Qu'est-ce que la couronne perlée du gland ?

Proposé par
le
dans

La couronne perlée du gland est un ensemble de papules qui apparait sur le pénis de certains hommes, vestige probable de l'évolution biologique. Elle est due a un taux élevé de testostérone et ne constitue pas une maladie sexuellement transmissible comme les crêtes de coq. Elle disparaît avec l'âge.


Commentaires préférés (3)

Cette apparence est plus fréquente chez les noirs et à donné lieu à toutes sortes de croyances et légendes dans les cultures africaines, associées notamment à la virilité. J'ai même entendu un conte qui prétendait que les hommes avaient des dents sur le gland et les femmes avaient aussi des dents dans le vagin dans le temps et que les rapports sexuels étaient douloureux voire impossible jusqu'à ce que les gens fassent appel à la magie pour résoudre le problème et que seuls les hommes en ont gardé des vestiges...

Posté le

android

(59)

Répondre

Elle disparaît à quel âge? J’ai bientôt 40 ans et la mienne est toujours bien là...

a écrit : Cette apparence est plus fréquente chez les noirs et à donné lieu à toutes sortes de croyances et légendes dans les cultures africaines, associées notamment à la virilité. J'ai même entendu un conte qui prétendait que les hommes avaient des dents sur le gland et les femmes avaient aussi des dents dans le vagin dans le temps et que les rapports sexuels étaient douloureux voire impossible jusqu'à ce que les gens fassent appel à la magie pour résoudre le problème et que seuls les hommes en ont gardé des vestiges... Afficher tout J'aimerais bien connaître votre source.
Puisqu'il est bien précisé dans la source Wiki qu'aucun groupe ethnique ne semble être plus concerné.


Tous les commentaires (30)

Cette apparence est plus fréquente chez les noirs et à donné lieu à toutes sortes de croyances et légendes dans les cultures africaines, associées notamment à la virilité. J'ai même entendu un conte qui prétendait que les hommes avaient des dents sur le gland et les femmes avaient aussi des dents dans le vagin dans le temps et que les rapports sexuels étaient douloureux voire impossible jusqu'à ce que les gens fassent appel à la magie pour résoudre le problème et que seuls les hommes en ont gardé des vestiges...

Posté le

android

(59)

Répondre

Elle disparaît à quel âge? J’ai bientôt 40 ans et la mienne est toujours bien là...

a écrit : Elle disparaît à quel âge? J’ai bientôt 40 ans et la mienne est toujours bien là... Demande à MariaT87 elle va tout t'expliquer dans le détail.

Posté le

android

(9)

Répondre

a écrit : Demande à MariaT87 elle va tout t'expliquer dans le détail. Ou à NancyL98

Posté le

android

(3)

Répondre

je ne vous conseille pas de chercher à quoi cela ressemble

a écrit : Elle disparaît à quel âge? J’ai bientôt 40 ans et la mienne est toujours bien là... Cela dépend de la fréquence d'utilisation de l'engin. Plus on frotte et plus cela disparait tôt. ;)

Une photo pour illustrer l’anecdote aurait été bienvenue.
Et bon appétit bien-sûr !

Cette anecdote vous est offerte par Doctissimo.

Posté le

android

(6)

Répondre

Je le savais déjà grâce à DirtyBiology (incroyable chaîne au passage)

a écrit : Cette apparence est plus fréquente chez les noirs et à donné lieu à toutes sortes de croyances et légendes dans les cultures africaines, associées notamment à la virilité. J'ai même entendu un conte qui prétendait que les hommes avaient des dents sur le gland et les femmes avaient aussi des dents dans le vagin dans le temps et que les rapports sexuels étaient douloureux voire impossible jusqu'à ce que les gens fassent appel à la magie pour résoudre le problème et que seuls les hommes en ont gardé des vestiges... Afficher tout J'aimerais bien connaître votre source.
Puisqu'il est bien précisé dans la source Wiki qu'aucun groupe ethnique ne semble être plus concerné.

Sans m'étendre sur mes déboires, toutes les personnes que je connais en ont une, plus proéminente chez certains que d'autres. Existe-t-il des gens qui n'en ont pas du tout?

a écrit : J'aimerais bien connaître votre source.
Puisqu'il est bien précisé dans la source Wiki qu'aucun groupe ethnique ne semble être plus concerné.
Ah ? Je parlais en fonction de mon expérience personnelle mais, vérification faite, c'est aussi écrit dans la source Wikipedia. Dommage : tu essayais de faire croire que tu as pris le temps de lire la source (ou même simplement que tu sais lire) mais c'est raté pour cette fois !

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : J'aimerais bien connaître votre source.
Puisqu'il est bien précisé dans la source Wiki qu'aucun groupe ethnique ne semble être plus concerné.
Pour une fois, je rejoins AAPLR sur ce côté là, la source l'indique et surtout mentionne l'article en question qui cite explicitement :
"The prevalence of this condition is estimated to be 14%–48%, and the incidence is higher among black people and uncircumcised men."

Posté le

android

(7)

Répondre

J'ai vérifié les sources et j'avoue que ça donne la chair de poule. Je comprends bien qu'un homme en soit complexé. s'il faut a chaque partenaire faire un cour d'éducation sexuel sur l'engin.

