A la fin de la Seconde Guerre mondiale, les soldats étrangers furent renvoyés

Proposé par
le
dans

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, les armées françaises purgèrent, sous demande américaine, leurs soldats étrangers. Ils composaient alors l'essentiel de l'armée française et avaient pour beaucoup combattu dès le début de la guerre. Ils furent remplacés par des résistants recrutés à la libération.


Tous les commentaires (41)

a écrit : Cette anecdote est très mal écrite, et affirme des choses non prouvées
1) C'est pas les soldats étrangers mais les saldats de couleur des colonies françaises, c'est pas la même chose
2) La source dit clairement que les raisons du blanchiement sont mal explorées, et que la justification de l'é
poque ne suffit pas. La ségrégation sous l'influence américaine est une piste comme une autre et quand bien même cela ne serait pas forcément le seul élément de réponse.

Bref, c'est de la déresponsabilisation, c'est du grand n'importe quoi
Afficher tout
Nooooon bien sur, bien sur...

a écrit : "Hors-la-loi" n'est pas la suite de "indigènes" ... Bien sûr que si..

Commentaire supprimé Le mythe? Faudra peut être arrêter de croire que l'armée française est blanche comme neige et qu'elle s'est toujours rappelée des valeurs gravées sur le fronton de chaque mairie : "liberté, égalité, fraternité"..

On calme l'hystérie s'il vous plait :
Pour l'historienne Christine Levisse-Touzé, il serait « éminemment faux que de Gaulle ne voulait pas de Noirs aux portes de Paris », appuyant son argument sur le défilé du 18 juin 1945 : les troupes de l’empire colonial étaient présentes, alors qu'en 1943 et 1944 les Forces Françaises Libresétaient soumises aux ordres des Américains, dont l'armée fut ségréguée jusqu'en 1948[6].

Déjà

Puis quand on voit ce genre d'incident on à toute les raisons du monde de vouloir qu'ils ne se reproduisent plus :
fr.m.wikipedia.org/wiki/Crimes_de_1944_en_Ciociarie

Lors de sa première visite sur le front italien en mars 1944, de Gaulle prévoit déjà de rapatrier les goumiers au Maroc et de les employer uniquement à des taches d'utilité publique. La demande pressante de ses officiers pour renforcer le contingent de prostituées à hauteur de 300 Marocaines et de 150 Algériennes avait débouché sur la venue de seulement 171 Marocaines[6].
En Italie, les exactions des goumiers marocains ont donné naissance aux termes « marocchinate », « marocchinare » qui se rapportent aux viols d'une cruauté insurpassable commis[6]. Du 15 au 17 mai, plus de 600 femmes sont violées, beaucoup d'hommes subissent le même sort ainsi qu'un prêtre. Un rapport anglais révèle que des femmes et des jeunes filles, des adolescents et des enfants sont violés dans la rue, des prisonniers sodomisés et des notables castrés.
Continuez de ne voir que les effets et réactions sans vous interroger sur le pourquoi et on sera définitivement perdu. Crier au racisme c'est utile quand c'est du racisme, crier au racisme quand c'est autre chose c'est se perdre et ne plus être dans la réalité.

a écrit : Après les avoir utilisés comme de la chair à canon, enrôlés de force, éloignés de leurs familles et de leurs patries, interdits de défiler avec les autres à la libération, parqués dans des bidonvilles comme celui de Nanterre, la France se prosterne devant les USA en reniant son histoire. C'est beau..

À voir : le film Indigènes (même s'il reste critiquable par rapport à certains faits historiques) et sa suite Hors la loi. Afficher tout
Salut, excuse moi ma le filme indigène n'est pas très objectif non plus. Les troupes coloniales c'était pas que des maghrébins déjà ;).
Puis si t'attend le cinéma pour faire ton apprentissage de l'histoire c'est moyen.
L'amérique qui nous a sauvé disez vous ? Hahaha

a écrit : On calme l'hystérie s'il vous plait :
Pour l'historienne Christine Levisse-Touzé, il serait « éminemment faux que de Gaulle ne voulait pas de Noirs aux portes de Paris », appuyant son argument sur le défilé du 18 juin 1945 : les troupes de l’empire colonial étaient présentes, alors qu'en 1943
et 1944 les Forces Françaises Libresétaient soumises aux ordres des Américains, dont l'armée fut ségréguée jusqu'en 1948[6].

Déjà

Puis quand on voit ce genre d'incident on à toute les raisons du monde de vouloir qu'ils ne se reproduisent plus :
fr.m.wikipedia.org/wiki/Crimes_de_1944_en_Ciociarie

Lors de sa première visite sur le front italien en mars 1944, de Gaulle prévoit déjà de rapatrier les goumiers au Maroc et de les employer uniquement à des taches d'utilité publique. La demande pressante de ses officiers pour renforcer le contingent de prostituées à hauteur de 300 Marocaines et de 150 Algériennes avait débouché sur la venue de seulement 171 Marocaines[6].
En Italie, les exactions des goumiers marocains ont donné naissance aux termes « marocchinate », « marocchinare » qui se rapportent aux viols d'une cruauté insurpassable commis[6]. Du 15 au 17 mai, plus de 600 femmes sont violées, beaucoup d'hommes subissent le même sort ainsi qu'un prêtre. Un rapport anglais révèle que des femmes et des jeunes filles, des adolescents et des enfants sont violés dans la rue, des prisonniers sodomisés et des notables castrés.
Continuez de ne voir que les effets et réactions sans vous interroger sur le pourquoi et on sera définitivement perdu. Crier au racisme c'est utile quand c'est du racisme, crier au racisme quand c'est autre chose c'est se perdre et ne plus être dans la réalité.
Afficher tout
Il a été prouvé que beaucoup d'exactions commises par les "blancs" de l'armée libre étaient enregistrés comme étant les méfaits des troupes coloniales. Ça faisait mieux sur papier de dire que les blancs civilisés étaient pure.
Alors bon les rapports de cette époque.

