La fusion froide existe-t-elle ?

Proposé par
le
dans

La fusion froide est un phénomène durant lequel l’énergie générée serait plus importante que l’énergie utilisée pour l’expérience. Très controversée dans la communauté scientifique, elle est encore non expliquée et contraire au principe de conservation d’énergie.

Les deux scientifiques découvreurs Martin Fleischmann et Stanley Pons ont été déboutés par la communauté scientifique dès la publication de leur expérience car pas assez documentée.


Tous les commentaires (27)

a écrit : Bien au contraire ! Si une équipe est capable de montrer proprement que le résultat marche, c'est, pour reprendre l'autre commentaire, la poule aux œufs d'or ! Bien sûr les gens seront sceptiques, mais avec des données propres et surtout un protocole reproductible, personne ne pourra le contester, aussi incroyable que cela paraisse. Et être capable de modifier la compréhension de la physique et de prouver un important phénomène, c'est un boost de carrière assuré pour l'équipe, le labo, et le journal qui aura publié l'info.

Par contre, si personne ne communique dessus, tu ne peux tirer que deux conclusions : 1) Personne ne travaille dessus (et c'est une possibilité, après tout si personne n'a été convaincu la première fois suite aux quelques réplications qui n'ont pas marché, c'est difficile d'obtenir d'avantage de fonds) ou 2) Des gens travaillent dessus mais n'ont pas de résultats convaincants.

Je ne comprend pas vraiment la partie sur l'homéopathie par contre, vue qu'il y a des articles publiés sur le sujet, y compris certains montrant un effet (dans une proportion attendue pour l'utilisation d'une p-value à 5% cependant).
Afficher tout
Il n'y a aucun essai clinique sérieux qui a réussi à démontrer une efficacité de l'homéopathie différente de l'effet placebo.

Lorsque l'homéopathie a été inventé, la médecine traditionnelle consistait notamment en saignée et autres conneries du genre.
De fait l'idée était très novatrice.

Malheureusement depuis 150 ans, jamais une étude bien conçue n'a démontré un quelconque effet (autre qu'un effet d'un même niveau que l'effet placebo)

une molécule diluée 10 000 fois revient à avoir dans les tubes qu'on achète moins d'1 molécule de produit par tube.

L'idée est de dire que l'eau a une mémoire.

Le problème est tout simple. D'un un médicament sans produit actif ne peut pas fonctionner au-delà de l'effet placébo.
De deux, si l'eau avait une mémoire, nous serions déjà tous mort car malgré l'absence de produit nocifs, l'eau le garderait en mémoire et nous tuerait.

Actuellement même le laboratoire Boiron n'est pas capable de défendre l'homéopathie.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Il n'y a aucun essai clinique sérieux qui a réussi à démontrer une efficacité de l'homéopathie différente de l'effet placebo.

Lorsque l'homéopathie a été inventé, la médecine traditionnelle consistait notamment en saignée et autres conneries du genre.
De fait l'idée était trè
s novatrice.

Malheureusement depuis 150 ans, jamais une étude bien conçue n'a démontré un quelconque effet (autre qu'un effet d'un même niveau que l'effet placebo)

une molécule diluée 10 000 fois revient à avoir dans les tubes qu'on achète moins d'1 molécule de produit par tube.

L'idée est de dire que l'eau a une mémoire.

Le problème est tout simple. D'un un médicament sans produit actif ne peut pas fonctionner au-delà de l'effet placébo.
De deux, si l'eau avait une mémoire, nous serions déjà tous mort car malgré l'absence de produit nocifs, l'eau le garderait en mémoire et nous tuerait.

Actuellement même le laboratoire Boiron n'est pas capable de défendre l'homéopathie.
Afficher tout
Quelques confusions dans ton message apparemment.
Si tu lis le mien, quand j'évoque l'homéopathie, je parle de résultats publiés dans une proportion attendu par un seuil de significativité de 5%. Ben oui, la science étant ce qu'elle est, il est difficile de définir un critère certain disant "ça marche" ou " ça le marche pas". On est obligé de posé un seuil où on va admettre qu'il y a probablement un effet au lieu d'avoir des résultats du au hasard. Ce seuil est en général fixé à 5% pour la bio ou la psycho. Du coup, si on fait pleins, pleins d'études sur le sujet, on finira par trouver 5% d'étude positive même s'il n'y a pas de réel effet. Et ce, même quand l'étude est sérieuse. C'est tout à fait normal et attendu, et ces articles existent.
Ils sont d'ailleurs souvent cités par les tenants de l'homéopathie. Le problème, c'est qu'il ne voit pas ici le biais de confirmation qu'ils utilisent : cette il y a des résultats positifs, mais parfaitement incombable au hasard vu la quantité de résultat totaux. C'est pour ça que les meta analyses sont aussi importantes justement.
Du coup, contrairement à ce qu'il semblait être sous-entendu, il n'y a pas une omerta sur la fusion froide et l'homéopathie. On a simplement des publications qui, quand elles existent, ne contrebalancent pas la masse de publication qui ne montrent aucun effet.

