L'allergie sexuellement transmissible à la noix du Brésil

Proposé par
le

Si vous êtes allergique aux noix du Brésil et que votre partenaire en a mangé, vous risquez de faire une réaction allergique si vous avez un rapport sexuel non protégé. Le liquide séminal serait en cause, et c'est pour l'instant la seule allergie connue qui peut être provoquée par l'alimentation du partenaire.


Commentaires préférés (3)

si l'homme est sous antibiotiques, le liquide seminal contiendra des traces de pénicilline dont 10% de la population est allergique !

a écrit : Peut-on éternuer du vagin ? On peut faire un pet vaginal... ça a d'ailleurs plusieurs noms:
- pet de fouf
- explosion de foufoune (voir "la cité de la peur")
Ou mon préféré:
- frout
...

Posté le

android

(124)

Répondre

Doctissimo est devenu une source fiable ?

A chaque que je cherche mes symptômes, il me dit que j'ai une lèpre cancéreuse en phase terminale.


Tous les commentaires (26)

si l'homme est sous antibiotiques, le liquide seminal contiendra des traces de pénicilline dont 10% de la population est allergique !

a écrit : Peut-on éternuer du vagin ? On peut faire un pet vaginal... ça a d'ailleurs plusieurs noms:
- pet de fouf
- explosion de foufoune (voir "la cité de la peur")
Ou mon préféré:
- frout
...

Posté le

android

(124)

Répondre

Je te laisse le plaisir d’aller visionner un épisode de south park « mange prie et frout ». Tu verra c’est très...instructif :-D

Doctissimo est devenu une source fiable ?

A chaque que je cherche mes symptômes, il me dit que j'ai une lèpre cancéreuse en phase terminale.

a écrit : Doctissimo est devenu une source fiable ?

A chaque que je cherche mes symptômes, il me dit que j'ai une lèpre cancéreuse en phase terminale.
C'est quoi une source fiable?

Vous avez quatre heures, c'est noté sur 100 pouces. ;)

a écrit : Doctissimo est devenu une source fiable ?

A chaque que je cherche mes symptômes, il me dit que j'ai une lèpre cancéreuse en phase terminale.
Donc tu vas quand même y faire tes recherches !

a écrit : Je te laisse le plaisir d’aller visionner un épisode de south park « mange prie et frout ». Tu verra c’est très...instructif :-D Le fameux: "Eat, Pray, Queef" où le sexisme est traité sous l'angle du pet... par la différence de traitement entre le pet anal jugé acceptable et le pet vaginal jugé vulgaire...
bien vu en effet ;-)
En ce qui me concerne en VO je préfère vrat (contraction de vagina fart) à queef mais si quelqu'un peut m'expliquer la construction de queef ça m'intéresse...

Posté le

android

(7)

Répondre

a écrit : Le fameux: "Eat, Pray, Queef" où le sexisme est traité sous l'angle du pet... par la différence de traitement entre le pet anal jugé acceptable et le pet vaginal jugé vulgaire...
bien vu en effet ;-)
En ce qui me concerne en VO je préfère vrat (contraction de vagina fart) à queef mais si qu
elqu'un peut m'expliquer la construction de queef ça m'intéresse... Afficher tout
Ça vient de kiffer. Les anglais l'on anglaisisé..

Plus sérieusement, je me pose aussi la question.

a écrit : C'est quoi une source fiable?

Vous avez quatre heures, c'est noté sur 100 pouces. ;)
C'est une très bonne question :)

Pour Doctissimo, les articles ne semblent pas si mauvais que ça, tant qu'on ne va pas lire le forum rempli d'antivax et de pro-homéopathie et herbes en tout genre, on est sauvé.
Un peu comme Wikipedia qui était le mal absolu il y a une dizaine d'années et qui finalement à force d'être corrigé et recorrigé devient une source plus fiable que certaines encyclopédies.

a écrit : On peut faire un pet vaginal... ça a d'ailleurs plusieurs noms:
- pet de fouf
- explosion de foufoune (voir "la cité de la peur")
Ou mon préféré:
- frout
...
vrout

a écrit : C'est une très bonne question :)

Pour Doctissimo, les articles ne semblent pas si mauvais que ça, tant qu'on ne va pas lire le forum rempli d'antivax et de pro-homéopathie et herbes en tout genre, on est sauvé.
Un peu comme Wikipedia qui était le mal absolu il y a une dizaine d'a
nnées et qui finalement à force d'être corrigé et recorrigé devient une source plus fiable que certaines encyclopédies. Afficher tout
Wikipédia n'est pas le meilleur exemple, surtout la version francophone. C'est très brouillon, il y a plus de fautes, pleins d'erreurs. Certains domaines sont très peu développés. Cela peut servir de base mais il vaut mieux approfondir le sujet en ne se contentant pas que de l'article Wikipédia. De plus très orienté, très politisé et très censuré par un petit comité. La communauté active s'élève à près de 20 000 membres (desquels je fais peut-être parti puisqu'il m'arrive d'y contribuer), ce qui est fort peu si l'on tient compte du grand nombre d'individus que représente la francophonie ; même à l'échelle de la seule France (1/3 300, et 1/15 000 pour la francophonie).

