Louis XVI fut un des rares rois fidèles

Proposé par
le

Commentaires préférés (3)

Au moins, ce ne seront pas les femmes qui lui auront fait perdre la tête :-)

Posté le

android

(170)

Répondre

Il rajouta d’ailleurs, dans le château de Versailles, une grille à l’escalier privé du roi menant aux appartement des courtisanes situés au dessus de ces appartements car il ne l’utilisait pas.

a écrit : L'excuse de "l'adultère péché" devait bien l'arranger... Louis XVI n'avait pas la réputation d'être un "foudre de guerre" sur le plan sexuel. La pauvre Marie Antoinette n'a pas dû souvent s'accrocher aux rideaux non plus :) Pas besoin d'être un bon coup quand on est l'homme le plus puissant du pays. C'est tout à son honneur d'avoir gardé son bazar sous contrôle, contrairement à d'autres chefs d'état plus récents.

Posté le

android

(124)

Répondre


Tous les commentaires (23)

Au moins, ce ne seront pas les femmes qui lui auront fait perdre la tête :-)

Posté le

android

(170)

Répondre

Les maitresses non, par contre quand il s'agissait de tirer la bobinette et choir la chevillette, alors là y avait du monde !

Il rajouta d’ailleurs, dans le château de Versailles, une grille à l’escalier privé du roi menant aux appartement des courtisanes situés au dessus de ces appartements car il ne l’utilisait pas.

L'excuse de "l'adultère péché" devait bien l'arranger... Louis XVI n'avait pas la réputation d'être un "foudre de guerre" sur le plan sexuel. La pauvre Marie Antoinette n'a pas dû souvent s'accrocher aux rideaux non plus :)

a écrit : L'excuse de "l'adultère péché" devait bien l'arranger... Louis XVI n'avait pas la réputation d'être un "foudre de guerre" sur le plan sexuel. La pauvre Marie Antoinette n'a pas dû souvent s'accrocher aux rideaux non plus :) Peut-être pas avec lui, mais avec d'autres sûrement.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Au moins, ce ne seront pas les femmes qui lui auront fait perdre la tête :-) C'est peut-être de n'en avoir qu'une qui l'a conduit à sa perte. Il faudrait creuser la question...

Posté le

android

(16)

Répondre

a écrit : L'excuse de "l'adultère péché" devait bien l'arranger... Louis XVI n'avait pas la réputation d'être un "foudre de guerre" sur le plan sexuel. La pauvre Marie Antoinette n'a pas dû souvent s'accrocher aux rideaux non plus :) Pas besoin d'être un bon coup quand on est l'homme le plus puissant du pays. C'est tout à son honneur d'avoir gardé son bazar sous contrôle, contrairement à d'autres chefs d'état plus récents.

Posté le

android

(124)

Répondre

a écrit : L'excuse de "l'adultère péché" devait bien l'arranger... Louis XVI n'avait pas la réputation d'être un "foudre de guerre" sur le plan sexuel. La pauvre Marie Antoinette n'a pas dû souvent s'accrocher aux rideaux non plus :) C’est à mettre en perspective. Le jeune homme était frêle, timide et avait reçu tout comme son épouse une éducation catholique stricte. Ils se retrouvent très jeunes dans une chambre avec aucune expérience de l’acte conjugale. Difficile de faire quoique ce soit quand en plus de cela, la reine n’habite pas dans le même appartement que lui et que chacun de leur déplacement est scruté dans le château.

a écrit : C’est à mettre en perspective. Le jeune homme était frêle, timide et avait reçu tout comme son épouse une éducation catholique stricte. Ils se retrouvent très jeunes dans une chambre avec aucune expérience de l’acte conjugale. Difficile de faire quoique ce soit quand en plus de cela, la reine n’habite pas dans le même appartement que lui et que chacun de leur déplacement est scruté dans le château. Afficher tout A noter également que Louis XVI était atteint d'un phimosis, qui rend les rapports sexuels douloureux.

Posté le

android

(7)

Répondre

a écrit : A noter également que Louis XVI était atteint d'un phimosis, qui rend les rapports sexuels douloureux. Peut être mais aucun consensus des historiens sur le sujet.

a écrit : C'est peut-être de n'en avoir qu'une qui l'a conduit à sa perte. Il faudrait creuser la question... Tu ne crois pas si bien dire!

Les maîtresses royales avaient aussi un rôle (peu enviable) de "fusible". Lorsque les choses allaient mal dans le royaume, il était ainsi aisé d'en rejeter la responsabilité sur la favorite, épargnant ainsi le Roi (ex : on paye trop d'impôts tout ça a cause de cette p****n qui se sert de notre bon Roi et de nos impôts).

Une des conséquences à l'absence de maîtresses royales durant le règne de Louis XVI est que - les habitudes ont la vie dure - c'est sa femme qui a repris ce rôle. Elle a ainsi focalisé la haine de nombre de gens sur sa personne, qui la considérait responsable de presque tous les maux du royaume, menant - partiellement - aux événements que l'on connait tous (le Roi était loin d'être haï, même à cette époque).

Source : mes études et probablement quelques lectures qui datent presque du règne de Louis XVI ;)

La chance d'être un roi à cette époque ! Pouvoir se faire toutes les femmes que l'on veut

Je me demande si son obsession pour les serrures de portes n'a pas de rapport avec sa peur du vagin.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : La chance d'être un roi à cette époque ! Pouvoir se faire toutes les femmes que l'on veut "À vaincre sans péril, on triomphe sans gloire." La séduction c'est bien plus intéressant, mais c'est vrai que ça demande des efforts...

Posté le

android

(7)

Répondre

Normal, c’était un geek ! Le sexe ne l’intéressait pas plus que ça, lui son kif c’était la serrurerie !

a écrit : C’est à mettre en perspective. Le jeune homme était frêle, timide et avait reçu tout comme son épouse une éducation catholique stricte. Ils se retrouvent très jeunes dans une chambre avec aucune expérience de l’acte conjugale. Difficile de faire quoique ce soit quand en plus de cela, la reine n’habite pas dans le même appartement que lui et que chacun de leur déplacement est scruté dans le château. Afficher tout Frêle ? 1 mètre 90 et une centaine de kilos... Tout est évidemment relatif mais tout de même...

Source : atravers.hypotheses.org/90

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : Frêle ? 1 mètre 90 et une centaine de kilos... Tout est évidemment relatif mais tout de même...

Source : atravers.hypotheses.org/90
À 15 ans, lors de son mariage, il n’était pas gros et n’avait pas spécialement fini sa croissance. Ces médecins le disaient de consistance fragile.
Il a grossi et grandit par la suite effectivement.

Son arrière-arrière-arrière-arrière grand-père (ouais, tout ça) Louis XIII a été étonnamment sage également : il avait des "amies de coeur" avec qui il n'a jamais fauté, d'après les connaissances actuelles des historiens.

Pourtant quand on voit le palmarès de son père Henri IV "le vert-galant" et de son fils Louis XIV, on se dit que la grivoiserie a sauté une génération.

Petit point généalogique parce que c'est impressionnant : Louis XIII -> Louis XIV ->¤->¤-> Louis XV ->¤-> Louis XVI. De 1643 à 1776 la France n'a eu que 2 rois, le 2e arrière-petit-fils du premier.

Posté le

android

(2)

Répondre