Les Héraia étaient l'équivalent des Jeux olympiques pour les femmes

Proposé par
Invité
le

Les Jeux olympiques féminins existaient en Antiquité. Ils s'appelaient les Jeux Héréens, avaient lieu tous les 4ans peu après les Jeux olympiques, et ne comportaient qu'une seule épreuve : la course, en trois catégories (les plus jeunes, les plus vieilles et une catégorie intermédiaire). Le stade olympique était raccourci d'un sixième pour l'occasion.


Commentaires préférés (3)

Je sais que ça fait beauf, mais je ne dois pas être le seul à me la posée..
Elles faisaient aussi les épreuves toutes nues ?

Les femmes n'étaient pas nues mais étaient plus tôt en jupe courte et les non-spartiates étaient choqué de voirs des femmes qui affichent leurs cuisses, on peu trouver de très nombreux récit (surtout Athèniens) sur ces jeux.

Petit complément d’anecdote : source : college.belrem.free.fr/grec/jo/femmes/femmes.htm

440 avant J.-C. Lors des Jeux Olympiques Grecques, Kallipateira pénètre dans l'enceinte sacrée interdite aux femmes. C'est à partir de cette époque que les Grecs inventent le premier test de féminité : dorénavant les athlètes paraîtront nus aux épreuves.

Les femmes participaient aux compétitions en Grèce et notamment à Sparte. Il y avait même des Jeux féminins, les Héréia d'Olympie ! Ces jeux se déroulaient entre deux olympiades. Ils consistaient en une course de jeunes filles, sur une longueur équivalent à cinq sixième de stade.


Mais à Athènes, le sport féminin souleva de nombreuses controverses. Ainsi l'historien Xénophon était d'avis que les femmes fussent sportives, car il n'admettait pas que, si elles restaient constamment au foyer pour filer la laine, elles puissent mettre au monde des êtres vraiment sains !

Platon, influencé par l'exemple de Sparte, voulait, dans les Lois, rendre l'éducation sportive obligatoire pour les deux sexes ; quant à Aristote, il préconisait avec prudence l'alternance des travaux corporels et spirituels.

Toutefois, si les femmes concouraient , il était interdit, sous peine de mort , aux femmes mariées d'assister aux Jeux olympiques, mais les jeunes filles le pouvaient.


Tous les commentaires (62)

Je sais que ça fait beauf, mais je ne dois pas être le seul à me la posée..
Elles faisaient aussi les épreuves toutes nues ?

Je me pose la question si les femmes devaient aussi concourir nue comme les hommes mais y a pas la réponse dans les sources.

Les femmes n'étaient pas nues mais étaient plus tôt en jupe courte et les non-spartiates étaient choqué de voirs des femmes qui affichent leurs cuisses, on peu trouver de très nombreux récit (surtout Athèniens) sur ces jeux.

Beaucoup de questions sur la nudité, personnellement, je suis plus étonné par le raccourcissement de la piste.
Pourquoi ? La piste était elle si longue qu'aucune arrivait au bout ?

Petit complément d’anecdote : source : college.belrem.free.fr/grec/jo/femmes/femmes.htm

440 avant J.-C. Lors des Jeux Olympiques Grecques, Kallipateira pénètre dans l'enceinte sacrée interdite aux femmes. C'est à partir de cette époque que les Grecs inventent le premier test de féminité : dorénavant les athlètes paraîtront nus aux épreuves.

Les femmes participaient aux compétitions en Grèce et notamment à Sparte. Il y avait même des Jeux féminins, les Héréia d'Olympie ! Ces jeux se déroulaient entre deux olympiades. Ils consistaient en une course de jeunes filles, sur une longueur équivalent à cinq sixième de stade.


Mais à Athènes, le sport féminin souleva de nombreuses controverses. Ainsi l'historien Xénophon était d'avis que les femmes fussent sportives, car il n'admettait pas que, si elles restaient constamment au foyer pour filer la laine, elles puissent mettre au monde des êtres vraiment sains !

Platon, influencé par l'exemple de Sparte, voulait, dans les Lois, rendre l'éducation sportive obligatoire pour les deux sexes ; quant à Aristote, il préconisait avec prudence l'alternance des travaux corporels et spirituels.

