Jacques Mesrine était décoré militaire

Proposé par
le

Jacques Mesrine, l’ennemi public numéro 1 en France dans les années 70, fut décoré de la croix de la Valeur militaire pour sa participation à la guerre d’Algérie, de la main du général de Gaulle. Il revint en France en mars 1959, après avoir reçu un certificat de bonne conduite. Il ramena d'ailleurs d'Algérie un pistolet qu'il garda constamment sur lui.


Commentaires préférés (3)

J'avais écrit dans l'anecdote d'origine : "décoré par le général Jean Olie" comme le prétend la source Wiki mais d'autres sources parlent du général de Gaulle (avec un d minuscule même si le débat est encore ouvert).

Un anecdote sur la police en charge de l’arrestation de Mesrine. Ils ont demandé une voiture puissante pour pouvoir le filer même sur autoroute. Les Domaines leur ont acheté une (belle?) BMW. Pour faire encore plus banal, il l'ont choisie "mauve lilas", la seule vendue sous cette couleur en France. En moins d'une semaine, les policiers avaient été repérés, et baladés comme des gamins par des complices qui se relayaient pour leur faire visiter la France dans tous ses paysages

a écrit : On pourra remarquer que sa famille et ses proches ne prononç(ai)ent pas le s de ce nom, alors que les gens qui parlent de lui comme de l'ennemi public no 1 prononcent le s... De même il y a(vait) une différence de prononciation pour François Mitterrand selon l'opinion qu'on avait de lui : ses partisans prononcent le e, alors que ses opposants ne le prononcent pas. Quant à Kylian Mbappé, ses proches prononcent le m et le b enchaînés, alors que les ignorants (même si on leur a pourtant déjà expliqué plus dune fois) prononcent le M comme s'il fallait épeler son nom... Afficher tout Oui tant qu' à faire, autant régler ça right now : nos noms se disent Mbokani, Mpenza, Mbappe ( courte prononciation du"m" ) et non "Hèmebokani", "Aimepenza" ou "Emebappé".
Comme si vous disiez à quelqu'un "tu m'casses les pieds" (et non "tu aime-casses les pieds").


Tous les commentaires (23)

J'avais écrit dans l'anecdote d'origine : "décoré par le général Jean Olie" comme le prétend la source Wiki mais d'autres sources parlent du général de Gaulle (avec un d minuscule même si le débat est encore ouvert).

Contrairement à ce qui est affirmé dans la troisième source, il est indiqué sur la page Wikipédia de Jacques Mesrine que c'est le général Jean Olié qui lui a remis cette décoration, et non le général de Gaulle.

Beaucoup de romance autour de ce "tueur de flics"... Notamment son côté "Robin des bois" : jamais un franc (ou un dollar canadien) de ses braquages meurtriers n'a été redistribué :)
Notamment aussi de la part de l'Etat français qui le soupçonnait d'avoir fait partie de l'OAS : alors qu'il a quitté l'armée et l'Algérie en 1959, s'est marié, a commencé en Europe ses braquages ; or l'OAS est née à Alger en 1961 et ses actions à l'époque ne concernaient que le FLN, en Algérie.

Un anecdote sur la police en charge de l’arrestation de Mesrine. Ils ont demandé une voiture puissante pour pouvoir le filer même sur autoroute. Les Domaines leur ont acheté une (belle?) BMW. Pour faire encore plus banal, il l'ont choisie "mauve lilas", la seule vendue sous cette couleur en France. En moins d'une semaine, les policiers avaient été repérés, et baladés comme des gamins par des complices qui se relayaient pour leur faire visiter la France dans tous ses paysages

Alors ça c'est une super anecdote à partager avec les gaucho-trucs et les racailles, souvent admirateurs de Mesrine. Il ne s'en est pas vanté dans sa biographie, pas fou!