Je suis rassuré de savoir que celle ci ne soit pas passé dans SCMB Images...

a écrit : Ah ? Je parlais en fonction de mon expérience personnelle mais, vérification faite, c'est aussi écrit dans la source Wikipedia. Dommage : tu essayais de faire croire que tu as pris le temps de lire la source (ou même simplement que tu sais lire) mais c'est raté pour cette fois ! Je me suis trompé, j'avoue, parce que je me suis focalisé sur la fin du paragraphe qui affirme quand même quaucun groupe ethnique ne semble plus concerné.

Je cite la source Wiki.
"Une étude a trouvé que le nombre de cas était plus élevé chez les hommes à peau noire chez les circoncis (21 % vs 7 %, respectivement) et non-circoncis (44 % vs 33 %, respectivement), mais au niveau international aucun groupe ethnique ne semble épargné ou plus concerné, et on ne note pas non plus de prévalence géographique."

On comprend tout et son contraire là je trouve. L'étude semble avoir été réalisée dans un pays en particulier où le nombre de cas est plus élevé chez les noirs.
Mais alors si globalement il n'y a pas de prévalence géographique, il doit y avair la même proportion pour les noirs partout dans le monde non ?
Et dans ce cas, au niveau international, les pays à majorité noire ne devraient-ils pas avoir un nombre de cas plus élevés. Je trouve ces deux informations du paragraphe contradictoire.

Soit, c'est pas bien expliqué, soit tu as raison, je ne sais pas lire. Et j'espère que mon cas n'est pas désespéré.

a écrit : Pour une fois, je rejoins AAPLR sur ce côté là, la source l'indique et surtout mentionne l'article en question qui cite explicitement :
"The prevalence of this condition is estimated to be 14%–48%, and the incidence is higher among black people and uncircumcised men."
En fait, cette histoire n'est pas claire.

Grâce à ton commentaire, j'ai voulu aussi lire cet article.
L'article en question dont tu parles n'a pas été écrit par l'équipe qui a mené l'étude. Il cite un autre article, qui lui même cite l'article original datant de 1966.
Et cet article (découlant directement de l'étude je reprécise) dans son abstract affirme que "The racial factor was insignificant".
L'article mentionne en outre que l'échantillon étudié n'est pas représentatif de la population étudiée (10% de blancs contre 90% de noirs) pour un total de 229 individus en plus d'autres conditions non respectées.
La prévalence obtenue est de 21% chez les blancs et 20% chez les noirs (différence non significative également).
"Pearly Penile Papules
A Statistical Study of Incidence
JOSEPH M. GLICKSMAN, MD, AND ROBERT G. FREEMAN, MD, HOUSTON, TEX"

Mais voulant savoir d'où vient cette information (différence raciale) , je suis allé chercher l'article original qui parlait de cette différence (j'ai que ça à faire de mon week-end).
Et là, ça dit qu'il a été observé dans leur étude une différence significative entre blancs et noirs quand on prend les taux bruts.
Mais que cette différence pourrait s'expliquer par un nombre d'incirconcis notablement plus élevé chez les noirs dans ce groupe d'étude.
"Pearly penile papules: incidence, HM Rehbein".

Tous les autres articles que j'ai pu lire parlent de résultats non statistiquement significatif.

Ma conclusion : Il y a un peu de paresse chez les scientifiques qui ont repris ces infos, comme ça (encore pire ceux qui citent des gens qui eux-mêmes citent d'autres personnes) dans leurs papiers.

Moi j appelle ça des petites gargouilles sur le tour de mon gland :)

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : En fait, cette histoire n'est pas claire.

Grâce à ton commentaire, j'ai voulu aussi lire cet article.
L'article en question dont tu parles n'a pas été écrit par l'équipe qui a mené l'étude. Il cite un autre article, qui lui même cite l'article original datant de 19
66.
Et cet article (découlant directement de l'étude je reprécise) dans son abstract affirme que "The racial factor was insignificant".
L'article mentionne en outre que l'échantillon étudié n'est pas représentatif de la population étudiée (10% de blancs contre 90% de noirs) pour un total de 229 individus en plus d'autres conditions non respectées.
La prévalence obtenue est de 21% chez les blancs et 20% chez les noirs (différence non significative également).
"Pearly Penile Papules
A Statistical Study of Incidence
JOSEPH M. GLICKSMAN, MD, AND ROBERT G. FREEMAN, MD, HOUSTON, TEX"

Mais voulant savoir d'où vient cette information (différence raciale) , je suis allé chercher l'article original qui parlait de cette différence (j'ai que ça à faire de mon week-end).
Et là, ça dit qu'il a été observé dans leur étude une différence significative entre blancs et noirs quand on prend les taux bruts.
Mais que cette différence pourrait s'expliquer par un nombre d'incirconcis notablement plus élevé chez les noirs dans ce groupe d'étude.
"Pearly penile papules: incidence, HM Rehbein".

Tous les autres articles que j'ai pu lire parlent de résultats non statistiquement significatif.

Ma conclusion : Il y a un peu de paresse chez les scientifiques qui ont repris ces infos, comme ça (encore pire ceux qui citent des gens qui eux-mêmes citent d'autres personnes) dans leurs papiers.
Afficher tout
Merci de ton complément. Mais effectivement les phrases de AAPLR était pas dénudé de sens initialement.