Lorsque l'on creusa le métro de New-York, on tomba sur un autre métro plus ancien

Proposé par
le
dans

Lors du creusement du métro de New York en 1912, les ouvriers tombèrent sur un tunnel pourvu d'un wagon. Ce premier métro avait pour origine Alfred Ely Beach, un inventeur qui avait en 1870 créé un système innovant de métro sur tube pneumatique. La crise bancaire de 1873 mit un terme au projet de développement.


Commentaires préférés (3)

a écrit : Ely Beach avait investi à l'époque sur ses propres deniers 350 000 $... Je ne sais pas combien ça peut représenter aujourd'hui mais ça doit être assez pharaonique. Environ 6,5 millions de dollars aujourd'hui, à vérifier.

Posté le

android

(63)

Répondre

a écrit : Faute de frappe ou pas, s'il y avait juste eu marqué "ouvriers", personne aurait bronché. Mais "ouvrière" ça fait réagir, c'est assez étrange.. Parce que "ouvrières" décrit exclusivement des femmes, tandis que "ouvriers" est neutre et peut désigner un groupe d'hommes ou un groupe mixte. La langue française est faite ainsi, on l'apprend dès l'école maternelle.

Dans le film "Ghostbusters 2", lorsqu'ils creusent dans la chaussée de New York, ils arrivent justement dans une galerie du "pneumatic transit".

Posté le

android

(60)

Répondre


Tous les commentaires (26)

Pourquoi donc « ouvrières » ? Creuser était réservé au femmes ?

Ely Beach avait investi à l'époque sur ses propres deniers 350 000 $... Je ne sais pas combien ça peut représenter aujourd'hui mais ça doit être assez pharaonique.

a écrit : Ely Beach avait investi à l'époque sur ses propres deniers 350 000 $... Je ne sais pas combien ça peut représenter aujourd'hui mais ça doit être assez pharaonique. Environ 6,5 millions de dollars aujourd'hui, à vérifier.

Posté le

android

(63)

Répondre

C'est assez étonnant qu'il ait été perdu de vue. On est retombé dessus un peu par hasard d'après la source.
Finalement 40 ans auparavant c'est pas si long. D'autant que l'immeuble d'accès a pris feu en 1898 soit seulement 14 ans avant même si l'accès était déjà condamné quelques années auparavant.

Posté le

android

(17)

Répondre

a écrit : Pourquoi donc « ouvrières » ? Creuser était réservé au femmes ? Il s'agit bien d'une faute de frappe

Posté le

android

(7)

Répondre

a écrit : Pourquoi donc « ouvrières » ? Creuser était réservé au femmes ? Faute de frappe ou pas, s'il y avait juste eu marqué "ouvriers", personne aurait bronché. Mais "ouvrière" ça fait réagir, c'est assez étrange..

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Faute de frappe ou pas, s'il y avait juste eu marqué "ouvriers", personne aurait bronché. Mais "ouvrière" ça fait réagir, c'est assez étrange.. Non c'est normal. À cette époque, qu'on se le dise, les métiers manuelles étaient réservé presque exclusivement aux hommes

Posté le

android

(7)

Répondre

a écrit : Faute de frappe ou pas, s'il y avait juste eu marqué "ouvriers", personne aurait bronché. Mais "ouvrière" ça fait réagir, c'est assez étrange.. Parce que "ouvrières" décrit exclusivement des femmes, tandis que "ouvriers" est neutre et peut désigner un groupe d'hommes ou un groupe mixte. La langue française est faite ainsi, on l'apprend dès l'école maternelle.

a écrit : Non c'est normal. À cette époque, qu'on se le dise, les métiers manuelles étaient réservé presque exclusivement aux hommes Pas du tout, ça dépend de quel type de métier manuel, exactement comme aujourd'hui.

Dans le film "Ghostbusters 2", lorsqu'ils creusent dans la chaussée de New York, ils arrivent justement dans une galerie du "pneumatic transit".