On pourra remarquer que sa famille et ses proches ne prononç(ai)ent pas le s de ce nom, alors que les gens qui parlent de lui comme de l'ennemi public no 1 prononcent le s... De même il y a(vait) une différence de prononciation pour François Mitterrand selon l'opinion qu'on avait de lui : ses partisans prononcent le e, alors que ses opposants ne le prononcent pas. Quant à Kylian Mbappé, ses proches prononcent le m et le b enchaînés, alors que les ignorants (même si on leur a pourtant déjà expliqué plus dune fois) prononcent le M comme s'il fallait épeler son nom...

a écrit : Beaucoup de romance autour de ce "tueur de flics"... Notamment son côté "Robin des bois" : jamais un franc (ou un dollar canadien) de ses braquages meurtriers n'a été redistribué :)
Notamment aussi de la part de l'Etat français qui le soupçonnait d'avoir fait partie de l'OA
S : alors qu'il a quitté l'armée et l'Algérie en 1959, s'est marié, a commencé en Europe ses braquages ; or l'OAS est née à Alger en 1961 et ses actions à l'époque ne concernaient que le FLN, en Algérie. Afficher tout
Mais peut-être a ce à voir avec la réputation qu'a l OAS de s'être financé en partie par des bracos?

Une autre petite anecdote sur le personnage. Il ne voulait pas qu'on prononce le S de son nom, ce qui donne Merine et non pas MeSSrine. Ceux qui ont vu ses films se rappellent peut-être de cette scène ou Vincent Cassel engueule un flic qui prononce mal son nom après l'une de ses arrestations.

a écrit : On pourra remarquer que sa famille et ses proches ne prononç(ai)ent pas le s de ce nom, alors que les gens qui parlent de lui comme de l'ennemi public no 1 prononcent le s... De même il y a(vait) une différence de prononciation pour François Mitterrand selon l'opinion qu'on avait de lui : ses partisans prononcent le e, alors que ses opposants ne le prononcent pas. Quant à Kylian Mbappé, ses proches prononcent le m et le b enchaînés, alors que les ignorants (même si on leur a pourtant déjà expliqué plus dune fois) prononcent le M comme s'il fallait épeler son nom... Afficher tout Oui tant qu' à faire, autant régler ça right now : nos noms se disent Mbokani, Mpenza, Mbappe ( courte prononciation du"m" ) et non "Hèmebokani", "Aimepenza" ou "Emebappé".
Comme si vous disiez à quelqu'un "tu m'casses les pieds" (et non "tu aime-casses les pieds").

a écrit : Oui tant qu' à faire, autant régler ça right now : nos noms se disent Mbokani, Mpenza, Mbappe ( courte prononciation du"m" ) et non "Hèmebokani", "Aimepenza" ou "Emebappé".
Comme si vous disiez à quelqu'un "tu m'casses les pieds" (et non "tu aime-casses les pieds").
Un linguiste faisait remarquer qu'on a déjà exactement cette prononciation en français, en donnant un exemple similaire au tien : "Je m'bats contre Mbappé", alors les gens qui disent qu'ils n'y arrivent pas ou que ce n'est pas naturel ou qui continuent à écorcher son nom comme si de rien n'était ont vraiment des problèmes de connexions dans leur tête ! Comme Denis Brogniart qui a réussi la performance de commenter toute la coupe du monde de foot sans jamais remettre en question sa prononciation fautive de ce nom.

Mesrine c'est juste un voyou motivé par l'argent. Pas plus anarchiste que bonot. Sin passe algérien est bien connu

a écrit : Un anecdote sur la police en charge de l’arrestation de Mesrine. Ils ont demandé une voiture puissante pour pouvoir le filer même sur autoroute. Les Domaines leur ont acheté une (belle?) BMW. Pour faire encore plus banal, il l'ont choisie "mauve lilas", la seule vendue sous cette couleur en France. En moins d'une semaine, les policiers avaient été repérés, et baladés comme des gamins par des complices qui se relayaient pour leur faire visiter la France dans tous ses paysages Afficher tout Des sources pour appuyer ça ? Parcequ’à part ton commentaire sur SCMB, google ne me ressort rien...

a écrit : J'avais écrit dans l'anecdote d'origine : "décoré par le général Jean Olie" comme le prétend la source Wiki mais d'autres sources parlent du général de Gaulle (avec un d minuscule même si le débat est encore ouvert). Je confirme : les particules s'écrivent toujours en minuscules. De avec une majuscule c'est pour les noms belges (comme De Mesmaeker :) !).

