Il n'y a pas toujours eu des chefs d'orchestre

Proposé par
le
dans

Chef d'orchestre est un métier récent dans l'histoire de la musique. Jusqu'à la fin du XIXe siècle, les formations musicales étaient souvent dirigées par le premier violon utilisant son archet comme baguette. Hans von Bülow (1830-1894) est considéré comme le premier chef d'orchestre de métier.


Commentaires préférés (3)

Il faut quand même faire attention aux nuances dans l’anecdote.

Souvent dirigé signifie que l’es chef d’orchestre existaient déjà bien avant le XIX ème. Mais qu’ils n’étaient pas indispensables.

Et le premier chef d’orchestre « de métier » signifie surtout qu’avant ça n’était pas un métier attiré. Ça tiens plus à la spécialisation des tâches qu’à l’apparition du chef d’orchestre.
Ça pouvait très bien être le compositeur, un rôle de prestige attribué à quelqu’un qui exerçait un autre métier pour vivre.
Autrefois c’était rare qu’on ai des « métier » ultra spécialisé comme maintenant.

Mais je découvre que le rôle de chef d’orchestre est devenu de plus en plus prépondérant pour devenir indispensable très récemment seulement.
L’évolution semble plus graduelle que l’anecdote ne pourrait le laisser suggérer.

a écrit : Il faut quand même faire attention aux nuances dans l’anecdote.

Souvent dirigé signifie que l’es chef d’orchestre existaient déjà bien avant le XIX ème. Mais qu’ils n’étaient pas indispensables.

Et le premier chef d’orchestre « de métier » signifie surtout qu’avant ça n’était pas un métier att
iré. Ça tiens plus à la spécialisation des tâches qu’à l’apparition du chef d’orchestre.
Ça pouvait très bien être le compositeur, un rôle de prestige attribué à quelqu’un qui exerçait un autre métier pour vivre.
Autrefois c’était rare qu’on ai des « métier » ultra spécialisé comme maintenant.

Mais je découvre que le rôle de chef d’orchestre est devenu de plus en plus prépondérant pour devenir indispensable très récemment seulement.
L’évolution semble plus graduelle que l’anecdote ne pourrait le laisser suggérer.
Afficher tout
Tout à fait, puisque Lully est mort en dirigeant son orchestre.

Il dirigeait son orchestre avec un grand bâton en tapant le sol. Or il a raté son coup et tapé très fort son pied. Le bâton le blessa gravement et il mourut de gangrène.

Voilà, voilà. (Non ce n'est pas un darwin award. Il a des enfants et c'est plus un accident de travail que de la bêtise humainet )

Jusque dans les années 1830, à l'opéra on battait littéralement la mesure, en frappant le premier temps.
À l'époque, l'orchestre était tourné vers la scène, et le chef était dos à l'orchestre et face à la scène.
C'est pourquoi lorsque l'on apprend à battre la mesure, les 2 derniers temps se font vers l'extérieur.
Il a fallut attendre la fin du XIXème pour réaménager les fosses d'orchestre en retournant les musiciens vers le public


Tous les commentaires (10)

Il faut quand même faire attention aux nuances dans l’anecdote.

Souvent dirigé signifie que l’es chef d’orchestre existaient déjà bien avant le XIX ème. Mais qu’ils n’étaient pas indispensables.

Et le premier chef d’orchestre « de métier » signifie surtout qu’avant ça n’était pas un métier attiré. Ça tiens plus à la spécialisation des tâches qu’à l’apparition du chef d’orchestre.
Ça pouvait très bien être le compositeur, un rôle de prestige attribué à quelqu’un qui exerçait un autre métier pour vivre.
Autrefois c’était rare qu’on ai des « métier » ultra spécialisé comme maintenant.

Mais je découvre que le rôle de chef d’orchestre est devenu de plus en plus prépondérant pour devenir indispensable très récemment seulement.
L’évolution semble plus graduelle que l’anecdote ne pourrait le laisser suggérer.

a écrit : Il faut quand même faire attention aux nuances dans l’anecdote.

