Au coeur de New York, une île de débris

Proposé par
le

L'île de U Thant est une petite île désertique sur l'East River, en plein cœur de New York face au siège de l'ONU. Elle est le résultat d'une accumulation de débris lors de la construction d'un tunnel à la fin du XIXe siècle. L'île sert aujourd'hui de refuge pour les oiseaux.

Un artiste nommé Duke Riley proclama une nation souveraine sur l'île en 2004.


Commentaires préférés (3)

Je retiens que cet ilot est devenu un "refuge" pour animaux. Tout comme des bateaux coulés, ou autres, qui deviennent des sources de vies dans les océans : poissons, coraux, etc...
L'action de l'Homme sur la nature a parfois (parfois !) du bon :)

Vu la photo, on en fait vite le tour...Ils ont quand même réussi à y mettre un pylone.

Posté le

android

(61)

Répondre

Pour le coup, cette anecdote est très anecdotique... En termes d'îles artificielles, il y en a une quantité bien plus intéressante (l'aéroport de Kobe au Japon, l'île aux Cygnes à Paris, Flevoland aux Pays-Bas ou bien la micronation de la principauté de Sealand, etc.).

Je reste heureux de me coucher moins bête, car je ne connaissais pas l'existence de ce tas de cailloux dans la baie de New York.


Tous les commentaires (21)

Je retiens que cet ilot est devenu un "refuge" pour animaux. Tout comme des bateaux coulés, ou autres, qui deviennent des sources de vies dans les océans : poissons, coraux, etc...
L'action de l'Homme sur la nature a parfois (parfois !) du bon :)

« Petite île désertique » M’enfin quand même...

Vu la photo, on en fait vite le tour...Ils ont quand même réussi à y mettre un pylone.

Posté le

android

(61)

Répondre

a écrit : Vu la photo, on en fait vite le tour...Ils ont quand même réussi à y mettre un pylone. En effet , 60m sur 30 ce n est pas bien grand.

Posté le

windowsphone

(9)

Répondre

Pour le coup, cette anecdote est très anecdotique... En termes d'îles artificielles, il y en a une quantité bien plus intéressante (l'aéroport de Kobe au Japon, l'île aux Cygnes à Paris, Flevoland aux Pays-Bas ou bien la micronation de la principauté de Sealand, etc.).

Je reste heureux de me coucher moins bête, car je ne connaissais pas l'existence de ce tas de cailloux dans la baie de New York.

a écrit : Vu la photo, on en fait vite le tour...Ils ont quand même réussi à y mettre un pylone. Vue la navigation sur la rivière, même de nuit, ce n'est peut-être pas une mauvaise idée :D

J’aime bien comment l’histoire se termine car en générale c’est plutôt dans le sens inverse que ça se serait produit...

a écrit : Je retiens que cet ilot est devenu un "refuge" pour animaux. Tout comme des bateaux coulés, ou autres, qui deviennent des sources de vies dans les océans : poissons, coraux, etc...
L'action de l'Homme sur la nature a parfois (parfois !) du bon :)
Votre réflexion occulte tout ce qu'il y avait à cet emplacement avant d'y mettre les gravats.

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Je retiens que cet ilot est devenu un "refuge" pour animaux. Tout comme des bateaux coulés, ou autres, qui deviennent des sources de vies dans les océans : poissons, coraux, etc...
L'action de l'Homme sur la nature a parfois (parfois !) du bon :)
Super, combien d'espèces annihilées pour quelques oiseaux qui se posent sur une île ? :) :) :) Qu'est-ce qu'on raconterait pas pour justifier le maintien de notre système industriel, bien confortable pour quelques nantis...

Posté le

android

(1)

Répondre

Îlot, non?
Sa localisation est assez contradictoire : un îlot formé de déchets face à l'ONU

Il aurait pu être précisé que son nom, U Thant, est celui d'un ancien secrétaire de l'ONU, originaire de Birmanie

Posté le

android

(15)

Répondre

a écrit : Il aurait pu être précisé que son nom, U Thant, est celui d'un ancien secrétaire de l'ONU, originaire de Birmanie C'est vrai, j'ai oublié

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Super, combien d'espèces annihilées pour quelques oiseaux qui se posent sur une île ? :) :) :) Qu'est-ce qu'on raconterait pas pour justifier le maintien de notre système industriel, bien confortable pour quelques nantis... "Justifier le maintien de notre système industriel bien confortable pour quelques nantis"... Rien que ça ? :) Tu n'as rien oublié ?
Ce tunnel a été construit dans du granit, alors puisque tu en parles et as l'air d'en savoir beaucoup tu vas nous lister toutes les "espèces qui ont été annihiliées" vivant auparavant dans ce granit... Il fait partie du réseau du métro de NY : et c'est bien connu, on fait des métros pour les "nantis" :)

a écrit : "Justifier le maintien de notre système industriel bien confortable pour quelques nantis"... Rien que ça ? :) Tu n'as rien oublié ?
Ce tunnel a été construit dans du granit, alors puisque tu en parles et as l'air d'en savoir beaucoup tu vas nous lister toutes les "espèces qui ont été
annihiliées" vivant auparavant dans ce granit... Il fait partie du réseau du métro de NY : et c'est bien connu, on fait des métros pour les "nantis" :) Afficher tout
Qui te dit que le granit n'est pas une forme de vie complexe et très très lente ? :)

a écrit : "Justifier le maintien de notre système industriel bien confortable pour quelques nantis"... Rien que ça ? :) Tu n'as rien oublié ?
Ce tunnel a été construit dans du granit, alors puisque tu en parles et as l'air d'en savoir beaucoup tu vas nous lister toutes les "espèces qui ont été
annihiliées" vivant auparavant dans ce granit... Il fait partie du réseau du métro de NY : et c'est bien connu, on fait des métros pour les "nantis" :) Afficher tout
C'est pas la oeine de le prendre de haut comme ça, parce que c'est toi qui n'as rien compris. C'est évident que les espèces annihilées dont il parle ne vivaient pas dans le granit mais plutôt au fond de l'eau. Il y avait forcément tout un écosystème : algues, poissons, crustacés, etc. avant qu'on les recouvre de gravats. Et la partie émergée est forcément toute petite par rapport à la surface recouverte au fond. Alors que la vie ait repris sur le tas de gravats c'est juste un moindre mal et c'est ridicule de dire que cette action a eu du bon. Quant aux épaves coulées et autres c'est pas toujours réussi : il y avait eu une tentative de faire des récifs artificiels avec des vieux pneus, mais les pneus ont été dispersés par les vagues et les courants et ça a été un désastre (voir anecdote à ce sujet).

Posté le

android

(8)

Répondre

a écrit : Je retiens que cet ilot est devenu un "refuge" pour animaux. Tout comme des bateaux coulés, ou autres, qui deviennent des sources de vies dans les océans : poissons, coraux, etc...
L'action de l'Homme sur la nature a parfois (parfois !) du bon :)
Oui et non, même plutot NON !

Je ne pense pas que la nature ait besoin de bateaux coulés, tout rouillés, de pneus qui se désagrègent et laissent des tonnes et des tonnes de résidus dans NOS océans pour s'en sortir niveau écosystèmes...

Je ne sais pas si à la base ça partait d'un bon sentiment ( j'en doute fortement mais je n'ai pas les connaissances pour) mais en tout cas c'est un échec...

Édit : Je n'avais pas vu mais le commentaire de AAPRL posté avant le mien en parle aussi... Désolé...

Posté le

android

(4)

Répondre