D'où vient le coq au vin ?

Proposé par
Invité
le

Le coq au vin est un plat traditionnel français originaire d'Auvergne. Selon la légende, lors de la bataille de Gergovie, Vercingétorix envoya un coq à César pour le narguer. Pour se venger, César invita Vercingétorix à manger ce coq, servi mijoté. Le coq au vin était né.

Si Vercingétorix envoya un coq à César, c'est parce que cet animal est symbole de combativité, agressivité, hargne, vaillance ou encore orgueil. Qualités que revendiquaient les Gaulois... et qu'ont reprises les Français en faisant du coq un de leurs emblèmes.


Commentaires préférés (3)

a écrit : J'en connais qui vont encore râler en disant qu'il s'agit d'une légende et que ça n'a rien à faire dans les anecdotes, blablabla. Bah justement non, c'est precisé dans l'anecdote. c'est problematique uniquement si on raconte une legende comme etant un fait historique prouvé...

a écrit : Bah justement non, c'est precisé dans l'anecdote. c'est problematique uniquement si on raconte une legende comme etant un fait historique prouvé... C'est marrant j'ai répondu au message de TybsXckZ, daté de 10:52 et mon message est daté de 10:47, je repond avant son propre message xD

a écrit : N'importe quel fait historique, à cause du filtre de la transmission de l'information, est de l'ordre de la légende à partir du moment ou tu ne l'as pas observé toi-même. Bah non, la vérité n'est pas binaire, c'est pas 100% sur ou 100% légende, il y a tout un spectre entre les deux.
Et au passage, présenter comme ultime preuve un témoignage personnel est absurde. Nos sens peuvent nous tromper, nos opinions biaisent nos réflexions, nous ne voyons qu'une partie des événements et pas l’événement dans sa globalité ou tel qu'il est vu par d'autres personnes, on peut tomber sur un cas non représentatif de la généralité...
Pour des faits simple comme une conversation, ça passe, mais pour des événements plus complexes, un simple témoignage ne suffit plus, et je dirais même que pour des événements a grandes échelles, comme par exemple comment se déroule une guerre, je ferais plus confiance au consensus des historiens qu'a mon propre témoignage


Tous les commentaires (33)

Il n y a pas aussi le fait de dire que les Français même ayant les pieds dans la merde ont chante quand même ? :)

a écrit : J'en connais qui vont encore râler en disant qu'il s'agit d'une légende et que ça n'a rien à faire dans les anecdotes, blablabla. Bah justement non, c'est precisé dans l'anecdote. c'est problematique uniquement si on raconte une legende comme etant un fait historique prouvé...

Moi qui pensais que c'était parce qu'il chantait toujours avec un pied dans la merde..

a écrit : Bah justement non, c'est precisé dans l'anecdote. c'est problematique uniquement si on raconte une legende comme etant un fait historique prouvé... C'est marrant j'ai répondu au message de TybsXckZ, daté de 10:52 et mon message est daté de 10:47, je repond avant son propre message xD

J'en connais qui vont encore râler en disant qu'il s'agit d'une légende et que ça n'a rien à faire dans les anecdotes, blablabla.

Soit dit en passant il y a beaucoup d'idées reçues concernant les Gaulois (essentiellement dûes à Astérix), concernant leur apparence (le casque, la moustache), leur comportement (différents peuples rivaux), …
Je vous recommande la vidéo youtube passionnante de la chaîne "Confession d'histoire" sur ce sujet, qui en plus d'être plutôt exhaustive est vraiment bien foutue.

a écrit : Bah justement non, c'est precisé dans l'anecdote. c'est problematique uniquement si on raconte une legende comme etant un fait historique prouvé... N'importe quel fait historique, à cause du filtre de la transmission de l'information, est de l'ordre de la légende à partir du moment ou tu ne l'as pas observé toi-même.

