Les Etats-Unis furent accusés d'avoir créé le VIH

Proposé par
le

Commentaires préférés (3)

Malheureusement il est plus facile de créer et propager une rumeur que la réalité factuelle.
Du coup, à force, on ne sait plus ce qui est vrai ou faux et on se met à douter de tout.
Le fait que ceux qui propagent de fausses informations au nom de la liberté d expression soit impunis, cela crée un système d information complètement contre productif.
On se met à douter des faits et aussi à passer à côté de vrai révélation de problèmatique serieuse.
Par exemple les vaccins, certains limitent leurs utilisation selon leur intuition et de l autre côté, d autres, les spécialistes ignorent certains vrai signalement de problèmes avec certains vaccins.
Et on retrouve ces mêmes pb, dans de nombreux domaines, par ex en politique, immigration, ou encore religion...
Pour avancer avec du bon sens, il faut vraiment lutter efficacement contre ces propoageurs de rumeurs qui cherchent que leur intérêt au détriment de l intérêt de tous.

Posté le

android

(75)

Répondre

Et encore plus malheureux : une fois le mensonge propagé, il est quasiment impossible de rétablir "la vérité" et laver l'honneur des personnes concernées (ou effacer toute suspicion à l'égard d'un fait). On a beau prouver par A+B que la rumeur était fausse, elle restera quand même et ressortira toujours à un moment donné...

Posté le

android

(52)

Répondre

a écrit : A moins que l'information comme quoi c'était une rumeur était également une rumeur... ....vous pensez respirer de l'air ?


PS: cela n'empêche que l'on ne sait toujours pas qui a couché avec le macaque.
Et on rappelle qu'à l'heure actuelle, le dangereux monoxyde de dihydrogène n'est toujours pas banni de nos sociétés et continue à causer brûlures, noyades, pluies acides et érosion (même de métaux !) quotidiennement.

Posté le

android

(53)

Répondre


Tous les commentaires (51)

Malheureusement il est plus facile de créer et propager une rumeur que la réalité factuelle.
Du coup, à force, on ne sait plus ce qui est vrai ou faux et on se met à douter de tout.
Le fait que ceux qui propagent de fausses informations au nom de la liberté d expression soit impunis, cela crée un système d information complètement contre productif.
On se met à douter des faits et aussi à passer à côté de vrai révélation de problèmatique serieuse.
Par exemple les vaccins, certains limitent leurs utilisation selon leur intuition et de l autre côté, d autres, les spécialistes ignorent certains vrai signalement de problèmes avec certains vaccins.
Et on retrouve ces mêmes pb, dans de nombreux domaines, par ex en politique, immigration, ou encore religion...
Pour avancer avec du bon sens, il faut vraiment lutter efficacement contre ces propoageurs de rumeurs qui cherchent que leur intérêt au détriment de l intérêt de tous.

Posté le

android

(75)

Répondre

Et encore plus malheureux : une fois le mensonge propagé, il est quasiment impossible de rétablir "la vérité" et laver l'honneur des personnes concernées (ou effacer toute suspicion à l'égard d'un fait). On a beau prouver par A+B que la rumeur était fausse, elle restera quand même et ressortira toujours à un moment donné...

Posté le

android

(52)

Répondre

A moins que l'information comme quoi c'était une rumeur était également une rumeur... ....vous pensez respirer de l'air ?


PS: cela n'empêche que l'on ne sait toujours pas qui a couché avec le macaque.

a écrit : A moins que l'information comme quoi c'était une rumeur était également une rumeur... ....vous pensez respirer de l'air ?


PS: cela n'empêche que l'on ne sait toujours pas qui a couché avec le macaque.
Et on rappelle qu'à l'heure actuelle, le dangereux monoxyde de dihydrogène n'est toujours pas banni de nos sociétés et continue à causer brûlures, noyades, pluies acides et érosion (même de métaux !) quotidiennement.

Posté le

android

(53)

Répondre

a écrit : Et on rappelle qu'à l'heure actuelle, le dangereux monoxyde de dihydrogène n'est toujours pas banni de nos sociétés et continue à causer brûlures, noyades, pluies acides et érosion (même de métaux !) quotidiennement. Il ne tombera pas dans le panneau, il l'a déja utilisé celle là ;)

Si j’en crois les kéké avec qui je travaille ce serait un africain qui aurait ken avec un singe et qui aurait été infecté. Bon après ils regardent les anges, écoute du jul et pense que la terre est plate donc c’est à prendre avec des circonflexes !

