Avec la Sippenhaft, votre famille est responsable de vos actes

Proposé par
le

La Sippenhaft était une pratique de droit allemand qui visait à rendre responsables les familles de criminels. Issu du Moyen-Âge, et réhabilité par les nazis, ce principe permettait de punir les auteurs de crimes contre l'Etat en s'attaquant à leurs proches, dans un but de vengeance ou de dissuasion.


Commentaires préférés (3)

La même chose était appliquée en Albanie sous le régime communiste, si vous arriviez à quitter le pays, c'était vos proches qui étaient condamné, une méthode de dissuasion très efficace !

La Corée du Nord applique également cette idée en ayant des condamnation qui vont sur plusieurs générations...

Posté le

android

(109)

Répondre

a écrit : Exact , il y avait eu une anecdote même, c'est en Albanie et au Kosovo, ça s'appel "la vengeance du sang" . Et c'est autorisé là-bas, le principe est simple c'est un peu du oeil pour oeil dent pour dent. Quelqu'un commet un meurtre et tue une personne et la famille de la victime a le "droit " de tuer une personne de la famille du criminel ... Afficher tout Non ça, c'est de la vengeance, même si elle est tolérée. L'anecdote concerne une loi en vertu de laquelle un innocent peut être condamné uniquement parce qu'un membre de sa famille a été reconnu coupable...

Posté le

android

(41)

Répondre

a écrit : Exact , il y avait eu une anecdote même, c'est en Albanie et au Kosovo, ça s'appel "la vengeance du sang" . Et c'est autorisé là-bas, le principe est simple c'est un peu du oeil pour oeil dent pour dent. Quelqu'un commet un meurtre et tue une personne et la famille de la victime a le "droit " de tuer une personne de la famille du criminel ... Afficher tout C'est d'ailleurs ce que réglementait la loi Salique. Elle est connue en France parce que ce serait à cause d'elle que seuls les hommes pouvaient monter sur le trône de France, c'est ce qu'on apprend à l'école primaire, mais ce n'était pas son objet principal, en fait elle avait pour but de dire ce qu'était une riposte appropriée. Avant cette loi, si un habitant du village voisin était soupçonné d'un crime, tout le village partait en expédition punitive et brûlait tout le village voisin, alors que, avec cette loi, on savait désormais ce qu'était la riposte appropriée, ni plus ni moins, en fonction des crimes, et les villages et les récoltes ne risquaient plus d'être brûlés à la moindre occasion, c'était un grand progrès qui a permis un certaine prospérité, même si actuellement elle nous paraîtrait inique.

Posté le

android

(52)

Répondre


Tous les commentaires (38)

En suivant les interviews de Stephane Bourgoin où la série « Mindhunter », on comprend que la majorité des tueurs en séries deviennent qui ils sont souvent en rapport avec une cruauté (physique, psychologique) de ses parents. En plus de cela, ils ressentent peu ou pas de remords et souvent pas de peine. Du coup, cette technique face à ce genre de tueurs ne paraît pas fonctionnelle en plus d’être atroce.

Cependant pour les petits délinquants, la dissuasion devait certainement être puissante

La même chose était appliquée en Albanie sous le régime communiste, si vous arriviez à quitter le pays, c'était vos proches qui étaient condamné, une méthode de dissuasion très efficace !

La Corée du Nord applique également cette idée en ayant des condamnation qui vont sur plusieurs générations...

Posté le

android

(109)

Répondre

Ton oncle, ou ton frère, ou un autre de ta famille, trahit, ou est supposé trahir la nation ; tu pars au peloton d'éxécution... "En voilà une politique de terreur qu'elle est bonne", aurait dit Coluche :)
On en apprend une régulièrement ici sur le régime nazi ! Et à chaque fois on est atterrés, on ne s'habitue pas vraiment... Je me demande quelle est la réaction des nazillons "négationnistes" européens quand ils lisent des trucs comme ça. J'imagine qu'ils n'y croient pas ; qu'ils crient à la "fake new"... Ou alors ils le savent ! Et ils abondent et pensent que c'est formidable. Il y en a des comme ça sur ce forum ? Si tu existes, allez mon grand, vas-y lâche-toi sur un post, assume ; fais-moi rire, si toutefois j'avais envie de rire de ces choses là.

