Un mutin de la Première Guerre mondiale réussit à être quasi-centenaire

Proposé par
le
dans

Commentaires préférés (3)

a écrit : Pourquoi fut-il emprisonné en 1936 alors qu'il fut amnistié en 33 ? Parce que les mutins sont de petites créatures malicieuses.

Pour 1917 on parle de 49 exécutés au moment des mutineries sur les 550 condamnations à mort.

Au final les condamnés à mort étaient peu souvent exécutés. Pointcarre utilisait son droit de grâce dans 95% des cas. Leur peine était commuée en travaux forcés ou retour au front.

Mais comme toute armée impliquée dans ce conflit le chiffre le plus flou reste les exécutions sommaires.

a écrit : Le titre dit "réussi à être centenaire" dans l'anecdote est dit "il mourut presque centenaire" donc il l'était ou pas ? Il est mort à 96 ans, donc il n'était effectivement pas centenaire.

Posté le

android

(25)

Répondre


Tous les commentaires (16)

Pourquoi fut-il emprisonné en 1936 alors qu'il fut amnistié en 33 ?

a écrit : Pourquoi fut-il emprisonné en 1936 alors qu'il fut amnistié en 33 ? Parce que les mutins sont de petites créatures malicieuses.

Ce phénomène de mutinerie a t-il véritablement eu de l'ampleur dans l'armée française ? Les chiffres que l'on trouve semble dérisoires au regard du nombre d'hommes mobilisés mais j'imagine que certains décomptes ont été passé sous silence par la hiérarchie, tout comme certaines fraternisations avec l'ennemi ou automutilation n'ont jamais été découvertes.

Pour 1917 on parle de 49 exécutés au moment des mutineries sur les 550 condamnations à mort.

Au final les condamnés à mort étaient peu souvent exécutés. Pointcarre utilisait son droit de grâce dans 95% des cas. Leur peine était commuée en travaux forcés ou retour au front.

Mais comme toute armée impliquée dans ce conflit le chiffre le plus flou reste les exécutions sommaires.

a écrit : Pourquoi fut-il emprisonné en 1936 alors qu'il fut amnistié en 33 ? Parce que ça rigole pas l'armée. Ils ont examiné son cas à la loupe je pense ... C’était une loi d'amnistie générale

Je crois qu'on peut dire qu'il a mouillé le maillot quand même. Sacré gaillard !

Le titre dit "réussi à être centenaire" dans l'anecdote est dit "il mourut presque centenaire" donc il l'était ou pas ?

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Le titre dit "réussi à être centenaire" dans l'anecdote est dit "il mourut presque centenaire" donc il l'était ou pas ? Il est mort à 96 ans, donc il n'était effectivement pas centenaire.

Posté le

android

(25)

Répondre

a écrit : Ce phénomène de mutinerie a t-il véritablement eu de l'ampleur dans l'armée française ? Les chiffres que l'on trouve semble dérisoires au regard du nombre d'hommes mobilisés mais j'imagine que certains décomptes ont été passé sous silence par la hiérarchie, tout comme certaines fraternisations avec l'ennemi ou automutilation n'ont jamais été découvertes. Afficher tout Véritablement il a été largement exagérée aujourd'hui il y a officiellement 1008 personnes exécutées pendant la première guerre mondiale, et il n'y a pas que des militaires. C'est à cause du cinéma que l'ont exagère souvent ce nombre (un long dimanche de fiançailles, le pantalon rouge). Notons que c'est l'armée Italienne, je crois, qui a le record du nombre de fusillé dans ses rangs avec quelques 3000 soldats

Posté le

android

(9)

Répondre

... « où le rejoignit sa promise » :), pour la concordance des temps.
Je pensais qu’il y aurait eu bien plus d’évasions réussies. JMCMB.

a écrit : Je crois qu'on peut dire qu'il a mouillé le maillot quand même. Sacré gaillard ! Tu veux dire que Vincent...Moulia le maillot ?