En fait les USA ont lancé une contre-rumeur en disant que la création du VIH par eux était une rumeur. C'est en tout cas ce que dit la rumeur !

Posté le

android

(7)

Répondre

a écrit : A moins que l'information comme quoi c'était une rumeur était également une rumeur... ....vous pensez respirer de l'air ?


PS: cela n'empêche que l'on ne sait toujours pas qui a couché avec le macaque.
Il me semble que c'est des bucherons qui se sont fait attaquer par des singes dans une forêt, et un des hommes blessés a reçu du sang d'un singe infecté

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Si j’en crois les kéké avec qui je travaille ce serait un africain qui aurait ken avec un singe et qui aurait été infecté. Bon après ils regardent les anges, écoute du jul et pense que la terre est plate donc c’est à prendre avec des circonflexes ! C'est peut-être simplement une blague potache... l'hypothèse la plus communément admise est qu'un chasseur de brousse aurait contracté une version mutée du VIS simien en se faisant mordre ou en consommant une viande mal cuite, et que cette situation isolée serait devenue pandémique en raison de l'urbanisation, les populations rurales affluant alors massivement vers Léopoldville, au Congo belge.

Du chasseur qui se fait mordre par le singe au chasseur qui saute le singe, il n'y a qu'un pas balourd... enfin je ne connais pas votre camarade, je ne sais pas s'il plaisante ou pas :)

Posté le

android

(8)

Répondre

Eh bah ça a bien marché puisque y'a 20 ans dans le court de récré j'entendais ces histoires sans fondement

Très 'h4x0r' le nom de l'opération au passage

Posté le

android

(2)

Répondre

Ce qui est bien, c'est qu'aujourd'hui tu n'as même plus besoin de campagne du genre. Suffit qu'un blaireau poste une rumeur sur twittouz et c'est parti.

Il y a qu'à voir les tonnes de complots créés pendant la "rebelllion" des manchots jaunes.

L'ère de l'information dans laquelle nous sommes, n'a pas que des avantages...

D'un côté tu as à disposition une source quasi infini de savoir, et de l'autre tu as une source quasi infini de connerie. (Je vous laisse deviner lequel on entend le plus)

Posté le

android

(12)

Répondre

a écrit : Et encore plus malheureux : une fois le mensonge propagé, il est quasiment impossible de rétablir "la vérité" et laver l'honneur des personnes concernées (ou effacer toute suspicion à l'égard d'un fait). On a beau prouver par A+B que la rumeur était fausse, elle restera quand même et ressortira toujours à un moment donné... Afficher tout La rumeur est le pire des poisons une fois lancée elle se propage et fait d'énormes dégâts.

Posté le

android

(4)

Répondre

Je ne dis pas que l'article wiki est erroné mais que toutes ses sources sont récentes et anglo-saxonnes.

a écrit : Si j’en crois les kéké avec qui je travaille ce serait un africain qui aurait ken avec un singe et qui aurait été infecté. Bon après ils regardent les anges, écoute du jul et pense que la terre est plate donc c’est à prendre avec des circonflexes ! C'est probablement quelqu'un qui a bouffé un steak de singe, où qui s'est fait mordre, le SIDA ne se transmet pas que par la zigounette, bande de pervers zoophiles! (Scandale du sang contaminé)

Balance leur ça dans la truffe aux kékés en question, juste pour le plaisir de voir leur tronches de kékés se ramollir, enfin, ceux qui arriveront à comprendre, la plupart vont juste planter et redémarrer en mode "sans échec". ^^

Pour l'anecdote, au moins y'avait une utilité pour l'URSS à balancer cette rumeur, la désinformation est une arme comme une autre, que plein de petits cerveaux lents n'utilisent aujourd'hui pour rien d'autre que d'écrire leur nom en gros sur internet!

Les USA ont propagé la grippe espagnole... info ou intox?

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Malheureusement il est plus facile de créer et propager une rumeur que la réalité factuelle.
Du coup, à force, on ne sait plus ce qui est vrai ou faux et on se met à douter de tout.
Le fait que ceux qui propagent de fausses informations au nom de la liberté d expression soit impunis, cela crée un système d
information complètement contre productif.
On se met à douter des faits et aussi à passer à côté de vrai révélation de problèmatique serieuse.
Par exemple les vaccins, certains limitent leurs utilisation selon leur intuition et de l autre côté, d autres, les spécialistes ignorent certains vrai signalement de problèmes avec certains vaccins.
Et on retrouve ces mêmes pb, dans de nombreux domaines, par ex en politique, immigration, ou encore religion...
Pour avancer avec du bon sens, il faut vraiment lutter efficacement contre ces propoageurs de rumeurs qui cherchent que leur intérêt au détriment de l intérêt de tous.
Afficher tout
Il suffit de lire les débats polémiques sur Twitter (… ou SCMB) !

