La marseillaise a changé de rythme à travers l'Histoire

Proposé par
le
dans

Commentaires préférés (3)

a écrit : Cela me fait penser au chant de la Marseillaise par les armées qui mettent un temps d'arrêt à chaque fin de ver. Je n'ai pas réussi à trouver de lien expliquant pourquoi. Si quelqu'un a une explication je suis preneur. Tout les chants militaires sont "coupés" à la fin. C'est quand même vachement mieux quand on marche on pas.
Puis à l'armée il y a pas beaucoup de chanteur pro.. ^^

Posté le

android

(61)

Répondre

Désolé si le sujet est déjà abordé, mais comme toujours le "BUG" de l'appli sur IOS, on a les coms deux heures après ! "Philippe, si tu m'entends"... :)
Sur l'anecdote, donc, il est assez drôle de voir que les gens chantent la marseillaise plus vite encore que la version "classique". On s'en rend compte lors des compétitions internationales dans les stades : l'orchestre en est encore à "l'étendard sanglant" que le public hurle déjà "aux armes"... Je n'ose même pas imaginer quand la version avait été ralentie ! Au "jour de gloire" on devait déjà gueuler le refrain :) Il y a des témoins vivants ? :)

a écrit : Il n'y a pas de différence avec le rythme d'aujourd'hui car Mitterrand a rétabli le rythme en 1981 tel que nous le connaissons et chantons. La version qu'on entend dans la vidéo illustrant l'anecdote, accompagnée de la voix suave et déterminée de Valérie Giscard d'Estaing, est bien la version ralentie, comme expliqué dans l'anecdote.

Il est vrai que la différence n'est pas flagrante à l'écoute. Mais si l'autre ne s'était pas mis à ridiculement chanter, ça aurait été plus simple, aussi.

Pour ceux qui auraient mal compris l'anecdote, on va refaire la chronologie :
- La Marseillaise est composée pour la première fois avec son rythme originel,
- Puis, à une période non précisée dans l'anecdote, on se met à la jouer plus vite,
- Valérie Giscard d'Estaing, qui n'avait que ça à faire, fit ralentir son rythme sous son mandat afin de retrouver le rythme originel,
- François Mitterrand, visiblement pas plus occupé, a dit que non, on allait remettre le rythme accéléré d'avant son prédécesseur.


Tous les commentaires (36)

Cela me fait penser au chant de la Marseillaise par les armées qui mettent un temps d'arrêt à chaque fin de ver. Je n'ai pas réussi à trouver de lien expliquant pourquoi. Si quelqu'un a une explication je suis preneur.

Qui voit une différence avec celle d'aujourd'hui ??

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : Cela me fait penser au chant de la Marseillaise par les armées qui mettent un temps d'arrêt à chaque fin de ver. Je n'ai pas réussi à trouver de lien expliquant pourquoi. Si quelqu'un a une explication je suis preneur. Il te faudrait pour ça, faire ton service militaire et apprendre à marcher ou pas.

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Cela me fait penser au chant de la Marseillaise par les armées qui mettent un temps d'arrêt à chaque fin de ver. Je n'ai pas réussi à trouver de lien expliquant pourquoi. Si quelqu'un a une explication je suis preneur. Tout les chants militaires sont "coupés" à la fin. C'est quand même vachement mieux quand on marche on pas.
Puis à l'armée il y a pas beaucoup de chanteur pro.. ^^

Posté le

android

(61)

Répondre

a écrit : Qui voit une différence avec celle d'aujourd'hui ?? Il n'y a pas de différence avec le rythme d'aujourd'hui car Mitterrand a rétabli le rythme en 1981 tel que nous le connaissons et chantons.

Posté le

android

(1)

Répondre

C’est passé dans Qui veut gagner des millions il y a deux jours, mais anecdote sympa

Désolé si le sujet est déjà abordé, mais comme toujours le "BUG" de l'appli sur IOS, on a les coms deux heures après ! "Philippe, si tu m'entends"... :)
Sur l'anecdote, donc, il est assez drôle de voir que les gens chantent la marseillaise plus vite encore que la version "classique". On s'en rend compte lors des compétitions internationales dans les stades : l'orchestre en est encore à "l'étendard sanglant" que le public hurle déjà "aux armes"... Je n'ose même pas imaginer quand la version avait été ralentie ! Au "jour de gloire" on devait déjà gueuler le refrain :) Il y a des témoins vivants ? :)

a écrit : Il te faudrait pour ça, faire ton service militaire et apprendre à marcher ou pas. Il faut avoir fait le service militaire pour savoir marcher ? Je pensais qu'il fallait juste un an... je me coucherais doublement moins bête.

a écrit : Il n'y a pas de différence avec le rythme d'aujourd'hui car Mitterrand a rétabli le rythme en 1981 tel que nous le connaissons et chantons. La version qu'on entend dans la vidéo illustrant l'anecdote, accompagnée de la voix suave et déterminée de Valérie Giscard d'Estaing, est bien la version ralentie, comme expliqué dans l'anecdote.

