Un attaquant du PSG prit 2 verres de Pastis pur et marqua

Proposé par
le

Le hollandais Kees Kist fut attaquant au PSG durant la saison 1982-1983. Pour soigner une grippe intestinale, il s'administra deux verres de Pastis pur avant de jouer un match retour de huitième de finale de coupe d'Europe contre une équipe galloise. Il marqua un but, et ivre, avoua par la suite qu'il voyait les joueurs adverses en triple.


Commentaires préférés (3)

Il a peut être cru qu'il avait mis un triplé aussi?
La première remontada individuelle !

Voici un bel exemple d’entraide sportive ou quand Marseille aide le PSG. Une leçon à retenir!

a écrit : Je crois que l'alcool est considéré comme du dopage quand on vois les effets j'ai du mal à comprendre le pourquoi du comment Je ne sais pas ailleurs, mais à Marseille on prenait souvent un verre de pastis pur (2cl) en cas de petits maux de ventre ou de diarrhée ou même de nausée.
On faisait également un bain de bouche avec en cas de douleur dentaire.

Posté le

android

(78)

Répondre


Tous les commentaires (40)

Il a peut être cru qu'il avait mis un triplé aussi?
La première remontada individuelle !

Je crois que l'alcool est considéré comme du dopage quand on vois les effets j'ai du mal à comprendre le pourquoi du comment

Posté le

android

(7)

Répondre

Les douleurs intestinales de Kist c'était sûrement dû à un kyste !

Posté le

android

(0)

Répondre

Cet attaquant hollandais de Paris voulait à travers ce geste fort déclarer son penchant pour Marseille.

Posté le

android

(5)

Répondre

Voici un bel exemple d’entraide sportive ou quand Marseille aide le PSG. Une leçon à retenir!

a écrit : Je crois que l'alcool est considéré comme du dopage quand on vois les effets j'ai du mal à comprendre le pourquoi du comment Dans une autre anecdote ils précisent que l'alcool (à faible dose) réduits les tremblements ce qui peux aider pour certains sports.

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Je crois que l'alcool est considéré comme du dopage quand on vois les effets j'ai du mal à comprendre le pourquoi du comment Je ne sais pas ailleurs, mais à Marseille on prenait souvent un verre de pastis pur (2cl) en cas de petits maux de ventre ou de diarrhée ou même de nausée.
On faisait également un bain de bouche avec en cas de douleur dentaire.

Posté le

android

(78)

Répondre

...Et ça a soigné sa grippe intestinale ou pas?!

Posté le

android

(8)

Répondre

Le problème avec cette technique, c'est de viser la bonne cage de but. Alors soit ce monsieur a eu de la chance, soit c'était pas la première fois qu'il soignait un truc à coup de pastaga avant un match. ;)

a écrit : Je ne sais pas ailleurs, mais à Marseille on prenait souvent un verre de pastis pur (2cl) en cas de petits maux de ventre ou de diarrhée ou même de nausée.
On faisait également un bain de bouche avec en cas de douleur dentaire.
En Russie aussi mais mieux. En Russie, enfant jamais malade. En Russie, quand enfant malade, enfant boire vodka et enfant plus malade.

Je doute qu'il voyait triple. Ou alors il a trois yeux ? Quand on voit double parce qu'on a trop bu c'est parce que notre cerveau ne parvient plus à superposer les images qui lui parviennent de nos (deux) yeux. Ou alors il était tellement bourré qu'il ne savait plus compter jusqu'à 2 ?

Posté le

android

(13)

Répondre

a écrit : Je ne sais pas ailleurs, mais à Marseille on prenait souvent un verre de pastis pur (2cl) en cas de petits maux de ventre ou de diarrhée ou même de nausée.
On faisait également un bain de bouche avec en cas de douleur dentaire.
Dans mes Alpes natales, c'est le même principe avec un fond de Chartreuse, ou de gnôle. Mais c'est surtout vrais chez les anciens, cette pratique est moins répandue chez les plus jeunes

a écrit : Je doute qu'il voyait triple. Ou alors il a trois yeux ? Quand on voit double parce qu'on a trop bu c'est parce que notre cerveau ne parvient plus à superposer les images qui lui parviennent de nos (deux) yeux. Ou alors il était tellement bourré qu'il ne savait plus compter jusqu'à 2 ? Parfois je vois double même en fermant un œil alors ça m'étonne pas.

a écrit : Dans mes Alpes natales, c'est le même principe avec un fond de Chartreuse, ou de gnôle. Mais c'est surtout vrais chez les anciens, cette pratique est moins répandue chez les plus jeunes Pareil chez nous pour les jeunes.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : En Russie aussi mais mieux. En Russie, enfant jamais malade. En Russie, quand enfant malade, enfant boire vodka et enfant plus malade. En Russie tout est prétexte pour boire.

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Je ne sais pas ailleurs, mais à Marseille on prenait souvent un verre de pastis pur (2cl) en cas de petits maux de ventre ou de diarrhée ou même de nausée.
On faisait également un bain de bouche avec en cas de douleur dentaire.
De quoi être hypocondriaque

Posté le

android

(12)

Répondre

a écrit : Je crois que l'alcool est considéré comme du dopage quand on vois les effets j'ai du mal à comprendre le pourquoi du comment L’alcool n’est plus considéré comme une substance dopante. Elle l’était dans certains sports de précision seulement (billard par exemple). L’alcool n’est donc pas interdit pour les joueurs de football.

2 verres de Pastis et déjà bourré ...

a écrit : Parfois je vois double même en fermant un œil alors ça m'étonne pas. Non, quand t'est beurré, avec un seul œil, tu vois peut être trouble, mais pas double. ;)