L'étonnante maquette de la Sagrada Familia

Proposé par
le

Antonio Gaudi élabora plusieurs maquettes avant la construction de la Sagrada Familia dont une constituée de chaînes et de petits sacs de sable représentant l’édifice à l’envers. La forme prise par les chaînes et les sacs lui permit de dessiner précisément les arches du bâtiment par un effet miroir.

Ces maquettes sont dénommées des structures funiculaires complexes et résultent d’une série d’itération de déplacement des poids permettant de trouver leur répartition idéale et ainsi la forme des arches de l’édifice.


Commentaires préférés (3)

De plus en inversant les vecteurs internes spécifiques on détermine le point nodal de fluctuation technotalique

a écrit : De plus en inversant les vecteurs internes spécifiques on détermine le point nodal de fluctuation technotalique Exactement. J'aurais pas dit autrement.

a écrit : De plus en inversant les vecteurs internes spécifiques on détermine le point nodal de fluctuation technotalique c'est pas faux...


Tous les commentaires (32)

De plus en inversant les vecteurs internes spécifiques on détermine le point nodal de fluctuation technotalique

a écrit : De plus en inversant les vecteurs internes spécifiques on détermine le point nodal de fluctuation technotalique Exactement. J'aurais pas dit autrement.

a écrit : De plus en inversant les vecteurs internes spécifiques on détermine le point nodal de fluctuation technotalique c'est pas faux...

J'en ai profité pour voir les sources, persuadé qu'il devait bien y avoir un peu de béton armé pour pouvoir faire ça crénomd'vindjù! Ben... non. Que des matériaux classiques.

Par contre les commentaires du dessus me confirment que cette structure est horriblement compliquée à mettre en oeuvre, chapeau bas les architectes!
P.S Kepotx, c'est "inversant" que t'as pas compris? Inversant, deux versants, trois versants... s'po compliqué pourtant!^^

Léonard de Vinci écrivit un jour : « L'arc n’est rien d’autre qu’une forteresse causée par deux faiblesses. L'arc dans les bâtiments est composé de deux quarts de cercle très faibles par eux-mêmes voulant tomber, et s'opposer à la ruine de l'autre, les deux faiblesses se transforment en une seule forteresse ».

a écrit : De plus en inversant les vecteurs internes spécifiques on détermine le point nodal de fluctuation technotalique Ouais, c’est pas faux...

a écrit : J'en ai profité pour voir les sources, persuadé qu'il devait bien y avoir un peu de béton armé pour pouvoir faire ça crénomd'vindjù! Ben... non. Que des matériaux classiques.

Par contre les commentaires du dessus me confirment que cette structure est horriblement compliquée à mettre en oeuvr
e, chapeau bas les architectes!
P.S Kepotx, c'est "inversant" que t'as pas compris? Inversant, deux versants, trois versants... s'po compliqué pourtant!^^
Afficher tout
Bah si justement, les versants, selon comment on se tourne, ça change tout !

a écrit : De plus en inversant les vecteurs internes spécifiques on détermine le point nodal de fluctuation technotalique Ce sont des arches péremptoires?

a écrit : De plus en inversant les vecteurs internes spécifiques on détermine le point nodal de fluctuation technotalique Être ou ne pas être
Telle est la question sinusoïdale
De l'anachorète
Hypocondriaque...

a écrit : De plus en inversant les vecteurs internes spécifiques on détermine le point nodal de fluctuation technotalique C'est la toute première fois que je lis un commentaire sans en comprendre la moitié.
Vite, je dois consulter le grand sage américain surnommé Google...

a écrit : Être ou ne pas être
Telle est la question sinusoïdale
De l'anachorète
Hypocondriaque...
Mais tu dis,
Mais tuu diiiis...
Que le bonheur est irréductible,
Et je dis,
Et il diiiit...
Que notre amour n'est pas si désespéré à condition d'analyser que l'absolu ne doit pas être annihilé par l' illusoire précarité de nos amours
Destituées...
Et vice et versa...

Je pensais avoir une capacité de réflexion pas trop mal, la lecture de cette anecdote a brisé ma confiance, donné la migraine.
Je vais finir la journée en pls à méditer sur les limites de mon cerveau.

Comment une anecdote comme celle-ci peut passer la modération ?
La deuxième partie est inutilement complexe.

a écrit : Comment une anecdote comme celle-ci peut passer la modération ?
La deuxième partie est inutilement complexe.
Mais précise.
P.S j'ai ouvert un dico pour deux mots, ben, au moins,JMCTMB^^

a écrit : Mais précise.
P.S j'ai ouvert un dico pour deux mots, ben, au moins,JMCTMB^^
Et il en ressort que funiculaire viens du latin funiculus qui voulait dire petite corde et désigne tout ce qui se rapporte à des cordes et cordons, et pas seulement les wagons circulant sur une forte pente en étant retenus par un cable. Nous avons même des funiculaires dans les testicules ! En l'occurrence, en géométrie, funiculaire désigne la forme que prend une corde qui pend en étant retenue par ses extrémités.

a écrit : Comment une anecdote comme celle-ci peut passer la modération ?
La deuxième partie est inutilement complexe.
Il faut m’expliquer ce que vous trouvez compliqué dans l’anecdote ? Surtout qu’il suffit de regarder les sources pour avoir de belles photos.

