Une recherche Google calcule autant que le programme Apollo

Proposé par
le

Commentaires préférés (3)

L'évolution des puissances de calcul et capacités de stockage en informatique est vraiment hallucinante. Même à mon échelle, je me souviens que ma boîte hotmail (avant que n'apparaisse Gmail) faisait en tout et pour tout 2Mo (espace de stockage disponible pour l'ensemble de la boîte mail). C'est à dire que pour envoyer un simple mp3 on devait passer par des services d'envoi de "gros fichiers" !.

Pour être plus précis à propos des missions Apollo, il y a eu 21 missions Apollo:
Apollo 1 qui devait décoller, mais l'incendie lors d'un test au sol a fait qu'elle n'a jamais décollé
Apollo 2 à 6 : ce n'était que des tests non habités, au sol et en vol. Elles ont permis de valider les différents composant de la Saturn V et du train lunaire
Apollo 7 à 10 : elles ont permis de valider les procédures nécessaires à un voyage lunaire
Apollo 11 à 17: elles avaient pour but de poser des hommes sur la Lune, seule Apollo 13 échouera
Apollo - Soyouz : première collaboration internationale dans le domaine spatial, avec le rendez vous orbital d'un vaisseau américain et d'un vaisseau soviétique
Les trois missions à destination de la station spatiale Skylab, elle même lancée par une Saturn V

Et ça consomme énormément d'électricité, une simple recherche est égale à laisser allumé une ampoule pendant une heure.

Pour info, les basses de données américaines (les serveurs) utilisent chaque année presque 100 milliards de KW/h, ce qui suffirait à fournir la France en électricité pendant 3 ou 4 mois.


Tous les commentaires (28)

L'évolution des puissances de calcul et capacités de stockage en informatique est vraiment hallucinante. Même à mon échelle, je me souviens que ma boîte hotmail (avant que n'apparaisse Gmail) faisait en tout et pour tout 2Mo (espace de stockage disponible pour l'ensemble de la boîte mail). C'est à dire que pour envoyer un simple mp3 on devait passer par des services d'envoi de "gros fichiers" !.

Pour être plus précis à propos des missions Apollo, il y a eu 21 missions Apollo:
Apollo 1 qui devait décoller, mais l'incendie lors d'un test au sol a fait qu'elle n'a jamais décollé
Apollo 2 à 6 : ce n'était que des tests non habités, au sol et en vol. Elles ont permis de valider les différents composant de la Saturn V et du train lunaire
Apollo 7 à 10 : elles ont permis de valider les procédures nécessaires à un voyage lunaire
Apollo 11 à 17: elles avaient pour but de poser des hommes sur la Lune, seule Apollo 13 échouera
Apollo - Soyouz : première collaboration internationale dans le domaine spatial, avec le rendez vous orbital d'un vaisseau américain et d'un vaisseau soviétique
Les trois missions à destination de la station spatiale Skylab, elle même lancée par une Saturn V

Et encore, cette comparaison date de 2012 ! Donc presque 7 ans plus tard ça a dû encore énormément évoluer, sachant qu'en informatique tout (puissance de calcul, capacité de stockage, vitesse de transmission, etc.) double en moyenne tous les 18 mois (c'est la "loi" de Moore).

Et ça consomme énormément d'électricité, une simple recherche est égale à laisser allumé une ampoule pendant une heure.

Pour info, les basses de données américaines (les serveurs) utilisent chaque année presque 100 milliards de KW/h, ce qui suffirait à fournir la France en électricité pendant 3 ou 4 mois.

a écrit : Et ça consomme énormément d'électricité, une simple recherche est égale à laisser allumé une ampoule pendant une heure.

Pour info, les basses de données américaines (les serveurs) utilisent chaque année presque 100 milliards de KW/h, ce qui suffirait à fournir la France en électricité pendant 3 ou 4 mois.
Surfez vert : tapez directement facebook.com dans votre barre de navigation plutôt que de lancer une recherche Google !

a écrit : Surfez vert : tapez directement facebook.com dans votre barre de navigation plutôt que de lancer une recherche Google ! En gros, utilisez des favoris.