A ce qu'il me semble, à la fin de la 2ème guerre mondiale il n'y avait pas d' "armées françaises". Les forces françaises accompagnant les armées alliées ne représentaient pas "l'armée française", qui avait capitulé en 1940 et n'avait bien sûr pas repris le combat.
Si quand bien même vous voudriez parler de l'armée française à la fin de la 2ème guerre mondiale, pourquoi parler "des" armées françaises ? Y en aurait-il eu plusieurs ? L'armée est une entité, certes composée de plusieurs corps, de plusieurs armes etc mais l'armée (d'un pays) est un tout.
Quant à la purge dont il est question il s'agit plutôt de "purger l'armée française de ses soldats étrangers".
Ou alors je me trompe, et les soldats étrangers ont bel et bien été purgés, mais sans doute pour écouler les stocks de laxatifs américains.

a écrit : Le mythe? Faudra peut être arrêter de croire que l'armée française est blanche comme neige et qu'elle s'est toujours rappelée des valeurs gravées sur le fronton de chaque mairie : "liberté, égalité, fraternité".. Statistiquement les soldats de couleur de l'armee francaise n'avaient pas un taux de perte plus important que les troupes blanches.
Des lors parler de "chair a canon" releve de la propagande victimaire.
Un peu comme le parti des "75000 fusillés" (imaginaires)...

a écrit : A ce qu'il me semble, à la fin de la 2ème guerre mondiale il n'y avait pas d' "armées françaises". Les forces françaises accompagnant les armées alliées ne représentaient pas "l'armée française", qui avait capitulé en 1940 et n'avait bien sûr pas repris le combat.
Si q
uand bien même vous voudriez parler de l'armée française à la fin de la 2ème guerre mondiale, pourquoi parler "des" armées françaises ? Y en aurait-il eu plusieurs ? L'armée est une entité, certes composée de plusieurs corps, de plusieurs armes etc mais l'armée (d'un pays) est un tout.
Quant à la purge dont il est question il s'agit plutôt de "purger l'armée française de ses soldats étrangers".
Ou alors je me trompe, et les soldats étrangers ont bel et bien été purgés, mais sans doute pour écouler les stocks de laxatifs américains.
Afficher tout
Il y avait l'armée française libre, l'armée de De Gaulle l'armée de la France libre, et l'armée française officielle de la France dont la grande majorité avait été faite prisonnière après la défaite de 40. Pendant la seconde guerre mondiale il est accepté qu'il y avait 2 France. Je pensais que tout le monde savait ça.
Et ici les soldats étrangers sont les soldats issus des colonies (sénégalais, algériens, etc.)
Après à ton jugement personnel de les qualifier d'étrangers ou non.

a écrit : Il a été prouvé que beaucoup d'exactions commises par les "blancs" de l'armée libre étaient enregistrés comme étant les méfaits des troupes coloniales. Ça faisait mieux sur papier de dire que les blancs civilisés étaient pure.
Alors bon les rapports de cette époque.
Tu à des sources ?
Ce que tu fait s'appelle du révisionnisme.
Lis les témoignages de l'époque de la région ils te le diront

a écrit : Nooooon bien sur, bien sur... T'as le droit de pas être d'accord, encore faut-il argumenter

a écrit : Il semble qu'il y ait encore des doutes (sources) sur les raisons profondes du "blanchiment" des troupes... mais si c'est vrai ; si c'est vraiment pour simplement ne pas mettre en valeur les combattants noirs, alors quelle honte !
A un moment de liesse, de victoire à fêter, de moment de l
'histoire où tout le monde doit se retrouver dans l'amitié... Qu'il y a eu dans ce moment là des gens qui ont simplement pensé à ça ; et d'autres, décisionnaires, qui l'ont appliqué... Je n'ai qu'un seul mot : "écoeurant". Afficher tout
Il faudrait demander aux centaines, voire aux milliers de femmes violées par les "libérateurs", qu'ils soient américains, russes ou même français, si elles ont vécu cela comme "un moment de liesse où tout le monde se retrouve dans l'amitié".
Certains témoignages n'ont émergés et n'ont surtout été reconnus que très récemment. Et ce n'est qu'une exaction parmi tant d'autres qu'il a pu y avoir à la libération (vols, meurtres, etc.)
La guerre, même dans la victoire, restera malheureusement toujours la guerre et quoiqu'il arrive, la guerre n'est jamais belle.
Comme il est dit dans "Un long dimanche de fiançailles" :
" - C'est de bonne guerre...
- Il n'y a pas de bonne guerre."

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Un article que je vous recommande vivement concernant les soldats africains après la première guerre mondiale et l’attitude des américains et des français :

www.slate.fr/story/117385/guerre-racisme-troupes-noires
Sans doute fondé, mais utiliser Slate comme source d'information n'est pas recommandé.
Notez la petite tentative d'enfumage a la toute fin (la svastika n'etait pas un embleme nazi en 1919)

Alors comme je n'ai pas encore vu de commentaire grammar nazi je m'y mets : pour moi "purger quelqu'un" (les soldats non blancs) n'a pas du tout le même sens que "purger un ensemble d'individus (l'armée française), d'une minorité spécifique (les soldats non blancs)". Je suis le seul à tiquer ?

Pardon je viens de voir que ça avait déjà été relevé.

C'est normal de valider une anecdote dont la seule source est Wikipedia ?