Mozart a composé l’Ouverture de Don Giovanni en une nuit

Proposé par
Invité
le

Mozart a composé l’intégralité de la célèbre Ouverture de Don Giovanni en une seule et même nuit, du mois d’octobre 1787. Cette nuit était celle qui précédait la répétition générale de l’opéra entier, et les musiciens découvrirent l'ouverture lors cette répétition.


Commentaires préférés (3)

Pour ceux qui sont trop jeunes pour l'avoir vu, je vous conseille vivement de regarder le film "Amadeus".

C'est même pire que ça, la tournure de l'anecdote peut nous faire croire qu'il a fait une nuit blanche pour l'écrire, alors que c'est sa femme qui l'a réveillé à 5 heures du matin.
Qui de mieux que Mozart pour composer l'hymne à la procrastination ?

a écrit : Sympa pour les musiciens... Pourquoi ne pas l'avoir écrit avant ? Y'avait apéro !


Tous les commentaires (21)

Pour ceux qui sont trop jeunes pour l'avoir vu, je vous conseille vivement de regarder le film "Amadeus".

C'est même pire que ça, la tournure de l'anecdote peut nous faire croire qu'il a fait une nuit blanche pour l'écrire, alors que c'est sa femme qui l'a réveillé à 5 heures du matin.
Qui de mieux que Mozart pour composer l'hymne à la procrastination ?

Sympa pour les musiciens... Pourquoi ne pas l'avoir écrit avant ?

a écrit : Sympa pour les musiciens... Pourquoi ne pas l'avoir écrit avant ? Y'avait apéro !

a écrit : Sympa pour les musiciens... Pourquoi ne pas l'avoir écrit avant ? Les musiciens d'orchestre sont capables de jouer des pièces pas trop difficiles à prima vista. Un opéra se monte en 3 jours...

a écrit : Sympa pour les musiciens... Pourquoi ne pas l'avoir écrit avant ? avant quoi?
il y a le moment où l'ouverture n'est pas écrite, et ensuite, le moment où elle est écrite
et les musiciens l'ont eu au moment où ils en ont eu besoin, où est le mal?

a écrit : Pour ceux qui sont trop jeunes pour l'avoir vu, je vous conseille vivement de regarder le film "Amadeus". Le graal ce film

a écrit : Sympa pour les musiciens... Pourquoi ne pas l'avoir écrit avant ? Parce qu'il a fallu qu'un musicien prenne le temps de partager cette anecdote cher ami ;)

Je suis content de savoir que j'ai un peu de Mozart en moi. Je rédigeais mes dissertation de lycée entre 5 et 7h du matin pour le jour même.

a écrit : Je suis content de savoir que j'ai un peu de Mozart en moi. Je rédigeais mes dissertation de lycée entre 5 et 7h du matin pour le jour même. Je faisais pareil, puis je prenais mon petit dej, mais au moment de partir au lycée, mon chien les avait mangées
Mais j'ai gardé les brouillons, je vous les ramène la semaine pochaine

a écrit : Je faisais pareil, puis je prenais mon petit dej, mais au moment de partir au lycée, mon chien les avait mangées
Mais j'ai gardé les brouillons, je vous les ramène la semaine pochaine
Dans ce cas là tu avais le temps de la faire durant tous les cours précédents celui ou tu devais la rendre :)
Si c'est à 8h il te restait le temps du bus.

a écrit : Dans ce cas là tu avais le temps de la faire durant tous les cours précédents celui ou tu devais la rendre :)
Si c'est à 8h il te restait le temps du bus.
C'est quoi une dissertation? J'en ai jamais fait. C'est comme une rédaction mais écrite dans le bus c'est ça?

a écrit : C'est quoi une dissertation? J'en ai jamais fait. C'est comme une rédaction mais écrite dans le bus c'est ça? C'est quand tu dissertes de façon diserte et sagace sans s'agacer sur un sujet subtil, sensé et encensé sans se soustraire à l'assiduité nécessaire et précieuse assortie par l'enseignement supérieur.

a écrit : C'est quand tu dissertes de façon diserte et sagace sans s'agacer sur un sujet subtil, sensé et encensé sans se soustraire à l'assiduité nécessaire et précieuse assortie par l'enseignement supérieur. Je suis allé en IUT.
Nos cours de math étaient tous précédés par "Anglais". Il n'y avait rien qui faisait plus râler le prof d'Anglais que de nous voir (toute la classe, ou presque) finir nos exo de math pendant ses cours.
En désespoir, il nous a balancé d'excellentes notes, pas du tout méritées, et on nous avons eu l'option "Anglais" en gros sur le diplôme...
Mais pour moi, à chaque entretien d'embauche, mon interlocuteur la voyait, et embrayait l'entretien en une langue qui m'était étrangère et ça ce terminait en catastrophe. Pareil pour les quelques condisciples que j'ai revus.

"scuzez du retard j'ecrivais l'opera"

a cette époque y’avait pas de photocopieuse, donc non seulement Mozart a composé mais il a aussi copié 40 fois ses partitions
trop fort le mec

a écrit : Je suis content de savoir que j'ai un peu de Mozart en moi. Je rédigeais mes dissertation de lycée entre 5 et 7h du matin pour le jour même. Tu me vends tu rêve à chacun de tes commentaires ^^

a écrit : a cette époque y’avait pas de photocopieuse, donc non seulement Mozart a composé mais il a aussi copié 40 fois ses partitions
trop fort le mec
Tiens... Intéressante ta réflexion. Effectivement, on n'imagine pas le grand maître faire des copies de son oeuvre une fois terminée au petit matin et les donner à ses musiciens encore humides d'encre. N'y aurait-il pas un peu de romance dans cette histoire ? :)

a écrit : a cette époque y’avait pas de photocopieuse, donc non seulement Mozart a composé mais il a aussi copié 40 fois ses partitions
trop fort le mec
Il y avait des copistes, des personnes qui recopiaient les partitions. C'est dans la source de l'anecdote...

Pour ceux qui ne lisent pas les sources, sources : les sources.


C’est à Prague que Mozart compose son opéra. Il y mène alors une vie mondaine et pressée, qui ne lui laisse que peu de temps pour finir son oeuvre. Si bien que la veille de la première représentation, l’ouverture de l’opéra manque encore ! La nuit tombe et Mozart boit du punch avec Constance, sa femme, qui lui raconte des histoires. Comme un enfant, le compositeur s’endort. Elle n’ose le réveiller qu’à cinq heures du matin : interrompu dans son sommeil, Mozart s’attelle à l’écriture de l’ouverture. Deux heures plus tard, Mozart remet l’ouverture de son opéra aux copistes chargés de reproduire les partitions pour les musiciens de l’orchestre.