Toutefois, si les femmes concouraient , il était interdit, sous peine de mort , aux femmes mariées d'assister aux Jeux olympiques, mais les jeunes filles le pouvaient.

a écrit : Beaucoup de questions sur la nudité, personnellement, je suis plus étonné par le raccourcissement de la piste.
Pourquoi ? La piste était elle si longue qu'aucune arrivait au bout ?
Je pense que l'on peut attribuer cette différence de distance à "l'époque"... Aujourd'hui encore on peut voir une différence de distance dans une course (je n'en vois pas d'autre, mais peut-être...) : le 110m haies, qui fait seulement 100m pour les femmes.
Il semble que cela soit dû à la différence de foulées et le fait qu'il faut le même nombre de haies que les hommes.

a écrit : Je pense que l'on peut attribuer cette différence de distance à "l'époque"... Aujourd'hui encore on peut voir une différence de distance dans une course (je n'en vois pas d'autre, mais peut-être...) : le 110m haies, qui fait seulement 100m pour les femmes.
Il semble que cela soi
t dû à la différence de foulées et le fait qu'il faut le même nombre de haies que les hommes. Afficher tout
Ok je me doutais d'un aménagement comme celui là, mais 1/6 me semblait beaucoup.
La longueur du stade faisait combien ? Car si c'est pour faire passer 6km a 5km, ok je peux comprendre (encore que) mais si la piste fait 600m, là je vois pas ...

a écrit : Beaucoup de questions sur la nudité, personnellement, je suis plus étonné par le raccourcissement de la piste.
Pourquoi ? La piste était elle si longue qu'aucune arrivait au bout ?
"mode sexiste ON"
les femmes sont plus fragiles que les hommes, donc pour que le temps de course colle entre les deux, faut faire une piste plus courte pour les femmes.
"mode sexiste OFF"

La réalité, c'est que les femmes ne sont pas plus fragiles que les hommes biologiquement parlant, elles sont plus fragiles que les hommes parce que les hommes en ont décidé ainsi.

a écrit : Petit complément d’anecdote : source : college.belrem.free.fr/grec/jo/femmes/femmes.htm

440 avant J.-C. Lors des Jeux Olympiques Grecques, Kallipateira pénètre dans l'enceinte sacrée interdite aux femmes. C'est à partir de cette époque que les Grecs inventent le premier test de féminité :
dorénavant les athlètes paraîtront nus aux épreuves.

Les femmes participaient aux compétitions en Grèce et notamment à Sparte. Il y avait même des Jeux féminins, les Héréia d'Olympie ! Ces jeux se déroulaient entre deux olympiades. Ils consistaient en une course de jeunes filles, sur une longueur équivalent à cinq sixième de stade.


Mais à Athènes, le sport féminin souleva de nombreuses controverses. Ainsi l'historien Xénophon était d'avis que les femmes fussent sportives, car il n'admettait pas que, si elles restaient constamment au foyer pour filer la laine, elles puissent mettre au monde des êtres vraiment sains !

Platon, influencé par l'exemple de Sparte, voulait, dans les Lois, rendre l'éducation sportive obligatoire pour les deux sexes ; quant à Aristote, il préconisait avec prudence l'alternance des travaux corporels et spirituels.

Toutefois, si les femmes concouraient , il était interdit, sous peine de mort , aux femmes mariées d'assister aux Jeux olympiques, mais les jeunes filles le pouvaient.
Afficher tout
Les objets lourds tombent vite!!!

a écrit : Beaucoup de questions sur la nudité, personnellement, je suis plus étonné par le raccourcissement de la piste.
Pourquoi ? La piste était elle si longue qu'aucune arrivait au bout ?
Par virilité je pense.
Une femme qui court plus vite qu'un homme... Vous imaginez la polémique à ce temps là ^^
Et aussi tout simplement pour rabaisser les femmes.

a écrit : "mode sexiste ON"
les femmes sont plus fragiles que les hommes, donc pour que le temps de course colle entre les deux, faut faire une piste plus courte pour les femmes.
"mode sexiste OFF"

La réalité, c'est que les femmes ne sont pas plus fragiles que les hommes biologiq
uement parlant, elles sont plus fragiles que les hommes parce que les hommes en ont décidé ainsi. Afficher tout
Mode polémique ON
- Comment expliquer que les femmes transsexuelles sont actuellement en train de gagner toutes les compétitions auxquelles elles ont le droit de participer aux USA autrement que par une différence de gabarit et de force ?
- En quoi est-ce sexiste de dire qu'une femme est biologiquement moins forte qu'un homme ?

a écrit : Mode polémique ON
- Comment expliquer que les femmes transsexuelles sont actuellement en train de gagner toutes les compétitions auxquelles elles ont le droit de participer aux USA autrement que par une différence de gabarit et de force ?
- En quoi est-ce sexiste de dire qu'une femme est biologiqueme
nt moins forte qu'un homme ? Afficher tout
Deux bien belles questions .