Posté le

android

(60)

Répondre

Les ouvrières ? On parle de fourmis ?

a écrit : Faute de frappe ou pas, s'il y avait juste eu marqué "ouvriers", personne aurait bronché. Mais "ouvrière" ça fait réagir, c'est assez étrange.. Probablement parce qu'en français on utilise le masculin comme genre neutre

Posté le

android

(13)

Répondre

a écrit : Faute de frappe ou pas, s'il y avait juste eu marqué "ouvriers", personne aurait bronché. Mais "ouvrière" ça fait réagir, c'est assez étrange.. Marlene ? C'est toi ?

Posté le

android

(20)

Répondre

Pour tous/toutes ceux/celles qui s'interrogent sur le genre d'ouvriers qui creusèrent, peut-être qu'en lisant les sources... ;-)

Quant au sujet principal de l'anecdote, je sais bien que les bases de données n'existaient pas à l'époque, mais des registres devaient exister et tenus à jour. Comment donc ont-ils été surpris de cette découverte ?

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Faute de frappe ou pas, s'il y avait juste eu marqué "ouvriers", personne aurait bronché. Mais "ouvrière" ça fait réagir, c'est assez étrange.. Ah le T9, on arrête pas le progrès!

a écrit : Pour tous/toutes ceux/celles qui s'interrogent sur le genre d'ouvriers qui creusèrent, peut-être qu'en lisant les sources... ;-)

Quant au sujet principal de l'anecdote, je sais bien que les bases de données n'existaient pas à l'époque, mais des registres devaient exister et te
nus à jour. Comment donc ont-ils été surpris de cette découverte ? Afficher tout
Pour la même raison qu'on trouve des vestiges des années 60 en creusant aujourd'hui.

-PUTAIN c'est quoi ça? (Lança Dédé en creusant la route entre deux immeubles pour y enterrer la fibre optique)
-C'est le téléphone analogique.
-Analogique?
-Ce serait trop long à t'expliquer, continue ta sieste, ça vaut mieux.

Pour l'anecdote... Mr- Munsk veut relancer le système, avec quelques améliorations (hyperloop).
Les fous d'hier sont les visionnaires de demain. ;)

a écrit : Ah le T9, on arrête pas le progrès! Vous n'avez rien compris!
c'est pour la rime : ouvrières/tombèrent
c'est mieux que : ouvriers/sont tombés

a écrit : Pour la même raison qu'on trouve des vestiges des années 60 en creusant aujourd'hui.

-PUTAIN c'est quoi ça? (Lança Dédé en creusant la route entre deux immeubles pour y enterrer la fibre optique)
-C'est le téléphone analogique.
-Analogique?
-Ce serait trop long à t�
39;expliquer, continue ta sieste, ça vaut mieux.

Pour l'anecdote... Mr- Munsk veut relancer le système, avec quelques améliorations (hyperloop).
Les fous d'hier sont les visionnaires de demain. ;)
Afficher tout
À Bonneuil sur Marne (Val de Marne), des ouvriers, en creusant un trottoir, sont tombés sur un tuyau que leur machine venait de couper en deux. Pas de liquide, pas de gaz... un manchon, un raccord, une étanchéité, et hop, on ré-enterre le tuyau.

Le soir, les 2 km de voie express sont restées dans l'obscurité. Au moment de la rupture, les câbles électriques s'étaient rétractés, personne n'avait rien vu

a écrit : Faute de frappe ou pas, s'il y avait juste eu marqué "ouvriers", personne aurait bronché. Mais "ouvrière" ça fait réagir, c'est assez étrange.. J’ai réagi car ragondin13 fait rarement de fautes dans ces anecdotes et je n’ai rien trouvé concernant des ouvrières dans les sources.
Je m’attendais à apprendre que le projet de M. Beach se faisait en secret la nuit par des ménagères armées de pelle afin de surprendre les hommes en surface.
Pour le coup je suis déçu que ce soit une faute de frappe.