En Allemagne, le président de la République parraine des enfants

Proposé par
le

En Allemagne, il est possible pour un nouveau-né d’avoir pour parrain le président de la République fédérale. Pour accéder à ce parrainage d’honneur, l’enfant doit être le 7e de sa fratrie et être allemand. Le président pourra rendre visite à un de ses filleuls et lui offrir un chèque de 500€.

Le filleul peut solliciter son parrain pour diverses raisons comme l’accès de place en crèche, la recherche de logement ou de crédit. Entre 1949 et 2016, 78 762 enfants ont eu pour parrain un président fédéral. Néanmoins le parrain ne joue aucun rôle religieux.


Commentaires préférés (3)

C'est possible aussi en France !
Pour le president, mais ca existait avant
Pendant le second empire Napoléon et Eugènie etaient parrain et marraine de plein d'enfants, et c'etait une chance pour les plus pauvres qui bénéficiaient de la générosité des souverains,

a écrit : Et il me semble que cela se fait également avec le Roi de Belgique. Voilà, je viens de regarder :

Le Roi et la Reine sont traditionnellement parrain ou marraine du septième fils ou de la septième fille dans une famille, à condition que cette succession de garçons ou de filles soit ininterrompue.

Le Roi et la Reine peuvent octroyer leur parrainage au 7e fils consécutif ou à la 7e fille consécutive d'une famille établie en Belgique depuis une durée suffisamment longue. Il s'agit d'une faveur royale, il n'y a donc pas d'octroi automatique.

Source : www.monarchie.be/fr/monarchie/monarchie-et-population/marques-dinteret

a écrit : Voilà, je viens de regarder :

Le Roi et la Reine sont traditionnellement parrain ou marraine du septième fils ou de la septième fille dans une famille, à condition que cette succession de garçons ou de filles soit ininterrompue.

Le Roi et la Reine peuvent octroyer leur parrainage au 7e fi
ls consécutif ou à la 7e fille consécutive d'une famille établie en Belgique depuis une durée suffisamment longue. Il s'agit d'une faveur royale, il n'y a donc pas d'octroi automatique.

Source : www.monarchie.be/fr/monarchie/monarchie-et-population/marques-dinteret
Afficher tout
J'ai une cousine qui était filleule de feu la reine Fabiola. Elle fut un jour invité à un banquet réunissant tous les filleuls du roi et les filleules de la reine. Ils étaient quelques centaines.


Tous les commentaires (13)

Ça me rappelle un épisode de Karambolage

Pas mal pour impressionner des gens au cours d'une soirée, je l'admet;
-Bon, bah moi j'attends un coup de fil de mon p'tit Steinmeier ... Oui, oui, le président.

C'est possible aussi en France !
Pour le president, mais ca existait avant
Pendant le second empire Napoléon et Eugènie etaient parrain et marraine de plein d'enfants, et c'etait une chance pour les plus pauvres qui bénéficiaient de la générosité des souverains,

Et il me semble que cela se fait également avec le Roi de Belgique.

a écrit : Et il me semble que cela se fait également avec le Roi de Belgique. Voilà, je viens de regarder :

Le Roi et la Reine sont traditionnellement parrain ou marraine du septième fils ou de la septième fille dans une famille, à condition que cette succession de garçons ou de filles soit ininterrompue.

Le Roi et la Reine peuvent octroyer leur parrainage au 7e fils consécutif ou à la 7e fille consécutive d'une famille établie en Belgique depuis une durée suffisamment longue. Il s'agit d'une faveur royale, il n'y a donc pas d'octroi automatique.

Source : www.monarchie.be/fr/monarchie/monarchie-et-population/marques-dinteret

a écrit : C'est possible aussi en France !
Pour le president, mais ca existait avant
Pendant le second empire Napoléon et Eugènie etaient parrain et marraine de plein d'enfants, et c'etait une chance pour les plus pauvres qui bénéficiaient de la générosité des souverains,
Je suis pas certain qu’il y ait beaucoup de candidat, déjà vu la faible quantité de familles concernées ou même la faible côte du président actuel. Les critères sont-ils les mêmes pour la France pour ce qui est de l’ininterruption ou la nationalité?

a écrit : Voilà, je viens de regarder :

Le Roi et la Reine sont traditionnellement parrain ou marraine du septième fils ou de la septième fille dans une famille, à condition que cette succession de garçons ou de filles soit ininterrompue.

Le Roi et la Reine peuvent octroyer leur parrainage au 7e fi
ls consécutif ou à la 7e fille consécutive d'une famille établie en Belgique depuis une durée suffisamment longue. Il s'agit d'une faveur royale, il n'y a donc pas d'octroi automatique.

Source : www.monarchie.be/fr/monarchie/monarchie-et-population/marques-dinteret
Afficher tout
J'ai une cousine qui était filleule de feu la reine Fabiola. Elle fut un jour invité à un banquet réunissant tous les filleuls du roi et les filleules de la reine. Ils étaient quelques centaines.

a écrit : Ça me rappelle un épisode de Karambolage Je l’ai découvert de cette manière également

C’est un usage qui s’est perdu, mais qui a existé. Il s’agit d’une mesure qui visait à soutenir la natalité : les parents de treize enfants pouvaient demander que le petit dernier soit le filleul du Président de la République. De Gaulle l’a pratiqué, allant jusqu’à offrir une timbale et une cuiller en argent massif à l’enfant. En Sarthe, il y a un exemple en 1938, à Saint Rémy de Sillé. Le Président de l’époque, Albert Lebrun, s’était fait représenter par le député. Aujourd’hui perdure la remise de la médaille de la famille par le chef de l’Etat.

a écrit : Je suis pas certain qu’il y ait beaucoup de candidat, déjà vu la faible quantité de familles concernées ou même la faible côte du président actuel. Les critères sont-ils les mêmes pour la France pour ce qui est de l’ininterruption ou la nationalité? Il y a peut de grande famille aujourd'hui
Et l'usage c'est perdu, mais c'est possible

C'est pour seulement le 7eme ?

Et si c'est le septième fils d'un septième fils et qu'il s'appelle Alvin ?

a écrit : Et il me semble que cela se fait également avec le Roi de Belgique. Il faut dire roi des belges. Cela peut sembler être un détail mais c'est différent en termes constitutionnels et monarchique