Le plus grand débarquement d'infanterie n'est pas le Débarquement du 6 juin

Proposé par
le
dans

Commentaires préférés (3)

a écrit : C’est vrai, mais si tu comptes les parachutistes ( 156 115), plus le personnel, plus les soldats débarqués après, le Jour-J passe devant de loin... Techniquement, une bonne partie des paras ont été déployés la veille... Et si on compte le personnel débarqué les jours qui ont suivi, le compte du nombre de mecs débarqués le D-day perd tout son sens

a écrit : C’est également la première fois que les alliés remettent le pied en Europe depuis le début de la guerre (sans compter l’échec de Dieppe). De quoi démoraliser les Allemands se croyant invincible. En "Europe" les allemands commençaient déjà à se faire écraser par l'Armée rouge et ce depuis Stalingrad en 1943, à ne pas oublier !

a écrit : En "Europe" les allemands commençaient déjà à se faire écraser par l'Armée rouge et ce depuis Stalingrad en 1943, à ne pas oublier ! Cela me rappelle une anecdote comme quoi dans les années suivants la guerre les russes étaient, pour les français, les principaux artisans de la victoire tandis qu’aujourd’hui ce sont les américains qui sont considérés comme les principaux vainqueurs de la deuxième guerre mondiale... comme quoi le cinéma aidant, on en viendrait presque à minimiser les pertes monstrueuses de l’armée rouge


Tous les commentaires (30)

C’est vrai, mais si tu comptes les parachutistes ( 156 115), plus le personnel, plus les soldats débarqués après, le Jour-J passe devant de loin...

a écrit : C’est vrai, mais si tu comptes les parachutistes ( 156 115), plus le personnel, plus les soldats débarqués après, le Jour-J passe devant de loin... Techniquement, une bonne partie des paras ont été déployés la veille... Et si on compte le personnel débarqué les jours qui ont suivi, le compte du nombre de mecs débarqués le D-day perd tout son sens

C’est également la première fois que les alliés remettent le pied en Europe depuis le début de la guerre (sans compter l’échec de Dieppe). De quoi démoraliser les Allemands se croyant invincible.

a écrit : C’est également la première fois que les alliés remettent le pied en Europe depuis le début de la guerre (sans compter l’échec de Dieppe). De quoi démoraliser les Allemands se croyant invincible. Les allemands s'étaient déjà pris quelques tôles en Afrique et sur le front de l'Est. Mais c'est vrai que s'apercevoir que la "forteresse Europe" n'était pas si bien protégée que ce qui était dit ne les a sans doute pas réjouis.

a écrit : C’est également la première fois que les alliés remettent le pied en Europe depuis le début de la guerre (sans compter l’échec de Dieppe). De quoi démoraliser les Allemands se croyant invincible. En "Europe" les allemands commençaient déjà à se faire écraser par l'Armée rouge et ce depuis Stalingrad en 1943, à ne pas oublier !

a écrit : Techniquement, une bonne partie des paras ont été déployés la veille... Et si on compte le personnel débarqué les jours qui ont suivi, le compte du nombre de mecs débarqués le D-day perd tout son sens Non les paras sont parachutés le 6 juin à partir de 00:15 et non la veille.

a écrit : En "Europe" les allemands commençaient déjà à se faire écraser par l'Armée rouge et ce depuis Stalingrad en 1943, à ne pas oublier ! Cela me rappelle une anecdote comme quoi dans les années suivants la guerre les russes étaient, pour les français, les principaux artisans de la victoire tandis qu’aujourd’hui ce sont les américains qui sont considérés comme les principaux vainqueurs de la deuxième guerre mondiale... comme quoi le cinéma aidant, on en viendrait presque à minimiser les pertes monstrueuses de l’armée rouge

a écrit : Cela me rappelle une anecdote comme quoi dans les années suivants la guerre les russes étaient, pour les français, les principaux artisans de la victoire tandis qu’aujourd’hui ce sont les américains qui sont considérés comme les principaux vainqueurs de la deuxième guerre mondiale... comme quoi le cinéma aidant, on en viendrait presque à minimiser les pertes monstrueuses de l’armée rouge Afficher tout Oui mais bon faut voir les films produits par le Parti vs. les films d'Hollywood... Ils ont perdu la bataille du soft power les Russes ! Enfin ils partaient pas sur le même pied d'égalité non plus vu que les USA ont imposé leur culture aux pays "sauvés", ils voulaient même imposer la monnaie mais la France a bien résisté.

a écrit : Cela me rappelle une anecdote comme quoi dans les années suivants la guerre les russes étaient, pour les français, les principaux artisans de la victoire tandis qu’aujourd’hui ce sont les américains qui sont considérés comme les principaux vainqueurs de la deuxième guerre mondiale... comme quoi le cinéma aidant, on en viendrait presque à minimiser les pertes monstrueuses de l’armée rouge Afficher tout C'est surtout que sans les USA les Russes auraient aussi perdu car a part être un réservoir humain il n'y avait plus d'industrie après l'opération Barbarossa...
Donc oui les Russes on mis un coup d'arrêt aux Allemands (surtout grâce à la rigueur de l'hiver russe auquel les Allemands n'étaient pas prêt).
Donc oui les USA ont gagné la guerre.