a écrit : Je confirme : les particules s'écrivent toujours en minuscules. De avec une majuscule c'est pour les noms belges (comme De Mesmaeker :) !). Rogntudju

a écrit : Alors ça c'est une super anecdote à partager avec les gaucho-trucs et les racailles, souvent admirateurs de Mesrine. Il ne s'en est pas vanté dans sa biographie, pas fou! Alors ça c'est du commentaire de droiteux! Ici on se couche moins bête, mais toujours aussi c.. visiblement...très constructif!

a écrit : Un linguiste faisait remarquer qu'on a déjà exactement cette prononciation en français, en donnant un exemple similaire au tien : "Je m'bats contre Mbappé", alors les gens qui disent qu'ils n'y arrivent pas ou que ce n'est pas naturel ou qui continuent à écorcher son nom comme si de rien n'était ont vraiment des problèmes de connexions dans leur tête ! Comme Denis Brogniart qui a réussi la performance de commenter toute la coupe du monde de foot sans jamais remettre en question sa prononciation fautive de ce nom. Afficher tout Et pourtant, ce linguiste n'a pas totalement raison non plus. Dans son exemple les sons /m/ et /b/ se font suite mais ils appartiennent à deux syllabes (phonétiquement parlant) bien distinctes. Le /m/ est prononcé (au moins en partie) avec l'appui de la voyelle précédente. De tête, je ne vois aucun exemple possible où les sons /m/ et /b/ seraient au début d'une syllabe.
Il est tout à fait normal pour un Français de trouver la prononciation de /mb/ compliquée, et la francisation de la prononciation des noms propres est tout aussi normale.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Et pourtant, ce linguiste n'a pas totalement raison non plus. Dans son exemple les sons /m/ et /b/ se font suite mais ils appartiennent à deux syllabes (phonétiquement parlant) bien distinctes. Le /m/ est prononcé (au moins en partie) avec l'appui de la voyelle précédente. De tête, je ne vois aucun exemple possible où les sons /m/ et /b/ seraient au début d'une syllabe.
Il est tout à fait normal pour un Français de trouver la prononciation de /mb/ compliquée, et la francisation de la prononciation des noms propres est tout aussi normale.
Afficher tout
Ah ? Pourtant j'arrive très bien à dire "Je / m'bats". Et je ne pense pas être plus doué que la plupart des gens. Alors non seulement ceux qui n'essaient même pas sont vraiment paresseux, mais de plus il faut vraiment être ignorant pour croire que certaines lettres de certains noms pourraient être épelées au lieu d'être prononcées. Surtout que l'apostrophe sert à ça : à indiquer que les lettres doivent être prononcées à la suite. Toi qui parles de francisation, c'est déjà fait : ces noms propres africains ont déjà été transposés en graphie française par les colons pour que la prononciation soit conforme aux règles d'écriture du français ! Je me demande ce qu'il faut de plus aux gens qui n'ont toujours pas compris... Peut-être faudrait-il seulement qu'ils fassent un tout petit effort pour essayer de comprendre au lieu de se chercher des excuses.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Ah ? Pourtant j'arrive très bien à dire "Je / m'bats". Et je ne pense pas être plus doué que la plupart des gens. Alors non seulement ceux qui n'essaient même pas sont vraiment paresseux, mais de plus il faut vraiment être ignorant pour croire que certaines lettres de certains noms pourraient être épelées au lieu d'être prononcées. Surtout que l'apostrophe sert à ça : à indiquer que les lettres doivent être prononcées à la suite. Toi qui parles de francisation, c'est déjà fait : ces noms propres africains ont déjà été transposés en graphie française par les colons pour que la prononciation soit conforme aux règles d'écriture du français ! Je me demande ce qu'il faut de plus aux gens qui n'ont toujours pas compris... Peut-être faudrait-il seulement qu'ils fassent un tout petit effort pour essayer de comprendre au lieu de se chercher des excuses. Afficher tout Je n'ai à aucun moment dit que la prononciation était impossible. Je dis qu'elle n'est pas naturelle selon les règles phonétiques du Français, et qu'il est donc normal qu'elle semble compliquée pour un Français. Encore une fois, sauf preuve du contraire, les sons /m/ et /b/ ne peuvent se succéder au sein d'une même syllabe en Français, et le fait d'ajouter un /e/ en début de mot pour compenser est logique et se retrouve dans d'autres cas.