Souvent dirigé signifie que l’es chef d’orchestre existaient déjà bien avant le XIX ème. Mais qu’ils n’étaient pas indispensables.

Et le premier chef d’orchestre « de métier » signifie surtout qu’avant ça n’était pas un métier att
iré. Ça tiens plus à la spécialisation des tâches qu’à l’apparition du chef d’orchestre.
Ça pouvait très bien être le compositeur, un rôle de prestige attribué à quelqu’un qui exerçait un autre métier pour vivre.
Autrefois c’était rare qu’on ai des « métier » ultra spécialisé comme maintenant.

Mais je découvre que le rôle de chef d’orchestre est devenu de plus en plus prépondérant pour devenir indispensable très récemment seulement.
L’évolution semble plus graduelle que l’anecdote ne pourrait le laisser suggérer.
Afficher tout
Tout à fait, puisque Lully est mort en dirigeant son orchestre.

Il dirigeait son orchestre avec un grand bâton en tapant le sol. Or il a raté son coup et tapé très fort son pied. Le bâton le blessa gravement et il mourut de gangrène.

Voilà, voilà. (Non ce n'est pas un darwin award. Il a des enfants et c'est plus un accident de travail que de la bêtise humainet )

Jusque dans les années 1830, à l'opéra on battait littéralement la mesure, en frappant le premier temps.
À l'époque, l'orchestre était tourné vers la scène, et le chef était dos à l'orchestre et face à la scène.
C'est pourquoi lorsque l'on apprend à battre la mesure, les 2 derniers temps se font vers l'extérieur.
Il a fallut attendre la fin du XIXème pour réaménager les fosses d'orchestre en retournant les musiciens vers le public

a écrit : Tout à fait, puisque Lully est mort en dirigeant son orchestre.

Il dirigeait son orchestre avec un grand bâton en tapant le sol. Or il a raté son coup et tapé très fort son pied. Le bâton le blessa gravement et il mourut de gangrène.

Voilà, voilà. (Non ce n'est pas un darwin award.
Il a des enfants et c'est plus un accident de travail que de la bêtise humainet ) Afficher tout
Sauf qu'on ne tapait pas le sol avec la canne pour diriger la musique, les mouvements se faisaient en l'air.

Imaginez la complexité de diriger une oeuvre comme Megalovania de cet façon.

a écrit : Tout à fait, puisque Lully est mort en dirigeant son orchestre.

Il dirigeait son orchestre avec un grand bâton en tapant le sol. Or il a raté son coup et tapé très fort son pied. Le bâton le blessa gravement et il mourut de gangrène.

Voilà, voilà. (Non ce n'est pas un darwin award.
Il a des enfants et c'est plus un accident de travail que de la bêtise humainet ) Afficher tout
Donc, Lully n'est pas mort en dirigeant son orchestre mais des suites d'un accident dans l'exercice de son travail.

Tout de suite, y'a moins de commentaires que quand on parle de bagnoles ou de la série Kaamelott...

Concernant les chefs d'orchestre, on raconte que le chef d'orchestre russe Valeri Guerguiev était moqué par ces pairs car il n'utilisait pas de baguette mais ces mains pour diriger.

Pour se moquer d'eux, Guerguiev choisit ensuite de diriger son orchestre avec un cure-dent.
www.google.com/search?q=Valeri+Guerguiev+cure-dent&rlz=1C1GCEU_frLU822LU822&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0ahUKEwjo4cbe7qHgAhWxUBUIHSEJAbwQ_AUIDigB&biw=1273&bih=374#imgrc=t-Keg2uWJ0NktM:

a écrit : Donc, Lully n'est pas mort en dirigeant son orchestre mais des suites d'un accident dans l'exercice de son travail. Oui mais ça reste l'origine de sa mort. Donc il s'est tué au travail ;)

a écrit : Sauf qu'on ne tapait pas le sol avec la canne pour diriger la musique, les mouvements se faisaient en l'air. Ce n'est pas contradictoire avec ses propos. Il faut souvent différencier le cas général d'un cas spécifique...