En cherchant des infos sur le sujet, on trouve d'autres infos :
"Chaque ordinateur pèse 32 kilos. Leur puissance CPU est de 1 MHz, pour une RAM s'élevant à 4Ko et une ROM à 36Ko. Une puissance qui ne laissait pas la place à du code superflu, chaque ligne correspondant à une fonction précise.
Mais l'ordinateur a eu un problème pendant la phase d'alunissage. Il a en effet du rebooter et Neil Armstrong a été dans l'obligation d'alunir de manière manuelle dans les derniers instants de la manœuvre, l'appareil se posant finalement à plus de 6 kilomètres de la cible initiale."

www.journaldunet.com/solutions/reseau-social-d-entreprise/1042102-l-ordinateur-d-apollo-11-un-exploit-technologique/1042104-un-compagnon-obligatoire

J'ai toujours appris en cours que ma TI89 était 10 plus puissante que l'ordinateur d'apollo 11...(12 MHz, 2,7 Mo de ROM, 188 Ko de RAM).

Si les ingénieurs l'ont dit c'est que ça doit être vrai..

Petite précision qui a son importance
A l'époque les calculs étaient fait à la main

a écrit : Et ce n'est pas finit. Imaginez ce que nous pourrions faire dans le futur. Certains parle de stocker des informations sur des brins d'ADN qui aurait une capacités de stockage infiniment plus importante. Ou les ordinateurs quantiques qui auraient une puissance infinie. La singularité technologique est en marche. Et rien ne semble l'arrêter ! Afficher tout Euh...

Une crise écologique sans précédent avec extinction du vivant dans les 50 à 100 prochaines années par exemple ?

a écrit : L'évolution des puissances de calcul et capacités de stockage en informatique est vraiment hallucinante. Même à mon échelle, je me souviens que ma boîte hotmail (avant que n'apparaisse Gmail) faisait en tout et pour tout 2Mo (espace de stockage disponible pour l'ensemble de la boîte mail). C'est à dire que pour envoyer un simple mp3 on devait passer par des services d'envoi de "gros fichiers" !. Afficher tout Et ce n'est pas finit. Imaginez ce que nous pourrions faire dans le futur. Certains parle de stocker des informations sur des brins d'ADN qui aurait une capacités de stockage infiniment plus importante. Ou les ordinateurs quantiques qui auraient une puissance infinie. La singularité technologique est en marche. Et rien ne semble l'arrêter !

a écrit : Euh...

Une crise écologique sans précédent avec extinction du vivant dans les 50 à 100 prochaines années par exemple ?
Comment tu commentes dans le futur?

a écrit : Et ça consomme énormément d'électricité, une simple recherche est égale à laisser allumé une ampoule pendant une heure.

Pour info, les basses de données américaines (les serveurs) utilisent chaque année presque 100 milliards de KW/h, ce qui suffirait à fournir la France en électricité pendant 3 ou 4 mois.
Juste, l’unité : le kWh. Une puissance x un temps. Pas besoin de /.

a écrit : Et encore, cette comparaison date de 2012 ! Donc presque 7 ans plus tard ça a dû encore énormément évoluer, sachant qu'en informatique tout (puissance de calcul, capacité de stockage, vitesse de transmission, etc.) double en moyenne tous les 18 mois (c'est la "loi" de Moore). Oula ! La loi de Moore ne stipule pas que l'on peut doubler la puissance ... Elle dit que , plus tu grave a une finesse ( le microprocesseur ) de plus en plus fine , tu te retrouve avec des phénomènes qui compliquent les choses ( chaleur dissipée , valeurs de fonctionnement plus faible etc ) , aujourd'hui on sait superposer des fonctions en une seule unité .

a écrit : Oula ! La loi de Moore ne stipule pas que l'on peut doubler la puissance ... Elle dit que , plus tu grave a une finesse ( le microprocesseur ) de plus en plus fine , tu te retrouve avec des phénomènes qui compliquent les choses ( chaleur dissipée , valeurs de fonctionnement plus faible etc ) , aujourd'hui on sait superposer des fonctions en une seule unité . Afficher tout Houla, encore moins.
Tiens, je te mets un petit lien sur les mois de Moore.
fr.m.wikipedia.org/wiki/Loi_de_Moore

a écrit : Et ça consomme énormément d'électricité, une simple recherche est égale à laisser allumé une ampoule pendant une heure.