Personnellement, j'aime prendre les polémiques par la logique.

Le corps humain dicte sa loi, je ne vais pas parler des hermaphrodites qui ont l'embarras des deux sexes, mais pour moi, à partir du moment où le sexe est masculin ou féminin, peu importe que l'on se sente femme ou homme en adéquation ou non de ses attributs avec lesquels on est né, le choix PHYSIQUE nous est imposé dès notre premier soufle...

En résumé, faire concourir des femmes se sentant hommes dans des compétitions pour homme et inversement, c'est une touchante preuve d'ouverture d'esprit et d'intégration, mais c'est une belle connerie.

Pour ce qui est de taxer de sexisme quelqu'un affirmant qu'une femme est moins forte (physiquement) qu'un homme, j'ai rarement entendu ça de vive voix, je laisse ca aux bloggeuses et autres coachs para-féministes de tout poil qui venèrent des de Haas et Alonso.
Jamais dans mon entourage je n'ai entendu une femme se plaindre de cela et je ne crois pas personnellement que cela relève de la condition féminine...

a écrit : Mode polémique ON
- Comment expliquer que les femmes transsexuelles sont actuellement en train de gagner toutes les compétitions auxquelles elles ont le droit de participer aux USA autrement que par une différence de gabarit et de force ?
- En quoi est-ce sexiste de dire qu'une femme est biologiqueme
nt moins forte qu'un homme ? Afficher tout
Sans répondre à ta question, je me permets juste de faire remarquer que "transexuelle" n'existe pas,et qu'on parle de transgenre (car l'identité de genre n'a pas de rapport avec la sexualité). Merci ! :)

a écrit : "mode sexiste ON"
les femmes sont plus fragiles que les hommes, donc pour que le temps de course colle entre les deux, faut faire une piste plus courte pour les femmes.
"mode sexiste OFF"

La réalité, c'est que les femmes ne sont pas plus fragiles que les hommes biologiq
uement parlant, elles sont plus fragiles que les hommes parce que les hommes en ont décidé ainsi. Afficher tout
Ben voyons ! (comme dirait l'autre)

Il est bien connu que c'est à cause du vilain patriarcat blanc chrétien hétérosexué que les femmes ne peuvent pas exercer des métiers manuels, sans quoi toutes les femmes seraient maçons, bûcherons, métallurgistes, agriculteurs. Et c'est aussi la faute des hommes si les femmes ne parviennent pas à faire cinquante pompes/tractions d'un trait ; ces sales mâles les dénigrent à longueur de journées et ils leur volent les aliments protéinés, c'est pour cela qu'elles sont plus petites et moins musclées. Et comme elles n'ont plus que des légumes à manger, leur corps se développe moins, leur cerveau aussi, et c'est pour ça que les vilains hommes dirigent toujours si l'on applique pas des discriminations positives. Vous avez entièrement raison, quel malheur pour elles de ne pas avoir davantage de problèmes de santé liés à leur profession, quelle odieuse inégalité que d'avoir à vivre dix ans de plus que les hommes.

D'ailleurs, mesdames les féministes, je suis à votre disposition si vous souhaitez l'égalité et l'émancipation. Donnez-moi bébés, casseroles, tables à repasser et aspirateurs ; je vous laisse sacs de ciment, clés à molette, tronçonneuse et débroussailleuses. Donnez-moi le secrétariat, je vous laisse l'entreprise. Pour ma part, j'en ressortirai gagnant. Pour ce qui est de votre santé et de l'état du pays, je me préfère pas me prononcer.