J'aime bien lire certains fils de conversation sur Twitter lorsque vous avez plus d'une centaine de réponses ; du moins lorsque les commentaires restent courtois, bien écrits et argumentés. Il est intéressant de voir les confrontations idéologiques, avec des développements tangibles et des liens vers des pages web ou documents pour appuyer les dires. C'est toujours enrichissant d'écouter les arguments des deux camps. Là où ça devient compliqué c'est que ça vire souvent à l'anarchie, chacun voulant y mettre son grain de sel. Et quand B répond à A, que A répond à B, que C répond à B sur la réponse faite à A, que D intervient pour répondre à C et que E commente sur ce que dit D tout en répondant à ce qu'a dit A répondant à B, ajoutez à cela la syntaxe et l'orthographe qui laisse souvent à désirer, puis ceux qui lâchent leur fiel du haut de leur piédestal omniscient si peu qu'on pense différemment et enfin ceux qui n'ont pour seul argument que « source : mec, crois-moi ! », on finit vite par avoir mal au crâne.

Là où la recherche de la vérité devient compliquée c'est lorsqu'on accorde trop de crédit ou de discrédit à une source à cause d'un biais idéologique trop important. Le concept de « fake news » (fausses infos, intox, bobards) apparut ces derniers années est révélateur d'une époque fortement paranoïaque dans laquelle il devient difficile de discerner le vrai du faux, surtout lorsque ceux qui prétendaient jusqu'alors détenir la vérité (médias et politiques) sont pris en flagrant délit de mensonges et contre-vérités de manière récurrente. On est là face au même phénomène que les fameux « complots » : en voir partout fait de vous un idiot mais n'en voir nulle part ne vous rend guère plus malin. D'où l'intérêt à toujours lire un maximum d'avis contradictoires. On découvre ainsi qu'il y a parfois du vrai et du faux dans chaque camp et que la vérité est plus complexe qu'un simple point de vue manichéen.

« YOU ARE FAKE NEWS ! » se criaient-ils les uns aux autres. Mais alors qui dit la vérité ?

PS : je pleure de rire quand je lis des gens m'expliquer avec rage et site internet obscur à l'appui que je suis responsable de SIDA, de la faim dans le monde, de je ne sais quelle guerre, de l'esclavage des Noirs américains, de la déportation des Juifs dans des camps de travail, de la colonisation, du changement climatique, de l'oppression patriarcale sur les femmes ou les homos ou que sais-je encore. Les gars, j'ai 25 ans et je vis au fin fond de la France, j'ai un casier judiciaire vierge, j'ai jamais profité de qui que ce soit, la seule chose dont sont responsables mes ancêtres c'est d'avoir construit des bâtiments et travaillé la terre dans un rayon de 50 kilomètres et le seul être qu'ils aient « exploité » c'est un cheval donc foutez-moi la paix avec vos discours victimaires, instruisez-vous pour éviter de répéter des âneries et vivez votre vie sans haine revancharde svp.

a écrit : Il suffit de lire les débats polémiques sur Twitter (… ou SCMB) !

J'aime bien lire certains fils de conversation sur Twitter lorsque vous avez plus d'une centaine de réponses ; du moins lorsque les commentaires restent courtois, bien écrits et argumentés. Il est intéressant de voir les confront
ations idéologiques, avec des développements tangibles et des liens vers des pages web ou documents pour appuyer les dires. C'est toujours enrichissant d'écouter les arguments des deux camps. Là où ça devient compliqué c'est que ça vire souvent à l'anarchie, chacun voulant y mettre son grain de sel. Et quand B répond à A, que A répond à B, que C répond à B sur la réponse faite à A, que D intervient pour répondre à C et que E commente sur ce que dit D tout en répondant à ce qu'a dit A répondant à B, ajoutez à cela la syntaxe et l'orthographe qui laisse souvent à désirer, puis ceux qui lâchent leur fiel du haut de leur piédestal omniscient si peu qu'on pense différemment et enfin ceux qui n'ont pour seul argument que « source : mec, crois-moi ! », on finit vite par avoir mal au crâne.

