Les Fidji ont perdu leur déclaration d'indépendance

Proposé par
Invité
le
dans

En 2005, le gouvernement des Fidji fut très embarrassé, car il ne retrouvait pas le document peut-être le plus important du pays : sa déclaration d'indépendance ratifiée par le Royaume-Uni de 1970. Après 5 ans de recherche, le document fut considéré perdu, et le Royaume-Uni accepta de lui en faire parvenir une copie qu'il avait conservée.


Commentaires préférés (3)

Je suis sûr que c'était le père Blaise qui était en charge du rangement...

a écrit : Admettons que le Royaume-Uni n’avait pas de copie, est-ce que cela veut dire que du coup,l’ile n’a plus de légitimité? Techniquement ce bout de papier n'a, de base, qu'une valeur relative. Je ne sais pas pour les Fidji mais je suppose que c'est pareil que pour l'Australie ou le Canada : leur indépendance n'est formellement qu'une simple loi du parlement britannique. Or ce dernier est souverain, ce qu'il fait il peut le défaire par l'adoption d'une norme équivalente.

Ce qui veut dire que théoriquement, une simple loi, comme le parlement en vote tout les jours, peut anéantir ces pays (dont je suppose que les Fidji fasse partis).

Sur le papier les britanniques ont un empire à disposition. Ils peuvent révoquer l'indépendance, les constitutions et tout l'ordonnancement juridique et politique de pays tels que l'Australie et le Canada. C'est assez original.

a écrit : Techniquement ce bout de papier n'a, de base, qu'une valeur relative. Je ne sais pas pour les Fidji mais je suppose que c'est pareil que pour l'Australie ou le Canada : leur indépendance n'est formellement qu'une simple loi du parlement britannique. Or ce dernier est souverain, ce qu'il fait il peut le défaire par l'adoption d'une norme équivalente.

Ce qui veut dire que théoriquement, une simple loi, comme le parlement en vote tout les jours, peut anéantir ces pays (dont je suppose que les Fidji fasse partis).

Sur le papier les britanniques ont un empire à disposition. Ils peuvent révoquer l'indépendance, les constitutions et tout l'ordonnancement juridique et politique de pays tels que l'Australie et le Canada. C'est assez original.
Afficher tout
Oui et non. Si le Parlement revient en arrière, ça changera le statut des anciennes colonies sur le papier. Par contre, sachant que tous ces pays ont accédé à la reconnaissance par les pays du monde entier, et sachant qu'ils sont membres de l'ONU (et bien actifs, par ailleurs), leur statut de pays ne sera pas mis à mal.


Tous les commentaires (21)

Je suis sûr que c'était le père Blaise qui était en charge du rangement...

Faut peut-être demander à Nicolas Cage ?

Admettons que le Royaume-Uni n’avait pas de copie, est-ce que cela veut dire que du coup,l’ile n’a plus de légitimité?

Cela arrive à ma femme tous les deux jours de perdre un papier important. Cela peut très bien arriver pour des papiers très importants type déclaration d'indépendance.

J'espère que la nouvelle a été scannée, photocopiée et mise sous verre.

a écrit : Admettons que le Royaume-Uni n’avait pas de copie, est-ce que cela veut dire que du coup,l’ile n’a plus de légitimité? Connaissant la bonne foi des anglais, la question se pose effectivement! [/sarcasme]

a écrit : Admettons que le Royaume-Uni n’avait pas de copie, est-ce que cela veut dire que du coup,l’ile n’a plus de légitimité? Techniquement ce bout de papier n'a, de base, qu'une valeur relative. Je ne sais pas pour les Fidji mais je suppose que c'est pareil que pour l'Australie ou le Canada : leur indépendance n'est formellement qu'une simple loi du parlement britannique. Or ce dernier est souverain, ce qu'il fait il peut le défaire par l'adoption d'une norme équivalente.

Ce qui veut dire que théoriquement, une simple loi, comme le parlement en vote tout les jours, peut anéantir ces pays (dont je suppose que les Fidji fasse partis).

Sur le papier les britanniques ont un empire à disposition. Ils peuvent révoquer l'indépendance, les constitutions et tout l'ordonnancement juridique et politique de pays tels que l'Australie et le Canada. C'est assez original.

Commentaire supprimé Qui a conservé la déclaration ? Le Royaume-Uni. Donc conservé tout court, me trompe-je?

a écrit : Qui a conservé la déclaration ? Le Royaume-Uni. Donc conservé tout court, me trompe-je? "me trompé-je", on écrit ainsi pour que ça sonne mieux.

a écrit : Qui a conservé la déclaration ? Le Royaume-Uni. Donc conservé tout court, me trompe-je? Accorder le verbe avoir avec le sujet, quelle hérésie !

Un petit rappel, c'est cadeau :
Le participe passé employé avec le verbe avoirs'accorde avec son C.O.D. seulement si le complément d'objet direct (C.O.D.) est placé devant le verbe. 

la-conjugaison.nouvelobs.com/regles/orthographe/l-accord-du-participe-passe-employe-avec-l-auxiliaire-avoir-179.php.