La montre d'Hitler faisait Dik-Tat... Dik-Tat...

a écrit : La même chose était appliquée en Albanie sous le régime communiste, si vous arriviez à quitter le pays, c'était vos proches qui étaient condamné, une méthode de dissuasion très efficace !

La Corée du Nord applique également cette idée en ayant des condamnation qui vont sur plusieurs générations...
Exact , il y avait eu une anecdote même, c'est en Albanie et au Kosovo, ça s'appel "la vengeance du sang" . Et c'est autorisé là-bas, le principe est simple c'est un peu du oeil pour oeil dent pour dent. Quelqu'un commet un meurtre et tue une personne et la famille de la victime a le "droit " de tuer une personne de la famille du criminel ...

Posté le

android

(5)

Répondre

Bon, c'est pas nouveau ! C'est comme inscrit dans nos gènes. Par exemple, que ce soit un tueur eu série ou un terroriste, il y aura toujours des connards pour allés insultés les parents et les rendent responsables des actes de leur gosse. Mais de là à en faire une loi, ou plutôt une entrave psychologique.

a écrit : Exact , il y avait eu une anecdote même, c'est en Albanie et au Kosovo, ça s'appel "la vengeance du sang" . Et c'est autorisé là-bas, le principe est simple c'est un peu du oeil pour oeil dent pour dent. Quelqu'un commet un meurtre et tue une personne et la famille de la victime a le "droit " de tuer une personne de la famille du criminel ... Afficher tout Non ça, c'est de la vengeance, même si elle est tolérée. L'anecdote concerne une loi en vertu de laquelle un innocent peut être condamné uniquement parce qu'un membre de sa famille a été reconnu coupable...

Posté le

android

(41)

Répondre

a écrit : Exact , il y avait eu une anecdote même, c'est en Albanie et au Kosovo, ça s'appel "la vengeance du sang" . Et c'est autorisé là-bas, le principe est simple c'est un peu du oeil pour oeil dent pour dent. Quelqu'un commet un meurtre et tue une personne et la famille de la victime a le "droit " de tuer une personne de la famille du criminel ... Afficher tout C'est d'ailleurs ce que réglementait la loi Salique. Elle est connue en France parce que ce serait à cause d'elle que seuls les hommes pouvaient monter sur le trône de France, c'est ce qu'on apprend à l'école primaire, mais ce n'était pas son objet principal, en fait elle avait pour but de dire ce qu'était une riposte appropriée. Avant cette loi, si un habitant du village voisin était soupçonné d'un crime, tout le village partait en expédition punitive et brûlait tout le village voisin, alors que, avec cette loi, on savait désormais ce qu'était la riposte appropriée, ni plus ni moins, en fonction des crimes, et les villages et les récoltes ne risquaient plus d'être brûlés à la moindre occasion, c'était un grand progrès qui a permis un certaine prospérité, même si actuellement elle nous paraîtrait inique.

Posté le

android

(52)

Répondre

a écrit : La même chose était appliquée en Albanie sous le régime communiste, si vous arriviez à quitter le pays, c'était vos proches qui étaient condamné, une méthode de dissuasion très efficace !

La Corée du Nord applique également cette idée en ayant des condamnation qui vont sur plusieurs générations...
Israël aussi applique cela en détruisant les foyer des assaillant par vengeance ou dissuasion

Posté le

android

(9)

Répondre

Le faide chez les germains, la vendetta dans le bassin méditerranéen fut éliminer lors des lois saliques laissant la justice et le châtiment a la puissance publique

a écrit : C'est d'ailleurs ce que réglementait la loi Salique. Elle est connue en France parce que ce serait à cause d'elle que seuls les hommes pouvaient monter sur le trône de France, c'est ce qu'on apprend à l'école primaire, mais ce n'était pas son objet principal, en fait elle avait pour but de dire ce qu'était une riposte appropriée. Avant cette loi, si un habitant du village voisin était soupçonné d'un crime, tout le village partait en expédition punitive et brûlait tout le village voisin, alors que, avec cette loi, on savait désormais ce qu'était la riposte appropriée, ni plus ni moins, en fonction des crimes, et les villages et les récoltes ne risquaient plus d'être brûlés à la moindre occasion, c'était un grand progrès qui a permis un certaine prospérité, même si actuellement elle nous paraîtrait inique. Afficher tout Effectivement, là on peut comprendre la création de cette loi, vu qu'elle a permis de calmer un peu nos ardeurs.