"Stella" en latin a transité vers le Français en passant par "esteile" pour devenir ensuite "étoile". En Espagnol, il est devenu "estrella". J'imagine que plus tard le groupe /st/ est devenu plus commun en début de mot en Français et on trouve aujourd'hui "sténographe" tout à fait normal. En Espagnol cependant, on dit "estenografía", ou encore "especial".
On peut même reprendre l'exemple du linguiste et y supprimer le {e} de "je". Le {e} de "me" réapparaît alors naturellement pour séparer /m/ et /b/, et on obtient "J'me bats". Pourtant, "J'm'bats" est physiologiquement possible sans ajout clair d'une voyelle.
Il est tout à fait probable que /mb/ ou encore /nk/ suivront le même chemin que /st/ en début de mot. Mais il ne sert à rien de monter sur ses grands chevaux et qualifier d'ignorants ceux qui appliquent les règles phonétiques naturelles du Français. C'est tout aussi risible que ceux qui ont vu trois films en VO et se permettent de critiquer à tout-va les VF sans rien connaître des enjeux et des procédés de traduction et de doublage.
PS: Ça ne m'empêche pas à titre personnel de prononcer /mbape/ et de regarder films et séries en VO.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Je n'ai à aucun moment dit que la prononciation était impossible. Je dis qu'elle n'est pas naturelle selon les règles phonétiques du Français, et qu'il est donc normal qu'elle semble compliquée pour un Français. Encore une fois, sauf preuve du contraire, les sons /m/ et /b/ ne peuvent se succéder au sein d'une même syllabe en Français, et le fait d'ajouter un /e/ en début de mot pour compenser est logique et se retrouve dans d'autres cas.
"Stella" en latin a transité vers le Français en passant par "esteile" pour devenir ensuite "étoile". En Espagnol, il est devenu "estrella". J'imagine que plus tard le groupe /st/ est devenu plus commun en début de mot en Français et on trouve aujourd'hui "sténographe" tout à fait normal. En Espagnol cependant, on dit "estenografía", ou encore "especial".
On peut même reprendre l'exemple du linguiste et y supprimer le {e} de "je". Le {e} de "me" réapparaît alors naturellement pour séparer /m/ et /b/, et on obtient "J'me bats". Pourtant, "J'm'bats" est physiologiquement possible sans ajout clair d'une voyelle.
Il est tout à fait probable que /mb/ ou encore /nk/ suivront le même chemin que /st/ en début de mot. Mais il ne sert à rien de monter sur ses grands chevaux et qualifier d'ignorants ceux qui appliquent les règles phonétiques naturelles du Français. C'est tout aussi risible que ceux qui ont vu trois films en VO et se permettent de critiquer à tout-va les VF sans rien connaître des enjeux et des procédés de traduction et de doublage.
PS: Ça ne m'empêche pas à titre personnel de prononcer /mbape/ et de regarder films et séries en VO.
Afficher tout
Tout ça est très bien expliqué mais ça n'explique pas pourquoi même Denis Brogniard a commenté tout le mondial en épelant le M de M'Bappé alors qu'il prononce correctement les noms d'autres joueurs étrangers issus de différentes autres langues. C'est cette prononciation qui est vraiment trop difficile pour lui ou parce que personne ne s'est jamais chargé de lui expliquer ou il ne fait pas l'effort et personne ne le reprend parce qu'ils considèrent que ce n'est pas important ? Alors moi aussi j'ai une explication et pas besoin de se pencher sur des exemples de linguistique plus ou moins bien prononcés à travers l'histoire, c'est juste du mépris, hérité de l'époque coloniale : ils pensent que c'est à la culture africaine de s'adapter à eux et non l'inverse, et c'est pourquoi ils ne feraient pas la même chose avec un nom anglais ou même russe.

Posté le

android

(0)

Répondre