Là où la recherche de la vérité devient compliquée c'est lorsqu'on accorde trop de crédit ou de discrédit à une source à cause d'un biais idéologique trop important. Le concept de « fake news » (fausses infos, intox, bobards) apparut ces derniers années est révélateur d'une époque fortement paranoïaque dans laquelle il devient difficile de discerner le vrai du faux, surtout lorsque ceux qui prétendaient jusqu'alors détenir la vérité (médias et politiques) sont pris en flagrant délit de mensonges et contre-vérités de manière récurrente. On est là face au même phénomène que les fameux « complots » : en voir partout fait de vous un idiot mais n'en voir nulle part ne vous rend guère plus malin. D'où l'intérêt à toujours lire un maximum d'avis contradictoires. On découvre ainsi qu'il y a parfois du vrai et du faux dans chaque camp et que la vérité est plus complexe qu'un simple point de vue manichéen.

« YOU ARE FAKE NEWS ! » se criaient-ils les uns aux autres. Mais alors qui dit la vérité ?

PS : je pleure de rire quand je lis des gens m'expliquer avec rage et site internet obscur à l'appui que je suis responsable de SIDA, de la faim dans le monde, de je ne sais quelle guerre, de l'esclavage des Noirs américains, de la déportation des Juifs dans des camps de travail, de la colonisation, du changement climatique, de l'oppression patriarcale sur les femmes ou les homos ou que sais-je encore. Les gars, j'ai 25 ans et je vis au fin fond de la France, j'ai un casier judiciaire vierge, j'ai jamais profité de qui que ce soit, la seule chose dont sont responsables mes ancêtres c'est d'avoir construit des bâtiments et travaillé la terre dans un rayon de 50 kilomètres et le seul être qu'ils aient « exploité » c'est un cheval donc foutez-moi la paix avec vos discours victimaires, instruisez-vous pour éviter de répéter des âneries et vivez votre vie sans haine revancharde svp.
Afficher tout
Les fake news ne sont pas un phénomène nouveau je crois. Cela existe depuis que les médias existent et qu'ils ne vérifient pas forcément leurs infos ou font exprès d'en colporter des fausses que ce soit par les journaux en 1900 ou Twitter en 2019.
J'irais même jusqu'à dire que l'idée de fausses nouvelles existent depuis que l'humain communique.

a écrit : Malheureusement il est plus facile de créer et propager une rumeur que la réalité factuelle.
Du coup, à force, on ne sait plus ce qui est vrai ou faux et on se met à douter de tout.
Le fait que ceux qui propagent de fausses informations au nom de la liberté d expression soit impunis, cela crée un système d
information complètement contre productif.
On se met à douter des faits et aussi à passer à côté de vrai révélation de problèmatique serieuse.
Par exemple les vaccins, certains limitent leurs utilisation selon leur intuition et de l autre côté, d autres, les spécialistes ignorent certains vrai signalement de problèmes avec certains vaccins.
Et on retrouve ces mêmes pb, dans de nombreux domaines, par ex en politique, immigration, ou encore religion...
Pour avancer avec du bon sens, il faut vraiment lutter efficacement contre ces propoageurs de rumeurs qui cherchent que leur intérêt au détriment de l intérêt de tous.
Afficher tout
Vous voulez que ceux qui propagent de fausses informations soient punis? Par qui? L’Etat?
Il faudrait donc que l’Etat ait le monopole pour déterminer ce qui est vrai ou faux. Ce qui leur permettrait également de foutre en prison ceux qui parlerait trop, qui propagerait une vérité non-plaisante pour l’Etat. Turquie? Corée du Nord? Érythrée? Chine? Pays d’Amerique du Nord? Ou même États-Unis, France... qui sans mettre en prison les journalistes, peuvent tenter de les faire taire à travers de l’argent, des menaces...
C’est au GENS DE S’INFORMER CORRECTEMENT et d’arrêter de chercher leur sources sur les réseaux sociaux sans vérifier si ce qui est dit est vrai ou faux!

a écrit : Les USA ont propagé la grippe espagnole... info ou intox? Toutes les pandémies de grippe ont été causées par des recombinaisons génétiques entre les virus aviaires et les virus humains, chez le porc. Pourquoi le porc? Parce qu'il peut se faire infecter par les deux virus contrairement à nous.
Donc une même cellule de faisant infecter par les deux types de virus peut donner lieu à un nouveau virus très contaminant ET très pathogène. Et là... c'est le drame et on ne peut rien y faire !