Regardons ça : « Ces maquettes sont dénommées des structures funiculaires complexes et résultent d’une série d’itération de déplacement des poids permettant de trouver leur répartition idéale et ainsi la forme des arches de l’édifice. »

Comme le dit AAPLR, « structures funiculaires complexes » = maquette faite de fils enchevêtrés, c’est son nom donc je ne peux pas y faire grand chose et le premier paragraphe de l’anecdote en parle de manière simplifiée.
« série d’itération de déplacement des poids » = une itération est certes un terme mathématique, mais plutôt issu du langage courant et qui veut simplement dire « répétition ». On procède donc de manière répétée aux déplacements des poids sur la corde afin de trouver la forme d’arche qui nous convient le mieux.
« répartition idéale », « forme des arches de l’édifice » = dans toutes structures portantes, la répartition idéale des forces est recherchée et détermine ainsi la forme des arches d’une église, d’un pont et de n’importe quelles structures utilisant des arcs.

Je sais que nous sommes lundi, mais tout de même, certains ne sont pas bien réveillés.

a écrit : Il faut m’expliquer ce que vous trouvez compliqué dans l’anecdote ? Surtout qu’il suffit de regarder les sources pour avoir de belles photos.

Regardons ça : « Ces maquettes sont dénommées des structures funiculaires complexes et résultent d’une série d’itération de déplacement des poids permettant de tr
ouver leur répartition idéale et ainsi la forme des arches de l’édifice. »

Comme le dit AAPLR, « structures funiculaires complexes » = maquette faite de fils enchevêtrés, c’est son nom donc je ne peux pas y faire grand chose et le premier paragraphe de l’anecdote en parle de manière simplifiée.
« série d’itération de déplacement des poids » = une itération est certes un terme mathématique, mais plutôt issu du langage courant et qui veut simplement dire « répétition ». On procède donc de manière répétée aux déplacements des poids sur la corde afin de trouver la forme d’arche qui nous convient le mieux.
« répartition idéale », « forme des arches de l’édifice » = dans toutes structures portantes, la répartition idéale des forces est recherchée et détermine ainsi la forme des arches d’une église, d’un pont et de n’importe quelles structures utilisant des arcs.

Je sais que nous sommes lundi, mais tout de même, certains ne sont pas bien réveillés.
Afficher tout
Merci pour ces éclaircissements de vocabulaire! C’est ds ce genre de texte que je me rends compte de mon inculture abyssale des mots... :(

a écrit : Il faut m’expliquer ce que vous trouvez compliqué dans l’anecdote ? Surtout qu’il suffit de regarder les sources pour avoir de belles photos.

Regardons ça : « Ces maquettes sont dénommées des structures funiculaires complexes et résultent d’une série d’itération de déplacement des poids permettant de tr
ouver leur répartition idéale et ainsi la forme des arches de l’édifice. »

Comme le dit AAPLR, « structures funiculaires complexes » = maquette faite de fils enchevêtrés, c’est son nom donc je ne peux pas y faire grand chose et le premier paragraphe de l’anecdote en parle de manière simplifiée.
« série d’itération de déplacement des poids » = une itération est certes un terme mathématique, mais plutôt issu du langage courant et qui veut simplement dire « répétition ». On procède donc de manière répétée aux déplacements des poids sur la corde afin de trouver la forme d’arche qui nous convient le mieux.
« répartition idéale », « forme des arches de l’édifice » = dans toutes structures portantes, la répartition idéale des forces est recherchée et détermine ainsi la forme des arches d’une église, d’un pont et de n’importe quelles structures utilisant des arcs.

Je sais que nous sommes lundi, mais tout de même, certains ne sont pas bien réveillés.
Afficher tout
Garde votre science, je connais tous les termes de cette explication, merci ^^.(avec funiculaire au sens géométrique). Mais quelqu'un qui n'a ni bagages mathématique ni un AAPLR qui explique le faux amis de l'anecdote (a savoir funiculaire) ben tu ne comprends pas la seconde partie de l'anectode. Après vous protégez votre gamelle, car je présume que vous en etes l'auteur. D'ailleurs le fait que vous deviez expliquer terme à terme cette partie montre bien que ce n'est pas clair.

Enfin les sources sont là pour approfondir, pas pour comprendre, sinon ne perds pas de temps, coller juste les liens.
Ma remarque n'était ni gratuite ni méchante, juste que ce n'est pas clair, en témoigne l'ironie dont font preuves les premiers commentaires. :)

a écrit : Garde votre science, je connais tous les termes de cette explication, merci ^^.(avec funiculaire au sens géométrique). Mais quelqu'un qui n'a ni bagages mathématique ni un AAPLR qui explique le faux amis de l'anecdote (a savoir funiculaire) ben tu ne comprends pas la seconde partie de l'anectode. Après vous protégez votre gamelle, car je présume que vous en etes l'auteur. D'ailleurs le fait que vous deviez expliquer terme à terme cette partie montre bien que ce n'est pas clair.

Enfin les sources sont là pour approfondir, pas pour comprendre, sinon ne perds pas de temps, coller juste les liens.
Ma remarque n'était ni gratuite ni méchante, juste que ce n'est pas clair, en témoigne l'ironie dont font preuves les premiers commentaires. :)
Afficher tout
On est ici pour apprendre, échanger voire débattre de certains faits et informations. Le 2d paragraphe est peut-être compliqué, mais certainement pas incompréhensible. Tu comprends entièrement l’anecdote, mais tu la trouves complexe. Du coup, au lieu d’expliquer les termes aux personnes ironiques des premiers commentaires, tu préfères t’en plaindre.
J’ai du mal à saisir le cheminement intellectuel.

Après toutes ces discussions sur les funiculaires, c'est un comble que Gaudi soit mort heurté par un tramway...