Et sachez que Vercingétorix avait fais ces classes avec des Romains et certains historiens pensent même qu'il eu été proche de César avant de rallier la Gaule contre l'envahisseur

a écrit : C'est marrant j'ai répondu au message de TybsXckZ, daté de 10:52 et mon message est daté de 10:47, je repond avant son propre message xD Ah merci, ce n'est donc pas un bug de mon téléphone. Je l'ai signalé il y a près d'une semaine. Je suis sûr Androïd et il est très régulier que dans le fil des commentaires les réponses apparaissent avant le commentaire auquel elles font référence!

a écrit : C'est marrant j'ai répondu au message de TybsXckZ, daté de 10:52 et mon message est daté de 10:47, je repond avant son propre message xD Ben ils ont corrigé maintenant

C’est donc suite à cela que le trafic de coqs a commencé !

a écrit : N'importe quel fait historique, à cause du filtre de la transmission de l'information, est de l'ordre de la légende à partir du moment ou tu ne l'as pas observé toi-même. Bah non, la vérité n'est pas binaire, c'est pas 100% sur ou 100% légende, il y a tout un spectre entre les deux.
Et au passage, présenter comme ultime preuve un témoignage personnel est absurde. Nos sens peuvent nous tromper, nos opinions biaisent nos réflexions, nous ne voyons qu'une partie des événements et pas l’événement dans sa globalité ou tel qu'il est vu par d'autres personnes, on peut tomber sur un cas non représentatif de la généralité...
Pour des faits simple comme une conversation, ça passe, mais pour des événements plus complexes, un simple témoignage ne suffit plus, et je dirais même que pour des événements a grandes échelles, comme par exemple comment se déroule une guerre, je ferais plus confiance au consensus des historiens qu'a mon propre témoignage

a écrit : Bah non, la vérité n'est pas binaire, c'est pas 100% sur ou 100% légende, il y a tout un spectre entre les deux.
Et au passage, présenter comme ultime preuve un témoignage personnel est absurde. Nos sens peuvent nous tromper, nos opinions biaisent nos réflexions, nous ne voyons qu'une partie des
événements et pas l’événement dans sa globalité ou tel qu'il est vu par d'autres personnes, on peut tomber sur un cas non représentatif de la généralité...
Pour des faits simple comme une conversation, ça passe, mais pour des événements plus complexes, un simple témoignage ne suffit plus, et je dirais même que pour des événements a grandes échelles, comme par exemple comment se déroule une guerre, je ferais plus confiance au consensus des historiens qu'a mon propre témoignage
Afficher tout
Légende : Représentation d'un fait, d'un événement réel, historique, déformé et embelli par l'imagination.

Or comme tu le dis toi-même, il existe le filtre de nos opinions. Les historiens, aussi nombreux soient-ils ont aussi ce filtre issu de leur opinions. Et le consensus des historiens n'est certainement pas gage de vérité sinon on arrêterait depuis longtemps de remettre en cause notre Histoire et la façon dont on la raconte (il suffit de regarder les anecdotes historiques de ce site pour voir les nombreuses croyances populaires sur des faits "historiques").

a écrit : Légende : Représentation d'un fait, d'un événement réel, historique, déformé et embelli par l'imagination.

Or comme tu le dis toi-même, il existe le filtre de nos opinions. Les historiens, aussi nombreux soient-ils ont aussi ce filtre issu de leur opinions. Et le consensus des historiens n
'est certainement pas gage de vérité sinon on arrêterait depuis longtemps de remettre en cause notre Histoire et la façon dont on la raconte (il suffit de regarder les anecdotes historiques de ce site pour voir les nombreuses croyances populaires sur des faits "historiques"). Afficher tout
Quand je parle d'historien, je parle surtout des historiens modernes ayant une certaine rigueur. Ils sont tout a fait conscient de ces biais, et les prennes en compte dans leur travaux.
Apres, notre vision de l'histoire est altéré par pas mal de choses : beaucoup d'historiens (en fait, a peu près tous sauf les plus récents, quand on a commencé a voir l'histoire comme une science) ne raconte absolument pas l'histoire d'une manière neutre.
Idem avec l'Etat ou tout autre organisation déformant l'histoire a ses fins, en créant un roman national (par exemple, les gaulois unis face a l'envahisseur romain) a des fins de propagande.
Ses biais modifient en effet notre perception de l'histoire, amplifié par le fait qu'on ne suive pas toujours en cours ou qu'on oublie des choses.
Donc oui, on a plein d'idée fausse sur l'histoire, dont certaines bâtis sur des légendes, mais ça ne veux pas dire que les historiens croient eux aussi a ces légendes