Pour info, les basses de données américaines (les serveurs) utilisent chaque année presque 100 milliards de KW/h, ce qui suffirait à fournir la France en électricité pendant 3 ou 4 mois.
Environ 10% de toute l'électricité produite sur terre est consommée par internet, tous équipements confondus (serveurs, ordinateurs, réseau, smartphones, antennes-relais)
C'est vertigineux, et ca continuera à augmenter pendant lOOOOngtemps.
C'était juste pour donner une idée plus globale.

a écrit : En cherchant des infos sur le sujet, on trouve d'autres infos :
"Chaque ordinateur pèse 32 kilos. Leur puissance CPU est de 1 MHz, pour une RAM s'élevant à 4Ko et une ROM à 36Ko. Une puissance qui ne laissait pas la place à du code superflu, chaque ligne correspondant à une fonction précise.
> Mais l'ordinateur a eu un problème pendant la phase d'alunissage. Il a en effet du rebooter et Neil Armstrong a été dans l'obligation d'alunir de manière manuelle dans les derniers instants de la manœuvre, l'appareil se posant finalement à plus de 6 kilomètres de la cible initiale."

www.journaldunet.com/solutions/reseau-social-d-entreprise/1042102-l-ordinateur-d-apollo-11-un-exploit-technologique/1042104-un-compagnon-obligatoire

J'ai toujours appris en cours que ma TI89 était 10 plus puissante que l'ordinateur d'apollo 11...(12 MHz, 2,7 Mo de ROM, 188 Ko de RAM).
Afficher tout
L'ordinateur n'a pas rebooté (redémarré) il a saturé car trop de données à calculer, mais il était conçu pour (contrairement à nos machines civiles qui ont une fâcheuse tendance à planter dans ce genre de cas de figure^^). Il s'est tout simplement mis en sécurité en exécutant que les calculs prioritaires, délaissant, par exemple, la mesure du taux d'oxygène dans l'habitacle où le chauffage, se concentrant sur les paramètres de vol.
Armstrong a pris les commandes manuelles uniquement pour trouver un terrain atterrissage adéquat car le vaisseau allait se poser sur un champ de cailloux comme l'ordinateur en avait reçu l'ordre.

a écrit : Petite précision qui a son importance
A l'époque les calculs étaient fait à la main
Pas tout à fait, le boulot d'un ordinateur est de faire des calculs automatiquement. On rentre des données d'un coté, le bidule fait son travail et donne un résultat. C'est une méga-calculette, en gros.
Par contre, ceux qui ont conçu les ordinateurs d'Apollo les ont conçus et fabriqués à la main, ça c'est vrai (et étonnant, il y a des vidéos qui montrent comment ils étaient fabriqués, ça ressemble plus à de la couture qu'à de l’ingénierie)

a écrit : Oula ! La loi de Moore ne stipule pas que l'on peut doubler la puissance ... Elle dit que , plus tu grave a une finesse ( le microprocesseur ) de plus en plus fine , tu te retrouve avec des phénomènes qui compliquent les choses ( chaleur dissipée , valeurs de fonctionnement plus faible etc ) , aujourd'hui on sait superposer des fonctions en une seule unité . Afficher tout Ca fait longtemps que la loi de Moore n'est plus d'actualité, depuis presque 15 ans et comme tu le dit, quand les gravures sur silicium sont trop fines cela pose des problèmes de stabilité (surtout parce que le silicium perd ses valeurs d'isolant électrique quand son épaisseur est trop fine), mais on a trouvé la technique: multiplier les processeurs (ainsi que la consommation de jus^^)
Aujourd'hui, tous les ordinateurs et smartphones sont des supercalculateurs (plusieurs microprocesseurs fonctionnant en réseau)
Pour ma nouvelle tour, j'ai opté pour un refroidissement liquide... on arrête pas le progrès! ;)

a écrit : Oula ! La loi de Moore ne stipule pas que l'on peut doubler la puissance ... Elle dit que , plus tu grave a une finesse ( le microprocesseur ) de plus en plus fine , tu te retrouve avec des phénomènes qui compliquent les choses ( chaleur dissipée , valeurs de fonctionnement plus faible etc ) , aujourd'hui on sait superposer des fonctions en une seule unité . Afficher tout Oula, tu devrais réviser tes connaissances de ce qu'on appelle "loi" de Moore au lieu de raconter n'importe quoi. Gordon E. Moore n'a jamais parlé de finesse de gravure et encore moins de chaleur dissipée ! Tu pourrais me rétorquer qu'il n'a jamais parlé de 18 mois non plus. 18 mois c'est une adaptation ultérieure de ses "lois" dans lesquelles il donnait un intervalle de temps pour doubler le nombre de processeurs sur une puce. Lui parlait plutôt de 1 an puis 2 ans mais finalement on a gardé l'idée du doublement de la puissance et on a constaté que c'est 18 mois et ce doublement des capacités à intervalle régulier illustre la croissance exponentielle de la puissance de calcul en informatique. C'est justement une anecdote à propos de Google ! Si tu as compris l'anecdote, tu devrais savoir chercher "loi de Moore" sur Google.