A part ça, le régime communiste en URSS la pratiquait aussi, mais avec TOUTE la famille, et souvent aussi les amis proches, la seule différence, c'est la nature des crimes à l'époque.
-Dites donc, y'a des grain de sable dans le blé, non?
-Allez, hop, on embarque tout le monde, même le commerçant!

a écrit : Exact , il y avait eu une anecdote même, c'est en Albanie et au Kosovo, ça s'appel "la vengeance du sang" . Et c'est autorisé là-bas, le principe est simple c'est un peu du oeil pour oeil dent pour dent. Quelqu'un commet un meurtre et tue une personne et la famille de la victime a le "droit " de tuer une personne de la famille du criminel ... Afficher tout Ça existe et ça s'appelle le "kanun" Mais ce n'est pas autorisé, le tueur par vengeance est considéré comme n'importe quel meurtrier.
Cela existe en Corse sous le non de "Vendetta" Il était de tradition que la mère réclame vengeance si un membre de sa famille était assassiné. C'était généralement au fils aîné de tuer l'assassin.
Bien sûr même si cela était ancré dans les moeurs, c'était interdit et en général le vengeur allait vivre dans la montagne pour se soustraire à la justice et devenait un "bandit d'honneur".
Certains de ces bandits d'honneur sont devenus célèbres et ont reçu la visite de différentes personnalités de l'époque.

Posté le

android

(9)

Répondre

a écrit : Le faide chez les germains, la vendetta dans le bassin méditerranéen fut éliminer lors des lois saliques laissant la justice et le châtiment a la puissance publique On connait des iles pas trop loin où les gens s'assassinent d'une famille ou d'un clan à l'autre, 3 générations et 80 ans après souvent une broutille.

a écrit : Le faide chez les germains, la vendetta dans le bassin méditerranéen fut éliminer lors des lois saliques laissant la justice et le châtiment a la puissance publique Dire "Fut éliminé" est assez optimiste. Cela fut déclaré illégal et considéré comme un meurtre mais ce n'est pas pour autant que cela a disparu.

a écrit : En suivant les interviews de Stephane Bourgoin où la série « Mindhunter », on comprend que la majorité des tueurs en séries deviennent qui ils sont souvent en rapport avec une cruauté (physique, psychologique) de ses parents. En plus de cela, ils ressentent peu ou pas de remords et souvent pas de peine. Du coup, cette technique face à ce genre de tueurs ne paraît pas fonctionnelle en plus d’être atroce.

Cependant pour les petits délinquants, la dissuasion devait certainement être puissante
Afficher tout
Quand on parle de criminels on parle pas de tueurs uniquement. Au moyen âge, il n'y avait pas de notion de délit. Un délinquant ou délinqueur était juste un pécheur. Quelqu'un qui se rendait coupable du péché !

N'importe quelle violation de la lois constituait un crime. Un voleur était un criminel, un escroc était un criminel, un trafiquant de je ne sais quelle substance prohibé ou frelaté était un criminel, la détention d'armes interdites était un crime, l'usage de faux était un crime. Aujourd'hui toutes ces choses sont des délits parce qu'il a fallu une nécessité de catégoriser le degré de graviter pour diversifier les poursuites pénales

a écrit : Dire "Fut éliminé" est assez optimiste. Cela fut déclaré illégal et considéré comme un meurtre mais ce n'est pas pour autant que cela a disparu. Exacte. Même chez les juifs on a toujours la loi du talion. C'est une déclinaison édulcoré du code d'hammourabi qui prévoyait le châtiment mm pour qq'un qui n'avait directement rien fait. Es juifs ont un temps envisagé d'empoisonner l'eau publique allemande pour se venger du meurtre de masse ses nazi. Opération empêche par les autorité de l'époque

a écrit : La même chose était appliquée en Albanie sous le régime communiste, si vous arriviez à quitter le pays, c'était vos proches qui étaient condamné, une méthode de dissuasion très efficace !

La Corée du Nord applique également cette idée en ayant des condamnation qui vont sur plusieurs générations...
Je trouve que c'est une bonne idée.

a écrit : Je trouve que c'est une bonne idée. Ben voyons...