquérir l'oreille absolue pendant la prise de leurs médicaments (le médicament a redonné temporairement de la plasticité au cerveau).

Les oreilles absolues ne sont pas si rares, il y en a 1 à 10% dans la population. Ils ne sont pas forcément musiciens.

Dès qu'ils entendent un son, ils entendent des notes, tout comme nous on lit automatiquement les mots sous nos yeux.

Précisément, toutes les oreilles absolues associent au moins un mot (do ré mi fa sol la si) à une note de piano jouée près d'eux.

Il y a ensuite des degrés différents d'oreille absolues, il y a des gens qui entendent juste une note, d'autres qui entendent les notes avec altérations (la bémol, la, la dièse), d'autres avec la hauteur (do2, do3, do4...), D'autres qui entendent même les harmoniques (do + un peu de mi). Évidemment, souvent, ils entendent tout ça, même si on leur joue 6 notes **en même temps** -- mais ça demande un entraînement.

J'avais un prof qui entendait toutes les notes quand on jetait un trousseau de clés sur une table, là ça devient extrême... Et dérangeant pour lui, impossible d'entendre de la musique pour le goût ou le plaisir.

À noter aussi, il y a des oreilles absolues en la440 et en la442... Parfois c'est un autre nombre et là c'est dur de faire de la musique.

Enfin, étonnamment, en général, les oreilles absolues sont très très douées quand on leur demande le nom de la note jouée par un piano, mais beaucoup moins à l'aise avec la voix humaine ou des cuivres...

Ce type d'oreilles a été très valorisé par les écoles de 1750 à 1980 en France, et ensuite on s'est rendu compte que même si c'était pratique, ça n'aide pas tant que ça à être musicien (sauf si vous êtes chefs d'orchestre, et encore). C'est juste très pratique dans les cas où vous devez connaître le nom d'une note sans aucune référence.
Afficher tout
C’est fascinant . Je ne savais pas qu’il y avait des degrés différents, pourrais-tu m’expliquer un peu plus cette histoire de la 440 ? Je ne connais absolument rien en musique, j’ai Googlé mais pas compris.

a écrit : C’est fascinant . Je ne savais pas qu’il y avait des degrés différents, pourrais-tu m’expliquer un peu plus cette histoire de la 440 ? Je ne connais absolument rien en musique, j’ai Googlé mais pas compris. Je connaissais le "demande à Monsieur Google" de ma mère, mais pas le verbe "googler"...

Le "la 3" est une note de musique qui vibre 440 fois par seconde. Il yva des gens capable de faire une différence entre une fréquence de 440 htz et une fréquence de 442 htz
Le "la 3" est la note de référence qui sert à régler les instruments, on base les autres notes dessus, c'est aussi la note que donne le diapason
Pour info, Lady Gaga a l'oreille absolue
fr.wikipedia.org/wiki/Note_de_musique#Fr%C3%A9quence_d'une_note

a écrit : Le "la 3" est une note de musique qui vibre 440 fois par seconde. Il yva des gens capable de faire une différence entre une fréquence de 440 htz et une fréquence de 442 htz
Le "la 3" est la note de référence qui sert à régler les instruments, on base les autres notes dessus, c'est aussi
la note que donne le diapason
Pour info, Lady Gaga a l'oreille absolue
fr.wikipedia.org/wiki/Note_de_musique#Fr%C3%A9quence_d'une_note
Afficher tout
Ok merci ! C’est déjà plus clair et du coup encore plus étonnant cette faculté *.*

@MamaAfriika et pourtant ! Ça commence à être vieux comme néologisme (si vous me permettez l’expression)

a écrit : J'avais un ami qui l'a, c'est incroyable à voir, tu lui colle n'importe quelle musique et il te la reproduit avec ce que tu veux, un piano, un violon, une percu ou même 2 bouteilles d'eau et un stylo. .. tu l'enferme 1h avec un instrument étrange du bout du monde dont tu sais même pas comment ça se tient et lui sort de là capable de te faire pleurer. .. on dirait un super pouvoir!!! Afficher tout Ça doit marcher sévère avec les filles ce genre de super pouvoir ! :-p

a écrit : J'avais un ami qui l'a, c'est incroyable à voir, tu lui colle n'importe quelle musique et il te la reproduit avec ce que tu veux, un piano, un violon, une percu ou même 2 bouteilles d'eau et un stylo. .. tu l'enferme 1h avec un instrument étrange du bout du monde dont tu sais même pas comment ça se tient et lui sort de là capable de te faire pleurer. .. on dirait un super pouvoir!!! Afficher tout Ça c'est l'oreille relative

Je ne vois que des commentaires confondant l'oreille absolue et l'oreille relative.

La première concerne les sons (comme dit en anecdote, sirène de police, bruits etc)
Or la deuxième est celle qui concerne ce dont tout le monde a parlé ici à tort : La musique.

L'oreille absolue n'a pas vraiment de sens sans que l'on parle de l'oreille relative, qui consiste à reconnaître la note par sa hauteur de tonalité.

Ainsi, bien que cela paraît paradoxal, l'oreille absolue necesite une mémoire à long terme des hauteurs (d'où le "qui ne nécessite aucune référence préalable) alors que l'oreille relative nécessite une mémoire à long terme des intervals musicaux et est donc accessible à tous avec un minimum de travail.