Une chose est sûre, c'est que si les pronostics d'Alexandre Laurent, cofondateur de Doctissimo, sur l'IA sont aussi fiables que son fameux site, on n'est pas très d'être remplacés par des robots ! Je plaisante évidemment. Les ingénieurs de l'IA sont — j'ose espérer — plus compétent que ce clown. J'ai lu tout ces bouquins jusqu'au dernier et je suis chaque fois outré de voir la pauvreté des arguments et des références. J'en ferais autant avec un PC et quelques bouquins. C'est surtout très malaisant. Il me fait penser à Jacques Attali et autres personnages du même acabit qui écrivent un livre tous les ans pour vous vendre monts et merveilles et faire l'éloge de leurs propres fantasmes ou au contraire vous dépeindre un futur apocalyptique en dissimulant à peine leur air pervers et jouissif et en vous sortant des propos comme « c'est pas mes idées. C'est les autres qui disent ça. Et puis vous m'aurez pas le choix ! Mais ça me désole sincèrement ! »
Cela fait longtemps que je ne me suis plus rendu sur Doctissimo mais il est vrai que ce n'est pas toujours fiable. Après, on peut débattre de la fiabilité d'une information. Quand je vois le nombre de sites considérés comme des références (tel que Wikipédia ou la grande presse) et qui divulguent une multitude d'infox, il y a de quoi se poser des questions. Sur ce point, nicomputer a raison.
Par exemple même un grand journal, un grand magazine ou un livre à succès peut contenir des âneries. La fiabilité d'une information est toujours à relativiser.

a écrit : Wikipédia n'est pas le meilleur exemple, surtout la version francophone. C'est très brouillon, il y a plus de fautes, pleins d'erreurs. Certains domaines sont très peu développés. Cela peut servir de base mais il vaut mieux approfondir le sujet en ne se contentant pas que de l'article Wikipédia. De plus très orienté, très politisé et très censuré par un petit comité. La communauté active s'élève à près de 20 000 membres (desquels je fais peut-être parti puisqu'il m'arrive d'y contribuer), ce qui est fort peu si l'on tient compte du grand nombre d'individus que représente la francophonie ; même à l'échelle de la seule France (1/3 300, et 1/15 000 pour la francophonie).

Une chose est sûre, c'est que si les pronostics d'Alexandre Laurent, cofondateur de Doctissimo, sur l'IA sont aussi fiables que son fameux site, on n'est pas très d'être remplacés par des robots ! Je plaisante évidemment. Les ingénieurs de l'IA sont — j'ose espérer — plus compétent que ce clown. J'ai lu tout ces bouquins jusqu'au dernier et je suis chaque fois outré de voir la pauvreté des arguments et des références. J'en ferais autant avec un PC et quelques bouquins. C'est surtout très malaisant. Il me fait penser à Jacques Attali et autres personnages du même acabit qui écrivent un livre tous les ans pour vous vendre monts et merveilles et faire l'éloge de leurs propres fantasmes ou au contraire vous dépeindre un futur apocalyptique en dissimulant à peine leur air pervers et jouissif et en vous sortant des propos comme « c'est pas mes idées. C'est les autres qui disent ça. Et puis vous m'aurez pas le choix ! Mais ça me désole sincèrement ! »
Cela fait longtemps que je ne me suis plus rendu sur Doctissimo mais il est vrai que ce n'est pas toujours fiable. Après, on peut débattre de la fiabilité d'une information. Quand je vois le nombre de sites considérés comme des références (tel que Wikipédia ou la grande presse) et qui divulguent une multitude d'infox, il y a de quoi se poser des questions. Sur ce point, nicomputer a raison.
Par exemple même un grand journal, un grand magazine ou un livre à succès peut contenir des âneries. La fiabilité d'une information est toujours à relativiser.
Afficher tout
Wikipedia a le mérite d'obliger les rédacteurs à donner des sources extérieures et le système de hiérarchisation des contributeurs reste très efficace.
La question de la censure ou de la politisation, je n'en sais rien. Toujours est-il qu'il n'a pas été démontré que les encyclopédies classiques contenait moins d'erreurs que Wikipedia sur des sujets équivalents.

Concernant la fiabilité des sources, le Monde a sorti un add-on pour navigateur permettant d'évaluer la fiabilité d'un site. Reste à savoir si cet add-on est lui même fiable...

