Une seule femme a servi dans la légion étrangère

Proposé par
le

Susan Travers est à ce jour là seule femme ayant servi dans la légion étrangère. Elle s'engagea d’abord en cachant qu'elle était une femme, puis acceptée ensuite en tant que conductrice d'un général, elle reçut entre autre la Croix de guerre. Elle fut alors promue adjudant-chef dans la légion.


Commentaires préférés (3)

a écrit : La Légion Étrangère refuse de recruter les femmes, ou bien c'est juste qu'il n'y a aucune volontaire d'habitude ? La Légion Étrangère ne recrute que des hommes. D'ailleurs il ne doit pas y avoir beaucoup de plainte pour discrimination, je ne comprends pas pourquoi. :)

En fait Suzanne Travers etait non seulement le chauffeur mais aussi le grand amour du général !!
Je vous conseille l excellent livre à son sujet !!

Après quelques recherches, il y a quelques faits insolites sur la légion :
- Entre 1830 et 1961, sur 600 000 légionnaires ayant servi dans la Légion, 210 000 sont allemands
- Certains soldats allemands de la seconde guerre mondiale se sont engagées dans la Légion après-guerre et ont donc combattu en Indochine avec des soldats français qu'ils avaient combattu auparavant.
- Aujourd'hui, 40% des légionnaires proviennent de l'ex-URSS dont des Russes et des Ukrainiens dont les deux pays sont actuellement encore en conflit
- Le noms des légionnaires mort aux combats pendant les deux guerres n’apparaissent pas sur les monuments aux morts des villages de France et il faut attendre la loi du 29 décembre 1999 pour que la France accorde de droit la nationalité française aux légionnaires blessés au combat.
- La grande majorité des légionnaires ne demandent jamais la nationalité française.
- La désertion est passible de trois ans de prison.


Tous les commentaires (38)

J'imagine qu'elle devait avoir un certain gabarit pour une femme!

Ca devait pas etre facile de vivre dans la vie de tous les jours au milieu de ces ours...

La Légion Étrangère refuse de recruter les femmes, ou bien c'est juste qu'il n'y a aucune volontaire d'habitude ?

a écrit : La Légion Étrangère refuse de recruter les femmes, ou bien c'est juste qu'il n'y a aucune volontaire d'habitude ? La Légion Étrangère ne recrute que des hommes. D'ailleurs il ne doit pas y avoir beaucoup de plainte pour discrimination, je ne comprends pas pourquoi. :)

a écrit : En fait Suzanne Travers etait non seulement le chauffeur mais aussi le grand amour du général !!
Je vous conseille l excellent livre à son sujet !!
#PromotionCanapé


(En vrai j'en sais rien je dis ça pour la blague)

En fait Suzanne Travers etait non seulement le chauffeur mais aussi le grand amour du général !!
Je vous conseille l excellent livre à son sujet !!

"Elle fut le chauffeur puis la maîtresse du général Kœnig " voilà pourquoi ils ne recrutent que des hommes.. rien ne peut les perturber, parce qu'ils doivent avoir cette mentalité d'aller jusqu'au bout, n'avoir rien à pendre etc etc

C'est grâce au piston qu'elle est restée en fait.
Dans un documentaire récent sur la légion, ils disaient que si les recrues mentaient sur leur dossier c'était direct la porte...

a écrit : "Elle fut le chauffeur puis la maîtresse du général Kœnig " voilà pourquoi ils ne recrutent que des hommes.. rien ne peut les perturber, parce qu'ils doivent avoir cette mentalité d'aller jusqu'au bout, n'avoir rien à pendre etc etc Ha dans la légion étrangère ils ont l habitude de pendre les Femmes ? Haha

a écrit : C'est grâce au piston qu'elle est restée en fait.
Dans un documentaire récent sur la légion, ils disaient que si les recrues mentaient sur leur dossier c'était direct la porte...
C'est toujours le cas. La légion étrangère, il faut la voir comme un moyen pour un état de recruter des soldats efficaces, mais pas des tarés.

Les femmes ne sont pas des tarées, il serait peut être temps que la légion étrangère s'adapte, parce que j'en connais des donzelles... 'sont pas commodes et savent se servir de leur poings. Crénomdidiou! ^^

Je crois d'ailleurs qu'une enquête est faite dorénavant sur le passé des nouvelles recrues afin d'éviter d'engager des criminels étrangers avant de leur faire changer d'identité.
Je ne suis pas certain qu'il y a 70 ans, on était aussi regardant sur le passé des recrues.

a écrit : Je crois d'ailleurs qu'une enquête est faite dorénavant sur le passé des nouvelles recrues afin d'éviter d'engager des criminels étrangers avant de leur faire changer d'identité.
Je ne suis pas certain qu'il y a 70 ans, on était aussi regardant sur le passé des recrues.
Pendant un temps la légion était tacitement destiné aux criminelles étrangers. On voulait des dures qui avait la possibilité de pouvoir recommencer à zéro en tant que français au bout de 15 à 20 ans de services. On ne refusait que les pédophiles je crois.