a écrit : C'est surtout que sans les USA les Russes auraient aussi perdu car a part être un réservoir humain il n'y avait plus d'industrie après l'opération Barbarossa...
Donc oui les Russes on mis un coup d'arrêt aux Allemands (surtout grâce à la rigueur de l'hiver russe auquel les Allemands
n'étaient pas prêt).
Donc oui les USA ont gagné la guerre.
Afficher tout
Je peux t'assurer que quand la machine industrielle soviétique s'est mise en branle, l'URSS a produit en masse.
La bataille de koursk est la plus grande bataille de char de l'histoire, avec pas moins de 3300 chars pour les soviétiques

a écrit : C'est surtout que sans les USA les Russes auraient aussi perdu car a part être un réservoir humain il n'y avait plus d'industrie après l'opération Barbarossa...
Donc oui les Russes on mis un coup d'arrêt aux Allemands (surtout grâce à la rigueur de l'hiver russe auquel les Allemands
n'étaient pas prêt).
Donc oui les USA ont gagné la guerre.
Afficher tout
Les soviétiques ont eu une production industrielle monstrueuse. L'opération Barbarossa les a forcés à déménager leurs outils de production en Sibérie mais elle ne s'est pas arrêtée pour autant.
L'hiver russe n'a pas été si terrible. Ce sont bien les soviétiques qui ont battu les allemands à l'Est et pas la météo.

a écrit : Je peux t'assurer que quand la machine industrielle soviétique s'est mise en branle, l'URSS a produit en masse.
La bataille de koursk est la plus grande bataille de char de l'histoire, avec pas moins de 3300 chars pour les soviétiques
Les américains ont fourni énormément de matériel aux russes qui n'auraient pu s'en sortir seuls. À partir de 1943, les russes reçoivent des Usa des moyens de transmission, de l'armement, des munitions, etc.... Le maréchal Joukov a reconnu que sans cette aide, l'armée russe n'aurait pu avancer.

a écrit : Les soviétiques ont eu une production industrielle monstrueuse. L'opération Barbarossa les a forcés à déménager leurs outils de production en Sibérie mais elle ne s'est pas arrêtée pour autant.
L'hiver russe n'a pas été si terrible. Ce sont bien les soviétiques qui ont battu les allemands à l'Est et pas la météo.
Un hiver russe pas si terrible pour un russe. Pour un allemand qui se prend un -30, c'est compliqué, d'autant plus que Hitler, misant sur une victoire rapide, n'a pas fourni de vêtements chauds dans un premier temps.

a écrit : Je peux t'assurer que quand la machine industrielle soviétique s'est mise en branle, l'URSS a produit en masse.
La bataille de koursk est la plus grande bataille de char de l'histoire, avec pas moins de 3300 chars pour les soviétiques
L’industrie russe est délocalisée des 1940 en Sibérie

a écrit : C’est également la première fois que les alliés remettent le pied en Europe depuis le début de la guerre (sans compter l’échec de Dieppe). De quoi démoraliser les Allemands se croyant invincible. Les alliés avait déjà remis un pied en europe,ils étaient dans Rome la veille du D-day et comme dit dans l'énoncé,avait déjà débarqué en Sicile en juillet 43,donc en Europe

a écrit : Les alliés avait déjà remis un pied en europe,ils étaient dans Rome la veille du D-day et comme dit dans l'énoncé,avait déjà débarqué en Sicile en juillet 43,donc en Europe Puis les anglais ont jamais perdu Gibraltar de toute manière...

a écrit : C’est également la première fois que les alliés remettent le pied en Europe depuis le début de la guerre (sans compter l’échec de Dieppe). De quoi démoraliser les Allemands se croyant invincible. Non tu te trompes, comme on l'a déjà dit le 5 juin les alliés prenaient Rome. Et il ne faut pas oublier la libération de la Corse du 8 septembre au 4 octobre 1943. Bien que le débarquement soit peu important, il faut retenir l'histoire du sous-marin Français Casabianca qui débarqua 109 hommes dans le port d'Ajaccio. Bref le débarquement de Normandie ne constitue pas la première présence allié en Europe, ni même en France métropolitaine

a écrit : Non tu te trompes, comme on l'a déjà dit le 5 juin les alliés prenaient Rome. Et il ne faut pas oublier la libération de la Corse du 8 septembre au 4 octobre 1943. Bien que le débarquement soit peu important, il faut retenir l'histoire du sous-marin Français Casabianca qui débarqua 109 hommes dans le port d'Ajaccio. Bref le débarquement de Normandie ne constitue pas la première présence allié en Europe, ni même en France métropolitaine Afficher tout Je parle de l’opération Husky en fait vu que je commente l’anecdote qui en parle également ;). Et c’est la première fois que les forces alliés (hors Russie) remettent un pied sur le continent.

a écrit : Puis les anglais ont jamais perdu Gibraltar de toute manière... Ni malte même si ce fut tendu

Pourquoi mettre « D-day » alors que le terme consacré en français est le Jour J ? À partir de là on pourrait aussi mettre « Día D ».