a écrit : C'est marrant j'ai répondu au message de TybsXckZ, daté de 10:52 et mon message est daté de 10:47, je repond avant son propre message xD Nom de Zeus.... MARTY !!

En quoi envoyer un coq nargue quelqu'un ?
Enfin, c'était une autre époque...

Il semblerait que cette légende soit effectivement une légende. Quelques arguments :
- César n'en parle jamais dans ces mémoires et très peu de texte latin y font mention à part pour l'élevage alimentaire
- La symbolique du coq (belliqueux et courageux) trouve racine au Moyen-Age principalement par le jeu de mot Gallus = Gaulois et Gallus = poule.
- Le coq n'a jamais été mentionné comme un symbole par les Gaulois, ni utilisé en numismatique gauloise
- Le coq possédait déjà une forte symbolique chez les Grecs

sciencepress.mnhn.fr/sites/default/files/articles/pdf/az2016n2a4.pdf

a écrit : Quand je parle d'historien, je parle surtout des historiens modernes ayant une certaine rigueur. Ils sont tout a fait conscient de ces biais, et les prennes en compte dans leur travaux.
Apres, notre vision de l'histoire est altéré par pas mal de choses : beaucoup d'historiens (en fait, a peu près
tous sauf les plus récents, quand on a commencé a voir l'histoire comme une science) ne raconte absolument pas l'histoire d'une manière neutre.
Idem avec l'Etat ou tout autre organisation déformant l'histoire a ses fins, en créant un roman national (par exemple, les gaulois unis face a l'envahisseur romain) a des fins de propagande.
Ses biais modifient en effet notre perception de l'histoire, amplifié par le fait qu'on ne suive pas toujours en cours ou qu'on oublie des choses.
Donc oui, on a plein d'idée fausse sur l'histoire, dont certaines bâtis sur des légendes, mais ça ne veux pas dire que les historiens croient eux aussi a ces légendes
Afficher tout
Juste pour rebondir sur cette légende (justement) des historiens modernes plus rigoureux.
J'en doute fortement, de tous temps les historiens, ou les rapporteurs de faits ont toujours procédé ainsi, que ce soit volontaire ou non, l'Histoire rapportée sera toujours un peu ou beaucoup biaisée.

Tous, même si ils ne s'en vantent parfois pas, ont des préférences politiques ou culturelles et cela se retrouve dans leurs écrits/thèses et autres.

Pour exemple (et cela n'engage que moi) j'avais assisté à une discussion de Benjamin Stora, et malheureusement le personnage est bien loin de son impressionant CV, nul doute que ses écrits ont été largement biaisé et que son amour fou pour certaines idéologies aient pu influencé sa manière de retranscrire l'Histoire.
Cela avait un peu cassé le personnage dans mon estime et depuis je fais très attention a ce que je lis et recoupe souvent avec un avis d'un auteur d'un autre bord politique ou religieux ou autre.

En résumé, je pense que de tout temps on est amené même involontairement à orienté son récit ;)

a écrit : En quoi envoyer un coq nargue quelqu'un ?
Enfin, c'était une autre époque...
En fait, c'est que si les faits sont avérés (ce dont je doute, mais bon, on s'en fout :), comme Vercingétorix avait fait envoyer un coq comme symbole de la résistance gauloise, César montre, lui, que les coqs il en fait son déjeuner :) et comme c'est inbouffable roti, il cuit longtemps dans du vin... ça se tient.

Le coq étant le seul animal chantant sur une tas de mrd .....