2 sources ? Dont doctissimo ? ça me paraît bien faible

a écrit : On peut faire un pet vaginal... ça a d'ailleurs plusieurs noms:
- pet de fouf
- explosion de foufoune (voir "la cité de la peur")
Ou mon préféré:
- frout
...
Et c'est un moment tellement... Mais tellement... C'est dans ce genre de contexte que l'expression "vivre un moment de solitude" prend TOUT son sens xD

a écrit : On peut faire un pet vaginal... ça a d'ailleurs plusieurs noms:
- pet de fouf
- explosion de foufoune (voir "la cité de la peur")
Ou mon préféré:
- frout
...
Pet de schneik pour ma part mdrrr

a écrit : Le fameux: "Eat, Pray, Queef" où le sexisme est traité sous l'angle du pet... par la différence de traitement entre le pet anal jugé acceptable et le pet vaginal jugé vulgaire...
bien vu en effet ;-)
En ce qui me concerne en VO je préfère vrat (contraction de vagina fart) à queef mais si qu
elqu'un peut m'expliquer la construction de queef ça m'intéresse... Afficher tout
D'après mes quelques recherches sur ce sujet fort intéressant, il s'agirait simplement d'une onomatopée. Les anglophones estiment que le son "queef" ressemble à ce bruit bien particulier.
Un peu comme le son "crac" qui finalement a donné notre verbe "craquer".

a écrit : C'est quoi une source fiable?

Vous avez quatre heures, c'est noté sur 100 pouces. ;)
Je dirais que déjà, les publications scientifiques approuvées par la communauté scientifique peuvent être considérées comme fiables. Ce sont des sources de 1er niveau.
Même si elles ne sont pas forcément correctes, elles définissent l'ensemble des connaissances de l'humanité et le modèle de l'univers tel que nous le connaissons, jusqu'à preuve du contraire.

Bien sûr, ce n'est jamais très agréable de se taper des études scientifiques pour trouver de l'information... Des journalistes, bloggeurs ou autres rédacteurs synthétisent ces articles pour nous. Ils en font des sources de 2nd niveau.
Il peut ensuite y avoir des sources de 3e, 4e, 5e niveau, synthèse sur synthèse...

A nous de repérer ceux qui synthétisent purement l'information et ceux qui essayent d'en profiter en "oubliant" des détails cruciaux ou en faisant du buzz.

Finalement, c'est pas si simple de s'accorder sur une source fiable autre que celle de 1er niveau. Parce qu'avant de déterminer si ladite source est fiable, il faut vérifier un certain nombre de fois si la source d'information est fiable avant d'extrapoler pour faire confiance à cette source. C'est beaucoup de pratique, et donc beaucoup de temps.
Et c'est personnel. Difficile de convaincre quelqu'un que notre source est bonne. Par contre, il est facile de montrer qu'une source est mauvaise, en trouvant simplement un article bullshit.

a écrit : Je dirais que déjà, les publications scientifiques approuvées par la communauté scientifique peuvent être considérées comme fiables. Ce sont des sources de 1er niveau.
Même si elles ne sont pas forcément correctes, elles définissent l'ensemble des connaissances de l'humanité et le modèle de l'unive
rs tel que nous le connaissons, jusqu'à preuve du contraire.

Bien sûr, ce n'est jamais très agréable de se taper des études scientifiques pour trouver de l'information... Des journalistes, bloggeurs ou autres rédacteurs synthétisent ces articles pour nous. Ils en font des sources de 2nd niveau.
Il peut ensuite y avoir des sources de 3e, 4e, 5e niveau, synthèse sur synthèse...

A nous de repérer ceux qui synthétisent purement l'information et ceux qui essayent d'en profiter en "oubliant" des détails cruciaux ou en faisant du buzz.

Finalement, c'est pas si simple de s'accorder sur une source fiable autre que celle de 1er niveau. Parce qu'avant de déterminer si ladite source est fiable, il faut vérifier un certain nombre de fois si la source d'information est fiable avant d'extrapoler pour faire confiance à cette source. C'est beaucoup de pratique, et donc beaucoup de temps.
Et c'est personnel. Difficile de convaincre quelqu'un que notre source est bonne. Par contre, il est facile de montrer qu'une source est mauvaise, en trouvant simplement un article bullshit.
Afficher tout
En plus les études scientifiques peuvent être en contradiction... Et donc une information fiable de 1er niveau doit être validé par plusieurs études indépendantes (et aussi par les pairs) et la on ne parle que de la science cartésienne : mathématiques, biologie, chimie/physique, informatique... Quand on va vers la philosophie ou la sociologie, ça devient plus compliqué.

Mais je suis d'accord avec toi, je préfère souvent regarder une source de niveau 2 ou 3 et avoir un max d'infos plutôt que lire 10 pages d'un article pour avoir une petite info.

J'imagine pendant le rapport :
*la femme faisant une fellation à son homme*
*puis elle s'étouffe en avalant, reaction allergique*
*la raison du décès ne sera pas divulguée*