Après quelques recherches, il y a quelques faits insolites sur la légion :
- Entre 1830 et 1961, sur 600 000 légionnaires ayant servi dans la Légion, 210 000 sont allemands
- Certains soldats allemands de la seconde guerre mondiale se sont engagées dans la Légion après-guerre et ont donc combattu en Indochine avec des soldats français qu'ils avaient combattu auparavant.
- Aujourd'hui, 40% des légionnaires proviennent de l'ex-URSS dont des Russes et des Ukrainiens dont les deux pays sont actuellement encore en conflit
- Le noms des légionnaires mort aux combats pendant les deux guerres n’apparaissent pas sur les monuments aux morts des villages de France et il faut attendre la loi du 29 décembre 1999 pour que la France accorde de droit la nationalité française aux légionnaires blessés au combat.
- La grande majorité des légionnaires ne demandent jamais la nationalité française.
- La désertion est passible de trois ans de prison.

a écrit : #PromotionCanapé


(En vrai j'en sais rien je dis ça pour la blague)
Ce genre de remarque sexiste est symptomatique de notre société. Dès qu'une femme réussit, on la rabaisse et on l'humilie. Pas étonnant que beaucoup de femmes soient forcées d'abandonner promotions et ambitions pour échapper à cela...

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Ce genre de remarque sexiste est symptomatique de notre société. Dès qu'une femme réussit, on la rabaisse et on l'humilie. Pas étonnant que beaucoup de femmes soient forcées d'abandonner promotions et ambitions pour échapper à cela... Donc selon vous c'est une légende les promotions canapé ?

De plus j'ai du mal à croire que sa relation avec le chef et son statut unique au sein de la légion étrangère soient deux événements totalement indépendants. Après c'est peut-être le cas, mais j'y crois pas trop.

a écrit : Ce genre de remarque sexiste est symptomatique de notre société. Dès qu'une femme réussit, on la rabaisse et on l'humilie. Pas étonnant que beaucoup de femmes soient forcées d'abandonner promotions et ambitions pour échapper à cela... "En vrais j'en sais rien je dis ça pour la blague"
La blague.
Je sais que de nos jours on ne peut plus faire de l'humour sur rien sans être traiter de raciste, d'homophobe, de sexiste ou d'anti mangeur d'orange mais enfin, quand la personne elle même dit que c'est une blague, même si elle est de mauvais goût faudrait arrêter de partir au quart de tour.
Pour reprendre tes dires: C'est à cause de ce genre de remarque que la plupart des gens n' oses plus rire et que la population mondiale devient aigris.

a écrit : Donc selon vous c'est une légende les promotions canapé ?

De plus j'ai du mal à croire que sa relation avec le chef et son statut unique au sein de la légion étrangère soient deux événements totalement indépendants. Après c'est peut-être le cas, mais j'y crois pas trop.
Bizarrement, on réserve ce genre de remarques aux femmes, comme ici. Bizarre hein ?
En ce moment, on parle beaucoup d'inégalité des salaires entre hommes et femmes. Sauf que ces inégalités viennent justement du fait que les femmes sont constamment découragées à demander ou accepter des augmentations ou des promotions, sous peine de passer, au choix, pour des salopes (comme ici), des femmes vénales, ou des castratrices. Ça passe toujours par des soi-disant "blagues" humiliantes comme la vôtre qui semblent innocentes pour ceux qui les font, mais qui sont tellement répétées en boucles qu'elles deviennent un harcèlement constant pour celles qui en sont victimes.

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : "En vrais j'en sais rien je dis ça pour la blague"
La blague.
Je sais que de nos jours on ne peut plus faire de l'humour sur rien sans être traiter de raciste, d'homophobe, de sexiste ou d'anti mangeur d'orange mais enfin, quand la personne elle même dit que c'est une
blague, même si elle est de mauvais goût faudrait arrêter de partir au quart de tour.
Pour reprendre tes dires: C'est à cause de ce genre de remarque que la plupart des gens n' oses plus rire et que la population mondiale devient aigris.
Afficher tout
Si votre humour nécessite de salir et d'humilier autrui, changez en, ou au moins epargnez-le nous dans l'espace public, merci.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Bizarrement, on réserve ce genre de remarques aux femmes, comme ici. Bizarre hein ?
En ce moment, on parle beaucoup d'inégalité des salaires entre hommes et femmes. Sauf que ces inégalités viennent justement du fait que les femmes sont constamment découragées à demander ou accepter des augmentations ou des p
romotions, sous peine de passer, au choix, pour des salopes (comme ici), des femmes vénales, ou des castratrices. Ça passe toujours par des soi-disant "blagues" humiliantes comme la vôtre qui semblent innocentes pour ceux qui les font, mais qui sont tellement répétées en boucles qu'elles deviennent un harcèlement constant pour celles qui en sont victimes. Afficher tout
Même s'il est évident que l'appellation "promotion canapé" est sexiste et déplacée, on peut toutefois penser à juste titre et sans jamais renier le courage et la bravoure de Susan Travers, que sa relation avec un supérieur hiérarchique a facilité son entrée au sein d'un corps d'armée exclusivement masculin.
Sans cela, elle aurait peut-être simplement été décoré sans jamais être promue dans la légion.

a écrit : Si votre humour nécessite de salir et d'humilier autrui, changez en, ou au moins epargnez-le nous dans l'espace public, merci. Wè enfin, en l'occurrence, elle n'a pas fait que conduire le général hein... donc bon.