Un avion sans bang supersonique est à l'étude

Proposé par
le
dans

Commentaires préférés (3)

Il ne faut pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué ! La réalité c'est que la NASA fait des études sur le bang supersonique et cherche des solutions pour pouvoir éventuellement l'atténuer. Mais personne n'a encore une idée de la forme qu'il faudrait donner à l'avion ni comment il faudrait s'y prendre pour obtenir ce bang atténué...

Très récemment, la NASA a aussi pu filmer des ondes supersoniques et donc les modéliser. Cela permettra à l'avenir d'améliorer les performances en comprenant et en prévoyant les mouvements de celle ci

Si on prend le Concorde par exemple, les ondes sonores créées en vol de croisière normal qui sont de l'ordre de Mach 2 environ à une altitude de 15000 m augmentent la pression de l’air au sol de moins de 0,1%. Cela ne parait rien du tout mais cela suffit à générer le bruit d'un feu d'artifice quand le cône de Mach arrive au niveau du sol.

Les projets dont parle l'anecdote sont des avions supersoniques de petite taille (8 à 12 passagers) et destinés à des gens très riches et très pressés :)

Exemples de projets en cours
le spike S512 : en.wikipedia.org/wiki/Spike_S-512
le boom supersonic : www.generation-nt.com/boom-supersonic-leve-100-millions-dollars-projet-avion-successeur-concorde-actualite-1960867.html
le Aerion AS2 : www.aerionsupersonic.com/

Concernant la technologie employée, il s'agira d'atténuer voire dissiper les vibrations générés par le nez de l'avion à haute vitesse afin d'éviter la création d'une onde de choc. Tout dépendra de la géométrie de l'avion mais cela reste un problème extrêmement complexe de mécanique des fluides. Comme le dit AAPLR, rien n'est encore fait.


Tous les commentaires (39)

Il ne faut pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué ! La réalité c'est que la NASA fait des études sur le bang supersonique et cherche des solutions pour pouvoir éventuellement l'atténuer. Mais personne n'a encore une idée de la forme qu'il faudrait donner à l'avion ni comment il faudrait s'y prendre pour obtenir ce bang atténué...

Très récemment, la NASA a aussi pu filmer des ondes supersoniques et donc les modéliser. Cela permettra à l'avenir d'améliorer les performances en comprenant et en prévoyant les mouvements de celle ci

Déjà ça nous fait de belles images !

Si on prend le Concorde par exemple, les ondes sonores créées en vol de croisière normal qui sont de l'ordre de Mach 2 environ à une altitude de 15000 m augmentent la pression de l’air au sol de moins de 0,1%. Cela ne parait rien du tout mais cela suffit à générer le bruit d'un feu d'artifice quand le cône de Mach arrive au niveau du sol.

Les projets dont parle l'anecdote sont des avions supersoniques de petite taille (8 à 12 passagers) et destinés à des gens très riches et très pressés :)

Exemples de projets en cours
le spike S512 : en.wikipedia.org/wiki/Spike_S-512
le boom supersonic : www.generation-nt.com/boom-supersonic-leve-100-millions-dollars-projet-avion-successeur-concorde-actualite-1960867.html
le Aerion AS2 : www.aerionsupersonic.com/

Concernant la technologie employée, il s'agira d'atténuer voire dissiper les vibrations générés par le nez de l'avion à haute vitesse afin d'éviter la création d'une onde de choc. Tout dépendra de la géométrie de l'avion mais cela reste un problème extrêmement complexe de mécanique des fluides. Comme le dit AAPLR, rien n'est encore fait.

Si on dit que la NASA developpe un avion capable de franchir le mur du son sans provoquer de bang supersonique, on peut dire aussi que les alchimistes développaient la pierre philosophale capable de changer le plomb en or. La NASA a travaillé aussi sur des machines à voyager dans le temps mais le développement n'a pas encore abouti...

Ah ben ça serait bien pour ne plus paniquer une région entière comme le 25 février dernier !
Dans une grande partie de la région Rhône Alpes on a entendu un « boum » énorme, il s’agissait d’un mirage 2000 en entraînement mais apparement les conditions météo très favorables ce jour là on permis d’exporter le son treees loin & surtout treeeeees fort, bcp plus que les autres fois où j’ai pu entendre un avion franchir le mur du son

a écrit : Si on dit que la NASA developpe un avion capable de franchir le mur du son sans provoquer de bang supersonique, on peut dire aussi que les alchimistes développaient la pierre philosophale capable de changer le plomb en or. La NASA a travaillé aussi sur des machines à voyager dans le temps mais le développement n'a pas encore abouti... Afficher tout Dommage qu'il n'y ait plus le jugement de probabilité sur les anecdotes.

a écrit : Très récemment, la NASA a aussi pu filmer des ondes supersoniques et donc les modéliser. Cela permettra à l'avenir d'améliorer les performances en comprenant et en prévoyant les mouvements de celle ci Ca fait quelques décennies qu'on a réussi à modéliser les cônes supersoniques.
Tu confonds peut-être avec le cliché (lui récent) du double-cône produit par deux avions côte-à-côte passant le mur du son.