Je l'oublie souvent aussi...même si cette règle est souvent utilisée et rappelée.

a écrit : Techniquement ce bout de papier n'a, de base, qu'une valeur relative. Je ne sais pas pour les Fidji mais je suppose que c'est pareil que pour l'Australie ou le Canada : leur indépendance n'est formellement qu'une simple loi du parlement britannique. Or ce dernier est souverain, ce qu'il fait il peut le défaire par l'adoption d'une norme équivalente.

Ce qui veut dire que théoriquement, une simple loi, comme le parlement en vote tout les jours, peut anéantir ces pays (dont je suppose que les Fidji fasse partis).

Sur le papier les britanniques ont un empire à disposition. Ils peuvent révoquer l'indépendance, les constitutions et tout l'ordonnancement juridique et politique de pays tels que l'Australie et le Canada. C'est assez original.
Afficher tout
Oui et non. Si le Parlement revient en arrière, ça changera le statut des anciennes colonies sur le papier. Par contre, sachant que tous ces pays ont accédé à la reconnaissance par les pays du monde entier, et sachant qu'ils sont membres de l'ONU (et bien actifs, par ailleurs), leur statut de pays ne sera pas mis à mal.

a écrit : Techniquement ce bout de papier n'a, de base, qu'une valeur relative. Je ne sais pas pour les Fidji mais je suppose que c'est pareil que pour l'Australie ou le Canada : leur indépendance n'est formellement qu'une simple loi du parlement britannique. Or ce dernier est souverain, ce qu'il fait il peut le défaire par l'adoption d'une norme équivalente.

Ce qui veut dire que théoriquement, une simple loi, comme le parlement en vote tout les jours, peut anéantir ces pays (dont je suppose que les Fidji fasse partis).

Sur le papier les britanniques ont un empire à disposition. Ils peuvent révoquer l'indépendance, les constitutions et tout l'ordonnancement juridique et politique de pays tels que l'Australie et le Canada. C'est assez original.
Afficher tout
Si un jour cela arrivait, on aurait une soudaine augmentation du nombre de Républiques partout dans le monde ;-)

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Oui et non. Si le Parlement revient en arrière, ça changera le statut des anciennes colonies sur le papier. Par contre, sachant que tous ces pays ont accédé à la reconnaissance par les pays du monde entier, et sachant qu'ils sont membres de l'ONU (et bien actifs, par ailleurs), leur statut de pays ne sera pas mis à mal. Afficher tout Oui c'est pour ça que j'ai dis "techniquement" "formellement" ou encore "sur le papier" :)

a écrit : Je suis sûr que c'était le père Blaise qui était en charge du rangement... Mais c'est noté sur le registre ?

a écrit : Mais c'est noté sur le registre ? Mais y'a jamais rien eu d'marqué sur l'registre.. On dit "le registre" histoire de s'donner des airs mais personne ne s'en est jamais occupé d'ce machin.

En vertu de quoi le Royaume-Uni (ou n’importe quel autre empire d’ailleurs) pouvait-il se prévaloir d’une quelconque autorité sur des territoires d’outre mer ?

Je veux dire: l’ONU est une instance internationale à laquelle toutes les nations adhèrent (presque toutes). A l’époque à laquelle les nations européennes ont fait main-basse sur leur colonie, qui faisait autorité ?
Et en vertu de quoi, les Fidji doivent elles prouver leur indépendance vis à vis des anglais ?

a écrit : En vertu de quoi le Royaume-Uni (ou n’importe quel autre empire d’ailleurs) pouvait-il se prévaloir d’une quelconque autorité sur des territoires d’outre mer ?

Je veux dire: l’ONU est une instance internationale à laquelle toutes les nations adhèrent (presque toutes). A l’époque à laquelle les nations eur
opéennes ont fait main-basse sur leur colonie, qui faisait autorité ?
Et en vertu de quoi, les Fidji doivent elles prouver leur indépendance vis à vis des anglais ?
Afficher tout
La colonisation, l’armée, l’exploitation, les gros fusils, tout ça quoi ... c’est celui qui a la plus grosse qui fait autorité sauf au bout d’un moment quand les populations locales ralent trop et qu’en plus il n’y a plus rien à exploiter.
Étrange tes questions.

a écrit : La colonisation, l’armée, l’exploitation, les gros fusils, tout ça quoi ... c’est celui qui a la plus grosse qui fait autorité sauf au bout d’un moment quand les populations locales ralent trop et qu’en plus il n’y a plus rien à exploiter.
Étrange tes questions.
Ça d’accord...
Juste, de ce que je comprends de l’anecdote et de certains commentaires, si le Britanniques n’avaient pas envoyé de copie de la déclaration, ça pourrait remettre en question l’indépendance des Fidji.
Ma question pourrait donc être reformulée en: existe-t-il une « déclaration de dépendance » qui lient les pays du Commonwealth au RU et qu’elle serait sa valeur aujourd’hui ?

5 ans de recherches pour aucun résultat ? Sacrée productivité !

a écrit : Ça d’accord...
Juste, de ce que je comprends de l’anecdote et de certains commentaires, si le Britanniques n’avaient pas envoyé de copie de la déclaration, ça pourrait remettre en question l’indépendance des Fidji.
Ma question pourrait donc être reformulée en: existe-t-il une « déclaration de dépendance »
qui lient les pays du Commonwealth au RU et qu’elle serait sa valeur aujourd’hui ? Afficher tout
Oui et ça s’appelle des accords bilatéraux (traités de commerce notamment)!