a écrit : Je veux pas te Spoil, mais... Mais oui tu peux, il est dead.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Quelques confusions dans ton message apparemment.
Si tu lis le mien, quand j'évoque l'homéopathie, je parle de résultats publiés dans une proportion attendu par un seuil de significativité de 5%. Ben oui, la science étant ce qu'elle est, il est difficile de définir un critère certain disant "
;ça marche" ou " ça le marche pas". On est obligé de posé un seuil où on va admettre qu'il y a probablement un effet au lieu d'avoir des résultats du au hasard. Ce seuil est en général fixé à 5% pour la bio ou la psycho. Du coup, si on fait pleins, pleins d'études sur le sujet, on finira par trouver 5% d'étude positive même s'il n'y a pas de réel effet. Et ce, même quand l'étude est sérieuse. C'est tout à fait normal et attendu, et ces articles existent.
Ils sont d'ailleurs souvent cités par les tenants de l'homéopathie. Le problème, c'est qu'il ne voit pas ici le biais de confirmation qu'ils utilisent : cette il y a des résultats positifs, mais parfaitement incombable au hasard vu la quantité de résultat totaux. C'est pour ça que les meta analyses sont aussi importantes justement.
Du coup, contrairement à ce qu'il semblait être sous-entendu, il n'y a pas une omerta sur la fusion froide et l'homéopathie. On a simplement des publications qui, quand elles existent, ne contrebalancent pas la masse de publication qui ne montrent aucun effet.
Afficher tout
Non aucune confusion dans mon message.
J'ai peut-être trop vulgarisé .
L'idée était de rebondir sur ton message et de faire à la fois un mini historique sur le pourquoi du comment de cette idée et aussi de dire que les essais cliniques n'ont rien réussi à démontrer.
En tout cas tous les essais cliniques sérieux (ceux qui arrivent à démontrer un gros effet sont tous bancals quand on les décortique)

Tu es statisticien ?
Je suis dans la recherche clinique ;-)

PS : je n'ai rien contre les médecines alternatives que j'utilise aussi.
Mais l'homéopathie se base malheureusement sur la mémoire de l'eau....et c'est une fumisterie (à notre époque hein...parce-que a lepoque des saignées c'était une idée révolutionnaire )

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Non aucune confusion dans mon message.
J'ai peut-être trop vulgarisé .
L'idée était de rebondir sur ton message et de faire à la fois un mini historique sur le pourquoi du comment de cette idée et aussi de dire que les essais cliniques n'ont rien réussi à démontrer.
En tout cas tous les
essais cliniques sérieux (ceux qui arrivent à démontrer un gros effet sont tous bancals quand on les décortique)

Tu es statisticien ?
Je suis dans la recherche clinique ;-)

PS : je n'ai rien contre les médecines alternatives que j'utilise aussi.
Mais l'homéopathie se base malheureusement sur la mémoire de l'eau....et c'est une fumisterie (à notre époque hein...parce-que a lepoque des saignées c'était une idée révolutionnaire )
Afficher tout
Bah j'ai justement l'impression que tu interprètes mon propos, que je vais donc résumé : l'homéopathie ne marche pas. Et les quelques papiers ayant des résultats significatifs (et avec une methodo correcte) sont très, très vraissemblablement du au hasard (à nouveau, un hasard totalement attendu).
Je voulais simplement dire qu'on "n'empêche pas" des papiers en faveur de l'homéopathie de sortir, et que malgré ça on montre bien que c'est inefficace.

Je ne suis pas statisticien mais je bosse dans la recherche, les p-values sont, à minima, un sujet que je maîtrise (et j'ai déjà fait passer quelques expérience pratique où évaluer le seuil de significativité était important).

C'est un détail, mais en sois l'homéopathie ne se base pas sur la mémoire de l'eau. Ça c'est juste la dernière tentative de justification en date, l'homéopathie est bien plus vieille que ça. Mais bon, on sera probablement d'accord pour dire que chercher des raisons du fonctionnement d'un truc qui ne fonctionne pas, c'est un peu ridicule...

a écrit : Bah j'ai justement l'impression que tu interprètes mon propos, que je vais donc résumé : l'homéopathie ne marche pas. Et les quelques papiers ayant des résultats significatifs (et avec une methodo correcte) sont très, très vraissemblablement du au hasard (à nouveau, un hasard totalement attendu).
Je voulais simplement dire qu'on "n'empêche pas" des papiers en faveur de l'homéopathie de sortir, et que malgré ça on montre bien que c'est inefficace.

Je ne suis pas statisticien mais je bosse dans la recherche, les p-values sont, à minima, un sujet que je maîtrise (et j'ai déjà fait passer quelques expérience pratique où évaluer le seuil de significativité était important).

C'est un détail, mais en sois l'homéopathie ne se base pas sur la mémoire de l'eau. Ça c'est juste la dernière tentative de justification en date, l'homéopathie est bien plus vieille que ça. Mais bon, on sera probablement d'accord pour dire que chercher des raisons du fonctionnement d'un truc qui ne fonctionne pas, c'est un peu ridicule...
Afficher tout
Oui nous sommes d'accord. ;-)

Posté le

android

(1)

Répondre

On ne peut pas dire qu’elle n’est pas expliquée, si on n’a pas déjà démontré qu’il y avait quelque chose à expliquer.

Aucune des démonstrations contrôlées effectuées n’a montré une quelconque réaction de ce type.