Pour une meilleure compréhension, il n'est peut-être pas inutile d'expliquer que le mur du son (la vitesse pour l'atteindre) n'est pas une valeur fixe (mach 1) et dépend de plusieurs paramètres : forme de l'avion, altitude de vol, température, vent (dans le dos ou en face)... Ainsi chaque type d'avion a son propre mach 1 en condition neutre, et en fonction des conditions de vols.
Pour les avions de lignes le mach (qu'il ne faut jamais atteindre bien sûr) peut varier (à la louche) de 900km/h à 1100 ; pour les avions de chasse cela tourne plutôt aux alentour de 1 200/1 300 km/h ; pour cette avion imaginé par la Nasa, les sources nous disent plus de 1 500 km/h.

a écrit : Si on dit que la NASA developpe un avion capable de franchir le mur du son sans provoquer de bang supersonique, on peut dire aussi que les alchimistes développaient la pierre philosophale capable de changer le plomb en or. La NASA a travaillé aussi sur des machines à voyager dans le temps mais le développement n'a pas encore abouti... Afficher tout Allez je vais faire mon casse-pieds.
Il sera toujours impossible de franchir le mur du son sans provoquer de double bang si minime soit il.
Il est possible de transformer le plomb en or par transmutation mais avant que ce soit rentable, le conflit Israélo-Palestinien sera terminé depuis longtemps.
Rien ne prouve en théorie que l'on ne peut pas voyager dans le temps mais rien prouve qu'on peut le faire.

Voila, on est bien avancés! ^^

a écrit : Pour une meilleure compréhension, il n'est peut-être pas inutile d'expliquer que le mur du son (la vitesse pour l'atteindre) n'est pas une valeur fixe (mach 1) et dépend de plusieurs paramètres : forme de l'avion, altitude de vol, température, vent (dans le dos ou en face)... Ainsi chaque type d'avion a son propre mach 1 en condition neutre, et en fonction des conditions de vols.
Pour les avions de lignes le mach (qu'il ne faut jamais atteindre bien sûr) peut varier (à la louche) de 900km/h à 1100 ; pour les avions de chasse cela tourne plutôt aux alentour de 1 200/1 300 km/h ; pour cette avion imaginé par la Nasa, les sources nous disent plus de 1 500 km/h.
Afficher tout
Je ne suis pas d'accord. le "Mach" est la vitesse du son, il varie selon la pression atmosphérique (densité de matière), mais la forme de l'avion où sa puissance ne change absolument rien à la valeur de "mach".
Mach 1 au niveau de la mer sera différent de mach 1 à 10 km d'altitude, mais c'est toujours la vitesse du son dans les deux cas. Que ce soit un cube où une flèche qui franchisse ce mur n'y change rien.

a écrit : Il ne faut pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué ! La réalité c'est que la NASA fait des études sur le bang supersonique et cherche des solutions pour pouvoir éventuellement l'atténuer. Mais personne n'a encore une idée de la forme qu'il faudrait donner à l'avion ni comment il faudrait s'y prendre pour obtenir ce bang atténué... Afficher tout Je pense qu'il faut faire le rapprochement avec la MagnetoHydroDynamique (oui encore ^^) qui fait la même chose avec le liquide: l'idée est de supprimer le front d'onde en rendant ces ondes parallèles (donc pas d'interference). La théroie est simple a mettre en oeuvre dans un milieu liquide et conducteur comme l'eau de mer, mais beaucoup plus difficile dans un milieu comme l'air. La technologie sera surement très différente de la MHD a cause de cette nuance mais d'après moi le principe est le même: rendre les ondes parallèles.

a écrit : J'ai un mal fou à me représenter le phénomène du mur du son et du bang sonique Je tente une explication:

Le son "normal" c'est un peu comme des vagues sur l'océan. Si au milieu de ces vagues ont fait avancer un paquebot géant et qu'il dépasse la vitesse des vagues, au moment où il dépasse la vitesse des vagues, il se comportera comme une énOOOrme vague. ("BANG")

Le mur du son n'est pas un mur, il faut plutôt le percevoir comme une frontière invisible. On peut la franchir, mais c'est dangereux. ^^

Si quelqu'un a mieux...

