Les phagophobes mangent souvent comme les bébés

Proposé par
le
dans

La phagophobie est la peur excessive de s’étouffer en avalant, qu’il s’agisse de nourriture, de boisson, de produits tels que les médicaments ou même de sa propre salive dans les cas les plus sévères. La personne craint les souffrances que pourrait provoquer l’étouffement, mais surtout la mort. Au quotidien, la personne victime de phagophobie évitera de manger certains aliments, notamment solides.

Au mieux, si la personne arrive à consommer des aliments plus ou moins solides, elle mettra beaucoup de temps à mastiquer et réduira autant que possible les morceaux.


Commentaires préférés (3)

Sheldon Cooper y fait tellement bien allusion

Posté le

android

(55)

Répondre

Merci SCMB d'avoir enfin mis un mot sur ce qui avait le don d'énerver mon père au plus haut point quand je refusais d'avaler des médicaments ou... des escargot. Allez-savoir.
Quand j'étais petit, j'ai été atteint d'un enflement sévère des amygdales, qui m'empêchait presque totalement de manger autre chose que de la purée. Même après les avoir retirées, mon cerveau ne s'en visiblement toujours pas remis.

Posté le

android

(94)

Répondre

Je suis contente que mon anecdote ait été publiée et pour cause : je souffre de phagophobie depuis plusieurs années. J'évite certains types d'aliments, je prends beaucoup de temps à mâcher et j'évite les situations stressantes comme les repas au restaurant ou chez des amis... Manger est pour moi une lutte au quotidien !

Posté le

android

(116)

Répondre


Tous les commentaires (31)

Sheldon Cooper y fait tellement bien allusion

Posté le

android

(55)

Répondre

Étymologiquement, ce serait « la peur de manger ».

Merci SCMB d'avoir enfin mis un mot sur ce qui avait le don d'énerver mon père au plus haut point quand je refusais d'avaler des médicaments ou... des escargot. Allez-savoir.
Quand j'étais petit, j'ai été atteint d'un enflement sévère des amygdales, qui m'empêchait presque totalement de manger autre chose que de la purée. Même après les avoir retirées, mon cerveau ne s'en visiblement toujours pas remis.

Posté le

android

(94)

Répondre

Ouai ba moi quand j'avale un dolipranne je m'étouffe systématiquement obliger de couper le cachet en 2, c'est impossible d'avaler un cacher même avec de l'eau

a écrit : Ouai ba moi quand j'avale un dolipranne je m'étouffe systématiquement obliger de couper le cachet en 2, c'est impossible d'avaler un cacher même avec de l'eau Pareil et je prends jamais une pilule si je suis seul et je demande aux gens de se tenir prêt pour Heimlich. :D

Posté le

android

(10)

Répondre

a écrit : Ouai ba moi quand j'avale un dolipranne je m'étouffe systématiquement obliger de couper le cachet en 2, c'est impossible d'avaler un cacher même avec de l'eau Faut essayer d'imaginer que c'est autre chose, ça peut marcher, j'ai du mal à avaler leur gros comprimés aussi, je sais pas pourquoi mais ça a tendance à rester coincé.

Quand aux escargots, fermez les yeux... J'adore ça mais si je pense trop à ce que c'est en vrai... heuuu ^^

A cause d'un accident avec de l'acide ingurgité en faible quantité, j'ai ce problème depuis plus de 3 ans maintenant. J'étais le genre de personne qui mangeait en 5min, et bien je suis dorénavant le dernier a finir mon repas et je prends facile 40min pour un simple kebab. Je sais que c'est mental, que je ne risque plus rien mais il n'ya rien a faire. Depuis ces années, je me suis fais a l'idée que je vivrais avec ce traumatisme en permanence.

En réalité, peu de personne se rendent compte de l'effet que cela fait de "sentir" sa glotte tomber ou bien d'avoir un truc de coincer dans la gorge. Exemple, un médecin m'a donné un médicament et je le sentais coincé, je ne suis ps du genre à paniquer mais lorsque celui ne vous prends ps au sérieux et qu'il vous conseille simplement de boire pour que cela passe et que cela n'a aucun effet, vous vous sentez en détresse et abandonné.

Voici une expérience que je ne souhaite a personne même si pour ma part elle résulte plus d'un traumatisme que d'une phobie présente depuis la naissance.

Posté le

android

(32)

Répondre

Je suis contente que mon anecdote ait été publiée et pour cause : je souffre de phagophobie depuis plusieurs années. J'évite certains types d'aliments, je prends beaucoup de temps à mâcher et j'évite les situations stressantes comme les repas au restaurant ou chez des amis... Manger est pour moi une lutte au quotidien !

Posté le

android

(116)

Répondre

a écrit : Je suis contente que mon anecdote ait été publiée et pour cause : je souffre de phagophobie depuis plusieurs années. J'évite certains types d'aliments, je prends beaucoup de temps à mâcher et j'évite les situations stressantes comme les repas au restaurant ou chez des amis... Manger est pour moi une lutte au quotidien ! Afficher tout Les phobies, c'est carrément la merde. Mais Il existe un moyen de s'en débarrasser totalement ou partiellement.
Il faut pour cela trouver un bon psychiatre comportementaliste et suivre avec Celui-ci ou celle-ci une thérapie à condition d'avoir vraiment l'envie de le faire et d'avoir confiance en votre thérapeute.

