La reconversion logique du leader de Bérurier Noir

Proposé par
le
dans

Commentaires préférés (3)

Tout comme Luc Robène, ancien guitariste de noir désir, est un historien prof la fac de Bordeaux (et avant à Rennes), spécialistes des thématiques « violences, identités, politiques et sports »

La citation "l'habit ne fait pas le moine" prend ici toute sa mesure... Le "Hellfest" cette année encore l'a démontré. L'ambiance multigénérationnelle et multisociale bon enfant qui y règne, avec déguisements "sataniques" incroyables, n'a rien à voir avec la musique qu'on y entend.
On y croise ici des élèves de St Cyr venus faire la fête (demain les officiers de nos armées :), là des familles entières, ici encore un expert comptable d'un grand groupe industriel qui se ballade pendant 3 jours le cul à l'air en hurlant des horreurs :) et qui retourne ensuite enfiler son costar 3 pièces et ses lunettes rondes, bien propre sur lui :)
Concernant l'anecdote, une autre citation s'impose : "il faut bien que jeunesse se passe". Le gars était "Punk", comme d'autres de sa génération étaient "Rock" ou "Techno"... et puis la vie s'écoule et prend le dessus ; on série un peu ce qui nous semble plus important.

Brian May, le guitariste (et cofondateur) de Queen est docteur en astrophysique


Tous les commentaires (26)

Tout comme Luc Robène, ancien guitariste de noir désir, est un historien prof la fac de Bordeaux (et avant à Rennes), spécialistes des thématiques « violences, identités, politiques et sports »

a écrit : Tout comme Luc Robène, ancien guitariste de noir désir, est un historien prof la fac de Bordeaux (et avant à Rennes), spécialistes des thématiques « violences, identités, politiques et sports » Il partage donc certains domaines de compétence avec son ancien leader qui, quant à lui, est spécialiste des thématiques "violence et mandales"...

Ça fait les rebelles mais ça finit CSP ++

a écrit : Il partage donc certains domaines de compétence avec son ancien leader qui, quant à lui, est spécialiste des thématiques "violence et mandales"... A voir le duo avec le groupe supertramp

La citation "l'habit ne fait pas le moine" prend ici toute sa mesure... Le "Hellfest" cette année encore l'a démontré. L'ambiance multigénérationnelle et multisociale bon enfant qui y règne, avec déguisements "sataniques" incroyables, n'a rien à voir avec la musique qu'on y entend.
On y croise ici des élèves de St Cyr venus faire la fête (demain les officiers de nos armées :), là des familles entières, ici encore un expert comptable d'un grand groupe industriel qui se ballade pendant 3 jours le cul à l'air en hurlant des horreurs :) et qui retourne ensuite enfiler son costar 3 pièces et ses lunettes rondes, bien propre sur lui :)
Concernant l'anecdote, une autre citation s'impose : "il faut bien que jeunesse se passe". Le gars était "Punk", comme d'autres de sa génération étaient "Rock" ou "Techno"... et puis la vie s'écoule et prend le dessus ; on série un peu ce qui nous semble plus important.

Brian May, le guitariste (et cofondateur) de Queen est docteur en astrophysique

Brian May, le guitariste (et cofondateur) de Queen est docteur en astrophysique

a écrit : La citation "l'habit ne fait pas le moine" prend ici toute sa mesure... Le "Hellfest" cette année encore l'a démontré. L'ambiance multigénérationnelle et multisociale bon enfant qui y règne, avec déguisements "sataniques" incroyables, n'a rien à voir avec la musique qu'on y entend.
On y croise ici des élèves de St Cyr venus faire la fête (demain les officiers de nos armées :), là des familles entières, ici encore un expert comptable d'un grand groupe industriel qui se ballade pendant 3 jours le cul à l'air en hurlant des horreurs :) et qui retourne ensuite enfiler son costar 3 pièces et ses lunettes rondes, bien propre sur lui :)
Concernant l'anecdote, une autre citation s'impose : "il faut bien que jeunesse se passe". Le gars était "Punk", comme d'autres de sa génération étaient "Rock" ou "Techno"... et puis la vie s'écoule et prend le dessus ; on série un peu ce qui nous semble plus important.
Afficher tout
L'expert comptable, entre nous, c'est toi ?