PS merci Tybs :)

J'ai un mal fou à me représenter le phénomène du mur du son et du bang sonique

a écrit : Paniqué ? Ça c'était les titres de la presse à sensation. En vrai c'était plutôt : "bordel c'était quoi ce bruit ?" "Laisses, sans doute un mur du son..." Il est vrai qu'on entend moins ce genre de bruit cette dernière décennie, mais c'était plutôt courant avant. www.leparisien.fr/societe/un-mirage-2000-seme-la-panique-dans-le-rhone-en-franchissant-le-mur-du-son-25-02-2019-8020077.php

"La panique" ! "Cette effrayante détonation" ! "Une forte explosion" !
Effectivement, c'est la presse et twitternaze qui s'affolent pour pas grand chose.

a écrit : Ah ben ça serait bien pour ne plus paniquer une région entière comme le 25 février dernier !
Dans une grande partie de la région Rhône Alpes on a entendu un « boum » énorme, il s’agissait d’un mirage 2000 en entraînement mais apparement les conditions météo très favorables ce jour là on permis d’exporter le son
treees loin & surtout treeeeees fort, bcp plus que les autres fois où j’ai pu entendre un avion franchir le mur du son Afficher tout
Paniqué ? Ça c'était les titres de la presse à sensation. En vrai c'était plutôt : "bordel c'était quoi ce bruit ?" "Laisses, sans doute un mur du son..." Il est vrai qu'on entend moins ce genre de bruit cette dernière décennie, mais c'était plutôt courant avant.

a écrit : Je ne suis pas d'accord. le "Mach" est la vitesse du son, il varie selon la pression atmosphérique (densité de matière), mais la forme de l'avion où sa puissance ne change absolument rien à la valeur de "mach".
Mach 1 au niveau de la mer sera différent de mach 1 à 10 km d'altitu
de, mais c'est toujours la vitesse du son dans les deux cas. Que ce soit un cube où une flèche qui franchisse ce mur n'y change rien. Afficher tout
Oui sinon on aurait bien du mal a étalonner nos machmètres si on devait en faire un différent par aéronef :)

a écrit : J'ai un mal fou à me représenter le phénomène du mur du son et du bang sonique Le principe c'est que comme l'avion va plus vite que son bruit (qui est principalement constitué du bruit de frottement de l'air sur la carlingue et du bruit des moteurs), tu ne vas pas l'entendre arriver puisqu'il arrive avant son bruit, et une fois qu'il est passé tu entends le bruit normal d'un avion. Mais où est donc passé le bruit que tu aurais dû entendre pendant tout le temps qu'il s'approchait ? C'est ce que tu entends dans le bang : c'est tout ce bruit de l'approche de l'avion concentré en un instant très bref avant que tu entendes à nouveau le bruit normal de l'avion. L'explication avec les ondes, c'est que comme l'avion rattrape les ondes sonores qu'il émet (car elles voyagent à la vitesse du son), ces ondes s'empilent et s'amplifient en se superposant et tu les perçois toutes en même temps lorsque ce front d'ondes passe à ton niveau. Tu noteras d'ailleurs au passage qu'on entend donc le bang tout au long du trajet de l'avion en vol supersonique (et pas seulement au moment où il dépasse la vitesse du son (comme le croient certaines personnes)). Les solutions de réduction du bang viseraient donc à faire en sorte que les ondes au lieu de s'additionner de manière aléatoire soient exactement en opposition de phase pour qu'elles se neutralisent lorsqu'elles s'additionnent. Un peu comme le bulbe d'étrave qui sert à créer une vague en opposition de phase avec la vague créée par le bateau lui-même pour que ces deux vagues se neutralisent et qu'il ne soit pas ralenti par les vagues qu'il crée... Sauf que les bateaux, même avec un bulbe d'étrave, laissent quant même un sillage derrière eux... Et le bang supersonique est un phénomène encore plus fort et plus complexe...

a écrit : Paniqué ? Ça c'était les titres de la presse à sensation. En vrai c'était plutôt : "bordel c'était quoi ce bruit ?" "Laisses, sans doute un mur du son..." Il est vrai qu'on entend moins ce genre de bruit cette dernière décennie, mais c'était plutôt courant avant. Ahah de mon côté on a bien eu peur ! Paniqué c’est un peu fort je l’accorde ;) mais sérieusement personne n’a compris ce qu’il se passait alors que c’est pas la première fois qu’on entend le mur du son