Posté le

android

(9)

Répondre

a écrit : Je suis contente que mon anecdote ait été publiée et pour cause : je souffre de phagophobie depuis plusieurs années. J'évite certains types d'aliments, je prends beaucoup de temps à mâcher et j'évite les situations stressantes comme les repas au restaurant ou chez des amis... Manger est pour moi une lutte au quotidien ! Afficher tout C'est une anecdote fort intéressante , pour ma part lors d'un repas il y a systématiquement un aliment que je n'aime pas manger .....mais je crois que dans mon cas je suis juste "Relou" .

Posté le

android

(8)

Répondre

a écrit : Je suis contente que mon anecdote ait été publiée et pour cause : je souffre de phagophobie depuis plusieurs années. J'évite certains types d'aliments, je prends beaucoup de temps à mâcher et j'évite les situations stressantes comme les repas au restaurant ou chez des amis... Manger est pour moi une lutte au quotidien ! Afficher tout Le pire c'est qu'en étant un grand amateur de saucisson je ne peux plus en manger ! A cause de la peau, certe qu'on peut retirer mais aussi tout les petits bouts de gras qui composent la chose. Que dire de la viande ou même de certains plats "pâteux" qui sont un supplice. Non vraiment je remercie la création de la compote, du fromage blanc, des soupes et surtout du mixeur.

Mais nous allons mieux dans ma tête.

Posté le

android

(19)

Répondre

Moi c’est les bonbons durs qu’il faut sucer, depuis que je me suis étouffé avec l’un d’eux étant petit je peux plus en prendre, alors que c’est juste mental, cette phobie doit dépendre des aliments.

a écrit : Faut essayer d'imaginer que c'est autre chose, ça peut marcher, j'ai du mal à avaler leur gros comprimés aussi, je sais pas pourquoi mais ça a tendance à rester coincé.

Quand aux escargots, fermez les yeux... J'adore ça mais si je pense trop à ce que c'est en vrai... heuuu ^^
Pourtant il y'a tellement de galénique différentes plus facile à avaler autre que les comprimés sec à avaler ! Je parle pour les antalgiques sans ordo, du genre : cpr effervescent, gélules, sachets, cpr orodispersible, granulés orodispersible ...

Posté le

android

(7)

Répondre

a écrit : Je suis contente que mon anecdote ait été publiée et pour cause : je souffre de phagophobie depuis plusieurs années. J'évite certains types d'aliments, je prends beaucoup de temps à mâcher et j'évite les situations stressantes comme les repas au restaurant ou chez des amis... Manger est pour moi une lutte au quotidien ! Afficher tout Tu peux aller voir un orthophoniste qui t'aidera à surmonter progressivement ta phobie ! Ils traitent aussi les troubles alimentaires et les séances sont remboursées, donc lance-toi ! ;)

a écrit : Je suis contente que mon anecdote ait été publiée et pour cause : je souffre de phagophobie depuis plusieurs années. J'évite certains types d'aliments, je prends beaucoup de temps à mâcher et j'évite les situations stressantes comme les repas au restaurant ou chez des amis... Manger est pour moi une lutte au quotidien ! Afficher tout Je découvre grâce à vous le nom de la phobie qui a accompagné tous les repas de mon enfance, de mes 8 ans à la fin du lycée, après qu’un professeur, ému par l’étouffement d’un camarade, nous ait exagérément mis en garde sur ces risques..

Je ne sais pas comment j’ai réussi à vaincre cette obsession, mais je crois que nos esprits sont statisticiens, et qu’en 10 ans sans accidents, l’analyse statistique a planché naturellement pour une négligence du risque.

Courage dans ce combat. Je vous souhaite de redécouvrir la joie délicieuse d’un tournedos :)

Je ne savais pas que c’était une maladie et qu’elle avait un nom...
Je mange surtout du babyfood (4 mois) sinon je compte tout ce que je mets dans ma bouche et mes mastications que j’avale rarement...

J’ai enfin le nom de ma phobie , même ma propre salive ça m’arrive d’avoir du mal à l avaler , faut que je ferme les yeux et que je me concentre sinon je panique

a écrit : Pourtant il y'a tellement de galénique différentes plus facile à avaler autre que les comprimés sec à avaler ! Je parle pour les antalgiques sans ordo, du genre : cpr effervescent, gélules, sachets, cpr orodispersible, granulés orodispersible ... C'est ce que je fais maintenant mais pour certains trucs, comme l’ibuprofène, en générique on a pas vraiment le choix ^^

a écrit : Faut essayer d'imaginer que c'est autre chose, ça peut marcher, j'ai du mal à avaler leur gros comprimés aussi, je sais pas pourquoi mais ça a tendance à rester coincé.

Quand aux escargots, fermez les yeux... J'adore ça mais si je pense trop à ce que c'est en vrai... heuuu ^^
J’avais du mal à les avaler quand j’étais enfant. 2 ou 3 torgnoles par mon père et les phobies disparaissent je vous assure. ;)
Il est mauvais psychologue mais ils obtient de bons résultats.
En lisant les commentaires je ne pensais pas que cela pouvait concerner autant de monde.