Il est vrai que la différence n'est pas flagrante à l'écoute. Mais si l'autre ne s'était pas mis à ridiculement chanter, ça aurait été plus simple, aussi.

Pour ceux qui auraient mal compris l'anecdote, on va refaire la chronologie :
- La Marseillaise est composée pour la première fois avec son rythme originel,
- Puis, à une période non précisée dans l'anecdote, on se met à la jouer plus vite,
- Valérie Giscard d'Estaing, qui n'avait que ça à faire, fit ralentir son rythme sous son mandat afin de retrouver le rythme originel,
- François Mitterrand, visiblement pas plus occupé, a dit que non, on allait remettre le rythme accéléré d'avant son prédécesseur.

a écrit : Cela me fait penser au chant de la Marseillaise par les armées qui mettent un temps d'arrêt à chaque fin de ver. Je n'ai pas réussi à trouver de lien expliquant pourquoi. Si quelqu'un a une explication je suis preneur. C'est pour donner un air plus sérieux, plus martial et moins "petits chanteurs à la croix de bois" que l'on coupe la fin de phrases plutôt que de les faire traîner. Cependant, cela se perd et on a de plus en plus l'impression d'être dans un stade de foot le lundi matin à la levée des couleurs.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : C'est pour donner un air plus sérieux, plus martial et moins "petits chanteurs à la croix de bois" que l'on coupe la fin de phrases plutôt que de les faire traîner. Cependant, cela se perd et on a de plus en plus l'impression d'être dans un stade de foot le lundi matin à la levée des couleurs. La fin coupee permet surtout à la troupe de reprendre son souffle et surtout de se caler.
Chaque début de strophe voir de phrases devant commencer sur le pied droit. Après bien sûr il y a toujours des variantes.

Posté le

android

(13)

Répondre

a écrit : Il faut avoir fait le service militaire pour savoir marcher ? Je pensais qu'il fallait juste un an... je me coucherais doublement moins bête. Manifestement tu as beaucoup à apprendre. Ne pas différencier marcher au pas et savoir marcher, c'est assez surprenant.
Rien à voir avec un aspect martial ou autre c'est juste de la culture générale.
Une troupe qui défile ne marche pas au pas sans cadence sinon ça serait juste affreux à voir.

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Cela me fait penser au chant de la Marseillaise par les armées qui mettent un temps d'arrêt à chaque fin de ver. Je n'ai pas réussi à trouver de lien expliquant pourquoi. Si quelqu'un a une explication je suis preneur. Cela est dû notamment au fait que les militaires et forces de l’ordre marchent au pas. Il est donc plus aisé de marcher au pas sur des phrases coupées, où le pied peut se caler sur un rythme strict.
De plus, si ce n’était pas coupé, personne ne s’arrêterait au même moment à chaque fin de ver, ce qui ne fait pas très carré. (Ce qu’on peut parfois remarquer dans les stades, lorsqu’une tribune termine le « Aux armes » alors qu’une autre le commence seulement).

En regardant la vidéo, je me suis dit qu'on n'est pas tous fait pour chanter.

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Manifestement tu as beaucoup à apprendre. Ne pas différencier marcher au pas et savoir marcher, c'est assez surprenant.
Rien à voir avec un aspect martial ou autre c'est juste de la culture générale.
Une troupe qui défile ne marche pas au pas sans cadence sinon ça serait juste affreux à voir.
C'etait de l'humour , on s'enerve pas !!!!
C'est aussi de l'humour !

Posté le

android

(3)

Répondre

Lutter des années pour accéder au pouvoir pour... changer le rythme de la marseillaise!
Il faut quand même souligner la persévérance de ces personnes!

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Désolé si le sujet est déjà abordé, mais comme toujours le "BUG" de l'appli sur IOS, on a les coms deux heures après ! "Philippe, si tu m'entends"... :)
Sur l'anecdote, donc, il est assez drôle de voir que les gens chantent la marseillaise plus vite encore que la version "c
lassique". On s'en rend compte lors des compétitions internationales dans les stades : l'orchestre en est encore à "l'étendard sanglant" que le public hurle déjà "aux armes"... Je n'ose même pas imaginer quand la version avait été ralentie ! Au "jour de gloire" on devait déjà gueuler le refrain :) Il y a des témoins vivants ? :) Afficher tout
Dans les stades le décalage est du à la taille du stade et de l'écho...

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Dans les stades le décalage est du à la taille du stade et de l'écho... Que nenni... Le public chante plus vite que l'orchestre 9 fois sur 10. Pas d'histoire d'écho.

a écrit : Lutter des années pour accéder au pouvoir pour... changer le rythme de la marseillaise!
Il faut quand même souligner la persévérance de ces personnes!
Oui et c'est ce genre personnes qui s'occupent de complaire à Bruxelles, Berlin ou Washington avant qu'à leurs mandants. Alors évidemment on sent bien que la Marseillaise ne leur coule pas dans les veines.