Vous trouverez certainement quelques exemples dans lesquels une femme à mâchoire carré et fort taux de testostérone surpasse un homme bêta — voire gamma — mais cela incombe bien plus à des questions de dérèglements hormonaux, de théories du genre, de propagandes (sataniques) d'inversion des genres et d'hermaphrodisme et d'oppression (bien réelle) en Occident contre la virilité.
Si vous me considérez comme un troll, je vous répondrai simplement que dans un monde où de plus en plus de monde prend pour habitude de marcher sur la tête par effet de mode et pression sociale, on passe pour fou à préférer, selon l'usage multimillénaire, marcher avec ses jambes. Même si demain les télévisions, les radios, la presse, le cinéma, l'industrie musicale et les politiciens me répètent que l'herbe est rouge et qu'on me punit pénalement et m'ostracise si j'affirme qu'elle est verte, je continuerai de constater en passer la tête par la fenêtre que l'herbe est évidemment verte.

Je précise que je ne cherche nullement à dénigrer les femmes, ni à nier leur endurance, leur labeur et leur rôle social, je m'autorise juste à rire de quelques marginales hystériques surreprésentées dans le discours publique et leurs « chevaliers blancs » émasculés qui accourent pour combattre les « oppresseurs », les « régressifs », les « fachos », les « mal-pensants ».

Ha décadence ! Que je rie quand je te vois, avec tes traits si grossiers et tes actes si prévisibles. Tu me donnes de la peine, de la fatigue et même de la rage. Puis je prends l'air : le Soleil brille, les nuages se meuvent, les oiseaux volent et chantent, le vent souffle dans les branches et les vertes étendues, et je repense à toi. Je lève les yeux et mon visage s'illumine d'un grand sourire béat.

Je vous prie de m'excuser si je me suis éloigné du thème initial, l'occasion était grande et la tentation trop forte.

a écrit : Je sais que ça fait beauf, mais je ne dois pas être le seul à me la posée..
Elles faisaient aussi les épreuves toutes nues ?
T'es le seule

a écrit : Sans répondre à ta question, je me permets juste de faire remarquer que "transexuelle" n'existe pas,et qu'on parle de transgenre (car l'identité de genre n'a pas de rapport avec la sexualité). Merci ! :) J'avais écrit transgenre au départ que j'ai transformé en transsexuel car je croyais à tort que ces femmes étaient nées hommes et qu'il était obligatoire de justifier d'un changement de sexe pour être autorisé à concourir avec les femmes.
Mais effectivement, les femmes transgenres donc des personnes nés hommes mais se sentant femme peuvent concourir à des compétitions féminines sans forcément de conditions ou de tests (par exemple sur les taux de testostérone).

C'est une belle ouverture d'esprit et une bien belle injustice pour les femmes (né femme et se sentant femme) qui concourent. La discrimination positive n'est et ne sera jamais une solution pour limiter les inégalités car elle ne fait qu'en créer de nouvelles.

Pour rentrez dans ce débat intéressant qui est: la femme est-elle physiquement l’égale de l’homme? Je pense que majoritairement non mais elle aurait dû l’être si l’homme ne l’avais pas rabaissé autan. (Je rejoins l’avis de Nicomputer)

Si quelqu’un voudrais commenter mon raisonnement be my gest :-)

a écrit : Pour rentrez dans ce débat intéressant qui est: la femme est-elle physiquement l’égale de l’homme? Je pense que majoritairement non mais elle aurait dû l’être si l’homme ne l’avais pas rabaissé autan. (Je rejoins l’avis de Nicomputer)

Si quelqu’un voudrais commenter mon raisonnement be my gest :-)
Dans le monde animal il existe de grandes disparités entre les mâles et les femelles (dans un sens comme dans l’autre).
Les différences de morphologie entre hommes et femmes existaient déjà chez notre ancêtre commun avec les grands singes. D’ailleurs si l’homme est plus fort, la femme est réputée pour être plus résistance. Les disparités ne sont pas du tout à sens unique. Pourquoi notre société actuelle se sent elle obligée de théoriser des différences physiques et réelles par de la psychologie de mœurs sur la pseudo masculinité toxique latente ?

a écrit : Mode polémique ON
- Comment expliquer que les femmes transsexuelles sont actuellement en train de gagner toutes les compétitions auxquelles elles ont le droit de participer aux USA autrement que par une différence de gabarit et de force ?
- En quoi est-ce sexiste de dire qu'une femme est biologiqueme
nt moins forte qu'un homme ? Afficher tout
Il cherche la polémique là où il y en a pas

a écrit : Il cherche la polémique là où il y en a pas Je ne cherche pas la polémique mais dire mes propos précédents aujourd’hui à la télévision ou dans un journal papier ferait certainement polémique oui.