Car au final ce que les gens désignent souvent être l'oreille absolue n'est en fait qu'une désignation à tort de l'oreille relative (car cela concerne purement la musique (cas le plus fréquent) et pas les bruits/sonorités comme une sirène de police) d'où le début de mon commentaire.

En fait, nous avons quasiment tous une bonne oreille relative, c'est-à-dire que nous savons répéter une mélodie entendue. Mais si on la chante quelques jours plus tard, on risque de la chanter plus haut ou plus bas sans s'en rendre compte.
Quelqu'un qui a l'oreille absolue la chantera systématiquement à la même hauteur.
Et contrairement à ce qui a été dit, cela peut s'apprendre.

a écrit : Ça c'est l'oreille relative Tout à fait exact. J'ai l'oreille relative, je sais reproduire n'importe quelle musique avec pas mal d'instruments et même en sifflant et ce à la quasi perfection (à condition de savoir jouer dudit instrument bien entendu, je suis nul au piano, c'est ce qui coince le plus^^) mais alors dire si c'est un dorémilfasolassiechienfidèle... c'est de la bouillabaisse^^
Comme si les oreilles absolues en écoutant une mélodie comprenaient un langage alors que moi en écoutant la même je n'entend et n'enregistre que de la musique, comme un magnétophone.

L'oreille absolue, comme dit plus haut, c'est un peu un superpouvoir, j'aime bien l'idée. :)

a écrit : Je ne vois que des commentaires confondant l'oreille absolue et l'oreille relative.

La première concerne les sons (comme dit en anecdote, sirène de police, bruits etc)
Or la deuxième est celle qui concerne ce dont tout le monde a parlé ici à tort : La musique.

L'oreille
absolue n'a pas vraiment de sens sans que l'on parle de l'oreille relative, qui consiste à reconnaître la note par sa hauteur de tonalité.

Ainsi, bien que cela paraît paradoxal, l'oreille absolue necesite une mémoire à long terme des hauteurs (d'où le "qui ne nécessite aucune référence préalable) alors que l'oreille relative nécessite une mémoire à long terme des intervals musicaux et est donc accessible à tous avec un minimum de travail.

Car au final ce que les gens désignent souvent être l'oreille absolue n'est en fait qu'une désignation à tort de l'oreille relative (car cela concerne purement la musique (cas le plus fréquent) et pas les bruits/sonorités comme une sirène de police) d'où le début de mon commentaire.
Afficher tout
Donc l'exemple de la source est faux ?
"Autre célèbre et impressionnante démonstration du pouvoir de l’oreille absolue : la retranscription du Miserere d’Allegri par Wolfgang Amadeus Mozart."

Encore, je comprend la distinction entre savoir reconnaître "une hauteur de note ou plutôt sa fréquence" et savoir reconnaître "un intervalle entre deux notes" mais je ne vois pas pourquoi tu distingues musique et son dans ce cas précis. Reconnaître la hauteur d'une note de musique ou la hauteur d'un son, c'est pas identique dans le processus ?

a écrit : En fait, nous avons quasiment tous une bonne oreille relative, c'est-à-dire que nous savons répéter une mélodie entendue. Mais si on la chante quelques jours plus tard, on risque de la chanter plus haut ou plus bas sans s'en rendre compte.
Quelqu'un qui a l'oreille absolue la chantera systémat
iquement à la même hauteur.
Et contrairement à ce qui a été dit, cela peut s'apprendre.
Afficher tout
Je connais un pote qui est persuadé de bien jouer de la percussion (l'instrument le plus simple au monde), de mon oreille ça ressemblait plus à un tas de boites de conserves qui s"écroule qu'à... rien d'autre, mais je n'ai pas l'oreille absolue, si ça se trouve c'est un génie incompris! ^^

Je me suis toujours posé la question pourquoi mes amis n arrivaient pas a reproduire ce qu'ils entendent... Ça me semble tellement logique comme la marche a pied pour moi. En effet j ai une langue asiatique dans mon répertoire et j' ai fait du piano en étant enfant... Ça aide peut-être ?

a écrit : Je ne vois que des commentaires confondant l'oreille absolue et l'oreille relative.

La première concerne les sons (comme dit en anecdote, sirène de police, bruits etc)
Or la deuxième est celle qui concerne ce dont tout le monde a parlé ici à tort : La musique.

L'oreille
absolue n'a pas vraiment de sens sans que l'on parle de l'oreille relative, qui consiste à reconnaître la note par sa hauteur de tonalité.

Ainsi, bien que cela paraît paradoxal, l'oreille absolue necesite une mémoire à long terme des hauteurs (d'où le "qui ne nécessite aucune référence préalable) alors que l'oreille relative nécessite une mémoire à long terme des intervals musicaux et est donc accessible à tous avec un minimum de travail.

Car au final ce que les gens désignent souvent être l'oreille absolue n'est en fait qu'une désignation à tort de l'oreille relative (car cela concerne purement la musique (cas le plus fréquent) et pas les bruits/sonorités comme une sirène de police) d'où le début de mon commentaire.
Afficher tout
Selon toi, une sirène de police n'est pas une forme de musique?
Un verre qui tinte?
Même un trousseau de clef qui tombe?

Car, à en croire ton commentaire, ce qui définit la musique est la *noblesse* de l'instrument.
Pourtant, un moteur peut chanter, tout comme le disque dur d'un ordinateur.