a écrit : L'expert comptable, entre nous, c'est toi ? :) ;) ;) Non ! Mais ça aurait pu :)

a écrit : :) ;) ;) Non ! Mais ça aurait pu :) Juste le cul nu... ;)

a écrit : Il partage donc certains domaines de compétence avec son ancien leader qui, quant à lui, est spécialiste des thématiques "violence et mandales"... Ils avaient a priori pensé recréer le groupe en le nommant « Supertramp », mais la marque était déjà déposée...

a écrit : "Salut à toi" meilleure chanson. J'adore "vivre libre ou mourir " mais "salut à toi" reste un hymne (le meilleur ?? ) à la diversité donc je valide !

a écrit : Brian May, le guitariste (et cofondateur) de Queen est docteur en astrophysique Il dit qu'il voit pas le rapport, mais bon (et il a terminé sa thèse y'a pas si longtemps d'ailleurs). D'ou plusieurs chansons avec une inspiration
..cosmique.

a écrit : La citation "l'habit ne fait pas le moine" prend ici toute sa mesure... Le "Hellfest" cette année encore l'a démontré. L'ambiance multigénérationnelle et multisociale bon enfant qui y règne, avec déguisements "sataniques" incroyables, n'a rien à voir avec la musique qu'on y entend.
On y croise ici des élèves de St Cyr venus faire la fête (demain les officiers de nos armées :), là des familles entières, ici encore un expert comptable d'un grand groupe industriel qui se ballade pendant 3 jours le cul à l'air en hurlant des horreurs :) et qui retourne ensuite enfiler son costar 3 pièces et ses lunettes rondes, bien propre sur lui :)
Concernant l'anecdote, une autre citation s'impose : "il faut bien que jeunesse se passe". Le gars était "Punk", comme d'autres de sa génération étaient "Rock" ou "Techno"... et puis la vie s'écoule et prend le dessus ; on série un peu ce qui nous semble plus important.
Afficher tout
Le groupe existe et se produit toujours, donc non, jeunesse ne s'est pas passée.
L'un des derniers titres qui date de 2015 est "mourir à Paris", et a été ecrit suite à l'attentat du Bataclan.

youtu.be/VipwOPRZO1Q

a écrit : La citation "l'habit ne fait pas le moine" prend ici toute sa mesure... Le "Hellfest" cette année encore l'a démontré. L'ambiance multigénérationnelle et multisociale bon enfant qui y règne, avec déguisements "sataniques" incroyables, n'a rien à voir avec la musique qu'on y entend.
On y croise ici des élèves de St Cyr venus faire la fête (demain les officiers de nos armées :), là des familles entières, ici encore un expert comptable d'un grand groupe industriel qui se ballade pendant 3 jours le cul à l'air en hurlant des horreurs :) et qui retourne ensuite enfiler son costar 3 pièces et ses lunettes rondes, bien propre sur lui :)
Concernant l'anecdote, une autre citation s'impose : "il faut bien que jeunesse se passe". Le gars était "Punk", comme d'autres de sa génération étaient "Rock" ou "Techno"... et puis la vie s'écoule et prend le dessus ; on série un peu ce qui nous semble plus important.
Afficher tout
C’est vrai que ça fait très multisociale ...
Aussi, le prix, 209 euros sur 3 jours. Pour comparer, solidays est à 89 euros pour 3 jours, 130 euros pour les vieilles charrues etc.

a écrit : C’est vrai que ça fait très multisociale ...
Aussi, le prix, 209 euros sur 3 jours. Pour comparer, solidays est à 89 euros pour 3 jours, 130 euros pour les vieilles charrues etc.
C'est vrai que ce n'est un festival "donné"... Il est plus cher que beaucoup d'autres de 60 ou 70 €. Mais il reste complètement "multi social" ; tu trouves de tout ! Et je doute qu'un passionné de cette musique, ou de ce festival même s'il n'est pas passionné par la musique, soit à 60 balles sur une année pour y aller. Et ouvriers ou cadres sup réservent d'une année sur l'autre.